pilote

  • Air France qui veut supprimer 5 122 emplois encourage ses pilotes à aller travailler en Chine

    Suite à la récession et compte tenu d'un excédent du personnel à Air France, le SNPL (Syndicat National des Pilotes de Ligne) et l'APNA (Association des Professionnels Navigants de l'Aviation) ont appelé des pilotes à venir travailler en Chine.

    Selon le site internet La Tribune.fr, l'APNA négocie actuellement avec une entreprise aérienne chinoise privée dont le siège est basé à Shanghai, cette dernière recrutant des pilotes. l'APNA et la direction supérieure de cette entreprise aérienne devraient encore une fois se rencontrer fin  juin. « Nous espérons prouver à la partie chinoise que certains pilotes des entreprises aériennes françaises, dont Air France, sont intéressés par un séjour de deux ou 3 ans en Chine. » a remarqué l'APNA. Le site web a demandé aux pilotes intéressés de présenter leur CV.

     

    chine,aviation civile,air france,pilote



    Selon le porte-parole d'Air France, les collaborateurs des compagnies aériennes chinoises ont également demandé à Air France de les aider dans leur développement.

    Dans l'association aérienne SkyTeam, Air France collabore avec Air China, China Eastern et China Southern. Le porte-parole n'a pas précisé le nom de la compagnie qui veut recruter actuellement des pilotes. Cela pourra être China Eastern dont le siège est basé à Shanghai.

    Toujours selon le porte-parole, Air France va recommander quelques pilotes à cette compagnie « pour que les expériences et la compétence des pilotes français puissent servir la compagnie chinoise. Bien sûr, il faudrait obéir au principe de libre consentement.»

    Il ne s'agit bien sur que d'idées préliminaires entre Air France, son collaborateur chinois et les représentants des pilotes. Les conditions précises des aides de la France et le nombre de pilotes fournis n'ont pas été décidés par les deux parties.

    En janvier dernier, La compagnie aérienne française a rédigé un plan d'économies de 2 milliards d'euro ici 2015. Avant la fin de ce mois, des nouvelles mesures de réformes structurelles devraient voir le jour et le nombre de pilotes en trop sera également bientôt dévoilé.

    Le plan de réduction du personnel touchera 5 000 personnes, a révélé la presse. Cependant, la direction supérieure d'Air France a apporté un démenti.

     

    chine,aviation civile,air france,pilote



    Selon un pilote du syndicat SPAF, récemment, les cadres d'Air France ont révélé que parmi les 4000 pilotes, 272 sont en trop. La direction a demandé aux employés d'élever de 20% leur l'efficacité. Cela signifie que le nombre de pilotes excédentaires passerait à 600.

    Le PDG d'Air France, Alexandre de Juniac, a déclare plusieurs fois qu'il faut éviter une réduction contraignante du personnel. Selon lui, en cas d'échec des négociations avec le syndicat, cela aura un impact important au niveau de l'emploi.

  • Chine:une mystérieuse boule blanche lumineuse dans le ciel

     

    Une mystérieuse boule blanche lumineuse dans le ciel de Shanghai

    Une mystérieuse boule blanche lumineuse dans le ciel
     
     
    Un énorme ovni lumineux planant bien haut au-dessus de Shanghai a été repéré aux environs de 21 h samedi par plusieurs pilotes de l'aviation civile qui ont fait rapport de ce qu'ils avaient vu au Bureau de contrôle du trafic aérien de la Chine de l'Est.

    Un fonctionnaire de ce bureau du nom de Jiang a confirmé hier qu'ils avaient reçu des rapports de plusieurs pilotes. Aucun vol n'a été perturbé, mais il a refusé de révéler plus de détails.

    L'objet volant non identifié était à 10 700 m au-dessus de Shanghai, et il est devenu de plus en plus gros avec le temps, selon ce qu'a écrit sur son microblog un homme qui a dit être le pilote du « vol 6554 ».

    « L'énorme boule blanche est apparue soudainement dans le ciel quand l'avion est sorti des nuages épais, a-t-il écrit. C'était plusieurs centaines de fois plus gros que la lune et que ce dont les yeux humains peuvent observer. »

    Selon ses dires, l'objet a atteint un diamètre d'au moins 92 km. Environ vingt minutes plus tard, la boule brillante est devenue plus foncée et a peu à peu disparu, a-t-il ajouté.

    « Au départ, j'ai pensé que c'était juste une illusion, mais le copilote a dit qu'il avait aussi vu cette scène, a-t-il dit. Au moins dix pilotes ont rapporté l'objet au bureau de contrôle du trafic aérien. »

    Parallèlement, des gens de Beijing ont rapporté avoir vu l'objet dans le ciel au-dessus de la capitale à peu près en même temps que les gens le voyaient à Shanghai.

     

     

    Une mystérieuse boule blanche lumineuse dans le ciel de Beijing

    « La bulle ronde et blanche est apparue dans le ciel et a grossi rapidement avant de disparaître cinq minutes plus tard », a confié Yu Jun, ancien rédacteur d'un magazine scientifique et astronome amateur qui a pris des photos de l'objet.

    « Je crois que la bulle lumineuse n'est pas simplement un phénomène astronomique normal, mais un phénomène se produisant autour de la Terre, peut-être en haute atmosphère, et celui-ci serait provoqué par le lancement de fusées ou de satellites », a confié M. Yu.

    Ma Jing, ingénieur à l'Observatoire astronomique national, a indiqué qu'il avait pris un ensemble de photos montrant que l'objet s'est élevé de l'ouest comme un « nuage blanc en expansion », mais a disparu seulement plusieurs minutes plus tard.

    Zhan Xiang, un responsable du Planétarium de Beijing, a indiqué que la « bulle pourrait avoir été provoquée par des substances émises par des engins militaires ou des satellites ».

    Certains astronomes amateurs ont déclaré que l'objet pourrait avoir un lien avec un satellite ayant disparu. Le China News Service a signalé qu'un satellite de télécommunications russe, l'Express-AM4 avait disparu après son lancement tôt jeudi matin.

     
  • Wang Zheng : la plus jeune pilote chinoise suit sa propre voie

    Wang Zheng, la seule femme capitaine volant sur Air China, et la plus jeune pilote de l'Administration de l'aviation civile de Chine.

    Wang Zheng, la seule femme capitaine volant sur Air China, et la plus jeune pilote de l'Administration de l'aviation civile de Chine.

    Si vous aviez la chance de travailler dans un avion, en tant que pilote ou hôtesse, quel métier choisiriez-vous ?

    Pour la plupart des hommes, être un pilote aux commandes d'un gros porteur est sans doute le job idéal. Quant aux femmes, le rêve revêt sans doute les couleurs d'un bel uniforme d'hôtesse.

    Malgré ces clichés, une Pékinoise a choisi une autre destination pour sa carrière. Âgée de 29 ans, Wang Zheng est la seule femme capitaine volant sur Air China, et la plus jeune pilote de l'Administration de l'aviation civile de Chine.

    « Comme beaucoup d'autres filles, je m'imaginais devenir hôtesse quand j'étais enfant, car c'était considéré comme un signe de beauté », explique Wang. « Mais en grandissant, j'ai commencé à trouver ce genre de beauté un brin superficiel. »

    En 2003, Wang était étudiante en électronique et sciences de l'information à l'Université de l'aviation civile de Chine, lorsqu'une annonce recrutant des femmes pilotes attira son regard.

    « J'étais tellement intriguée par l'aviation, surtout par l'idée de piloter un avion », se rappelle-t-elle. « Beaucoup de mes camarades de classe m'ont également poussée à tenter ma chance. »

    Wang participa donc à la première sélection de femmes pilotes organisée dans des universités chinoises, et fut retenue parmi les trois personnes finalistes.

    L'étudiante se sentit extrêmement chanceuse, étant donné que la plupart des femmes pilotes venaient alors de l'armée.

    Cependant, lorsqu'elle a annoncé la nouvelle à ses parents, sa mère a exprimé son désaccord.

    « Comme tant d'autres mamans, elle espérait que sa petite fille devienne employée de bureau. Un boulot sans risque », se remémore-t-elle. « Mais j'ai toujours aimé relever des défis personnels. »

    La formation comprenait un an d'étude en Chine, et un an d'apprentissage pratique aux États-Unis.

    Wang explique que les instructeurs des deux pays étaient plus durs envers les étudiantes et tendaient à amplifier leurs erreurs. « Nous sortions du lot, parce que nous autres, femmes pilotes, étions en minorité. »

    Wang explique que les remontrances et les standards plus stricts lui ont permis de progresser plus rapidement.

    « Mon instructeur m'a dit une fois que j'étais née pour piloter un avion », ajoute-t-elle avec fierté.

     

     

    Wang Zheng, la seule femme capitaine volant sur Air China, et la plus jeune pilote de l'Administration de l'aviation civile de Chine.

    En 2005, Wang a rejoint Air China, et après une série de tests en simulation et de formations, elle prit les commandes de son premier avion en octobre 2006.

    « J'étais plus excitée que nerveuse la première fois », déclare Wang, précisant que les exercices lui permirent de rester calme et alerte. Elle fut promue capitaine en 2010.

    « Je me souviens une fois avoir contacté le personnel au sol pour demander deux fauteuils roulants. Ils ont ignoré ma requête, pensant qu'une femme ne pouvait être capitaine […] Ils ont dû imaginer que j'avais simplement pris le transmetteur radio du capitaine pour leur donner un ordre. »

    Wang indique ne pas avoir la force physique de ses collègues masculins — un désavantage lorsque l'on doit contrôler un énorme avion —, mais qu'elle est plus patiente et attentive aux détails.

    « La qualité la plus importante pour un capitaine est son habileté à gérer tout type de situation », précise-t-elle. « Je suis heureuse de prouver qu'une femme peut tout autant réussir qu'un homme dans les domaines traditionnellement masculins. »

     

    Wang Zheng, la seule femme capitaine volant sur Air China, et la plus jeune pilote de l'Administration de l'aviation civile de Chine.

    Cependant, après plusieurs années de travail, Wang avoue qu'il n'est pas toujours facile pour une femme d'être capitaine, de devoir opérer des vérifications sur les avions à minuit et de ne pas avoir beaucoup de temps à consacrer à sa famille.

    Mais chaque fois qu'elle entend une autre femme dans sa radio, elle explique ressentir une vague d'excitation. « Je ne suis plus seule », dit-elle.

    Wang rêvait autrefois de voyager autour du monde. Aujourd'hui, en tant que pilote, ce rêve est à portée de main.

     

     

    Wang Zheng, la seule femme capitaine volant sur Air China, et la plus jeune pilote de l'Administration de l'aviation civile de Chine.