pandas geants;langage

  • Des scientifiques chinois décodent le langage des pandas

    Des pandas géants bêlent comme des moutons pour dire "Je t'aime" et gazouillent un joyeux «je fais» quand ils sont courtisés, selon les membres du personnel du Centre de reproduction des pandas de la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine).

    Les chercheurs ont décodé chez ses animaux 13 sortes de vocalisations, dans un nouvel aperçu très surprenant de la vie privée de ces créatures solitaires.

    Le centre chinois de recherche et de conservation du panda géant travaille depuis 2010 sur un projet de linguistique. Les scientifiques ont tout d'abord enregistré plusieurs pandas, sur les vocalisations entre petits et adultes dans diverses situations, à l'heure des repas, de l'accouplement, des soins infirmiers, des combats et ainsi de suite, a expliqué Zhang Hemin, le responsable du centre.

    Ensuite, ils ont recueilli une grande quantité de données sur les sons et activités des pandas, et analysé les empreintes vocales.

    "Nous avons réussi à décoder un langage et les résultats sont très intéressants", a souligné Zhang.

    Les pandas peuvent arriver à dire des choses très simples comme "Gee-Gee" (Je suis affamé), "Wow-Wow" (pas content!) Ou "Coo-Coo" (agréable).

    "Les pandas adultes sont généralement solitaires, donc le seul professeur de langue qu'ils ont est leur propre mère", a déclaré le chercheur.

    Quand ils grandissent, les petits apprennent à s'exprimer en hurlant, en grognant, grinçant, bêlant et faisant des gazouillis. "Si une mère panda gazouille comme un oiseau, elle est sans inquiètude pour ses bébés. Elle "aboie" fort comme pour signaler l'approche d'un étranger.

    Pour Zhang Hemin, cette sorte d'aboiement peut être interprété comme "sortir de ma place". Ces mammifères peuvent être aussi doux que des agneaux quand ils sont «en amour» et ils bêlent tout au long de cette période. Les femelles répondant dans un constant gazouillis, si elles ressentent la même chose.

    Nos chercheurs ont été tellement confus, quand nous avons commencé le projet qu'ils se demandaient s'ils étudiaient un panda, un oiseau, un chien ou un mouton", a ironisé Zhang.

    Le centre prévoit de poursuivre l'étude et se réjouit de la création d'un traducteur qui pourrait utiliser la technologie de reconnaissance vocale de haute technologie. "Si nous pouvons comprendre leur langage, cela nous aidera à protéger l'animal, et en particulier à l'état sauvage», a-t-il noté.

    Aujourd'hui moins de 2 000 pandas vivent à l'état sauvage, la plupart dans le Sichuan et le Shaanxi. Il y avait 375 pandas géants en captivité à la fin de 2013, environ 200 d'entre eux se trouvant centre du Sichuan.