omd

  • Le Premier ministre chinois prix Nobel de la paix

    Aujourd'hui , les vieillards séniles du comité d'attribution du prix Nobel de la paix se réunissent en Norvège , afin d'annoncer qui ils vont choisir comme prix Nobel de la paix 2011. Pour marquer le pas , et pour une fois remettre ce prix de la paix qu'ils ont transformé en prix Nobel de la honte à une personnalité qui le mérite , et puisque les pronostics vont bon train, je propose que pour succéder à l'écrivain de trente-sixième catégorie mais criminel d'élite , Liu Xiaobo , on attribue ce prix à Wen Jiabao , premier ministre de la République Populaire de Chine (RPC) .

     

     

    On ne pourrait pas cette fois incriminer le comité de faire un choix politique. Après des "prix Nobels" terroristes , va-t'en guerre, criminels et sécessionnistes on donnerait ce prix à quelqu'un qui oeuvre vraiment pour la paix dans le monde et se penche sur les problèmes des plus démunis.

    Monsieur Wen Jiabao représenterait très bien les autorités chinoises qui par leurs préoccupations ont porté au nombre de 20 millions  , les pauvres qui grâce à eux sortent de la pauvreté  en Chine chaque année. La réussite de leur modèle économique fait que la Chine sera probablement le seul pays à atteindre les objectifs du millénaire du développement (OMD) mis en place par le PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement) , organisme sous l'égide de l'ONU.

     

     

    Leur réussite exceptionnelle fait que la Chine est devenue un exemple pour beaucoup de pays non développés et notamment pour les pays Africains.

    Les autorités chinoises ont aussi démontré qu'il est possible de venir en aide aux pays sous-développés sans s'immiscer dans les affaires intérieures de ces états.

    Les autorités chinoises sont aussi intervenues pour freiner ou empêcher que des pays qui n'ont comme justificatifs que faire entendre la raison du plus fort ne multiplient les actes belliqueux avec le but caché d'y asseoir leur influence.

     

  • Le PNUD salue les progrès chinois en matière de réduction de la pauvreté

     

    Steven Sabey, conseiller de la représentation du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en Chine, a salué ce jeudi 23 juin à Beijing les progrès remarquables de la Chine en matière de réduction de la pauvreté.

    Invité d'un colloque sur le financement des micro et petites entreprises de Chine, il a également souhaité que le gouvernement chinois puisse partager son expérience dans ce domaine pour faire avancer la réduction de la pauvreté dans le monde entier.

    Selon certains accords signés entre le gouvernement chinois et le PNUD, les deux parties soutiendront la réduction de la pauvreté des pays africains via une formation.

    Par ailleurs, le PNUD souhaite davantage approfondir la coopération et les échanges avec la Chine pour partager les expériences chinoises avec d'autres pays en développement.