opera tibetain

  • Lhassa, capitale de la Région Autonome du Tibet, enregistre un nombre record de touristes pendant le festival Shoton

    F201308131600523326229183.jpg

    Des visiteurs admirent un thangka géant sur la montagne située derrière le monastère Drepung à Lhasa, capitale de la Région autonome du Tibet.

    Le festival Shoton a attiré cette année à Lhassa, capitale du Tibet, le nombre record de 1,38 million de touristes chinois et étrangers, a-t-on appris mardi des sources du gouvernement local.

    Cet événement d'une semaine qui a pris fin lundi a rapporté plus de 286 millions de yuans (46,7 millions de dollars) de revenus touristiques à Lhassa, a précisé Chamdoi, maire adjoint de la ville.

     

    Les visiteurs se sont rués dans la ville pour assister à cet important événement, l'un des plus importants festivals du calendrier tibétain.

    shoton.jpg

     

     

     

    Cette manifestation d'une semaine, aussi connue comme le festival du Banquet de yoghourt, a commencé avec la cérémonie de l'« ensoleillement du Bouddha » au monastère Drepung, vieux de 600 ans.

    Des fidèles bouddhistes ont marché autour d'un portrait de Bouddha de 1 480 mètres carrés et priaient alors que les touristes enthousiastes enregistraient ce rite sacré avec leurs téléphones mobiles.

    images.jpg

     

    Les organisateurs du festival ont aussi organisé une exposition dédiée à des thangkas tibétains vieux de 1.300 ans.

     

    Losang Danba, secrétaire adjoint du Comité municipal de Lhassa du Parti communiste chinois (PCC), a déclaré que le gouvernement régional a consacré plus de 14 millions de Yuans (2,28 millions de Dollars US) pour élargir les routes menant au monastère afin de rendre les transports plus sûrs et plus pratiques.

     

    Des représentations d'opéra tibétain au parc Lingka Norbu ont attiré chaque jour plus de 8.000 spectateurs.

    L'opéra tibétain, vieux de 600 ans, intègre la littérature, la musique, la danse, la peinture et l'acrobatie locales, avec des histoires basées principalement sur le folklore et les écritures saintes bouddhistes. Cette forme d'art est depuis longtemps une partie importante du Festival Shoton et a été ajoutée à la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 2009.

    shoton.jpg

     

    Le festival Shoton, qui date du 17e siècle, était à l'origine une fête religieuse au cours de laquelle les habitants locaux offraient du yoghourt aux moines qui venaient de terminer leur retraite de méditation.

     

    En 2006, il a été inscrit sur la première liste du patrimoine culturel intangible de Chine.

    C806N0~1.JPG