musulman

  • Les musulmans de Chine célèbrent la fin du Ramadan

    2226510570.jpg

    En compagnie du responsable de la mosquée de Shenzhen

    7427ea210a0f18e810761b.jpg

    Des musulmans assistent à la prière de l'Aïd al-Fitr à la mosquée à Beijing.

    7427ea210a0f18e8105e18.jpg

    Ding Zihan, un jeune musulman de 22 mois, assiste aux célébrations de l'Aïd al-Fitr avec sa mère à la mosquée Doudian de Beijing, le 6 juillet 2016. Mercredi matin, plus d'un millier de musulmans se sont réunis à la mosquée Doudian à Beijing pour célébrer l'Aïd al-Fitr, qui marque la fin du Ramadan, le mois sacré de jeûne islamique.

     

    7427ea210a0f18e8106e1a.jpg

    Une jeune musulmane regarde d'autres personnes prier pendant les prières pour les fêtes de l'Aïd al-Fitr

     

  • Après le bain de sang, à quoi la France devra-t-elle encore faire face? (ANALYSE CHINOISE)

    Six attaques simultanées et explosions qui ont eu lieu dans la nuit de vendredi à samedi à Paris ont coûté la vie à au moins 120 personnes, à un peu plus de deux semaines de la 21e Conférence des Nations Unies sur le climat (COP21).

    Cette série d'attaques d'une ampleur sans précédent s'est produite seulement dix mois après que des hommes armés de l'Etat islamique (EI) ont ouvert le feu au siège de Charlie Hebdo à Paris.

    Bien que le président français François Hollande ait déclaré l'état d'urgence sur l'ensemble du territoire français et rétabli les contrôles aux frontières pour empêcher la fuite des assaillants, la France a subi une fois de plus de lourdes pertes humaines dans des attentats. L'AFP a indiqué que les terroristes avaient "placé la capitale française dans un état de sidération".

    Le 13 novembre n'est pas un choix aléatoire, mais significatif, selon Zhang Jinling, vice-directeur de la section des études sociales et culturelles de la faculté européenne de l'Académie chinoise des sciences sociales.

    En effet, le président Hollande avait annoncé le 13 novembre 2012 que la France "[reconnaissait] la Coalition nationale syrienne comme seule représentante du peuple syrien, et donc comme futur gouvernement provisoire de la Syrie démocratique pour en finir avec Bachar Al-Assad". L'interventionnisme adopté par la France à l'égard de la Syrie a incité des organisations extrémistes telles que l'EI à se venger. Le slogan "Pour la Syrie" a d'ailleurs été entendu au cours des attaques.

    Les attaques terroristes pourraient avoir de multiples conséquences en France.

    En premier lieu, les attaques terroristes ont révélé la faiblesse de la capacité de la France à faire face à des menaces de sécurité non traditionnelles croissantes. Bien que le plan Vigipirate soit à son niveau maximal en Ile-de-France depuis les attentats de janvier, les attaques meurtrières ont mis en évidence les lacunes de la France dans la lutte contre le terrorisme.

    En plus de "djihadistes importés", la France métropolitaine est également menacée par un certain nombre de terroristes locaux, ce qui a compliqué la situation sécuritaire. Selon M. Zhang, le moment est venu pour le gouvernement français d'examiner les lacunes de son action de lutte contre le terrorisme.

    Deuxièmement, suite aux attaques terroristes, le sens d'insécurité sociale se répandra en France, ce qui renforcera le nationalisme et le racisme et consolidera l'extrême-droite, et la cote de popularité du Parti socialiste (PS) et du gouvernement de M. Hollande baisseront encore davantage.

    M. Zhang a rappelé que le PS avait subi quatre défaites électorales consécutives lors des élections municipales, des élections du Parlement européen, des élections sénatoriales et des élections départementales. Après ces attaques terroristes, les perspectives du PS aux élections régionales ne seront pas meilleures.

    Par ailleurs, le renforcement des contrôles aux frontières, mesure adoptée à la suite des attentats, entravera certainement la circulation des personnes, des biens et des capitaux. Selon M. Zhang, à court terme, les marchés de Noël et les soldes de fin d'année seront certainement touchées, ce qui portera atteinte à la distribution et au tourisme en France. À long terme, la situation de sécurité volatile affectera la confiance des investisseurs en France, ce qui compromettra le rétablissement économique du pays.

    Enfin, les attaques terroristes affecteront directement l'influence de la France dans la gestion des affaires internationales. François Hollande a déjà annulé son déplacement pour le sommet du G20 en Turquie.

    Quant à la COP21 qui aura lieu prochainement, la France, dont l'image a été ternie par les actes terroristes, devra prouver qu'elle est en mesure d'obtenir des résultats satisfaisants lorsque 195 délégations officielles et des dizaines de chefs d'Etat et de gouvernement se rendront dans le pays, ce dont beaucoup doutent, selon M. Zhang.

     
  • "La burka est interdite en Chine, car ce voile n'est pas musulman mais un vêtement de l'extrémisme "responsable Ouighour

    Un haut responsable de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, dans le nord-ouest de la Chine, a défendu jeudi l'interdiction de la burqa dans cette région, indiquant que ce voile n'était ni folklorique, ni musulman, mais un "vêtement de l'extrémisme".

    Shewket Imin, responsable au sein de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, a fait cette remarque lors d'une conférence de presse durant laquelle un livre blanc sur le développement du Xinjiang a été dévoilé.

    L'organe législatif du Xinjiang a approuvé un règlement interdisant la burqa, voile couvrant le visage des femmes.

    Selon M. Shewket, le fait que des gens utilisent la burqa pour cacher leur identité est source de problèmes. Il a notamment indiqué que des hommes portant la burqa avaient enlevé des enfants.

    "En couvrant les yeux des personnes, la burqa représente une régression. Nous, les Ouïgours, n'aimons pas voir les femmes porter ce type de vêtements", a indiqué M. Shewket, lui-même un Ouïgour, ajoutant que de nombreuses femmes devaient travailler et rester en contact avec la société.

    "Notre position sur la liberté de croyance religieuse est claire. Nous défendons les activités légales tout en luttant fermement contre l'extrémisme et les activités illégales", a-t-il souligné.

    Il a indiqué que le gouvernement avait adopté une série de mesures pour sauvegarder la liberté de croyance religieuse au Xinjiang, par exemple en envoyant plusieurs milliers de pèlerins musulmans vers l'Arabie saoudite et en accordant des subventions au personnel clérical.

    D'après le livre blanc, publié à la veille du 60e anniversaire de la fondation de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, la région compte 24.400 mosquées et 28.600 membres du personnel clérical.

    burqa.jpg

    4056551746.jpg

    Femme Ouighour musulmane

  • La Chine respecte la liberté religieuse mais lutte contre l'extrémisme religieux

    2226510570.jpg

    Un responsable Hui de la mosquée de Shenzhen

     

    La Chine respecte et protège la liberté de la croyance religieuse de la population au Xinjiang, mais luttera fermement contre l'extrémisme religieux conformément à la loi, selon un livre blanc publié jeudi.

    "Supprimer l'extrémisme religieux conformément à la loi est un geste juste qui protège les intérêts fondamentaux de l'Etat et du peuple, y compris les musulmans", indique le document sur l'égalité, l'unité et le développement ethniques au Xinjiang.

    Les extrémistes religieux préconisent des idées extrêmes, incitent à la haine et au ressentiment religieux contre d'autres religions et portent atteinte à l'harmonie religieuse et à l'unité ethnique au Xinjiang. Ils nient également l'islam traditionnel au Xinjiang, déforment et enfreignent la théologie coranique, nuisant à son harmonie interne et mettant en péril les intérêts fondamentaux des musulmans, souligne le livre blanc.

    L'extrémisme a transformé certains individus, surtout les jeunes, en extrémistes et même en terroristes, déplore le document.

    La région autonome ouïgoure du Xinjiang a toujours appliqué une politique de liberté pour la croyance religieuse, protégeant les activités religieuses normales, tout en intensifiant sa lutte contre l'extrémisme pour assurer la sécurité de la population.

    Il existe 24.400 mosquées et 28.600 membres du clergé au Xinjiang. Le gouvernement central a affecté plus de 10 millions de yuans (1,6 million de dollars) au maintien et à la réparation d'un nombre de mosquées clés et de sites religieux, depuis les années 1980, précise le document.

    L'Institut islamique du Xinjiang a formé 634 élèves, depuis sa fondation en 1987.

    La plupart de groupes terroristes dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang ont été éliminés selon la phase planifiée, a-t-on appris d'un livre blanc publié jeudi.

    Les organes de la sécurité publique du Xinjiang sont dans un état de haute alerte en raison des manifestations d'attaques violentes et de terrorisme, et y répondent avec une lutte stricte, a indiqué le livre blanc, intitulé "Témoignage historique de l'égalité, de l'unité et du développement ethnique dans le Xinjiang, publié par le Bureau de l'information du Conseil des Affaires d'Etat.

  • Le ralentissement économique qui frappe actuellement la Chine ne l'empêche pas d' investir dans d'autres secteurs, comme le marché halal

    33333.png

    Pour la marque Shineway Group , la fabrication de  produits halal est  une priorité

    Selon Euromonitor International,  leader mondial des études de marchés stratégiques, les consommateurs musulmans  constitueront  plus d'un quart de la population mondiale d'ici 2030.   Le ralentissement économique qui frappe actuellement la Chine ne l'empêche pas d' investir dans d'autres secteurs, comme le marché halal, dont  l’industrie  pèse  500 milliards de dollars dans la balance du commerce mondial. Un marché gigantesque coinvoité par  la Chine qui a fait de ses  relations commerciales avec le monde musulman une de ses priorités économiques. 

     
    Dans la province chinoise de Gansu, plusieurs entreprises ont signé des accords commerciaux avec la Turquie et le Kazakhstan ( un marché de 91 millions de personnes pour ces deux pays)  afin d'exporter des produits alimentaires halal manufacturés.  Outre ces accords, la Chine multiplie depuis  une année l'organisation  de séminaires et conférences sur le halal qui ont notamment débouché sur une certification  halal commune  avec la Malaisie, pays majoritairement musulman.  
     
    La Chine a également fondé  à Wuzhong (la Silicon Valley du halal),  ville de la région autonome du Ningxia,  un pôle industriel de pointe spécialisé dans la fabrication de produit halal qui a attiré plus de 250 entreprises.  Le groupe alimentaire Shineway Group a déjà  investi plus  320 millions $ dans une unité de  production de viande halal.
     

    banner03.jpg

     

    Mais le label halal ne concerne pas uniquement la viande. Yili Group,   entreprise chinoise d' agroalimentaire qui pèse 8 milliards  de dollars a mis sur le marché un lait halal bio, qui connaît un véritable succès, avec des ventes estimées à 422 millions de dollars.  
    Pour  la société HCS Consultants, spécialisée dans le halal,   dont le siège est basé à Singapour, la Chine, forte de ses relations historiques avec le monde musulman et seconde puissance économique mondiale,  possède largement les moyens de conquérir une grande partie du marché halal international. Toutefois, la Chine devra éviter que se reproduise à l'intérieur  de ses frontières  des scandales du faux hallal ui ont terni son image auprès de certains pays islamiques. En 2013, les musulmans  ont été  trompés par de la fausse viande de bœuf halal.  La police de Xi’an, la capitale du Shaanxi, a ainsi saisi dans une usine locale plus de 20 000 kilos de porc traités artificiellement pour ressembler à du bœuf plus vrai que nature, à l’aide de produits chimiques tels que la cire de paraffine et des sels industriels, et estampillés du précieux label  halal. 
     

    2226510570.jpg

    Ce responsable m'a présenté la mosquée pour femmes de Wuzhong,

      
  • Des reportages turcs sans fondement pour fustiger les musulmans contre la Chine en représaille des bonnes relations sino-israëliennes

    Lire la suite

  • Xinjiang (nord- est de la Chine): 40 terroristes islamistes tués et 2 autres capturés

    001ec94a2715158f113301.jpg

    Le district Luntai

    Quarante terroristes ont été tués et deux autres capturés durant les attentats survenus dimanche dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang, au nord-est de la Chine, ont annoncé les autorités.

    Le site d'information Ts.cn, affilié au gouvernement régional du Xinjiang, a annoncé jeudi soir que les attentats terroristes de dimanche avaient également coûté la vie à six civils et blessé 54 personnes, dont 32 membres de l'ethnie ouïghoure et 22 Hans, l'ethnie majoritaire du pays.

    En outre, deux policiers et deux auxiliaires de police ont aussi péri durant ces attaques.

    Les médias occidentaux tentent , dans un but de propagande antichinoise , de présenter les terroristes comme des indépendantistes victimes du pouvoir chinois, mais nous voyons des ici, des gens qui agissent comme en Syrie ou Algérie,des terroristes islamistes qui tuent aussi bien les musulmans que les autres.

    Raison de plus pour ne pas jeter l'anathème sur tous les musulmans et au contraire, les protéger contre ces extrémistes.

     Pour rappel, une série d'explosions se sont produites dimanche vers 17 h à différents endroits de la préfecture autonome mongole de Bayingolin au Xinjiang, notamment devant un magasin du district de Luntai et deux commissariats de police des localités de Yangxia et Terakbazar.

    Le principal suspect, identifié sous le nom de Mamat Tursun, a été abattu durant l'attaque. Il était diplômé d'un établissement d'enseignement professionnel depuis 2003 et aurait progressivement développé des pensées extrémistes après sa sortie de l'école.

    Persuadé que ses parents n'étaient pas de véritables croyants parce qu'ils travaillaient pour le gouvernement, Mamat Tursun refusait de passer à table avec eux depuis 2008 et aurait même manqué les funérailles de son père pour cette même raison. Il avait également refusé de se rendre au mariage de son frère car ce dernier avait introduit une demande de certificat de mariage auprès du bureau des affaires civiles.

    Tursun, qui travaillait dans le secteur de la construction, aurait recruté et endoctriné des terroristes parmi ses collègues.

  • La Chine montre l'exemple: huit terroristes exécutés au Xinjiang

    FOREIGN201408250830000350375782592.jpg

    Huit terroristes ont été exécutés au Xinjiang avec l'approbation de la Cour populaire suprême, a-t-on appris samedi du département de l'information de la région autonome ouïgoure du Xinjiang.

    A noter que de nombreux pays musulmans qui participaient en Chine, à des exercices antiterroristes ont donné un avis favorable à ces sentences . Par contre l'AFP dont on peut se demander si elle est une agence de propagande ou une agence de presse ,a rapporté l'événement en présentant les criminels comme "terroristes" . Voilà des guillemets qui en disent long sur la manière dont l'AFP use pour conditionner l'opinion publique française .

    sans-titre.png

     

     

    Les huit terroristes ont été condamnés pour leur implication dans cinq affaires criminelles, à savoir l'attaque terroriste sur la place Tian'anmen à Beijing, l'attaque contre la police à Aksu, la fabrication illégale d'explosifs et l'homicide volontaire à Kachgar, et l'établissement d'une organisation terroriste, le meurtre de fonctionnaires gouvernementaux et l'incendie d'un poste de contrôle à Hotan.

     

    Huseyin Guxur, Yusup Wherniyas et Yusup Ehmet ont été condamnés à la peine de mort et privés de leurs droits civiques pour avoir organisé et dirigé une organisation terroriste et menacé la sécurité publique. Ils ont orchestré l'attaque terroriste sur la place Tian'anmen à Beijing qui a fait 3 morts dont 2 touristes étrangers et 39 blessés le 28 octobre 2013.

    images.jpg

     

     

    Rozi Eziz a été également condamné à la peine de mort. Il a été reconnu coupable de s'être saisi d'armes à feu et d'avoir tué intentionnellement des fonctionnaires du gouvernement le 28 juin 2013 dans le district de Wushi à Aksu.

     

    Abdusalam Elim a établi et dirigé un groupe terroriste en mai 2011. Abdusalam Elim et d'autres membres du groupe ont écouté et regardé des matériaux audio-visuels extrémistes et ont mené des activités religieuses illégales. Ils ont levé des fonds pour financer l'entraînement physique de leurs membres et la fabrication, le stockage et le transport de dispositifs explosifs. Il a été condamné à la peine de mort et privé de ses droits civiques.

     

    Memet Tohtiyusup a regardé des matériaux audio-visuels sur l'extrémisme religieux, la violence et le terrorisme depuis février 2013. Il a tué un citoyen innocent le 18 avril 2013. Il a été condamné pour homicide volontaire à la peine capitale et privé de ses droits civiques.

     

    Abdumomin Imin a organisé des entraînements terroristes depuis mars 2008 et était le leader d'un gang. Il a incité Bilal Berdi et d'autres membres à incendier deux postes de contrôle et deux véhicules de police en 2011 et à tuer un responsable du bureau forestier à Hotan le 13 décembre 2013. Ils ont tous été condamnés à la peine de mort et privés de leurs droits civiques.

    images.jpg

     

  • Chine : 39 personnes, toutes musulmanes, condamnées pour incitation à la violence et la haine ethnique

    b3404be4ce8e34f9427382fa15263dea_XL.jpg

    Trente-neuf personnes ont été condamnées durant les deux derniers mois à des peines allant jusqu'à 15 ans d'emprisonnement pour incitation à la violence dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang (nord-ouest), a annoncé mercredi le Tribunal populaire supérieur du Xinjiang.

     

    Yu Huitang, porte-parole du tribunal, a précisé que les accusés avaient été condamnés dans seize procès distincts depuis le 31 mars pour avoir diffusé des vidéos incitant à la violence, organisé et participé à des activités terroristes, encouragé la haine ethnique et fabriqué illégalement des armes à feu.

     

    M. Yu a noté que les crimes terroristes organisés étaient devenus la priorité du tribunal.

     

    La Chine a connu récemment une forte augmentation du nombre d'attaques terroristes au nom de l'Islam, qui ont causé de lourdes pertes humaines et matérielles.

     

    La dernière attaque a fait 31 morts , hier, sur un marché d'Urumqi, une autre attaque terroriste a fait trois morts et 79 blessés le 30 avril dans la gare d'Urumqi, capitale de la région. Début mars, des assaillants ont tué 29 civils et blessé 143 autres dans la gare de Kunming, capitale de la province du Yunnan (sud-ouest). La police a découvert des preuves des liens entre ces crimes et les séparatistes au Xinjiang.

     

    Le porte-parole a indiqué que les séparatistes à l'intérieur et l'extérieur du pays ont recours à Internet et aux appareils mobiles pour inciter les activités terroristes.

     

    Il a ajouté que ces condamnations étaient un avertissement pour tous ceux qui adhèrent à une pensée religieuse extrémiste et tentent d'inciter la violence.

    Le président chinois Xi Jinping s'est engagé à punir sévèrement les terroristes et à n'épargner aucun effort pour maintenir la stabilité à la suite des explosions survenues jeudi matin à Urumqi.

    La police va intensifier les patrouilles et les contrôles de sécurité près des lieux susceptibles d'être la cible d'attaques terroristes et prévenir les répercussions, a indiqué le président chinois dans un communiqué de presse.

    M. Xi a exhorté les autorités locales à résoudre l'affaire rapidement, à s'assurer que les blessés reçoivent les soins nécessaires et à transmettre leurs condoléances aux familles des victimes.

    xi.jpg

  • Des mosquées réservées aux femmes en Chine , les Musulmanes se sentent plus libres et heureuses en Chine qu'en Europe

    P1030146.JPG

    Après avoir lu dans le China Daily qu'il existait des mosquées pour femmes en Chine, voulant en avoir confirmation , je me suis rendu dans la plus importante mosquée de Shenzen . J'y ai rencontré un responsable qui m'a signalé que le vendredi, jour de prière pour tous les Musulmans du monde, 10000 fidèles se rendaient dans cette mosquée.

    2012-11-22 15.31.15.jpg

    Ce responsable venait de Lanzhou et il m'a confirmé ce que j'avais lu , qu'il existait bien des mosquées réservées aux femmes à Lanzhou dans le Gansu.

    Cette spécificité, considérée comme un précieux privilège, est particulièrement appréciée par la gent féminine musulmane et fait largement consensus : se recueillir dans des mosquées réservées aux femmes.

    Cette particularité qui constitue une opportunité unique pour les musulmanes d’approfondir leur connaissance religieuse et de s’imprégner pleinement de la beauté des lieux, suscite l’enthousiasme de 7 à 77 ans, et même au-delà, à l’image d’une octogénaire qui confiait au quotidien China Daily le 20 novembre dernier : « C’est une bénédiction d’avoir une mosquée que je peux visiter, peu de femmes musulmanes peuvent jouir d’un tel privilège ».

     

    Au cours des 20 dernières années, la vieille dame issue du groupe ethnique Hui a fréquenté avec assiduité la mosquée Lulan, la première du genre, qui est sortie de terre en 1956 sous l’impulsion de véritables pionnières de l’islam, qui voyaient déjà loin pour leurs coreligionnaires.

    Des prières sont dirigées par un imam et diffusées à travers un haut-parleur, l'entretien du lieu de culte et de la salle dédiée à l''enseignement étant confié aux croyantes, qui se disent fières d’être en mesure de le faire en y apportant un soin particulier. 

    La mosquée est financée uniquement par les dons des fidèles et des visiteurs féminins : "Nous recevons environ 2.000 à 3.000 yuans (321 $ à 481 $) par mois," a déclaré l’imam Tao Jinling, la liste des donateurs à l’appui, tout en précisant que 20 à 30 fidèles s'y rendent tous les jours, un nombre qui s'élève à 150 lors de la prière du vendredi Juma.

    http://www.fait-religieux.com/images/pages/asie_pacifique/qinghai.jpg

     

     

    En général, pendant les prières musulmanes, les femmes ne peuvent pas conduire les hommes, mais en revanche elles sont habilitées à le faire en présence de leurs coreligionnaires féminines, ce qui est le cas en Chine dans ces mosquées exclusivement destinées aux femmes.

    Les musulmans chinois ne tarissent pas d’éloges à l’égard de cette éclosion de mosquées faites par et pour les femmes, percevant les bienfaits qui rejaillissent sur leur éducation. "Seule la Chine disposent de mosquées féminines, mais ce n'est pas une pratique courante chez les musulmans chinois", a souligné Jin Rubin, secrétaire général de l'Association islamique de Chine, en ajoutant : "Mais une chose est sûre, c'est que les mosquées féminines peuvent leur fournir un meilleur niveau d'éducation, que l'Islam encourage fortement."

     

    Des femmes chinoises musulmanes après la prière. (Image : islaminchina.info)

    Wang Yuming, directeur de la mosquée de Xihu à Lanzhou, qui gère également une école pour les femmes, abonde dans ce sens : "Les musulmans se soucient de l'éducation des  femmes parce qu'à nos yeux elles sont le phare de la famille, leur influence contribue à la stabilité de notre société", a-t-il indiqué à China Daily.

    "En plus d'enseigner le Coran et l'Islam aux femmes musulmanes de tous âges, nous dispensons également des cours basiques de mathématiques, et les incitons à établir un vrai dialogue avec leurs enfants, sans sujet tabou, comme la drogue par exemple", a précisé ce dernier, avant de conclure en faisant de l'accès à la connaissance pour toutes les musulmanes une priorité : "Les musulmanes méritent d’accéder à un bon niveau d'éducation, et la mosquée s’impose comme le lieu idéal pour élargir leur horizon intellectuel et religieux."