oeufs

  • OEUFS CONTAMINES -SUITE

    La Chine inspecte les producteurs de nourriture pour animaux après les scandales du lait et des oeufs contaminés
      

     

        BEIJING, 2 novembre - La Chine a mené des inspections  sur les producteurs de nourriture pour animaux à l'échelle  nationale pour traquer ceux ayant utilisé trop de mélamine  chimique suite à la révélation des scandales du lait et des oeufs  contaminés. 

         Le ministère chinois de l'Agriculture a envoyé plus de 369 000 inspecteurs chez 250 000 producteurs. Les inspecteurs ont réprimé  238 producteurs illégaux et enquêté sur 278 compagnies et fermes  opérant illégalement, a déclaré Wang Zhicai, directeur du  département de l'élevage et des bestiaux du ministère. 

         Un total de 3 682 tonnes de rations de nourriture de qualité  inférieure ont été confisquées et détruites, a-t-il ajouté. 

         Un règlement du ministère publié le 1er juin 2007 a stipulé  l'interdiction d'utiliser de la mélamine dans la production de  nourriture pour animaux, a-t-il fait remarquer. 

         Les oeufs frelatés produits par le Dalian Hanwei Entreprise  Group et trouvés à Hong Kong sont un cas particulier et  l'utilisation de mélamine dans la production de nourriture pour  animaux n'est pas un règlement industriel sous-jacent, selon la  même source. 

         Le Centre pour la Sécurité alimentaire de Hong Kong a annoncé  le 26 octobre que les échantillons d'oeufs frais bruns de  sélection (Select Fresh Brown Eggs) extra larges, produits par la  Dalian Hanwei Chicken Farming Limited et vendus en pack de six  oeufs, contenaient 4,7 ppm (part par million) de mélamine, bien  au-delà de la limite légale de 2,5ppm pour les aliments. 

         "Les producteurs violant les règlements feront face à de  sévères sanctions. Ils pourraient se voir retirer leur licence  d'affaires et faire face à des poursuites judiciaires", a-t-il  indiqué.

  • OEUFS CONTAMINES SUITE

    La Chine lance des enquêtes sur les oeufs contaminés

    Le bureau de supervision technique et de la qualité de Hangzhou, capitale de la province du Zhejiang (est), a fait rappeler mercredi les oeufs de la marque Ciyunxiang qui étaient contaminés par de la mélamine et donc impropres à la consommation.

    Pourtant le rappel implique la ville de Hangzhou seule, et pas le pays dans son ensemble.

    Le nombre d'oeufs appartenant au lot contaminé reste inconnu et la société mise en cause, Green Living Beings Development Center, qui se situe à Changzhi dans la province du Shanxi (nord), n'a pas pu être jointe au téléphone malgré les efforts pour prendre contact avec les responsables de la société.

    Depuis lundi, le bureau a testé 27 lots d'oeufs en vente de diverses marques et trouvé que la marque Ciyunxiang contenait 3,5 mg de mélamine par kilogramme.

    Les oeufs des autres marques sont tous sains, y compris les oeufs de canard et de caille de la même société Green Living Beings Development Center, qui sont sans trace de mélamine, a indiqué le bureau.

    Les habitants de Hangzhou ont réclamé au bureau de faire des tests sur les oeufs en vente dans la ville suite à la découverte d'oeufs contaminés à Hongkong.

    Les oeufs provenant de la société Hanovo Foods Co. Ltd. de Dalian de la province du Liaoning (est) contiennent 4,7 ppm de mélamine, au delà de la limite alimentaire légale de 2,5 ppm prévalant à Hong Kong, a indiqué le Centre pour la Sécurité des Aliments de Hong Kong en ajoutant qu'un enfant de 3 ans pourrait tomber malade s'il consommait 12 oeufs Hanovo par jour.

    Le gouvernement municipal de Dalian a déclaré que les oeufs frais dans lesquels on avait trouvé de la mélamine à Hong Kong avaient été contaminés par la nourriture donnée aux poules dans les fermes avicoles de la partie continentale de Chine.

    De la mélamine, produit chimique utilisé dans la fabrication des colles et des plastiques, avait été trouvée en Chine dans des produits laitiers dont des formules de lait en poudre pour nourrisson. Environ 54 000 bébés sont tombés malades dont au moins trois sont morts après les avoir consommés.

    Le gouvernement de Dalian a déclaré mercredi qu'une enquête était en cours sur les oeufs contaminés provenant d'une ferme de Hanovo et s'est engagé à sanctionner de façon sévère les responsables de l'incident.

    La plupart des régions chinoises, y compris Beijing, s'inquiètent de la sécurité alimentaire.

    La vente d'oeufs a chuté d'au moins 10% mardi au marché de Xinfadi, un centre majeur de distribution de Beijing.

    Selon la presse de Beijing, les oeufs Hanovo ont été retirés de la vente par certains supermarchés.

     

     

  • OEUFS CONTAMINES PAR NOURRITURE DES POULES

    Oeufs contaminés: la nourriture des poules mise en cause
      

        DALIAN, 29 octobre-- Le gouvernement municipal de  Dalian a déclaré que les oeufs frais dans lesquels on a trouvé à  Hong Kong de la mélamine avaient été contaminés par la nourriture  donnée aux poules dans les fermes avicoles de la partie continentale de Chine. 

         Le gouvernement municipal de Dalian a publié mercredi un  communiqué dans lequel il précise que les oeufs examinés par le  Centre pour la Sécurité des Aliments de Hong Kong le week-end  dernier ont été produits le 6 septembre par la Hanovo Foods Co.  Ltd.de Dalian. 

         Ces oeufs proviennent d'une ferme de Hanovo qui produit  exclusivement pour le marché de Hong Kong. 

         Le gouvernement municipal a indiqué qu'il avait pris  immédiatement des mesures après avoir été informé de la  contamination le 27 octobre par le bureau pour le contrôle de la  qualité, l'inspection et la quarantaine de la province du  Liaoning. 

         Il a demandé à Hanovo, une firme privée de la partie  continentale de Chine, de rappeler tous les oeufs contaminés et de suspendre ses exportations. 

         Le bureau pour le contrôle de la qualité, l'inspection et la  quarantaine, en coopération avec d'autres départements, a envoyé  des inspecteurs aux fermes de Hanovo et testé leurs oeufs. 

         Le bureau a également mené des contrôles sur des échantillons  d'oeufs frais destinés aux marchés de la ville. 

         Au total, 72 lots d'oeufs ont été inspectés, mais aucun cas  supplémentaire de la contamination n'a été identifié, selon le  communiqué.