ong

  • Viktor Orban :On ne peut pas exporter la démocratie, ni d’une manière pacifique, ni avec les armes

    Voici une interview de quelqu'un que j'admire beaucoup. Mr. Viktor Orban, Premier ministre de Hongrie ,se distingue de ses homologues européens car il est un des rare voir le seul dirigeant d'un pays européen a prendre en considération l'avis de la population de son pays et la situation ainsi que la défense de son propre peuple.

    Son analyse de la situation internationale est très judicieuse et la marque d'un dirigeant hors norme

    Dans bien des cas où il met en cause une certaine politique, certaines personnes comme cet imbuvable de Soros, des ONG véritables sous-marins d'officines proches de la CIA , le vois le spectre de la propagande antichinois et je vois que cette politique désastreuse pour les pays qui en sont victimes , cette oligarchie tente , heureusement en vain, de les appliquer à la Chine. Pour l'instant ils agissent sur un groupe de jeunes écervelés qu'ils ont corrompus et soudoyés afin de créer des troubles à Hong Kong.

    Voici l'interview pleine d'acuité de monsieur Orban à la radio Kossuth, au cours de l’émission « 180 minutes » du 3 juin 2016.

    Viktor Orban vient de rentrer d’une visite officielle en Egypte, où il a rencontré son homologue le président Sissi et l’imam suprême sunnite, qu’il a invité pour une visite en Hongrie.

    Viktor Orban explique sa vision de la relation que le monde chrétien devrait entretenir avec le monde musulman. Il souhaite une rencontre entre la civilisation musulmane et la civilisation chrétienne au lieu d’un choc des civilisations.

    Orban reconnait la civilisation musulmane, dit qu’il ne faut pas comparer le musulman délinquant avec les imams hautement éduqués. Il faut arriver à faire vivre les différentes civilisations en paix, non pas en se mélangeant mais côte à côte, en se respectant. Selon Orban, un vrai chrétien ne peut pas être contre les musulmans. Le premier ministre hongrois dit également que si les musulmans n’avaient pas leur religion, il n’y aurait pas de civilisation chez eux mais du chaos et de la barbarie.

    « À présent, ils vivent dans un monde qui obéit à leurs propres lois, à leur propre logique. Nous avons nos principes de vie, nous aussi. Nous respectons les leurs et nous attendons également d’eux qu’ils nous respectent à leur tour. »

    Viktor Orban explique :

    « C’est dans l’intérêt de l’Europe d’avoir une Egypte politiquement et militairement stable, et nous ferons tout notre possible pour que cela perdure.

    La Syrie avait une population de 30 millions habitants, elle s’est effondrée et à présent nous arrivons à peine à supporter, en Europe, les conséquences de ce désastre.

    L’Egypte a 90 millions d’habitants. Si elle devient instable et qu’ils partent vers l’Europe, nous n’arriverons plus du tout à faire face. »

    C’est dans l’intérêt de l’Europe que l’Egypte arrive à la stabilité, sinon, rien ne résistera à ce courant qui l’inondera

    Orban dit qu’il donne raison à l’imam qu’il a rencontré lors de son voyage. Il faut mettre de côté les préjugés habituels de l’UE, et se concentrer sur le gouvernement égyptien, … que le gouvernement, avec son Président et son armée, restent unis et qu’il subsiste une force en Egypte qui maintienne l’ordre public et l’unité du pays, et donner la possibilité à la population de vivre correctement.

    Si cela n’est pas possible, le courant qui va inonder l’Europe sera trois fois plus fort que ce que l’Europe a enduré jusqu’à présent. Rien n’y résistera. C’est dans l’intérêt de l’Europe que l’Egypte arrive à la stabilité.

    Orban fait un bref bilan de l’Egypte, qui a actuellement une armée unie, le président a été élu au suffrage universel, la constitution a été démocratiquement votée, … chaque pilier de la constitution a renforcé l’économie.

    Il rappelle que chaque année, 2,6 millions de personnes naissent en Egypte, et qu’avec une telle taille de population, nourrir un peuple, lui donner du travail, un niveau de vie acceptable, un avenir, est une tâche très ardue, bien plus que ce que l’UE a l’habitude d’affronter.

    Un nouveau contexte est apparu récemment concernant le flux migratoire : les « trafiquants-passeurs » ont mis le cap sur l’Egypte. L’Egypte sera-t-elle le prochain pays pour l’invasion de l’Europe ?

    Il y a également un nouveau point d’engorgement migratoire en Irak.

    Tout cela devrait amener l’UE à repenser sa politique extérieure.

    « Dans les trois pays où nous nous sommes mêlés de la vie des gens, il y a eu un effondrement global, explique Orban. Nous avons causé le chaos en Irak, en Libye et en Syrie, et aucun de ces pays n’a plus de gouvernement fonctionnel capable de garantir l’ordre public, la justice, et de défendre la population … et du même coup de défendre l’Europe contre une invasion de migrants. »

    La journaliste demande si l’Europe porte l’entière responsabilité d’avoir voulu les forcer à adopter nos valeurs, d’avoir voulu exporter notre démocratie.

    Viktor Orban  : « Il est impossible de dire qui est responsable de cette dégradation de la situation, chaque camp met la responsabilité sur l’autre », mais précisant que son opinion n’engage pas d’autres chefs d’Etats de l’UE il ajoute : « le fait que l’UE ait voulu exporter la démocratie et sa culture est un délire total. »

    Viktor Orban  : « Avoir voulu rendre les peuples d’une toute autre culture « heureux » avec les méthodes qui ont fait leurs preuves chez nous a totalement échoué et cela a engendré des conséquences très douloureuses pour l’Europe.

    On ne peut pas exporter la démocratie, ni d’une manière pacifique, ni avec les armes. Il faut laisser chaque peuple bâtir son système politique et économique, selon sa propre culture. Nous pouvons avoir des échanges commerciaux, et collaborer mutuellement. C’est une meilleure politique que le ‘nous savons tout mieux que les autres’, ‘nous savons ce qu’est la démocratie’, ‘nous savons ce que sont les vrais droits de l’homme’, …. [il est délirant de vouloir] imposer de bâtir leurs sociétés, selon nos normes, alors qu’ils pensent d’une manière très différente ! Néanmoins, si nous continuons, encore et encore, à ‘mettre notre toit en feu au-dessus de notre tête’ nous n’en sortirons pas.

    Actuellement, pour sortir de cette situation désastreuse, nous avons le choix entre 2 solutions… mais la vérité est que nous n’avons absolument plus le choix, nous sommes juste emportés par le flot des événements.

    Pour obtenir une solution interne, nous pourrions soutenir inconditionnellement le gouvernement libyen, sans vouloir imposer nos valeurs démocratiques, nos conditions.

    La journaliste demande : « L’UE fait déjà cela, non ? »

    Viktor Orban  : « Non, parce que l’UE continue avec ses critiques ‘droits de l’hommistes’, avec des exigences, en posant des conditions, … comme désarmer l’armée libyenne. Alors que sans un équipement adéquat, il sera impossible que l’armée libyenne puisse maintenir l’ordre. Que cela plaise ou non à l’UE peu importe, il n’y a pas de solution de rechange : il faut armer, fortifier l’armée libyenne pour qu’elle puisse rétablir l’ordre et il faut que nous collaborions à cela, sinon il y aura des conséquences très douloureuses pour nous vu que la Libye est à la frontière de l’Europe.

    La coalition occidentale pourrait également débarquer avec des forces militaires européennes et mettre de l’ordre, établir des camps de réfugiés, y refouler ceux qui débarquent en Europe et les maintenir sur place. Ainsi nous garantirions également notre sécurité.

    Nous devrions financer tout cela et tout ça a un coût … mais un coût bien inférieur et des dégâts bien moindres que d’accepter des millions de migrants qui viendront, sans contrôle, sur les terres européennes.

    Que ce soit la première ou la deuxième solution, l’UE en parle sans cesse, sans être capable d’arriver à une décision finale. »

    Le premier ministre parle également du fait qu’il a rencontré la communauté copte, qui a été victime d’exactions.

    « Ces gens étaient des employés agricoles, des ouvriers, des honnêtes gens qui ont subi un martyre. Chaque membre de cette communauté a perdu des membres de famille. La Hongrie fait beaucoup pour les chrétiens persécutés mais, contrairement aux habitudes occidentales, la Hongrie ne crie pas sur les toits ce qu’elle fait à ce sujet, elle aide discrètement les chrétiens persécutés, sans s’en vanter, … un peu partout où c’est nécessaire. »

    Orban dit qu’il a toujours été dégoûté par l’attitude vantarde des Occidentaux qui amènent leurs aides avec beaucoup de publicité. « Nous avons des obligations morales envers les chrétiens du Monde et nous remplissons cette obligation ».

     

    Puis la journaliste parle de la tension, quasi palpable, dans toute l’Europe, une sorte de « calme avant la tempête » !

    Viktor Orban  : « Effectivement, il y a une tension qui augmente. Il y a une explication tactique à cela ; c’est le BREXIT. Nous ne devons pas nous mêler de cette décision qui appartient totalement aux anglais.

    […]

    Il y a également un problème stratégique qui amène cette tension en Europe. Ceci provient de la structure de l’organisation de l’UE. Les dirigeants de l’UE se sont opposés à leurs populations. Nous pouvons tourner cette réalité dans n’importe quel sens, ruser, faire des variations sur la réalité, les explications sont inutiles, … c’est une réalité.

    Les états occidentaux, avec leur politique migratoire, se sont opposés à leurs peuples respectifs et l’opposition à cette politique migratoire est de plus en plus grandissante. »

    Orban dit qu’il est conscient du ras-le-bol des populations hongroises qui vivent près des camps pour migrants, et promet leur fermeture dès que cela deviendra possible, dans un avenir proche, car les lois sont durcies, le refoulement deviendra systématique. Ceci ne se passera pas sans l’agissement d’autres forces antagonistes.

    Viktor Orban  : « George Soros est l’ennemi déclaré du gouvernement actuel de la Hongrie. Il soutient toute opposition qui cherche à renverser son gouvernement. Il est opposé à notre politique migratoire. Il finance des journalistes, des partis politiques, des bourses individuelles, des ONG … Il exige le démantèlement des barrières, la suppression des lois sur l’asile qu’il juge trop sévères, et veut faire reculer notre gouvernement. C’est typiquement la pensée socialiste. Soros pense que s’il met le paquet il arrivera à acheter les gens.

     © P. Kandel pour Dreuz.info

     

  • Les USA voudraient bien voir un changement de régime en Chine

    guerre-droits-lhomme-chine-vs-etats-unis-L-1.jpg

    Les USA voudraient bien voir un changement de régime en Chine, mais ils se rendent compte que le gouvernement en place reste fermement au pouvoir, a rapporté l'analyste politique Eric Draitser dans une interview à Sputnik.

     

    Moscou et Pékin, de plus en plus proches aujourd'hui, qualifient de nombreuses ONG américaines en Russie et en Chine de provocatrices et de destructrices.Il n'est pas étonnant que ces positions fassent l'objet de critiques acerbes par l'Occident et pourtant, Chinois et Russes n'ont pas tord.

    La raison principale d'une telle réaction s'explique par le fait que les ONG américaines représentent le "soft power", ou puissance douce, dans ces pays et partout ailleurs.

    "Les ONG agissent "de facto" en tant qu'armes des services de renseignement et gouvernements occidentaux, qui aident à promouvoir les objectifs de Washington et ses alliés", a expliqué Eric Draitser, analyste géopolitique américain et rédacteur de Stopimperialism.com.

    De cette manière, cela permet aux Etats Unis d'"exécuter des trucs sordides, sans s'impliquer directement."

    Eagle-vs-Dragon_3320469.jpg

     

    M. Draitser a accusé Washington de tentatives de déstabiliser la Chine à travers un réseau de différentes ONG. En particulier, l'analyste a fait valoir que la fameuse "révolution des parapluies", mouvement à Hong Kong, était étroitement liée avec le soft power des USA. De plus, les ONG américaines ont toujours "versé de l'huile sur le feu des tensions ethniques" dans plusieurs régions chinoises, diffusant des informations altérées sur ces régions et dénigrant Pékin. Ce que l'on tente de vous expliquer sur ce blog, depuis des années.

    A la question de savoir si la situation actuelle laisse augurer que Washington projette de déclencher une révolte à la Maïdan en Chine, la réponse de M. Draitser à Sputnik est sans ambiguïté: "Les Etats-Unis apprécieraient un changement de régime chinois, mais ils ne sont pas aussi naïfs pour s'y attendre prochainement," a avoué M. Draitser à Sputnik.

    Répondant à la question sur la capacité de Washington à nuire aux relations sino-russes dans un futur proche, Eric Draitser explique que le rapprochement entre la Russie et la Chine observé actuellement crée sans aucun doute une barrière énorme à l'hégémonie des USA en Asie Pacifique.

    Pendant ce temps, les liens entre la Russie et la Chine se fortifient, notamment en matière d'infrastructure, d'énergie, de sécurité, ou encore en écho à l'initiative de nouvelle route de la soie.

  • Pas de mineurs dans les usines Samsung en Chine, l'ONG China Labor Watch encore prise à défaut

    Le géant de l'électronique sud-coréen Samsung a annoncé lundi n'avoir trouvé aucun cas de travail d'enfants dans ses usines après avoir effectué en septembre une enquête au sein de ses 105 fournisseurs exclusifs en Chine.

     

    http://www.journaldugeek.com/files/2012/08/heg-electronics-samsung-child-workers.jpg

    L'équipe d'audit du groupe, constituée de 121 employés formés et brevetés, n'a découvert aucune preuve sur l'emploi d'adolescents parmi l'ensemble des 105 fournisseurs de produits Samsung en Chine, après avoir réalisé des contrôles au sein des usines durant tout le mois de septembre, a indiqué Samsung dans un communiqué par voie électronique.

    L'enquête sur place a été réalisée en réponse à un rapport de l'ONG China Labor Watch sur les fournisseurs de Samsung. Au début du mois d'août, l'association de défense des travailleurs basée à New York avait accusé HEG Electronics, un fournisseur de Samsung établi à Huizhou dans la province chinoise du Guangdong, d'avoir employé des adolescents de moins de 16 ans, violant une règle du droit du travail.

    http://www.01net.com/genere/article/fichiersAttaches/1346953172-samsung-dortoir-2.jpg

     

    Ce n'est pas la première fois que cette ong est prise à défaut dans ses soi-disant enquêtes et j'avais déjà souligné les mensonges que comportait le rapport au sujet de l'usine Foxconn lorsque cette ong attaquait à l'époque Apple. Ce n'est pas la sauvegarde des ouvriers chinois, dont ils n'ont que faire , qui préoccupe cette ong de New York mais porter atteinte à la réputation de la Républque Populaire de Chine , propagande oblige.

    Avant l'audit de Samsung, qui a passé en revue les listes de salariés de moins de 18 ans et effectué des contrôles des cartes d'identité des employés concernés, les autorités dans la province méridionale du Guangdong avaient déjà affirmé n'avoir trouvé aucun cas de violation du droit du travail dans les usines des fournisseurs de Samsung.

    En revanche, Samsung révèle que l'audit a permis de relever certaines pratiques inappropriées chez ses fournisseurs, dont des heures supplémentaires trop nombreuses par rapport aux règlementations locales, des employeurs qui conservent tous les exemplaires des contrats de travail et l'imposition d'un système d'amendes en cas de retard ou d'absence.

    Samsung déclare avoir demandé à tous ses fournisseurs de corriger les irrégularités relatives au contrat de travail et de distribuer un exemplaire de ce dernier à chaque employé, de mettre fin au système d'amendes, de fournir aux employés du matériel de sécurité approprié et d'équiper les locaux de productions ainsi que les dortoirs de trousses de premier secours.

     A partir de 2013, les conditions de travail des 249 fournisseurs de Samsung en Chine seront surveillées dans le cadre d'un programme d'audit indépendant mis en place par le groupe.

    http://www.01net.com/genere/article/fichiersAttaches/1346952768-samsung-1.jpg

  • Des ONG pro-occidentales jouent les agents provocateurs en se mêlant aux manifestations spontanées contre le Japon

    En Occident on semble ne pas comprendre la réaction du peuple chinois face au Japon qui veut s'approprier des îles qui sont chinoises depuis l'antiquité . En fait , ces îles se rattachent naturellement à la province chinoise de Taïwan.

    1761670_3_cd7c_des-chinois-appellent-a-reprendre-les-iles_54a349bc345c2b11cbc44d871b6b5215.jpg

    Au cours des IXXeme et XXeme siècles , la Chine et le peuple chinois ont été spoliés tant par les occidentaux que par les Japonais. Les Japonais se sont comportés en Chine avec la même barbarie que les Allemands en Europe, dois-je rappeler le massacre de Nanjing?

    De plus les Japonais au contraire des Allemands n'ont jamais reconnu leurs crimes de guerre, ni expurgé leur extrême-droite . Ce qui fait que les Japonais ont gardé leur arrogance de la deuxième guerre mondiale  vis-à-vis des autres peuples asiatiques.

    12091623546227.jpg

    Sur cette photo on peut voir les activistes, agents provocateurs ,de l'ONG Canyu en train d'exciter la foule

    Alors que se déroulait de nombreuses manifestations  massives et spontanées dans de nombreuses villes de Chine, des ONG pro-occidentales téléguidées depuis Hong Kong tentaient de détourner les manifestants de leur objectif en les incitant à des débordements . Ces agents provocateurs espéraient jeter le trouble parmi les manifestants en les poussant à saccager les biens japonais mais aussi publiques.

    Heureusement , la population de Shenzhen est une population bon enfant qui comme lors de la manifestation de mai 2008 de soutient à la flamme olympique, dont je garde un souvenir impérisable ,a su montrer sa détermination tout en restant dans la légalité.

  • Chine : la population tibétaine est satisfaite de la situation actuelle

    Hier , je fustigeais ces ong dont certains militants ont de bonnes intentions mais se laissent manipuler par les dirigeants qui imposent leur dictature de la pensée unique. Des dirigeants qui comme ceux de amnesty international ont trouvé là une bonne planque et s'octroient des salaires mirobolants à faire pâlir d'envie n'importe quel ministre , d'autres utilisent les ong afin d'établir une certaine forme de néocolonialisme .

    La population chinoise se méfie de ces ong dont ils savent que leur but est de provoquer des troubles en Chine , ils savent que ces gens travaillent pour des forces occultes dont le seul but est d'appauvrir le pays et par là provoquer une paupérisation de la population chinoise qui sait que grâce aux dirigeants chinois  dont lapluspart sont membres du PCC , la Chine connaît des années d'or dont chacun profite . Ces ong cherchent aussi l'éclatement du pays et rêvent d'installer en Chine ,comme en Russie , des mafias qui se baptisent des fortunes sur le dos des pauvres gens.Bref ces ong comme reporter sans frontières sont d'affreux prédateurs qui ont pris une face d'agneau.

    Tous les étrangers qui se sont rendus en Chine admettent qu'ils doivent réviser leur jugement en voyant la liberté dont on jouit en Chine et le bien-être dans lequel vit maintenant la population. Voici un témoignage de plus qui corrobore mon témoignage sur une Chine libre ,heureuse et bien-vivante.

    Bruno Zuppiger, président du Groupe parlementaire Suisse-Chine, et huit d'autres conseillers suisses ont effectué une visite à leurs propres frais en août 2010 au Tibet. Selon lui, ce qu'ils ont vu et entendu à Lhassa a changé leurs préjugés sur le Tibet, et le voyage a été une « expérience significative », a-t-il dit à la presse chinoise.

    Comme des médias suisses ont rapporté que la population au Tibet menait une vie difficile sous le contrôle du gouvernement chinois, Bruno Zuppiger, parlementaire suisse et organisateur de ce voyage, a eu l'idée d'aller au Tibet pour connaître les faits.

    Au cours de leur visite, les conseillers ont visité un quartier résidentiel construit grâce à des subventions gouvernementales et sont entrés chez des ménages tibétains ordinaires. Ils ont aussi visité des hôpitaux pour constater le développement de la médecine traditionnelle tibétaine. À la veille de leur départ, ils ont assisté à la fête tibétaine Shoton. Ils ont dansé, parlé et posé avec les habitants locaux, avant de rentrer à pied à leur hôtel. Sur la route du retour, ils sont entrés en contact avec de nombreuses personnes et ont ressenti une bonne atmosphère.

    « Notre visite au Tibet a été très libre et sans obstacle. Nous avons pu marcher librement, que ce soit dans la zone urbaine ou dans les temples, sans aucun contrôle. Un paysage harmonieux et stable règne dans les rues de Lhassa, qui ne sont pas sur le qui-vive comme ce qui est décrit par des Occidentaux », affirme M. Zuppiger.

    M. Zuppiger souligne avoir eu une impression positive sur le Tibet. « Le gouvernement local et les habitants sont ouverts, francs et sincères. Je comprends bien la politique d'une seule Chine à laquelle le gouvernement chinois se tient ».

    Après être rentré du Tibet, Laurent Favre, conseiller de Neuchâtel, a dit à la radio locale que le niveau de vie local et le développement économique sont surprenants grâce à la construction d'envergure engagée par le gouvernement chinois. Il avoue être allé au Tibet avec un a priori négatif. Avec une action libre au Tibet, ils ont vu la véritable situation de la population tibétaine. Des responsables du gouvernement de la région autonome ont répondu franchement à leurs questions sur le respect des ethnies minoritaires.

    En parlant avec des Tibétains par l'intermédiaire d'un interprète, ils ont découvert que la population tibétaine soutient activement la construction de la région autonome et est satisfaite de la situation actuelle.

    M. Favre conseille d'autres à aller au Tibet, de parler aux Tibétains et voir le Tibet d'aujourd'hui.

    Je suis allé deux fois au Tibet , seul occidental avec un groupe de chinois . Chaque fois , j'ai conversé avec des locaux des ethnies minoritaires , sans interprète . Que ce soient des chauffeurs de taxi , des ouvriers , du personnel de ferme , c'est en parlant avec ces gens que l'on peut le mieux cerner la réalité politique d'un pays ou d'une région.


  • Chine : la population tibétaine est satisfaite de la situation actuelle

    Hier , je fustigeais ces ong dont certains militants ont de bonnes intentions mais se laissent manipuler par les dirigeants qui imposent leur dictature de la pensée unique. Des dirigeants qui comme ceux de amnesty international ont trouvé là une bonne planque et s'octroient des salaires mirobolants à faire pâlir d'envie n'importe quel ministre , d'autres utilisent les ong afin d'établir une certaine forme de néocolonialisme .

    La population chinoise se méfie de ces ong dont ils savent que leur but est de provoquer des troubles en Chine , ils savent que ces gens travaillent pour des forces occultes dont le seul but est d'appauvrir le pays et par là provoquer une paupérisation de la population chinoise qui sait que grâce aux dirigeants chinois  dont lapluspart sont membres du PCC , la Chine connaît des années d'or dont chacun profite . Ces ong cherchent aussi l'éclatement du pays et rêvent d'installer en Chine ,comme en Russie , des mafias qui se baptisent des fortunes sur le dos des pauvres gens.Bref ces ong comme reporter sans frontières sont d'affreux prédateurs qui ont pris une face d'agneau.

    Tous les étrangers qui se sont rendus en Chine admettent qu'ils doivent réviser leur jugement en voyant la liberté dont on jouit en Chine et le bien-être dans lequel vit maintenant la population. Voici un témoignage de plus qui corrobore mon témoignage sur une Chine libre ,heureuse et bien-vivante.

    Bruno Zuppiger, président du Groupe parlementaire Suisse-Chine, et huit d'autres conseillers suisses ont effectué une visite à leurs propres frais en août 2010 au Tibet. Selon lui, ce qu'ils ont vu et entendu à Lhassa a changé leurs préjugés sur le Tibet, et le voyage a été une « expérience significative », a-t-il dit à la presse chinoise.

    Comme des médias suisses ont rapporté que la population au Tibet menait une vie difficile sous le contrôle du gouvernement chinois, Bruno Zuppiger, parlementaire suisse et organisateur de ce voyage, a eu l'idée d'aller au Tibet pour connaître les faits.

    Au cours de leur visite, les conseillers ont visité un quartier résidentiel construit grâce à des subventions gouvernementales et sont entrés chez des ménages tibétains ordinaires. Ils ont aussi visité des hôpitaux pour constater le développement de la médecine traditionnelle tibétaine. À la veille de leur départ, ils ont assisté à la fête tibétaine Shoton. Ils ont dansé, parlé et posé avec les habitants locaux, avant de rentrer à pied à leur hôtel. Sur la route du retour, ils sont entrés en contact avec de nombreuses personnes et ont ressenti une bonne atmosphère.

    « Notre visite au Tibet a été très libre et sans obstacle. Nous avons pu marcher librement, que ce soit dans la zone urbaine ou dans les temples, sans aucun contrôle. Un paysage harmonieux et stable règne dans les rues de Lhassa, qui ne sont pas sur le qui-vive comme ce qui est décrit par des Occidentaux », affirme M. Zuppiger.

    M. Zuppiger souligne avoir eu une impression positive sur le Tibet. « Le gouvernement local et les habitants sont ouverts, francs et sincères. Je comprends bien la politique d'une seule Chine à laquelle le gouvernement chinois se tient ».

    Après être rentré du Tibet, Laurent Favre, conseiller de Neuchâtel, a dit à la radio locale que le niveau de vie local et le développement économique sont surprenants grâce à la construction d'envergure engagée par le gouvernement chinois. Il avoue être allé au Tibet avec un a priori négatif. Avec une action libre au Tibet, ils ont vu la véritable situation de la population tibétaine. Des responsables du gouvernement de la région autonome ont répondu franchement à leurs questions sur le respect des ethnies minoritaires.

    En parlant avec des Tibétains par l'intermédiaire d'un interprète, ils ont découvert que la population tibétaine soutient activement la construction de la région autonome et est satisfaite de la situation actuelle.

    M. Favre conseille d'autres à aller au Tibet, de parler aux Tibétains et voir le Tibet d'aujourd'hui.

    Je suis allé deux fois au Tibet , seul occidental avec un groupe de chinois . Chaque fois , j'ai conversé avec des locaux des ethnies minoritaires , sans interprète . Que ce soient des chauffeurs de taxi , des ouvriers , du personnel de ferme , c'est en parlant avec ces gens que l'on peut le mieux cerner la réalité politique d'un pays ou d'une région.


  • CHINE :la justice mérite le respect , halte à la dictature des ong

    Action des Chrétiens contre la Torture (ACAT)
    Amnesty International (AI)
    Ensemble Contre la Peine de Mort (ECPM)
    Fédération Internationale des ligues des Droits de l’Homme (FIDH)
    Ligue des droits de l’Homme (LDH)
    Agir pour les droits de l’Homme (ADH)
    Comité de soutien au peuple tibétain (CSPT)
    Solidarité Chine
    Freedom Now

    Voici un beau panel d'associations bling bling qui depuis des décennies imposent leur dictature de la pensée unique en occident. Qu'ils le fassent en occident m'agace , mais qu'ils essayent de le faire en Chine me révolte. Ces associations de gens bornés , qui ne connaissent rien de la réalité chinoise se permettent d'insulter le gouvernement chinois , d'ignorer la justice de ce grand pays  et d'humilier le peuple chinois. Bientôt ils vont organiser une espèce de happening où ils donneront la parole à un criminel chinois qui , vu qu'il purge sa juste peine dans une prison chinoise, sera absent de cette pantalonnade . Ceci avec la complicité de la mairie de Paris et de son raciste maire Bertrand Delanoë qui ne rate jamais une occasion de laisser éclater sa haine de tout ce qui est chinois.

     

    Vu la manière peu amène dont la mairie de Paris traite le peuple chinois , les touristes chinois devraient boycotter cette ville qui ne voit dans les visiteurs chinois qu'une manne à fric à plumer. Le visiteur chinois peut très bien choisir Bruxelles comme point de chute . Là , il sera très bien accueilli  , s'il veut acheter quelques produits de luxe comme Louis Vuitton par exemple , il peut les acheter à un prix sans concurrence à Bruxelles et si il veut visiter tel ou tel lieu touristique de la capitale française , cela lui sera très aisé au départ de la Belgique.

    Quand ils verront la clientèle chinoise déserter leur ville , les commerçants parisiens feront pression sur leurs politiciens afin qu'ils aient une attitude plus réaliste et amicale vis-à-vis des visiteurs chinois.

     

  • Les droits de l'homme ne devraient s'appliquer qu'aux hommes droits

    Voici une lettre d'une mère à une autre mère , que je vous demande de lire attentivement.

    Le témoignage de cette maman me conforte dans le rejet que j'ai vis-à-vis des "Droits de l'homme" tels qu'appliqués dans nos soi-disant démocraties . Aujourd'hui , cette application tendancieuse de ces "droits de l'homme ", n'est qu'un des aspects de la dictature de la pensée unique que nous imposent les associations tels Amnesty international ou non, HumanWright et autres ong dont le seul but est de prendre la défense des criminels , terroristes et autres crapules au détriment des honnêtes citoyens .

    Heureusement , ces ong douteuses ne peuvent exercer leurs méfaits en Chine où les "Droits de l'homme " sont en fait les droits de l'homme des victimes. De nombreux belges qui comme moi vivent ou séjournent en Chine régulièrement apprécient ce pays justement parce qu'ils s'y sentent plus libres et plus en sécurité . Alors nous exhortons le gouvernement chinois à continuer dans cette voie . Messieurs les responsables chinois , vous qui êtes conscients que les "Droits de l'homme " en Chine méritent une amélioration , tâche à laquelle je sais que vous vous attelez , prenez vos distances vis-à vis de cette vision erronée des droits de l'homme telle que  répandue dans nos pays . N'écoutez pas leurs chants de sirène . La Chine est un pays où il fait bon vivre . Certes il est bien légitime que vous mettiez un point d'honneur à améliorer l'existence de vos concitoyens et spécialement de ceux encore trop nombreux qui vivent de façon précaire . Votre politique a permis de sortir près de 80 % des pauvres hors de la pauvreté .

    Je n'aimerais pas qu'une mère chinoise aie à écrire cette lettre.

    Que chacun méditent sur la dernière phrase .

    Inversion des valeurs - lettre d'une mère à une autre mère
    HISTOIRE VRAIE.
     
     
     Chère madame,
     J'ai vu votre protestation énergique devant les caméras de télévision contre le transfert de votre fils de la prison de Arlon à la prison de Leuven. Je vous ai entendue vous plaindre de la distance qui vous sépare désormais de votre fils et des difficultés que vous avez à vous déplacer pour lui rendre visite. J'ai aussi vu toute la couverture médiatique faite par les journalistes et reporters sur les autres mères dans le même cas que vous et qui sont défendues par divers organismes pour la défense des droits de l'homme, etc.
    Moi aussi je suis une mère et je peux comprendre vos protestations et votre mécontentement. Je veux me joindre à votre combat car, comme vous le verrez, il y a aussi une grande distance qui me sépare de mon fils. Je travaille mais gagne peu et j'ai les même difficultés financières pour le visiter. Avec beaucoup de sacrifices, je ne peux lui rendre visite que le dimanche car je travaille tous les jours de la semaine et aussi le samedi et j'ai également d'autres obligations familiales avec mes autres enfants.
     
    Au cas où vous n'auriez pas encore compris, je suis la mère du jeune que votre fils a assassiné cruellement dans la station service où il travaillait de nuit pour pouvoir payer ses études et aider sa famille. J'irai lui rendre visite dimanche prochain. Pendant que vous prendrez votre fils dans vos bras et que vous l'embrasserez, moi je déposerai quelques fleurs sur sa modeste tombe dans le cimetière de la ville. Ah, j'oubliais. vous pouvez être rassurée, l'état se charge de me retirer une partie de mon maigre salaire pour payer le nouveau matelas de votre fils puisqu'il a brûlé les 2 précédents dans la prison où il purge sa peine pour le crime odieux qu'il a commis. Pour terminer, toujours comme mère, je demande à tout le monde de faire circuler mon courrier, si intime qu'il soit. nous parviendrons ainsi peut-être à arrêter cette inversion des valeurs humaines. 
    Les droits de l'homme ne devraient s'appliquer qu'aux hommes droits !!!