portugal

  • Cristiano Ronaldo bientôt en Chine , au club de football Shanghai Shenhua ?

    F201209110856292749132102.jpg

    Cristiano Ronaldo pourrait rapidement se diriger vers la Chine, depuis que plusieurs médias chinois et européens ont révélé que le club de football chinois Shanghai Shenhua visait la star du Real Madrid.

    « Shanghai Shenhua a contacté le joueur et ses agents à la fin du championnat de liga la saison dernière. » a récemment révélé « Soccer News ».

    « Si son contrat avec le Real n'est pas renouvelé, c'est tout à fait envisageable pour Shenhua de faire venir l'attaquant portuguais dès l'ouverture du mercato l'année prochaine. »

    Zhu Jun, l'investisseur principal du Shanghai Shenhua pourrait faire venir une autre super star dans l'équipe, avait rapporté « l'Oriental Sports Daily » le 5 juillet.

    Par coïncidence, Sky Italia TV vient d'établir une liste de dix clubs qui font de Cristiano Ronaldo leur l'objectif, depuis que l'attaquant a confié qu'il ne se sent plus soutenu par le Real Madrid et Shanghai Shenhua fait partie de cette liste.

    Beaucoup pensent que CR7 veut juste obtenir un meilleur salaire au Real, bien que le Portugais ait nié que ce soit un problème d'argent cela lors d'un communiqué paru mercredi.

    Du côté de Shanghai Shenhua, le club aurait connu un désaccord avec ses actionnaires, qui pourrait affecté l'avenir de ses joueurs. Mercredi dernier, le Français Nicolas Anelka n'a pas participé à l' entraînement et le club n'a donné aucune explication.

    Il reste encore deux ans de contrat en Espagne pour le Madrilène qui gagne actuellement 15 millions d'euros nets et son indemnité de transfert est estimé à au moins 90 millions d'euros. Selon certains confrères, si Zhu Jun veut vraiment  s'attacher les services de la star portugaise, il devra mettre sur la table plus d'un milliard de yuans.


  • Le groupe chinois Trois Gorges entre au capital du géant portugais de l'électricité EDP

     

    Le groupe chinois Trois Gorges a annoncé jeudi qu'il avait remporté un appel d'offres dans la vente par le gouvernement portugais d'une participation de 21,35% dans le géant de l'électricité Energias de Portugal (EDP).

    Avec un paiement de près de 2,69 milliards d'euros, l'offre du groupe chinois était supérieure à celles des trois autres compétiteurs, dont la multinationale allemande E. ON et les brésiliens Eletrobras et Cemig.

    EDP est l'un des plus grands opérateurs d'électricité d'Europe ainsi que le plus important groupe commercial du Portugal. Son chiffre d'affaires annuel représente environ 9% du PIB portugais.

     

     



    Trois Gorges mènera une coopération globale à long terme avec EDP dans le domaine de l'énergie propre, a indiqué Cao Guangjing, président du conseil d'administration du groupe.

    Selon M. Cao, Trois Gorges compte s'étendre sur les marchés en Europe, aux Etats-Unis et au Brésil en prenant appui sur EDP et prévoit d'accélérer le rythme de sa stratégie de "globalisation".

    Le groupe chinois gère le barrage des Trois Gorges, un projet de 22,5 milliards de dollars sur le fleuve Yangtsé. Il s'agit du plus grand barrage hydroélectrique du monde.

    La vente par le gouvernement portugais de sa participation dans EDP s'inscrit dans le cadre du plan de soutien de 78 milliards d'euros négocié en mai avec l'Union européenne et le Fonds monétaire international. Cet accord oblige le gouvernement à améliorer sa situation financière et à raviver l'économie nationale.

  • LA CHINE AIDE LE PORTUGAL

    L'intérêt de la Chine pour sa dette provoque le soulagement au Portugal  

    La Chine est prête à acheter 4 à 5 milliards d'euros (6,6 milliards de Dollars US) de la dette souveraine portugaise pour aider le pays à soulager la pression sur les marchés obligataires, a rapporté hier le quotidien Jornal de Negocios.

    Le journal a indiqué, sans citer aucune source, qu'un accord trouvé entre les deux gouvernements conduira la Chine à acheter de la dette portugaise aux enchères ou sur les marchés secondaires pendant le premier trimestre de 2011.

    Le Portugal est entré dans l'œil du cyclone de la crise de dette européenne, avec des coûts de crédit devenant prohibitifs car les investisseurs pensent de plus en plus que ce pays sera le prochain sur la liste à chercher un secours international après l'Irlande et la Grèce
    .
    Fernando Teixeira dos Santos, ministre portugais des Finances a rencontré le Ministre des chinois Finances Xie Xuren et le directeur de la Banque de Chine la semaine dernière. En octobre, lors de sa visite en Grèce, le Premier Ministre chinois Wen Jiabao a offert d'acheter des obligations grecques dès qu'Athènes en reprendrait l'émission.

    Un mois plus tard, le président Hu Jintao a visité le Portugal et a proposé des « mesures concrètes », pour aider les membres de la zone euro endettés mais la promesse n'avait pas concerné l'achat d'obligations portugaises.

    Le Vice Premier Ministre chinois Wang Qishan a dit mardi que la Chine soutenait les efforts de l'Union européenne et du Fonds monétaire international visant à apaiser les marchés mondiaux à la suite de la crise de la dette européenne et dit que la Chine avait pris des « mesures concrètes » pour aider certains pays européens.

    Plus tard le même jour, le ministre chinois du Commerce a mis les décideurs politiques de l'UE devant leurs responsabilité, leur demandant d'agir.

    « Nous voulons voir si l'UE peut contrôler des risques de dette souveraine et si le consensus peut être traduit en action véritable pour permettre à l'Europe d'émerger de la crise financière bientôt et en bon état », a dit Chen Deming.

  • BONNES RELATIONS SINO-PORTUGAISES.

    M. Santos rappelle 30 ans de relations sino-portugaises

     xin_be3b1d4e8418449e820731203540db33[1]
     
     

     

         BEIJING, 6 février- A l'approche du 30e  anniversaire des relations sino-portugaises, l'ambassadeur  portugais en Chine, Rui Quartin Santos, a appelé vendredi les deux pays à renforcer leur partenariat stratégique dans tous les  domaines. 

         Les deux pays ont établi des relations diplomatiques le 8  février 1979. Depuis, les deux pays ont coopéré dans beaucoup de  secteurs comme la science, l'éducation et la santé, a rappelé M.  Santos. 

         En 2008, le volume des échanges bilatéraux a atteint 2,7  milliards de yuans (environ 395 millions de dollars), indiquent  les statistiques des douanes chinoises. 

     

         "Nous devons renforcer notre coopération pour limiter  l'influence négative du ralentissement économique mondial,  éliminer le protectionnisme commercial et lutter contre le  changement climatique. " a précisé l'ambassadeur. 

         M. Santos a également fait l'éloge du développement continu et  prospère de Macao depuis son retour à la partie continentale de  Chine, il y a 10 ans. 

         L'ambassadeur a également rappelé que 2011 sera "l'année du  Portugal" en Chine et que ce sera l'occasion de faire connaître de nombreux trésors culturels portugais.

    xin_001890302de0417ab2848ea583a9429a[1]