opera

  • L'opéra traditionnel chinois Ninghai, un héritage culturel chinois de plus de 400 ans

    Xue Qiaoping en préparation dans la coulisse. (Photo : Chinapic.people.com.cm)F201303081635078173274682.jpg

     

     

     

     

    Le spectacle du jeu de dents présenté par Xue Qiaoping lors de l'Exposition culturelle organisée à Yiwu, dans la province du Zhejiang, a été chaleureusement applaudie par les spectateurs. Agée de 32 ans, Xue est le successeur de la 6e génération de ce jeu de dents (en chinois 耍牙, Shuaya), qui fait partie de l'opéra traditionnel chinois Ninghai Pingdiao (宁海平调, littéralement Ton plat de Ninghai) ou opéra de Ninghai créé par des artistes du Zhejiang il y a plus d'un siècle.

    F201303081635042597031668.jpgXue Jiaji (à gauche), chef de la troupe de l'opéra Ninghai Pingdiao aide Xue Qiaoping à mettre des costumes. (Photo : Chinapic.people.com.cm)

     



    Beaucoup de Chinois ont fait la connaissance de Xue Qiaoping et de son jeu de dents depuis son apparition dans l'émission de télé réalité China's Got Talent diffusée à la télévision du Zhejiang en 2011. Jeune femme aux grands yeux souriants, Xue a pris une allure méconnaissable sur la scène, pourvue d'une douzaine de longues dents de sanglier sortant de sa bouche et de ses narines.

    Xue joue toujours avec 12 dents saillantes en même temps, dont dix dans la bouche et deux dans les narines. Vous le trouvez cela déjà incroyable ? Mais elle a aussi besoin de parler, chanter et de faire de l'acrobatie simultanément. Pour un tel jeu impressionnant, la maîtrise des techniques constitue un apprentissage long et pénible, qui a duré 10 ans pour Xue.

     

    F201303081635005882217122.jpg



    Selon Xue Jiaji, chef de la troupe de l'opéra Ninghai Pingdiao, actuellement il n'y a que quatre artistes qui maîtrisent le jeu de dents, dont trois jeunes nés dans les années 1980 et Ye Quanmin, l'héritier de la 2e génération de ce jeu difficile.

    Apprendre les techniques du jeu de dents constitue une grande épreuve à laquelle beaucoup d'autres filles ont renoncé. Mais Xue est restée. « Un jour j'ai eu envie d'y renoncer, mais finalement je suis restée, a dit l'artiste, je prendre comme mon devoir la tâche de faire vivre encore cet héritage de 400 ans. »

    « Les dents sont faites de dents saillantes des sangliers et elles sentent mauvais. Quand je les ai mises dans la bouche pour la première fois, je me sentais vraiment mal. Pendant la semaine suivante, je ne pouvais ni manger ni boire, parce que ma bouche avait été blessée par les bouts pointus de ces dents», a confirmé Xue quand elle participait en 2011 à l'émission de télé réalité China's Got Talent.

    F201303081635021147430090.jpg



    Xue a commencé à apprendre le jeu de dents à 18 ans. Les jeunes filles de cet âge rêvent souvent d'être belles. Cependant, Xue a choisi à devenir le premier artiste féminin du jeu de dents en surmontant toutes les difficultés et douleurs.

    Quant aux dents utilisées par les artistes, elles sont uniques au monde, puisqu'elle ont été soigneusement choisies et lissées pour s'adapter aux propres dents des artistes. Généralement, Xue conserve ses dents dans l'eau minérale. Pour elle, ces dents sont aussi précieuses que sa vie et si elle les perd un jour, elle pourra perdre son jeu pour toujours. Un sanglier n'a que deux dents saillantes, ainsi ce n'est pas facile de trouver une paire de dents adaptables à ses propres dents.

    F201303081634432232830634.jpg



    L'opéra Ninghai Pingdiao, également connu comme l'opéra Ninghai a une histoire de plus de 300 ans. Il est né pendant la dynastie des Ming (de 1368 à 1644) et devenu populaire sous la dynastie des Qing (de 1644 à 1911). En 2006, il a été classé sur la liste du patrimoine culturel national de la Chine.

    F201303081634491792138932.jpg

    Xue Qiaoping en préparation dans la coulisse. (Photo : Chinapic.people.com.cm)

    F201303081634373543244536.jpg

    F201303081634342320313006.jpg

    F201303081635117248139326.jpg

    C'est difficile d'associer cette jolie jeune femme aux personnage monstrueux qu'elle interprète sur scène.

     

     

     

  • Liu Shen , contre-ténor prodige chinois de 11 ans donne des récitals en France

    Né en novembre 2000 dans une famille simple travaillant dans la musique sans être musiciens eux-mêmes, Liu Shen épate ses parents à quatre ans en chantant un soir un air de la fameuse Traviata, sans jamais avoir appris la musique. Ses parents lui permettent de démarrer l’apprentissage du piano au conservatoire de Pékin. Passionné d’opéra, il continue à apprendre, seul, tous les airs les plus virtuoses du répertoire. En avril et mai 2009, Liu Shen participe aux productions de Tosca et de Turandot avec le chœur d’enfants de l’Orchestre symphonique de Chine. Lors du festival d’été de Shanghai en 2010, il chante en solo le dernier mouvement de la Symphonie n° 4 de Malher avec l’orchestre philharmonique de Chine. Sa performance est saluée par les critiques du monde entier. Liu Shen devient rapidement la vedette fétiche des télévisions chinoises, notamment lorsqu’il chante en décembre 2011 avec le célébrissime pianiste Lang Lang pour le concert du nouvel an. Ce récital est un véritable événement en Chine.

    787767_20964365_460x306.jpg

    Liu Shen est considéré par ses pairs comme un enfant prodige, offrant des concerts à travers toute la Chine. C'est lui qui fera la clôture du festival Classique au port, ce soir, en l'église Saint-Sauveur de La Rochelle.

    Bien qu'il mène une vie de célébrité, ses parents insistent pour qu'il soit un petit garçon « tout à fait normal ». Alors, comme tous les enfants, il va à l'école et fait ses devoirs. La musique reste sa passion à titre personnel.
     

  • POUR UN GRAND ARCHITECTE FRANCAIS , IL Y A PLUS DE LIBERTE EN CHINE QU'A PARIS

    Jean-Marie Charpentier,
    architecte et urbaniste, fondateur de l'agence en 1969 et président du Conseil d'Administration est décédé le 24 décembre 2010 à Paris.
    Il est un des plus grands architectes de ces 50 dernières années , reconnu par ses pairs dans le monde entier .

    Ce grand artiste français a déclaré " Nous sommes plus libres , nous les architectes, en Chine qu'à Paris".


    Il a notamment réalisé plusieurs ouvrages célèbres pour la Chine dont l'opéra de Shanghai (Shanghai Grand Theatre), une partie de la rue de Nankin (rue piétonne) à Shanghai et une usine General Motors en Chine.

  • Vie parisienne , vie shanghaïenne

    Jacques Offenbach est bien le compositeur qu'il est agréable d'écouter lors des fêtes de fin d"année. Personne mieux que lui ne pouvait décrire l'ambiance folle qui régnait à Paris à l'époque . Si j'avais vécu au XIXème siècle j'aurais aimé la vie parisienne mais pour ce siècle , c'est à Shanghai que l'on s'amuse et où il fait bon vivre.

    Espérons qu'un compositeur , comme Tan Dun , puisse rendre en musique la joie de vivre que nous connaissons en Chine comme a su si bien nous faire ressentir Jacques Offenbach avec la gaité parisienne.

  • L'OPERA CANTONAIS CLASSE AU PATRIMOINE IMMATERIEL DE HUMANITE.

    guangzhou_hongdou_red_bean_yueju_opera_troupe25d4d86de0679a107c9e
    L'opéra cantonais classé au patrimoine mondial

    L'opéra cantonais ou Yueju Opera originaire  de la province de Guangdong, a été récemment inscrit sur la Liste du patrimoine mondial immatériel de la culture, après une demande conjointe de Guangdong, Hong Kong et Macao. C'est le deuxième style de l'opéra populaire chinois, classéau patrimoine mondial après l'opéra Kunqu en 2001.

    Comme l'une des grandes catégories dans l'opéra chinois, l'opéra cantonais est populaire dans le Guangdong, Guangxi, à Hong Kong, Macao, Singapour et en Malaisie. Comme toutes les versions de l'opéra chinois, c'est une forme d'art traditionnel, associant musique, chant, arts martiaux et  acrobaties .

    Plus qu'être simplement une forme de divertissement,  l'opéra cantonais transporte des messages ou des leçons, ce qui etait particulièrement important avant que l'éducation formelle soit généralisée. Le gouvernement a souvent utilisé le théâtre pour promouvoir l'idée d'être fidèle à l'empereur et aimer le royaume.

    En 1852, une troupe d'opéra cantonais a fait ses débuts à Los Angeles, devenant le premier opéra chinois  a  être réalisé à l'étranger.

    L'opéra cantonais prospéré dans les années 1920 avec une augmentation du nombre d'opéras et airs divers. Ils ont été plus renommés avec des maîtres comme Xue Juexian, Ma Shizeng, et Liao Xiahuai.

     20061110152856625139_1

  • A LA DECOUVERTE DE L'OPERA CHINOIS " YUEJUE".

    Les amants papillon" donnent de la voix  .

    .

    C'est une distribution éblouissante qui a marqué la première des "Amants papillon", opéra joué au Grand Théâtre National mardi dernier. Et les talents issus de huit écoles de l'opéra Yueju ont offert une représentation hors norme.

    Neuf artistes de l'opéra Yueju ont illuminé la scène, rajeunissant du même coup l'ancienne légende romantique en lui donnant une bouffée d'air frais et lyrique. Wang Jun'an, Wu Fenghua, Chen Fei ainsi que Xie Qunying font partie des lauréats des récompenses " Fleur de prune " et sont également des acteurs de premier plan dans le pays.


    Xie Qunying


    Actrice de l'opéra Yueju


    "L'interprétation de l'école Fan est profonde et rustique alors que l'école Yin est perçue comme plutôt douce et tendre, et elle contraste fortement avec l'école Xu qui se caractérise par ses mélodies aigues. Notre performance est une combinaison entre ces huit écoles."


    Les neufs chanteurs ont joué des extraits des " Amants papillon", répartis en cinq couples. Et le même rôle a été joué par plus d'un artiste, permettant aux spectateurs d'apprécier les charmes et les spécificités des différentes écoles.


    Et cette re-création d'une oeuvre chère au répertoire classique de l'opéra Yueju est considérée comme une incarnation de la culture Wuyue du sud-est de Chine, là où l'opéra Yueju a fait ses débuts.

  • LA FEMME DANS L'OPERA DE BEIJING.

    La première séance spéciale d'un tan masculin de l'école Cheng de l'opéra de Pékin
    F200904101607292202021969[1]
    Yang Lei joue la pièce de l'école Cheng « La bourse brodée de la licorne ».

    En tant que seul tan (rôle féminin dans les opéras chinois) masculin spécialisé qui joue le rôle de femme vertueuse de l'école Cheng (1904-1958, fondateur de l'art de l'école Cheng et l'un des quatre tans masculins les plus connus en Chine) d'aujourd'hui, Yang Lei prévoit de lancer, le 17 et le 18 avril prochain, sa première séance spéciale qui sera donnée au grand théâtre de Mei Lanfang (1894-1961, Grand Maître de l'Opéra de Pékin), à Beijing. Il sera donné alors en représentation la très connue pièce de l'école Cheng « La bourse brodée de la licorne », ainsi que les extraits des scènes choisies « Chute de neige en juin – Emprisonnement d'un innocent » et « Rêve printanier d'une jeune fille ».

    Yang Lei a obtenu en 2004 son diplôme universitaire du Département d'opéra traditionnel et de danse de l'Institut de Théâtre moderne de Shanghai.

    D'après les recherches, il serait possible que le tan masculin des opéras chinois tire son origine de la sorcière des rites sacrificiels des très anciens temps de la Chine.

    La première époque florissante du tan masculin après son apparition était due à l'interdiction formelle promulguée au début de la dynastie des Qing (1644-1911), laquelle signifiait « qu'il est interdit en ville aux femmes de jouer sur la scène et que les artistes-femmes ne sont pas autorisées à entrer dans la capitale ». Depuis ce temps-là, les femmes ne pouvaient plus monter sur la scène.

    A l'époque de la fin de la dynastie des Qing et du début de la République de Chine, le groupe des tans masculins, ayant à sa tête le célèbre artiste de l'opéra de Pékin Mei Lanfang, commença à se faire connaître et obtint rapidement une réputation grandissante. Le rôle du tan masculin atteignit ainsi l'apogée de sa prospérité, alors que les opéras chinois réalisèrent leur âge d'or. Par la suite avec le développement et la modernisation de la société chinoise, le tan féminin fit petit à petit son apparition et le rôle de femmes est joué alors par des actrices.

  • POUR YETITI ,TURANDOT

    turandot-775776[1]

    L'Opéra central de Chine présentera "Turandot" de Puccini au Caire

     

     

          LE CAIRE, 22 octobre6a00d83455eac669e200e54f3207338833-640wi[1]
    -- Des artistes de l'Opéra  central de Chine vont donner plusieurs représentations de  "Turandot", de l'Italien Giacomo Puccini, dimanche et au début de  la semaine prochaine, en Egypte, a annoncé mercredi au Caire le  président de l'Opéra central de Chine, Liu Xijin. 

         C'est la première fois que l'Opéra central de Chine, fort d'une délégation de 190 personnes, présentera cet opéra classique en  Egypte, a fait remarquer M. Liu lors d'une conférence de presse  tenue mercredi soir à l'Opéra du Caire. 

         M. Liu a émis l'espoir que les deux opéras pourront ensuite  renforcer leur coopération artistique. 

         La visite de l'Opéra central de Chine en Egypte constitue l'un  des plus importants événements en matière d'échanges culturels  entre les deux pays, a indiqué Wang Kejian, conseiller de  l'ambassade de Chine en Egypte, ajoutant que les relations  amicales sino-égyptiennes ont enregistré de substantiels progrès  au cours de ces dernières années. 

         La version chinoise de "Turandot" sera présentée à l'Opéra du  Caire du 26 au 29 octobre.