navigation

  • 600 ANS DE RELATIONS ENTRE LA CHINE ET LE KENYA

    Archéologie : à la recherche des traces laissées par la flotte de Zheng He
     
    F201008131353491594120802.jpg
     
     

    La Chine et le Kenya viennent de lancer un projet archéologique commun pour étudier les traces laissées par la flotte de Zheng He, le grand navigateur chinois du 14ème siècle. Le site principal des fouilles se situe dans la région de Mambrui, sur l'île de Lamu au Kenya. L'équipe archéologique conjointe chinoise et kenyane a fait là-bas de nouvelles découvertes ce mercredi.

    A 7 heures, heure locale, l'équipe archéologique a commencé le travail de fouilles. Selon le programme, le travail de l'équipe doit durer jusqu'à 15h chaque jour. C'est un travail très dur, puisque le soleil est brûlant dans les régions tropicales du Kenya.

    Qin Dashu

    Chef de l'équipe archéologique

    "C'est une maison que l'on a découverte hier. Si l'ancienne cité de Malindi faisait partie de la région de Manbrui, elle devait être proche de la mer."

    Qin Dashu a indiqué que deux sites de bâtiments avaient été découverts mercredi. L'objectif du travail de fouilles est de retrouver les restes de l'ancienne cité de Malindi. Les deux fondations découvertes seront favorables au travail de fouilles sur terre, et dévoileront ainsi l'histoire des échanges de la Chine et du Kenya il y a 600 ans.

     

     

    F201008131353492337020625.jpg
  • 32 MARINS CHINOIS ECHAPPENT AUX PIRATES

    Des marins chinois échappent à des pirates dans le Golfe d'Aden

     

     

          BEIJING, 6 janvier (Xinhua) -- Un cargo battant pavillon  sierra-léonais, avec 32 marins chinois à son bord, a réussi à  échapper à la poursuite de quatre bateaux de pirates dans le Golfe d'Aden lundi, a annoncé le Centre de Secours et de Recherches  maritimes (CSRM) de Chine. 

         Le navire, qui transportait plus de 10 000 tonnes de silicate  et des équipements pétroliers, était en route de Singapour vers  la République de Djibouti en Afrique du nord-est, lorsqu'il a  rencontré des pirates, selon le CSRM. 

         Quatre bateaux de pirates ont tenté d'attraper le cargo dans  la zone maritime orientale du Golfe d'Aden lundi à 15H50, avec une vitesse de 19 milles nautiques par heure. 

         Le ministère chinois des Communications a immédiatement lancé  un plan d'urgence et contacté le Bureau maritime international  pour solliciter de l'aide des navires de guerre à proximité. Le  cargo a échappé à la poursuite de pirates à 16H20.