partis democratiques

  • La Chine compte 840 000 membres des partis démocratiques

    Environ 840 000 Chinois sont actuellement membres des partis démocratiques, a annoncé Chen Xiqing, chef adjoint du Département du Travail de Front uni du Comité central du Parti communiste chinois (PCC).

    M. Chen a indiqué que les partis démocratiques étaient des partis "amis" du PCC lors d'une conférence de presse.

    "Contrairement à d'autres systèmes, ces partis démocratiques ne sont pas l'opposition. Ils participent plutôt à l'administration des affaires de l'Etat", a-t-il expliqué.

    La Chine compte actuellement neuf partis politiques, soit le PCC et huit partis démocratiques, a-t-il précisé.

     

     

    Tous ces partis démocratiques jouissent, dans le cadre des stipulations de la constitution, de la liberté politique, de l'indépendance organisationnelle et de l'égalité d'après leur statut légal.

    Les partis démocratiques chinois ne sont ni des partis exclus du pouvoir d'Etat, ni des partis d'opposition. Ils sont des partis qui prennent part aux affaires politiques. A l'heure actuelle, un grand nombre de membres de ces partis assument une fonction de direction au sein des comités permanents des assemblées popu-laires des divers échelons, dans les comités des conférences consultatives politiques du peuple chinois des divers échelons, dans les organes du gouvernement, et dans les services économique, culturel, éducatif, scientifique et technologique

    Le Parti communiste chinois (PCC), qui fêtera le 1er juillet prochain son 90e anniversaire, compte aujourd'hui plus de 80 millions de membres. Le chiffre a été annoncé ce vendredi par Wang Qinfeng, le directeur adjoint du Département de l'organisation du Comité central du PCC.

    Quelques 2,516 millions de nouveaux membres, qui avaient moins de 35 ans, ont adhéré en 2010. Le parti au pouvoir en Chine compte aujourd'hui 24,3% de jeunes, a précisé M. Wang.

     

  • REFORME JUDICIAIRE,LES 8 PARTIS DEMOCRATIQUES DE CHINE DONNENT LEUR AVIS.

    Le président du Comité national du CCPPC sollicite des avis sur la réforme judiciairexin_4de92328b9e94dbcadcbdba5bace2462[1]
    Jia Qinglin, président du  Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple  chinois (CCPPC), a requis les membres des partis non-communistes  de formuler leurs avis et opinions concernant la réforme  judiciaire du pays. 

         Davantage de conseils doivent être recueillis auprès de membres des partis non-communistes pour s'assurer d'une réforme sans  accroc du secteur judiciaire, a indiqué Jia Qinglin. 

         La réforme doit satisfaire les besoins judiciaires du peuple et viser à développer l'harmonie sociale, a-t-il souligné, lors d'une réunion à Beijing, avec des membres des huit partis démocratiques  du pays, des fédérations de l'industrie et du commerce et de  personnalités sans parti. 

         Il a également mis l'accent sur l'importance de renforcer le  contrôle et la surveillance de l'utilisation de la force, et  souligné que davantage pouvait être fait pour lever les obstacles  qui compromettent l'équité de la justice. 

         Au cours de cette réunion, Zhou Yongkang, membre du Comité  permanent du Bureau politique du Comité central du Parti  communiste chinois (PCC), a présenté son rapport sur le système  judiciaire.