pollution chimique

  • Une entreprise chinoise condamnée à une lourde amende pour pollution et les responsables à des peines de prison jusqu'à 4 ans

    2051595327.jpg

    Le Président Xi Jinping l'avait annoncé: "Je m'attaquerai aussi bien aux tigres qu'aux mouches " "Tout ceux qui se rendent coupables d'actes de corruption ou de pollution seront poursuivis". Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il respecte sa parole.

    Une entreprise chinoise de produits chimiques dans la province orientale du Zhejiang a été condamnée à une amende de 20 millions de yuans (3,25 millions de dollars) pour avoir déversé illégalement des eaux usées et pollué l'environnement, ont annoncé mardi les autorités locales.

     

    Il s'agit de la plus forte amende imposée à une entreprise pour pollution dans la province.

     

    La Zhejiang Huidelong Dyeing Chemical Co. Ltd. a été reconnue coupable d'avoir conspiré avec une autre société de produits chimiques pour déverser plus de 5.000 tonnes d'eaux usées dans les égouts en 2012, a-t-on appris lundi du verdict du Tribunal populaire de l'arrondissement de Shangyu de la ville de Shaoxing.

     

    La société a également été reconnue coupable d'avoir déversé plus de 18.000 tonnes d'eaux usées dans la baie de Hangzhou entre les mois d'avril et de septembre 2013, selon le tribunal.

     

    Onze personnes impliquées dans le déversement illégal ont été condamnées à des peines d'emprisonnement allant jusqu'à quatre ans, a-t-il indiqué.

  • Chine : le Guangxi ferme 123 usines pour lutter contre la pollution

    La région autonome Zhuang du Guangxi, dans le sud-ouest de la Chine, fermera plus de 100 usines de traitement des métaux lourds afin de réduire la pollution, a-t-elle annoncé.

    sem12jani-Z29-Pollution-miniere-Chine-Guangxi.jpg

    Des soldats versent des flocons de neutralisants dans un réservoir de centrale hydroélectriqoe à Luizhou

    Les rejets de cadnium cancérigènes ont contaminé deux rivières.

     

    Les autorités du gouvernement ont effectué une inspection générale sur les installations industrielles de ce genre au Guangxi, vérifiant l'application des règlements de contrôle de la pollution dans 154 usines, a indiqué lundi Liang Bin, chef du département de la protection de l'environnement de la région, à la veille de la Journée mondiale de l'environnement.

    Parmi ces usines, 31 doivent adopter des mesures de correction avant de reprendre leur production, et 123 autres ont reçu l'ordre de fermer, a-t-il expliqué.

     



    Cette inspection a été lancée après qu'une contamination au cadmium ait été découverte en janvier dans la rivière Longjiang, à Hechi, ville de la province du Guangxi. Cette contamination a tué un grand nombre de poissons et a menacé l'approvisionnement en eau potable de Liuzhou, une ville comptant 1,5 million d'habitants.

    La responsabilité de deux entreprises de produits chimiques qui rejetaient illégalement des déchets industriels a été découverte un peu plus tard. Dix responsables de ces entreprises ont été arrêtés.

    Cette année, la région a affecté 25 millions de yuans (3,9 millions de dollars) pour soutenir 11 projets de contrôle de la pollution aux métaux lourds et a demandé au gouvernement central de financer 126 autres projets similaires, avec une dépense totale de 4,5 milliards de yuans.