piraterie

  • LA CHINE CONTRE LA PIRATERIE SOMALIENNE

    Conférence de presse du 18 décembre 2008
    W020081213729812741818[1]

     

    Dans l’après-midi du 18 décembre 2008, le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Liu Jianchao a tenu une conférence de presse, et répondu aux questions concernant, entre autres, la lutte contre la piraterie en Somalie.

    Liu Jianchao: Bonjour, Mesdames et Messieurs, vous pouvez poser vos questions.

    Q: Selon des sources, la Chine enverra dans le Golfe d’Aden des navires militaires pour combattre la piraterie somalienne. Veuillez confirmer cette information. Si c’est vrai, combien de navires seront envoyés là-bas? De quel type seront-ils? Quand partiront-ils? Pourquoi la Chine accepte-t-elle maintenant de participer aux efforts internationaux de lutte contre la piraterie?

    R: Permettez-moi d’abord de vous donner quelques informations de base. Depuis un certain temps, surtout depuis le début de cette année, les attaques et les détournements de bateaux menés par des pirates se sont multipliés dans le Golfe d’Aden au large de la Somalie. La piraterie est devenue un grand fléau international et constitue une grave menace pour le transport maritime international et le commerce et la sécurité en mer. Je peux partager ici avec vous quelques chiffres. Selon les statistiques de l’organisation kényenne «Seafarers Assitance Programme», en 2007, plus de 300 bateaux ont été détournés ou attaqués par des pirates au large de la Somalie. Du début à novembre 2008, plus de 40 bateaux, avec leurs 600 marins, ont été pris en otage par des pirates somaliens. A l’heure où je vous parle, une vingtaine de bateaux et près de 300 marins sont toujours aux mains des pirates.

    Pour ce qui concerne la Chine, de janvier à novembre 2008, 1 265 bateaux commerciaux chinois ont emprunté cette route maritime, soit trois à quatre par jour. Et 20% d’entre eux ont été cibles d’attaques des pirates. Cette année, on a constaté sept détournements de bateaux concernant la Chine, dont deux bateaux chinois avec 42 marins à bord. Les cinq autres sont soit des bateaux étrangers ayant des marins chinois à bord ou transportant des marchandises chinoises, soit des bateaux battant pavillon hongkongais. Jusqu’à ce jour un bateau de pêche chinois, avec ses 18 marins, est toujours détenu par des pirates.

    Comme vous l’avez certainement remarqué, l’ONU a adopté récemment plusieurs résolutions autorisant les Etats à prendre, conformément au chapitre VII de la Charte des Nations Unies, des actions pour lutter contre les pirates dans les eaux territoriales somaliennes. Le gouvernement fédéral de transition somalien a lui aussi appelé les autres pays à entrer dans les eaux territoriales de son pays pour l’aider à combattre les pirates. Le gouvernement chinois salue la coopération efficace de la communauté internationale sur la lutte contre la piraterie somalienne et soutient les différents pays dans leurs efforts pour envoyer, conformément au droit international et aux résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité de l’ONU, des navires militaires pour combattre les pirates somaliens. La Chine, de sa part, envisage activement d’envoyer bientôt des navires militaires dans le Golfe d’Aden et au large de la Somalie pour participer aux efforts d’escorte et travaille activement en ce moment pour préparer et organiser la mission. Une fois le dispositif mis en place, nous ferons une communication officielle et vous en donnerons des informations précises.

    Q: Selon certaines sources, hier, un navire chinois a été attaqué par des pirates dans le Golfe d’Aden. Il a réussi à échapper au danger grâce aux secours des parties concernées. Pourriez-vous nous le confirmer et donner des informations concernées?

    R: Comme vous l’avez appris par les médias, le cargo «Zhenhua-4», propriété de China Communications Construction Company Ltd., a été attaqué au large du Golfe d’Aden par des pirates dont neuf sont montés à bord du navire.

    Après avoir appris cette nouvelle, le gouvernement chinois y a prêté une haute importance et les services concernés se sont mobilisés dans l’immédiat pour mener les opérations de secours d’urgence. Ils ont dirigé les membres de l’équipage dans leurs actions pour qu’ils tiennent tête aux pirates, tout en sollicitant le Centre antipiraterie du Bureau maritime international basé en Malaisie d’assister les opérations de secours par la coordination des navires de guerre présents dans cette zone maritime. Ensuite, la partie malaisienne a immédiatement envoyé des hélicoptères militaires et navires de guerre pour venir au secours. Grâce à la collaboration et aux assistances des différentes parties, les pirates ont été finalement repoussés, et le cargo «Zhenhua-4» et ses 30 membres de l’équipage ont été sauvés.

    La partie chinoise remercie profondément la Malaisie et d’autres pays ainsi que des organisations internationales concernées pour leurs assistances efficaces au cours de ces opérations de sauvetage.

     

    Q: Je voudrais savoir si l’équipage a riposté ou non lorsque ce cargo chinois a été attaqué. Est-ce qu’il y a des règlements chinois sur les mesures à prendre par les équipages pour riposter aux attaques?

    R: Les marins chinois prendront les mesures correspondantes selon les plans de prévention des attaques de pirates et les réalités sur place. Je ne connais pas les mesures prises par les membres de l’équipage du cargo «Zhenhua-4». Cependant, je suis persuadé qu’ils auraient pris, de manière très intelligente, de différentes mesures pour tenir tête aux pirates, ceci pour, en premier lieu, assurer la sécurité de l’équipage et du cargo, et en second lieu, gagner du temps pour attendre les opérations de secours concernées. Je crois que les opérations d’hier ont été bien réussies et donnent un bon exemple pour développer la coopération internationale visant à, d’une part, assurer la navigation normale des bateaux dans le Golfe d’Aden et la zone maritime somalienne, et d’autre part, lutter contre la piraterie.

    Q: Lors de la Conférence commémorative du 30e anniversaire du lancement en Chine de la politique de réforme et d’ouverture sur l’extérieur qui a eu lieu aujourd’hui, le Président Hu Jintao a évoqué à plusieurs reprises le socialisme aux couleurs chinoises. Pourriez-vous nous donner la signification précise du socialisme aux couleurs chinoises? En outre, toujours selon le Président Hu Jintao, la Chine poursuivra sa propre voie de développement et elle ne se soumettra à aucune pression venant de l’extérieur. Comment la partie chinoise pourra-t-elle réaliser cela?

    R: Ce matin, tout comme vous, j’ai suivi attentivement le discours du Président Hu Jintao prononcé à la Conférence commémorative du 30e anniversaire du lancement en Chine de la politique de réforme et d’ouverture sur l’extérieur. Dans son discours, le Président Hu Jintao a passé en revue les grands succès et les expériences réussies obtenus dans la construction du socialisme à la chinoise au cours des 30 dernières années, tout en éclaircissant le chemin et l’orientation à suivre dans l’avenir. Ce discours, très riche en contenu, est à étudier davantage par nous tous. Nous pourrons procéder à des échanges de vues plus approfondis à ce sujet à une autre occasion.

    Si vous n’avez plus de questions, je lève la séance et je vous souhaite une bonne et heureuse année 2009! Au revoir!