prix nobel

  • L'écrivain français Le Clézio récompensé par le Prix de l'Amitié du gouvernement chinois

    Franco-mauricien, Le Clezio est sans conteste le grand écrivain Français de la fin du XXeme siècle.

     Jean-Marie Gustave le Clézio s'est vu décerner le Prix de l'Amitié du gouvernement chinois le 10 décembre à l'université de Nanjing. Remis par Xia Mingjiu, le directeur général adjoint de l'Administration nationale chinoise des Affaires des experts étrangers, ce prix met à l'honneur la contribution de J.M.G. Le Clézio au développement et à l'ouverture de la Chine. L'écrivain, qui a d'abord connu la Chine à travers sa littérature, souhaite poursuivre son « rendez-vous » avec le pays.

    J.M.G. Le Clézio est l'un des écrivains français les plus représentatifs de ces « nouvelles fables » apparues dans la deuxième moitié du 20e siècle. Né en 1940, il est considéré comme l'une des trois étoiles de la littérature française, aux côtés de Patrick Modiano et de Georges Perec. Le Clézio s'est vu décerner le Prix Nobel de littérature en 2008. Le Procès-verbal, Le Chercheur d'or et Voyage à Rodrigues sont ses oeuvres les plus représentatives.

    Au cours des dernières années, Le Clézio s'est rendu plusieurs fois en Chine et a maintenu des échanges réguliers avec le milieu culturel chinois. En 2011, il est devenu le directeur du Centre culturel sino-français de l'université de Nanjing. Depuis 2013, il y occupe un poste à longue durée.

    Depuis qu'il occupe un poste à Nanjing (province du Jiangsu), J.M.G. Le Clézio s'est rendu plusieurs fois sur les lieux de naissance de célèbres auteurs de l'Antiquité pour étudier de manière approfondie la tradition historique, littéraire et culturelle de la Chine antique. Il a également parlé à plusieurs reprises de l'histoire et de la culture de la Chine et du Jiangsu en France, afin de promouvoir la connaissance de la culture chinoise dans le monde.

    Le Clézio s'est déclaré très honoré de recevoir ce prix, et souhaite la continuité de l'amitié sino-française. Convaincu des liens forts de la Chine avec la France et les autres pays, l'écrivain français estime qu'il est extrêmement important de garder de bonnes relations avec la Chine, qui est un pays épris de paix.

    Lors de sa première visite en 1967, la Chine était encore un pays agricole. Les choses ont changé depuis : « A chacune de mes visites, j'ai l'impression que la Chine est de plus en plus moderne, mais qu'elle arrive toutefois à garder ses traditions », déclare-t-il avec beaucoup d'émotion.

    Toutes ces années en contact avec la culture chinoise ont eu une grande influence sur l'écrivain français, qui se dit particulièrement influencé par la philosophie chinoise ancienne et par le philosophe Mozi. Le Clézio compte d'ailleurs écrire un livre sur les nouvelles connaissances qu'il a acquises sur la Chine.

    Selon plusieurs sources, le Prix de l'Amitié est la distinction la plus élevée décernée par le gouvernement chinois aux étrangers qui ont apporté une contribution remarquable au développement et à la modernisation de la Chine. Créé par l'Administration nationale de Chine des Affaires des experts étrangers en 1991 sous l'autorisation du Conseil des Affaires d'Etat, il n'est attribué qu'à 50 experts étrangers chaque année. Cette année, 50 experts étrangers originaires de 21 pays différents se sont vus discerner ce prix.

  • Chine: Robert Mugabe reçoit le prix Confucius de la paix, qui se veut une alternative chinoise au prix Nobel

    Le prix Confucius de la paix, qui se veut une alternative chinoise au prix Nobel, a été attribué cette année au président zimbabwéen Robert Mugabe, qui fait objet de vives critiques de la part des défenseurs des droits de l'Homme.

    A la suite du dirigeant russe Vladimir Poutine (2011) ou encore de l'ex-président cubain Fidel Castro (2014) Le prix Confucius récompense donc encore une fois une personnalité controversée dans les pays occidentaux et ce au grand dam des médias propagandistes de ces pays.

    "Si (Mugabe) n'était pas arrivé au pouvoir en 1980, quel talent aurait été gâché!", s'est exclamé M. QiaoQiao Damo, fondateur du "Centre chinois d'études internationales pour la paix", organisation qui décerne le prix, pointant sa capacité à "stabiliser le Zimbabwe" en établissant "un ordre bénéfique au peuple", mais aussi à "promouvoir la paix en Afrique" en occupant la présidence tournante de l'Union africaine.

    Ce choix est parfaitement respectable , et certainement plus respectable que certains choix des séniles qui choisissent les Prix Nobel de la Paix.

    Trouver le très belliqueux Obama sur une telle liste en a sidéré plus d'un. Le choix d'un repris de justice chinois, simplement dans le but d'humilier le peuple chinois.  Choisir un terroriste comme Arafat n'était pas très judicieux non-plus. Quant au choix de dalai lama , ce sinistre individu qui maintenait les plus pauvres des Tibétains en esclavage fut honoré du Prix Nobel ,sans doute pour les services qu'il a rendu à la CIA. La vérité de cette état de choses fut divulguée par la CIA elle-même quand elle déclassifia certains documents.

     

    Dalai-Lama-the-dalai-lama-cables.jpg

  • Le Nobel de médecine décerné à la Chinoise Tu Youyou, William Campbell et Satoshi Omura

    Le prix Nobel de médecine 2015 a été attribué à William Campbell, né en Irlande, la Chinoise Tu Youyou et le Japonais Satoshi Omura, a annoncé lundi le jury.

    William Campbell et Satoshi Omura sont récompensés ensemble pour "leurs travaux sur un nouveau traitement contre les infections causées par des vers" tandis que Tu Youyou  est primée pour "ses découvertes concernant une nouvelle thérapie contre le paludisme", a indiqué le jury Nobel.

    Née à Ningbo nord-est de la province du Zhejiang (Est de la Chine) le 30 décembre 1930,Tu Youyou a terminé ses études à l’Université de médecine de Pékin (faculté de pharmacie) en 1955 puis a suivi un cours de formation de deux ans et demi sur les théories de la médecine chinoise traditionnelle à l’intention des experts en médecine occidentale. Grâce aux connaissances acquises, elle a pu obtenir, en plus de 40 ans, des résultats dans de nombreux domaines, tels que la pharmacochimie, la pharmacognosie, les techniques de traitement de la médecine chinoise traditionnelle et, en particulier, l’amélioration de la médecine chinoise traditionnelle au moyen de méthodes scientifiques modernes.

    En 1972, elle, et son équipe, ont trouvé un médicament antipaludique de structure complètement nouvelle, l'artémisinine (qing hao su (青蒿素)), qui est le seul médicament provenant de Chine à avoir été reconnu dans le monde entier, et sur lequel repose tous les espoirs de résoudre le problème universel du paludisme résistant aux médicaments classiques.

    Elle est aujourd’hui “professeur titulaire”, “professeur-présidente”, directrice de recherche à l’Académie de médecine chinoise traditionnelle de Chine à Pékin et responsable du Centre de recherche-développement sur l’artémisinine de cette académie. Depuis lors, elle a obtenu de nouveaux résultats dans la recherche de ce principe actif de la plante armoise annuelle (qing hao (青蒿)) et de ses dérivés.

    4782685_6_dfff_william-campbell-et-satoshi-omura-sont_2bd521b1c62b3922b658d20a7a86e867.jpg

  • Le dalai lama de plus en plus isolé après le refus de visa de l'Afrique du Sud, le refus du Pape de le rencontrer , et les centaines de manifestants contre lui

     Le monde commence à connaître le dalai lama et le reconnaître pour ce qu'il est.  Le dalaï Lama participe  au 14ème Sommet mondial  des lauréats  du Nobel de la paix  ,du 12 au 14 décembre à Rome. Cette rencontre des "Nobel de la paix" était prévue en Afrique du Sud, elle fut déplacée à Rome suite au refus de l'Afrique du Sud d'accorder un visa à cet ancien collaborateur de la CIA. Premier camouflet pour l'autoproclamé "Océan de sagesse".

    Cet histrion oriental espérait être reçu au Vatican. La « diplomatie » tibétaine avait formulé une demande de réunion de leur mentor avec le Saint Père. La décision a été prise par le Vatican : pas de rencontre.

    Pourquoi le pape François n’a-t-il pas reçu le dalaï lama lors de son passage à Rome alors qu’il prône l’ouverture aux autres religions? Tout simplement parce qu'au Vatican, on ne reconnait pas le droit au dalai lama de représenter les Bouddhistes. En effet si ce vaniteux représente quelques milliers de Tibétains en exile et des occidentaux déboussolés ,en manque d'exotisme, il n'est pas reconnu dans l'ensemble du monde bouddhiste et même dans sa faction tibétaine il est de plus en plus contesté.Deuxième camouflet pour notre grand amateur de Rolex.

     

    1511208_964966043514302_6205336402809556548_n.jpg

    Enfin sa Sainteté ,au fait sainteté de quoi, a bu le calice jusqu'à la lie et il se souviendra de son voyage dans la ville éternelle. A chaque coin de rue, il a du faire face à des centaines de manifestants bouddhistes. Troisième camouflet.

    Les adeptes du culte de Shougdèn qui cherchent la liberté religieuse. Cette  secte qui tire ses racines au XVIIe siècle selon les plus hautes autorités spirituelles accusent dalai lama d'être derrière les discriminations dont ils sont victimes.

    10834870_965696943441212_1622569563607498538_o.jpg

     

    1507855_965319726812267_743211034925470210_n.jpg

    Comme toujours avec ce dalai lama , il y a loin entre ce qu'il dit en occident et ce qu'il dit quand il est chez lui en Inde et souvent ses actes ne correspondent pas à ses agissements. Il ne fait quand même pas oublier que le premier entourage occidental de dalai lama fut nazi. On ne doit donc pas s'étonner que dès qu'il en eu l'occasion , il travailla avec toute sa famille pour la CIA , selon les archives de la CIA. En Inde, dans son fief , il se comporte en véritable dictateur . Allez voir les sites de sectes bouddhistes et même de la secte bouddhiste tibétaine comme Shougdèn .

    Vous ne saurez jamais plus voir ce type de la même manière.

    10435392_965319676812272_1181554061777690547_n.jpg

    10847906_965319770145596_3339383893114724024_n.jpg

     

     

  • Le Prix Nobel Patrick Modiano, fut déjà récompensé en Chine en 2003 ,comme meilleur roman étranger

     

    Patrick Modiano a été le premier vainqueur du prix des Meilleurs romans étrangers du XXIe siècle en 2003 pour Accident nocturne. Il est ainsi devenu le deuxième écrivain français à remporter ce prix et le prix Nobel, après J.M.G. Le Clézio.

    Il y a un peu plus de dix ans, la première cérémonie de récompense des Meilleurs romans étrangers du XXIe siècle a été organisée à Beijing. Wu Yuetian, directeur du jury et amateur de littérature française, a déclaré lors de l'attribution du prix à Accident nocturne que ce roman montrait le style d'écriture unique de Patrick Modiano dans toute sa fluidité et sa clarté, en faisant le récit d'une recherche et de souvenirs.

    Dans une discussion avec le célèbre lettré Zhi An sur Accident nocturne, Zhu Yunqiu a estimé que bien que les romans de Modiano semblent tous familiers, ils apportent toujours de nouvelles idées. Depuis André Gide, peu d'auteurs en France se sont si peu conformés à des paramètres personnels,  ou à un modèle d'écriture irrégulier. Modiano est unique. Le « je » dans Accident nocturne est celui de nombreux personnages, qui incarnent tous le même rôle : celui du témoin du passé.

     

     

    Zhu Yunqiu a révélé que Patrick Modiano s'était déjà rendu en Chine dans les années 80, et qu'il connaît bien le pays.

    Lors de la publication en chinois d'Accident nocturne, il a adressé une lettre à ses lecteurs chinois, dans laquelle il déclare : « Je veux vous faire part de mes sentiments sur la traduction en chinois de mon livre. Je suis très heureux. Lorsque j'étais enfant, j'étais attiré par cette langue ; les caractères chinois m'ont toujours fasciné. J'ai dû transmettre cette fascination à ma fille, qui a appris le chinois et vécu longtemps à Beijing. »

    Selon l'auteur, la version chinoise d'Accident nocturne contient une part encore plus grande de mystère et d'exotisme. C'est exactement ce qu'il voulait transmettre en écrivant ce livre. « Si cette aspiration peut être réalisée, ce n'est pas seulement grâce à moi, mais aussi à cette merveilleuse langue qu'est le chinois », a-t-il déclaré.

     Au moment de la parution en chinois de son roman Accident nocturne, il a adressé une lettre à ses lecteurs, exprimant son bonheur de voir son livre traduit. « Lorsque j'étais enfant, j'étais attiré par cette langue ; les caractères chinois m'ont toujours fasciné. »

     « La route menant d'une culture à une autre est plus courte que nous le pensions », a déclaré l'écrivain allemand Christoph Peters le 12 janvier 2005 à Beijing, en recevant le prix annuel des Meilleurs romans étrangers du XXIe siècle

     

  • « Beaux seins, Belles fesses » présenté à Paris par Mo Yan

    mo yan,prix nobel,écrivain,seins,fesses,seuil,dutrait,traduction

    Fin septembre, l'écrivain chinois Mo Yan, prix Nobel de littérature 2012, a rencontré ses lecteurs à Paris à l'occasion de la réédition du livre « Beaux seins, Belles fesses ».

    Mo Yan, né dans le Shangdong en 1955, a reçu le prix Nobel de littérature en 2012. Une douzaine de ses romans et nouvelles sont traduits en français et publiés au Seuil dont Le Maître a de plus en plus d’humour (2005), Le Supplice du santal (2006), Quarante et un coups de canon (2008), La Dure Loi du karma (2009), Grenouilles (2011) et Le Veau suivi de Le Coureur de fond (2012).

    Dans la province du Shandong, Shangguan Lushi donne naissance à neuf enfants dont un seul garçon, Jintong, Enfant d’Or, dernier-né après sept sœurs aînées, toutes nommées dans l'attente de la venue d'un garçon : Laidi, Zhaodi, Lingdi, Xiangdi, Pandi, Niandi, Qiudi, c'est-à-dire « fais venir le petit frère », « appelle le petit frère », « amène le petit frère », « pense au petit frère », « espère le petit frère », « songe au petit frère », et « réclame le petit frère ».

    Narrateur de cette vaste fresque de la société rurale, son attachement immodéré et obsessionnel au sein maternel l'entraîne dans des situations tragiques et burlesques.

    Les destins du garçon et de ses huit soeurs sont irrésistiblement liés aux aléas de l'histoire de la Chine au XXe siècle : de la résistance antijaponaise à la révolution maoïste, du Grand Bond en avant au néo-capitalisme sauvage.

     

    mo yan,prix nobel,écrivain,seins,fesses,seuil,dutrait,traduction

     

  • La Chine s'oppose à l'ingérence des Etats-Unis dans ses affaires judiciaires

    images.jpg

    Voici la réponse officielle de la Chine à la nouvelle intervention intempestive des Etats-Unis. Ils se prennent pour quoi les yankees !!!

    Un criminel chinois de droit commun est condamné parce qu'il ne respecte pas la loi . Déjà que certains , comme les séniles du prix Nobel de la paix ( ce ne sont pas eux qui attribuent les prix Nobels) ont cherché , en vain, d'humilier la Chine , ses autorités et son vénérable peuple et attribuant le prix Nobel de la honte à ce repris de justice , il faut que Kerry , qui n'en rate pas une , agresse la Chine, sa justice et son peuple en se perdant dans des déclarations fallacieuses.

     

     

    En réponse à l'appel des Etats-Unis pour la libération de Liu Xiaobo, la Chine a réitéré sa ferme opposition à toute ingérence extérieure dans sa souveraineté judiciaire et dans ses affaires intérieures.

    "La Chine et les Etats-Unis travaillent ensemble à l'établissement d'un nouveau type de relations entre les grandes puissances. Nous espérons que la partie américaine gardera à l'esprit l'intérêt général des liens bilatéraux et contribuera davantage au renforcement de la confiance et de la coopération", a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hong Lei lors d'un point de presse.

    Dans un communiqué publié lundi, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a exprimé ses préoccupations concernant Liu Xiaobo et Xu Zhiyong, et a exhorté les autorités chinoises à libérer Liu Xiaobo.

    Le porte-parole a déclaré que la Chine était un pays de droit et que tous les citoyens étaient égaux devant la loi.

    "Liu Xiaobo et Xu Zhiyong sont citoyens chinois. Ils ont violé les lois chinoises et doivent être punis en accord avec la loi", a expliqué M. Hong.

    "Je veux réitérer que seuls les 1.3 milliards de Chinois sont qualifiés pour parler de la situation des droits de l'homme en Chine", a-t-il conclu.

    dont acte.

  • Prix Nobel: Le lauréat chinois Mo Yan appelle à porter plus d'attention à la littérature chinoise

    0019b91ec981122bfb9312.jpg

     

    L'écrivain chinois Mo Yan, lauréat du prix Nobel de littérature 2012, a appelé jeudi les lecteurs du monde entier à s'intéresser davantage à la littérature chinoise et a déclaré qu'il produirait de nouvelles oeuvres de qualité à l'avenir.

     

    S'exprimant lors d'une conférence de presse à Stockholm quelques jours avant de recevoir son prix aux côtés des lauréats de médecine, de physique, de chimie et d'économie, Mo Yan a dit espérer que les lecteurs liraient également plus d'oeuvres d'autres écrivains chinois.

     

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6677/zh/archive/2012/12/09/prix-nobel-le-laureat-chinois-mo-yan-appelle-a-porter-plus-d.html

    Reading the article in English :http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6677/en/archive/2012/12/09/prix-nobel-le-laureat-chinois-mo-yan-appelle-a-porter-plus-d.html

     

    A la question de savoir lequel de ses livres il recommanderait aux lecteurs occidentaux, Mo Yan a répondu qu'il choisirait "La dure loi du karma", qui est selon lui "un conte qui reflète les changements intervenus en Chine sur une longue période".

     

    Il a également exprimé son soutien aux jeunes auteurs. "L'avenir de la littérature repose sur les jeunes écrivains", a-t-il dit.

    Habitués avant Mo Yan à être encenssés malgré leur manque de talent ,les dissidents chinois ont critiqué samedi le prix Nobel de littérature Mo Yan pour son discours ambigu à Stockholm, certains n'hésitant pas à le traiter de "prostituée", de "nain" ou de traître. Pour ces écrivaillons , il suffisait de critiquer le pouvoir chinois , d'avancer quelques mensonges bref de verser dans la propagande , pour être reconnus écrivain.

    Alors que la presse occidentale aime donner la parole à quelques scélérats grâcement rétribués pour critiquer le gouvernement chinois , ils ont bien été obligé de relayer la pensée de quelqu'un qui tout compte fait ne fait qu'exprimer la pensée de l'immense majorité du peuple chinois .

     

    0019b91ec981122939601e.jpg

    "Pour un écrivain, la meilleure façon de parler, c'est l'écriture", a-t-il lancé, après avoir souligné que les polémiques soulevées par l'attribution de son Nobel visaient en fait "une personne (...) qui n'avait rien à voir avec moi". Alors messieurs les représentants des médias propagandistes , laisser s'exprimer Mo Yan , cet homme libre, et ne lui faite pas dire ce que vous voudriez qu'il dise.

    L'artiste dissident, Ai Weiwei qui est pour la plus part des Chinois un véritable détraqué sexuel, dans un tweet, a jugé le discours de Mo Yan "impuissant, honteux, une traîtrise et un reniement de tous les principes".La bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe.

    Une autre intellectuelle s'est montrée élogieuse. "C'est la première fois qu'un chinois non dissident obtient un prix Nobel, alors c'est bien normal que les médias chinois le portent aux nues", a-t-elle déclaré à l'AFP "Il est évident que Mo Yan est libre de ne pas prendre une position dissidente", a-t-elle ajouté.

    Au fait quand un Français reçoit le Nobel, les médias français réagissent de la même manière.

    Je ne pourrai pas terminer cette rubrique sans rendre hommage à un homme , plus talentueux que bien des prix Nobel , qui a eu le courage d'aller jusqau'au bout de sa pensée en refusant le prix Nobel, Jean-Paul Sartre.

    http://static.haisentito.it/haisentito/fotogallery/625X0/16977/sartre.jpg

     

  • L'écrivain Mo Yan "très surpris" d'avoir remporté le prix Nobel de Littérature

    131901326_31n.jpg

    L'écrivain chinois Mo Yan a déclaré jeudi soir qu'il était "très surpris" d'avoir remporté le prix Nobel de Littérature.

    "Je suis très surpris d'avoir gagné ce prix, parce que je pensais que je n'étais pas le mieux placé en matière de qualification, parmi les écrivains chinois. Il y a un très grand nombre de bons écrivains et je ne figure pas dans le haut du classement", a-t-il indiqué à la presse.

                                          Qui est Mo Yan ?

     

    131900803_61n.jpg

     L'auteur Guan Moye, de son pseudonyme Mo Yan, est né en 1955 et a grandi à Gaomi dans la province de Shandong dans l' est de la Chine. Ses parents étaient agriculteurs.

    Âgé de 12 ans lors de la Révolution culturelle, il a quitté l' école pour aller travailler, d' abord dans le secteur agricole, puis dans une usine. En 1976, il a rejoint l' Armée de libération populaire et c'est à cette époque qu'il a commencé à étudier la littérature et à écrire. Il a publié sa première nouvelle dans un journal littéraire en 1981.

    "Dans ses écrits, Mo Yan puise dans ses expériences de jeunesse et dans le cadre de sa provinc natale. Cela transparaît clairement dans son roman Hong gaoliang jiazu (1987, en français Le Sorgho rouge), indique l'académie dans la biographie de M. Mo.

    Ce livre regroupe cinq histoires qui se déroulent et s' entremêlent à Gaomi au cours de plusieurs décennies troublées du 20ème siècle, dépeignant le banditisme, l' occupation japonaise et la dure condition des travailleurs agricoles pauvres, selon cette biographie. Le Sorgho rouge a fait l' objet d' une adaptation cinématographique réussie par le célèbre réalisateur chinois Zhang Yimou en 1987.

     

    le-sorgho-rouge-1988-7258-221207134.jpg

    Gong Li , héroïne du "Sorgho rouge"

    Mêlant fantastique et réalité, perspectives historiques et sociales, Mo Yan crée un monde dont la complexité rappelle ceux des écrits de William Faulkner et de Gabriel Garcia Marquez, trouvant également son point de départ dans la longue tradition orale et littéraire chinoise, commente l'académie dans son commentaire biographique.

    Outre ses romans, Mo Yan a publié de nombreuses nouvelles et essais sur différents sujets. Malgré sa critique sociale, il est considéré dans sa patrie comme l'un des plus éminents auteurs contemporains, ajoute le communiqué.

    Des dizaines de ses œuvres ont été traduites en Anglais, en Français ou encore en Japonais, entre autres langues.

    L' année dernière, le prix Nobel de Littérature avait été décerné au poète suédois Tomas Transtromer.

    Alfred Nobel, industriel suédois inventeur de la dynamite, a fondé le prix Nobel dans son testament en 1895. Les premiers prix ont été attribués six ans plus tard.

    La cérémonie de remise des prix aura lieu le 10 décembre.

    Chaque prix se compose d' une médaille, d' un diplôme personnel et d' une somme de 8 millions de couronnes suédoises, soit environ 1 million de dollars.

    131900803_71n.jpg

     

  • La Bourse chinoise en hausse de 4.18% sur les données du PIB meilleures que prévu


    La Bourse chinoise a bondi mardi de 4,18%, soit sa plus forte hausse depuis le 3 septembre 2009, stimulée par l'annonce des données du PIB (produit intérieur brut) meilleures que prévu.

    L'indice composite de référence de la Bourse de Shanghai a clôturé à 2 298,38 points, en hausse de 4,18%, soit 92,18 points.

    L'indice mixte de la Bourse de Shenzhen a quant à lui clôturé à 9 264,09 points, en hausse de 4,95%, soit 436,62 points.

    La croissance du PIB de la Chine s'est ralentie à 8,9% au quatrième trimestre 2011, a annoncé mardi le Bureau d'Etat des statistiques.

    Il s'agit de sa plus faible croissance en 10 trimestres, mais elle a dépassé malgré tout les prévisions du marché.

    Voilà qui va calmer l'ardeur des soi-disant économistes qui soit par soucis de propagande anti-chinoise, soit par ce qu'ils prennent leurs rêves pour des réalités ou encore pour faire diversion et détacher le public occidental des vrais problèmes ,du marasme dans lequel se trouve l'occident se plaisent à annoncer la fin de la prédominance du modèle économique chinois.

    Un prix nobel avait annoncé la fin de la Chine Nouvelle 10 ans après son entrée à l'OMC. Comme il ne s'était rien passé , il s'est rappelé au souvenir de ses lecteurs en rectifiant ;en décembre dernier que la fin était proche pour la Chine , que c'était pour cette année et qu'en fait , il ne s'était trompé que d'un an. Bravo monsieur Paul Krugman.