ningbo

  • Chine : mise en service à Ningbo de bus électriques possédant le temps de rechargement le plus court du monde

     Des bus électriques possédant le temps de rechargement le plus court du monde ont été mis en service mardi à Ningbo pour la première fois. Leurs batteries peuvent être rechargées en tout juste 10 secondes.

    Ces bus desservent une route de 11 km composée de 24 arrêts à Ningbo, dans la province chinoise du Zhejiang, ont annoncé les autorités locales des transports.

    Au cours des trois prochaines années, un total de 1.200 bus de ce genre seront utilisés pour les transports en commun dans la ville, où se situe l'usine de bus électriques.

    Le bus se recharge lorsqu'il est à l'arrêt ou lorsque les passagers montent et descendent du véhicule, et chaque recharge lui confère une autonomie d'au moins cinq kilomètres, a précisé Zhou Qinghe, président de la Zhuzhou Electric Locomotive, filiale du constructeur de trains à grande vitesse CRRC.

    En outre, ce bus, qui est sorti des lignes de production en avril, consomme de 30% à 50% d'énergie en moins que d'autres véhicules électriques.

    Le condensateur peut être rechargé un million de fois et possède une durée de vie de dix ans.

    W020131205398026070064.jpg

    Ningbo , ville de plus de 8 millions d'habitants , à un peu plus de 300km.de Shanghai par route , mais qui tombe à une centaine de km. si vous empruntez le deuxième plus long pont transocéanique du monde , 35,7 km., sur la Mer de Chine, après celui de Qindao, 41,6 km., sur la Mer Jaune.

    Peu connue en Europe , cette ville abrite tout de même le premier port mondial qui vient de supplanter Shanghai depuis 2014.

    C'est à Ningbo que vous visiterez la plus ancienne librairie de Chine, Tian Yi Library . On nous a dit, mais je n'ai pas vérifié , qu'il s'agissait de la première librairie privée au monde.

    Cette ville regorge de bons restaurants , c'est une des villes où l'on mange le mieux en Chine et je ne citerai que le "Gang Ya Gou" où je vous conseille de vous armer de patience en prenant un numéro pour vous glisser dans la file d'attente car cela vaut la peine d'attendre , cerise sur le gâteau , pour un tel restaurant , les prix sont très démocratiques.

    Près de Ningbo se trouve le lieu de naissance de Tchang Kaï-chek,  Xikou, dans le district de Fenghua. Il fut le chef militaire et, à diverses périodes et en alternance, le chef du gouvernement et le Président de la « première République chinoise » puis, jusqu'à sa mort, le Président de « République de Chine » à Taïwan. Et signe des temps beaucoup de Chinois viennent visiter ces lieux où grandit l'ennemi de Mao.

     

    Second_storey_of_Chiang_Kai_Shek's_house_Miaogaotai_in_Xikou,_Fenghua,_Ningbo,_Zhejiang,_China_-_20061230.jpg

     Villa où vécu le jeune Tchang Kaï-chek

  • 12 millions de yuans pour récupérer un pétrolier saisi en Chine

    L'armateur du pétrolier français retenu en Chine offre 12,2 millions de yuans pour le récupérer
    Le cargo chinois « Huachi 8 » après la collision

    Selon la Cour maritime de Ningbo, dans la province du Zhejiang (est de la Chine), l'armateur du pétrolier français « Flandre » de la compagnie pétrolière belge Euronav, détenu à cause d'une collision avec le cargo chinois « Huachi 8 », a déclaré vouloir offrir 12,2 millions de yuans pour le récupérer.

    La collision s'est produite le 31 août vers 11 h 10, alors que le « Flandre », un pétrolier de 160 000 tonnes qui se rendait de Daxie (Ningbo) aux Émirats arabes unis, passait au large de Xiazhimen (province du Zhejiang). Suite à la collision, les sept marins à bord du cargo chinois sont tous tombés à la mer. Après les efforts du centre de recherches et de secours maritimes du Zhejiang et des départements maritimes de la province, une personne a été sauvée et six autres sont toujours portées disparues.

    Après la collision, les membres de la famille de Huang, marin chinois disparu dans l'accident, ont présenté le 7 septembre, avant le procès, une demande de saisie du pétrolier « Flandre », afin d'assurer le versement des indemnisations pour les marins disparus. Le juge responsable de la Cour a réglé immédiatement toutes les formalités et a rapidement procédé à la détention du pétrolier français, empêchant tout déplacement sans autorisation de la Cour.

    En vertu des lois chinoises, les navires étrangers retenus en Chine doivent être surveillés par des personnes désignées par la police frontalière. Tous ces frais sont à la charge de l'armateur du navire. Ne pouvant pas entrer en opération, le pétrolier détenu connaîtrait de grosses pertes, sans tenir compte des frais de surveillance et des risques causés par la saison des typhons. Les frais liés au retard de chargement et de déchargement sont également importants.

    L'armateur du pétrolier « Flandre » a contacté sa compagnie d'assurance qui lui offre 4,2 millions de yuans comme garantie d'indemnisation pour les familles des marins chinois disparus, et 8 millions de yuans comme garantie de dédommagement pour les dégâts causés au cargo « Huachi 8 ».

    Après la conclusion de l'accord de garantie, la Cour maritime de Ningbo a levé la détention du pétrolier « Flandre », en vertu de la loi.

    Le pétrolier français « Flandre »