paris

  • Les touristes chinois désertent Bruxelles mais sont toujours très présents à Paris

    57055ba435702a22d6205181.jpg

    Les touristes se font désirer

    Pour ceux qui se sont étonnés d'une longue absence, c'est du à un voyage entrepris en mars. Un triptyque composé de trois parties aux buts différents .

    A Shenzhen, nous avons pris le train grande vitesse pour une ville de villégiature, en bord de mer , Xiamen. De là nous avons pris l'avion pour Tianjin, ville de naissance de Xu, pour nous rendre sur la tombe de ses parents et aussi retrouver une partie de la famille ainsi que d'anciens camarades d'université. Enfin nous avons repris le TGV direction Beijing car Xu comme moi avions été invités dans un but professionnel.

    Alors pendant notre voyage, ce sont produits les événements tragiques de Bruxelles. Résultat j'ai été occupé non plus à raconter la Chine aux francophones mais ce qui se passe en Belgique aux Chinois.

    L'impact des attentats de Bruxelles , en Chine, est énorme , très négatif.

    Les Chinois qui ne connaissaient guère que Bruxelles et éventuellement Waterloo connaissent maintenant Molenbeek. J'aurais aimé qu'ils ne l'eussent jamais connue.

     

    images.jpg

    Dès que la nouvelle des attentats s'est répandue en Chine, nous avons été assaillis de coups de téléphones venant de la famille et d'amis, même d'amis que nous avions perdus de vue, qui s'inquiétaient pour nous.

    Ce qui m'interpelle , c'est que l'impact des attentats de Bruxelles semblent avoir frappé plus les esprits que ceux de France , même si les attentats de Paris furent plus meurtriers. Serais-ce parce qu'à Bruxelles, un aéroport a été touché?

    Il est curieux de constater que les touristes chinois n'ont pas déserté la capitale français après les attentats alors qu'à Bruxelles près de la moitié des touristes chinois se sont détournés de la capitale belge.

    Dans la tête des Chinois, les événements de Paris, c'est un peu la faute à pas de chance tandis qu'à Bruxelles , ils fustigent les erreurs des autorités belges . De plus pour ce que les Chinois peuvent apprendre par leurs médias interposés, vu l'origine molenbeekoise de la plupart des terroristes impliqués dans les attentats de Paris , une méfiance qui ,je crois , prendra beaucoup de temps à se dissiper, c'est installée à l'égard de la Belgique.

     

     

  • Les Chinois rendent hommage aux victimes de Paris à l'ambassade de France

    0019b91eca5717b3d2c35d.jpg

    Le 15 novembre, de nombreux Chinois se sont rendus aux portes de l'ambassade de France à Beijing pour rendre hommage aux victimes des attentats survenus vendredi soir à Paris. Le drapeau français était en berne et l'ambassade a aménagé un espace pour permettre aux visiteurs de déposer un bouquet de fleurs ou un message en hommage aux victimes de la tragédie.

    0019b91eca5717b3d2c35c.jpg

    0019b91eca5717b3d2c360.jpg

     

     

  • Après le bain de sang, à quoi la France devra-t-elle encore faire face? (ANALYSE CHINOISE)

    Six attaques simultanées et explosions qui ont eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi à Paris ont coûté la vie à au moins 120 personnes, à un peu plus de deux semaines de la 21e Conférence des Nations Unies sur le climat (COP21).

    Cette série d'attaques d'une ampleur sans précédent s'est produite seulement dix mois après que des hommes armés de l'Etat islamique (EI) ont ouvert le feu au siège de Charlie Hebdo à Paris.

    Bien que le président français François Hollande ait déclaré l'état d'urgence sur l'ensemble du territoire français et rétabli les contrôles aux frontières pour empêcher la fuite des assaillants, la France a subi une fois de plus de lourdes pertes humaines dans des attentats. L'AFP a indiqué que les terroristes avaient "placé la capitale française dans un état de sidération".

    Le 13 novembre n'est pas un choix aléatoire, mais significatif, selon Zhang Jinling, vice-directeur de la section des études sociales et culturelles de la faculté européenne de l'Académie chinoise des sciences sociales.

    En effet, le président Hollande avait annoncé le 13 novembre 2012 que la France "[reconnaissait] la Coalition nationale syrienne comme seule représentante du peuple syrien, et donc comme futur gouvernement provisoire de la Syrie démocratique pour en finir avec Bachar Al-Assad". L'interventionnisme adopté par la France à l'égard de la Syrie a incité des organisations extrémistes telles que l'EI à se venger. Le slogan "Pour la Syrie" a d'ailleurs été entendu au cours des attaques.

    Les attaques terroristes pourraient avoir de multiples conséquences en France.

    En premier lieu, les attaques terroristes ont révélé la faiblesse de la capacité de la France à faire face à des menaces de sécurité non traditionnelles croissantes. Bien que le plan Vigipirate soit à son niveau maximal en Ile-de-France depuis les attentats de janvier, les attaques meurtrières ont mis en évidence les lacunes de la France dans la lutte contre le terrorisme.

    En plus de "djihadistes importés", la France métropolitaine est également menacée par un certain nombre de terroristes locaux, ce qui a compliqué la situation sécuritaire. Selon M. Zhang, le moment est venu pour le gouvernement français d'examiner les lacunes de son action de lutte contre le terrorisme.

    Deuxièmement, suite aux attaques terroristes, le sens d'insécurité sociale se répandra en France, ce qui renforcera le nationalisme et le racisme et consolidera l'extrême-droite, et la cote de popularité du Parti socialiste (PS) et du gouvernement de M. Hollande baisseront encore davantage.

    M. Zhang a rappelé que le PS avait subi quatre défaites électorales consécutives lors des élections municipales, des élections du Parlement européen, des élections sénatoriales et des élections départementales. Après ces attaques terroristes, les perspectives du PS aux élections régionales ne seront pas meilleures.

    Par ailleurs, le renforcement des contrôles aux frontières, mesure adoptée à la suite des attentats, entravera certainement la circulation des personnes, des biens et des capitaux. Selon M. Zhang, à court terme, les marchés de Noël et les soldes de fin d'année seront certainement touchées, ce qui portera atteinte à la distribution et au tourisme en France. À long terme, la situation de sécurité volatile affectera la confiance des investisseurs en France, ce qui compromettra le rétablissement économique du pays.

    Enfin, les attaques terroristes affecteront directement l'influence de la France dans la gestion des affaires internationales. François Hollande a déjà annulé son déplacement pour le sommet du G20 en Turquie.

    Quant à la COP21 qui aura lieu prochainement, la France, dont l'image a été ternie par les actes terroristes, devra prouver qu'elle est en mesure d'obtenir des résultats satisfaisants lorsque 195 délégations officielles et des dizaines de chefs d'Etat et de gouvernement se rendront dans le pays, ce dont beaucoup doutent, selon M. Zhang.

     
  • Le président chinois exprime sa "plus forte" condamnation suite aux attaques terroristes à Paris

     Le président chinois Xi Jinping a exprimé samedi sa "plus forte" condamnation suite aux attaques terroristes en série survenues à Paris dans la nuit de vendredi.

    "Dans ce moment douloureux du peuple français, au nom du gouvernement chinois, du peuple chinois, et à mon nom personnel, je condamne dans les termes les plus vigoureux ces actes de barbarie", a déclaré M. Xi dans un message de condoléances à son homologue français, François Hollande.

    Au moins 120 personnes ont été tuées dans une série d'attaques survenues vendredi soir à Paris et dans sa banlieue, a annoncé samedi matin le procureur de Paris, François Molins.

    Dans son message, M. Xi a exprimé ses profondes condoléances pour les victimes et a fait part de son soutien aux blessés et aux familles des victimes.

    La Chine a toujours été opposée à toutes formes de terrorisme et elle est prête à travailler avec la France et la communauté internationale pour renforcer la coopération en matière de sécurité, lutter contre le terrorisme et assurer la sécurité des peuples de tous les pays, a conclu M. Xi.

  • L'insécurité en France, la première préoccupation des touristes chinois

    Samedi soir, un guide touristique chinois a été victime d'un vol perpétré par trois malfaiteurs en banlieue de Paris, un incident qui suscite la préoccupation des touristes chinois concernant leur sécurité dans le pays.

    Devant un hôtel des Yvelines, le guide de 32 ans s'est fait arracher sa sacoche contenant de l'argent nécessaire aux dépenses du voyage, soit 20.000 euros et près de 5.000 francs suisses, ainsi que la Rolex qu'il venait d'acheter pour un montant de 5.000 euros, a rapporté l'AFP.

     

    29-06-2011-liberation-belle-ville.jpg

    Première destination touristique au monde, la France a accueilli 84 millions de touristes étrangers en 2014, dont 1,7 million de Chinois, et ce nombre devrait dépasser cinq millions d'ici 2020, estiment les autorités françaises.

    Cependant, les touristes asiatiques, surtout les Chinois, sont parfois la cible de vols violents, car ils ont pour réputation de transporter de grandes sommes d'argent en liquide et d'arborer des signes de richesse en public.

    Chaque fois, les incidents de ce genre suscitent de vives discussions sur Internet en Chine, et les avis sont généralement partagés.

    "Vraiment, la France est un pays attirant pour moi, mais la situation en matière de sécurité s'est compliquée ces dernières années. Ma préoccupation ne concerne pas seulement le vol, mais aussi la menace terroriste", avoue l'internaute Xiaomeng. Pour lui, le mot "Paristan" est effrayant et le décourage de faire du tourisme dans l'Hexagone.

    Pour la plupart des internautes, les touristes chinois doivent changer leurs habitudes faisant d'eux des cibles de choix pour les voleurs, notamment en réduisant la quantité d'argent en liquide qu'ils transportent et leurs signes de richesse et en renforçant leurs précautions en matière de sécurité.

    "Aucun endroit ne jouit d'une sécurité absolue", explique M. Wang, qui s'est rendu en France l'année dernière. Il garde de son séjour un souvenir merveilleux. "Il faut être prudent quand on est à l'étranger. Généralement, la France est un pays tranquille, malgré l'insécurité en banlieue de Paris. Avant de faire des voyages en France, il faut obtenir des information sur la sécurité. Il faut éviter de sortir seul et d'aller dans des endroits non-sûrs le soir".

    L'insécurité touristique en France est un sujet important pour les gouvernements chinois et français. Afin d'encourager les Chinois à voyager en France, l'Hexagone a facilité les procédures d'obtention de visas, et la délivrance de ces derniers se fait désormais en 48 heures.

    Le gouvernement français a adopté une série de mesures, tels un service d'information via SMS en chinois et le renforcement de la sécurité dans les lieux touristiques.

    "J'ai remarqué les efforts du gouvernement français pour assurer la sécurité des touristes. Ils sont cependant insuffisants. Pour atteindre l'objectif d'attirer cinq millions de touristes chinois par an en 2020, il reste encore beaucoup à faire", estime Mme Yang Qian.

    Les Chinois sont toujours surpris quand ils viennent pour la première fois en France de découvrir un pays où la violence fait partie du quotidien , un pays où règne l'insécurité alors qu'avant de découvrir  la France , ils l'imaginent comme le pays du romantisme.

    75020-Manif-belleville-securite_mg_20-06-10.jpg

     
  • Pour les Chinois , c'est "Uber go home". Voici les 10 plus grandes villes au monde qui ont pris des mesures contre Uber

    0019b91ed62e174a627442.jpg

     Hong Kong

    Le 11 août 2015, la police de Hong Kong a perquisitionné deux bureaux Uber après avoir arrêté cinq chauffeurs pour exercice sans permis de location de voitures et conduite sans assurance appropriée.

     

    L'application mobile Uber relie les passagers avec des chauffeurs Uber qui utilisent leurs propres voitures pour leur proposer des courses. A la date du 28 mai 2015, ce service était disponible dans 58 pays et 300 villes à travers le monde.

    Certaines villes, comme Londres, Seattle et Mexico, ont reconnu la légalité d'Uber. Ce n'est cependant pas le cas partout ; elle a été contestée par les gouvernements et les compagnies de taxi de nombreuses villes et a même été interdite dans de nombreuses villes en raison des risques liés à la sécurité.

    0019b91ed62e174a62743e.jpg

     Guangzhou

    Le bureau d'Uber à Guangzhou, capitale de la province chinoise du Guangdong, a été perquisitionné par les autorités et il a été accusé de diriger un service de transport « illégal ».

     

    0019b91ed62e174a627443.jpg

    Paris

    Uber a été interdit sur l'ensemble de la France après que les chauffeurs de taxi aient organisé une série de grèves. Les chauffeurs de taxi ont bloqué les routes françaises vers les aéroports et les gares à Paris le 25 juin et la situation est alors devenue de plus en plus violente.

    0019b91ed62e174a627441.jpg

    Brisbane

    Uber est illégal et le service est interdit dans cette ville. Les conducteurs qui se font prendre sont sanctionnés d'une amende.

     

    0019b91ed62e174a62743f.jpg

    Bruxelles

    Uber est illégal à Bruxelles, capitale de la Belgique, et la société sera frappée d'une amende de 10 000 euros pour chaque trajet. Les chauffeurs ont leur voiture confisquée.

     

    0019b91ed62e174a62733a.jpg

    Berlin

    L'autorité de la ville de Berlin, LABO, a pris une décision interdisant à Uber de prendre des passagers, disant qu'ils ne répondent pas aux normes de sécurité de transport des personnes. Elle a également menacé l'entreprise d'une amende de 25 000 euros pour chaque violation et de 20 000 euros pour les chauffeurs non qualifiés et qui prendraient des passagers en charge.

     

    0019b91ed62e174a62733c.jpg

    New Delhi

    Le ministère des Télécommunications a envoyé une lettre aux fournisseurs de services Internet au sujet du blocage d'Uber parce qu'elle n'a pas obtenu l'autorisation d'exploiter, et qu'elle n'offre aucune vérification des antécédents des conducteurs. Tous les services de taxi basés sur applications ont été interdits dans la capitale nationale l'an dernier après qu'un chauffeur Uber ait été accusé d'avoir violé une passagère.

     

    0019b91ed62e174a62743d.jpg

    Séoul

    Séoul a annoncé qu'Uber est illégal parce que le service de partage de trajet est tout simplement illégal en vertu de la loi sud-coréenne.

     

    0019b91ed62e174a627440.jpg

    Madrid

    A Madrid, un juge a statué qu'Uber devait cesser toute activité commerciale, car elle n'a pas de licence officielle.

     

    0019b91ed62e174a62733b.jpg

    New York

    New York a proposé un gel de la croissance des entreprises de location de véhicules. Cela signifie qu'Uber est autorisé à n'ajouter que 201 nouveaux chauffeurs seulement l'année prochaine ; cependant, pour l'heure, Uber a beaucoup plus que 200 nouveaux chauffeurs par mois.

     

  • Les Chinois de plus en plus victimes d'agressions racistes à Paris

    2731434191875.jpg

    En France, les personnes qui ont un physique dit asiatique sont des cibles pour les agresseurs

     

    Avoir les yeux bridés en France peut vous attirer des ennuis. Pour alerter le gouvernement sur la multiplication des agressions racistes, la communauté asiatique a remis une pétition au Premier ministre.

    Le 22 mai, la Tour Eiffel a été fermée pendant sept heures . La raison en était le trop grand nombre de pickpockets qui sévissent sur la Tour, allant même jusqu'à proférer des menaces de mort contre les employés du site et multiplier les agressions contre les asiatiques , ce qui a amené ceux-ci, citant le code du travail français dont un article leur permet de se protéger face à un danger, à se retirer de la Tour.

    Alors , les Français sont-ils à ce point racistes? Que nenni!!!

     

     

    75020-Manif-belleville-securite_mg_20-06-10.jpg

    En fait dire qui sont les auteurs de ces agressions est tout simplement interdit en France car je crois que ces agresseurs sont protégés dans les hautes sphères de la République . On se contentera de dire qu'il s'agit d'individus venant de l'Est de l'Europe et dont les seules activités sont le vol et la mendicité agressive.

    Je suis eurasienne, témoigne une jeune dame, même pas d'origine chinoise et je vis dans le quartier parisien de Belleville, où la communauté chinoise est très présente. Je m’y suis faite agresser et j’ai assisté à une agression. Les deux événements, qui ont eu lieu en plein jour aux yeux de tous les passants, étaient clairement racistes.

    Les agresseurs nous mélangent tous. Chinois, Vietnamiens… pour eux, c’est du pareil au même. Dans l’inconscient collectif, les Asiatiques sont tous Chinois et les Chinois se promènent tous avec des liasses de billets de banque dans leurs portefeuilles. Il suffit finalement d’avoir les yeux bridés pour être la cible idéale. C’est d’ailleurs là le problème, on ne peut pas changer de couleur de peau ou de traits. Pas besoin de porter une étoile jaune pour être persécutés. Nous, c’est écrit sur notre faciès précise notre interlocutrice.

    De nombreux témoins nous ont martelé :" On ne se sent donc plus en sécurité en France et particulièrement à Paris."

    "Moi qui voyage beaucoup, je peux vous dire que ce n’est pas du tout comme cela dans le reste de l’Europe." nous déclare un homme d'une trentaine d'années. "J’ai la nationalité britannique et je me sens bien plus en sécurité à Londres par exemple. L’Allemagne et l’Espagne sont également plus accueillants pour les asiatiques."

     

    PHO5a7501a6-97d0-11e2-9e8c-934a72d0f2a3-805x453.jpg

     

     

  • Un groupe chinois de Tianjin invite 6400 de ses salariés pour 4 jours en France

    Avec le développement du tourisme en Chine, on a pris l'habitude de voir des cars entiers de Chinois débarquer en France, en Belgique et un peu partout en Europe.

     
     

    Mais là, ce n'est plus l'équivalent d'un bus qui a fait le déplacement. Mercredi, ce sont ainsi 6400 Chinois qui ont débarqué tout d'un coup sur le sol parisien, Un voyage peu ordinaire soutenu par une logistique non moins exceptionnelle. Plus de vingt avions supplémentaires.

    4753493_capture-1_545x460_autocrop.jpg


    Cette délégation de touristes hors norme  passe deux jours à Paris, puis deux autres sur la Côte-d'Azur. Cela représente 30000 nuitées et 140 hôtels mobilisés. La délégation chinoise a réservé un vaste restaurant entre l'opéra Garnier et la place Vendôme à Paris, privatisé le Louvre, pour quelques heures (mais, là, il a fallu faire, quand même, 2 groupes). 7 600 billets de TGV ont été achetés pour rallier Nice( ici aussi 2 trains supplémentaires) où un grand spectacle est prévu à l'arrivée avant une photo sur la Promenade des Anglais.
     Il s'agit de salariés d'un conglomérat chinois, le groupe Tiens. Son patron, 24ème fortune du pays, multiplie les activités de son groupe qui opère tant dans les biotechnologies et la santé que la formation ou l'hôtellerie. Fondé en 1995 à Tianjin, à 100 km.au sud de Pékin, son groupe pèse 5 milliards de dollars de chiffre d'affaires. Et ce patron pas comme les autres nommé, Li Jinyuan, a décidé de récompenser ses meilleurs salariés. D'où ce «petit» voyage en France : deux jours à Paris, et deux jours à Nice où ses 6400 salariés participeront à un séminaire de travail.

     



    Le quai d'Orsay n'a pas voulu que cette visite passe sous silence. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, a d'ailleurs tenu a recevoir le patron chinois pour le remercier d'avoir choisi la France. Car sa petite virée a des retombées directes pour la France : au minimum, 13 millions d'euros !

                                         Nouvelles en Bref

     

    Le groupe nucléaire chinois public China National Nuclear Corp (CNNC) a déclaré mercredi qu'il était ouvert à toute forme d'alliance avec le groupe nucléaire français en restructuration Areva. CNNC, qui collabore avec Areva dans le cadre du réacteur Hinkley Point C au Royaume-Uni, a indiqué qu'il n'y avait eu pour l'instant qu'un premier contact avec le groupe français, mais que leur coopération devrait progresser.

    Jing Chunhua, ancien haut responsable du Parti communiste chinois (PCC) dans la province du Hebei (nord), a été exclu du Parti et démis de ses responsabilités publiques à la suite d'une enquête pour corruption.

     

  • Paris ,la ville qui déçoit le plus les Chinois quand ils arrivent en Europe

    sans-titre.png

    Selon un récent reportage de la chaîne Bloomberg News, un virus frappe actuellement les touristes chinois en visite en  la capitale française : le « syndrome de Paris ». Sous l'influence des images et clichés véhiculés par les médias et le cinéma, les Chinois se rendant à Paris pour la première fois s'attendent à découvrir une charmante capitale européenne, classique, somptueuse et accueillante, mais se heurtent une fois sur place à la réalité parisienne : rames de métro bondées, serveurs rudes et expéditifs et pickpockets spécialisés dans le vol d'argent liquide. Les touristes en reviennent parfois traumatisés , bien loin de l'image romantique qu'ils ont depuis la Chine.

    Jiang He, un étudiant shanghaien de 20 ans, a rapidement déchanté après son arrivée à Paris. Il avait choisi Paris pour son premier voyage à l'étranger, mais à peine arrivé sur le sol français, à l'aéroport, il apprend que l'un des passagers chinois de son vol s'est fait dérober ses bagages. Jiang He a ensuite été surpris pas la quantité de mégots et d'ordures jonchant les rues de la ville lumière : « Je croyais que les villes d'Europe étaient très propres, mais j'ai trouvé Paris très sale, et ça n'a pas l'air de déranger les Français ».

     

    sans-titre.png

    Les Chinois sont influencés par ce qu'ils voient dans les médias et au cinéma, c'est pourquoi lorsqu'ils découvrent le « vrai » Paris, ils sont choqués par ce qu'ils voient. « Ils ont une image trop idéalisée de la France », estime Jean-François Zhou, directeur général d'Ansel Travel, agence de voyage spécialisée dans l'accueil de touristes chinois. « Pour certains, le séjour finit dans les larmes et ils jurent de ne plus jamais revenir ».

    La France voit dans cet afflux régulier de touristes chinois un élément crucial pour relancer son économie. Selon Thomas Deschamps, responsable des études à l'Office du tourisme de Paris, la région parisienne a accueilli 900 000 touristes chinois l'année dernière, ce qui représente une augmentation de 23 % par rapport à 2012. « Le nombre de touristes chinois continue d'augmenter, mais moins vite qu'avant », a-t-il précisé. D'après Jean-François Zhou, cette tendance est en partie liée à la lutte anti-corruption menée par Beijing, qui a fait chuter les dépenses des Chinois, mais également à leurs craintes concernant l'accueil qui les attend dans la capitale.

     

    images.jpg

     

    En 2012, les touristes chinois dépensaient en moyenne 59 euros à Paris, soit deux fois plus que les autres touristes étrangers. Ils sont donc souvent pris pour cible par les voleurs, d'autant plus qu'ils ont transportent  de grandes sommes en liquide. « Paris est une ville romantique, mais il faut être naïf pour croire que le crime n'y existe pas », juge un commissaire de police du 8e arrondissement. Aujourd'hui, la sécurité est la plus grande préoccupation des Chinois à Paris.

    Le syndrome du voyageur est un trouble fréquent, causé par la confrontation des touristes avec une réalité en décalage avec leurs attentes. Dans le cas du syndrome de Paris, les touristes ont une vision excessivement romantique de la ville. Jean-François Zhou explique que les touristes chinois ne s'attendent pas à trouver des locaux si peu aimables et des professionnels du tourisme si peu accueillants : « Les serveurs ne sont pas patients avec eux et ne parlent pas anglais. Nos clients sont souvent déçus par l'attitude des Parisiens ».

    images.jpg

     

    L'année dernière, la mairie de Paris a distribué un guide intitulé Paris en toute sécurité, également publié en chinois, dans lequel les touristes peuvent trouver des informations pratiques expliquant, entre autres, comment discerner les vrais policiers des imposteurs et les vrais taxis des faux ; comment se prémunir contre les vols de sacs ; et comment réagir en cas de vol ou d'agression. La ville a également augmenté les effectifs policiers dans les quartiers les plus touristiques et les grands magasins. La préfecture de Police de Paris a, quant à elle, mis en place une procédure de plainte simplifiée en 16 langues, comprenant le chinois. C'est pas mal , mais cela n'a diminué en rien les agressions dont sont victimes les Chinois.

    images6MFS1G3G.jpg

     

  • La France fait les yeux doux aux touristes chinois et délivre les visas en 48 heures

    001ec94a27151541597a03.jpg

    Un vignoble près de Reims, dans la région de production du Champagne

    Depuis fin janvier, le consulat général de France à Shanghai assiste à une recrudescence des demandes de visa de la part de ressortissants chinois.

    Ce changement correspond à l'introduction par la France d'un système accéléré de délivrance des visas, qui permet aux touristes chinois d'obtenir le document en 48h. La mesure a été adoptée par les consulats français le 27 janvier, afin de célébrer le 50e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

    « Au cours des six mois suivant le lancement de cette opération, le nombre de visas émis par le consulat général de France à Shanghai a augmenté de 45 % », a indiqué Emmanuel Lenain, consul général de France à Shanghai.

     

    001ec94a27151541594601.jpg

     

    Emmanuel Lenain, consul général de France à Shanghai

    D'après Lenain, ce service express va provoquer une augmentation du nombre de touristes chinois en France, déjà en constante augmentation depuis quelques années. Les statistiques du gouvernement français montrent qu'en 2013, la France a accueilli 1,4 million de touristes chinois, soit 23,3 % plus qu'en 2012.

    Outre ce changement numérique, on constate aussi une évolution des mentalités. Auparavant, la plupart des touristes chinois venaient par le biais de voyages organisés d'une dizaine de jours, et ils visitaient la France parmi d'autres pays d'Europe compris dans l'itinéraire. Or, ces derniers temps, leur approche est différente.

    « De plus en plus de Chinois cherchent à faire un voyage de qualité », a indiqué Lenain. « C'est-à-dire qu'ils explorent davantage une seule destination au lieu de faire de courts séjours dans plusieurs pays. En raison de la grande variété de son offre touristique, la France est LA destination pour ces touristes ».

    001ec94a27151541597202.jpg

    Le Château d'Amboise, dans la vallée de la Loire

    Le consul a ajouté que la France possédait une telle diversité en termes de lieux à découvrir et d'activités à pratiquer, que les Français eux-mêmes peuvent difficilement en faire le tour. C'est pourquoi il recommande aux touristes chinois de consacrer un temps suffisant au pays et de se concentrer sur une destination selon leurs centres d'intérêt.

    « Par exemple, les circuits œnologiques dans des régions viticoles comme Bordeaux, la Bourgogne ou la vallée de la Loire ont beaucoup de succès car ils permettent aux visiteurs étrangers de mieux comprendre la fabrication d'un produit exceptionnel, et de saisir en même temps l'essence de la culture française. Il en va de même pour les excursions organisées autour d'autres thèmes comme le sport ou la gastronomie », a déclaré Lenain.

     

    576756_des-touristes-chinois-devant-la-tour-eiffel-le-27-mars-2013.jpg