organisation des nations unies

  • LES PROGRES REMARQUABLES DE LA CHINE SUR LES DROITS DE L'HOMME

    Un responsable de l'ONU sur les droits de l'Homme qualifie de "remarquables" les progrès de la Chine en la matière
     

    La Chine a fait des progrès remarquables dans la promotion des droits économiques et sociaux, a déclaré mardi Anders Kompass, directeur de la Division des opérations sur le terrain et de la coopération technique, relevant du Bureau du haut commissariat aux droits de l'Homme des Nations unies, lors d'un forum international ouvert mardi à Beijing.

    "Les expériences de la Chine montrent que sa performance économique extraordinaire est aussi accompagnée de progrès remarquables dans certains domaines des droits de l'Homme au cours des deux dernières décennies", a souligné Anders Kompass, dans son discours prononcé lors de la cérémonie d'ouverture du troisième Forum sur les droits de l'Homme à Beijing.

    Selon Anders Kompass, le développement économique de Chine l'a beaucoup impressionné. "Le gouvernement chinois a aidé son peuple à obtenir des droits économiques et sociaux", a-t-il déclaré à l'agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle).

    Dans un papier remis aux organisateurs du forum, la Société chinoise pour les études des droits de l'Homme, M. Kompass a cité des faits et chiffres pour montrer les progrès de ce pays dans la protection des droits de son peuple dans les affaires judiciaires.

    Le forum de cette année a pour thème "Droits de l'Homme et Développement : repenser les concepts, les modèles et les moyens".

    "Je pense que le principal défi pour la Chine est de maintenir son développement", a estimé M. Kompass.

    Dix ans après l'établissement des Objectifs du Millénaire pour le développement, il est clair que les objectifs du bien-être humain et de la dignité pour tous, présents également dans la Déclaration universelle des droits de l'Homme, ne pourraient pas être achevés si ce développement était isolé, a-t-il noté dans son discours à l'ouverture du forum.

    L'examen périodique universel (EPU), que la Chine devait passer devant le Conseil des Droits de l'Homme en 2009 (comme tous les autres membres de l'ONU), a aussi fourni un cadre pour intégrer les droits de l'Homme dans les politiques de développement, selon M. Kompass.

    "Parmi les conclusions et recommandations de l'EPU, ratifiées par le gouvernement chinois, de nombreuses sont liées au développement", a-t-il ajouté

    En février 2009, la Chine a passé, pour la première fois, un examen devant le Conseil des droits de l'Homme des Nations unies. Quatre mois plus tard, celui-ci a vérifié et approuvé son rapport concernant la situation des droits de l'Homme en Chine.

    Une centaine d'experts et de fonctionnaires des droits de l'Homme, venus de 28 pays ainsi que de Hong Kong, Macao et Taiwan et de certaines organisations internationales, dont l'ONU, ont participé au forum de cette année.