opportunité

  • La Chine et l'Union Européenne renforceront leur partenariat en matière d'urbanisation , beaucoup d'opportinutés pour les entreprises européennes

    urba.jpg

    La Chine est prête à apprendre des expériences avancées de l'Union européenne (UE) afin de développer une urbanisation axée sur l'homme et de renforcer le partenariat bilatéral, a déclaré jeudi le Premier ministre chinois Li Keqiang.

    M. Li a prononcé un discours jeudi lors de la cérémonie de clôture du Forum du partenariat sur l'urbanisation Chine-UE, indiquant que le pays respecterait et protégerait les droits des habitants ruraux et s'efforcerait de réaliser des progrès durables en matière d'urbanisation.

    Il a appelé la Chine et l'UE à approfondir leur coopération dans de nombreux aspects, en particulier entre les entreprises, afin d'améliorer ensemble la conception des villes, les services publics et la préservation des vestiges historiques et culturels.

    La Chine a décidé de mettre l'accent sur l'amélioration des conditions de vie de la population dans son processus d'urbanisation, et le pays a besoin d'apprendre des expériences de l'UE, a précisé le ministre chargé de la Commission nationale du développement et de la réforme, Xu Shaoshi.

    Selon lui, l'UE peut aider la Chine à réaliser son urbanisation et profiter en même temps d'importantes opportunités de développement, alors que plusieurs centaines de millions d'habitants ruraux chinois doivent s'installer dans les villes.

    "La Chine espère que davantage de pays, de villes, d'entreprises et d'organisations de l'UE établiront des partenariats étroits et concrets avec leurs homologues chinois", a fait savoir M. Xu.

    "Le développement intelligent, vert et à faible émission de carbone représente une nouvelle tendance", a-t-il souligné.

    Le président du Conseil européen Herman Van Rompuy et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso étaient également présents à cette cérémonie.

    urbas.jpg

     

    Le bureau d’architecte belge Jaspers-Eyers (Bruxelles, Hasselt et Louvain) a remporté un marché pour développer en Chine un gigantesque complexe de bureaux pour Nongfu Spring, le plus important producteur d’eau minérale chinois. Ce complexe doit pouvoir accueillir 4.000 personnes. Nongfu Spring fait partie du groupe Yang Sheng Tang (YST). L’entreprise compte 20.000 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 1,75 milliard de dollars. Elle a porté son choix sur le bureau d’architecte belge Jaspers-Eyers pour la construction et l’aménagement de ses nouveaux bureaux à Hangzhou. Le complexe comportera dans sa première phase quatre bâtiments pour une superficie totale de 68.000 m2 et un parking souterrain de 25.400 m2. A côté des bâtiments on retrouvera également un restaurant, une crèche, une salle de sport, une piscine, un supermarché, une salle de fête et plusieurs bureaux qui seront à louer.

     

     

  • Yang Jiechi : la Chine espère et croit que l'Europe transformera la crise en opportunité

    001aa0c6c27e12a525d04f.jpg

    En marge de la première session de la 12e APN, une conférence de presse sur la politique étrangère et les relations extérieures de la Chine a été organisée aujourd'hui à 10 heures au Grand Palais du Peuple à Beijing.

     

    Alors qu'il répondait aux questions posées par Caroline Puel, journaliste de l'hebdomadaire français Le Point, sur la crise de la dette, l'investissement chinois en Europe et le développement des relations sino-européennes, Yang Jiechi a indiqué que la Chine était confiante en l'avenir de l'Europe. La crise de la dette en Europe influence non seulement la situation européenne, mais également la reprise économique mondiale. La Chine soutient depuis toujours l'Europe dans cette lutte contre la crise, et espère par ailleurs qu'elle la transformera en opportunité pour parvenir à un nouveau développement.

     

    D'après Yang, la relation sino-européenne est une des relations bilatérales les plus importantes du monde. De plus, l'année 2013 marque le 10e anniversaire de l'établissement du partenariat stratégique global entre la Chine et l'Europe. Au deuxième semestre de cette année, le 16e Sommet Chine-UE aura lieu et sera l'occasion pour les deux parties d'entreprendre des négociations sur l'édification du mécanisme de coopération Chine-UE à moyen et long terme. Les partenaires dynamiseront la coopération dans certains domaines clés, tels que l'urbanisation, les nouvelles énergies, les innovations scientifiques et technologiques, le développement vert, etc.

     

    En ce qui concerne le développement futur des relations sino-européennes, Yang Jiechi a rappelé que ces échanges touchaient à de nombreux domaines et qu'il y avait des problèmes concrets à résoudre. La Chine s'oppose au protectionnisme, et notamment à l'enquête anti-dumping lancée par l'Europe sur les produits du secteur solaire en provenance de Chine. D'autre part, la Chine espère que l'Europe réglera les problèmes en question de façon appropriée, par le dialogue et la consultation.

    L'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois) a approuvé dimanche le rapport d'activité du gouvernement présenté par le Premier ministre Wen Jiabao.