musique

  • De la musique classique est diffusée dans le métro de la capitale chinoise

    images.jpg

    Le métro à l'heure de pointe

    ALeqM5iChOs5fQT47QfgYtqpIwGTsq6VNA.jpg

    Les usagers du métro dans la capitale chinoise peuvent apprécier la musique classique de l'Opéra national de Chine depuis mardi, a-t-on appris de l'Opéra national.

    "Cette initiative vise à relaxer les gens dans cette ville grouillante", a expliqué Deng Yijiang, vice chef de l'Opéra national.

     

    La musique sera diffusée durant cinq périodes distinctes entre 05h30 et 22h30 chaque jour.

     

    Wang Chunqiang, fonctionnaire de la Commission municipale des Transports, a indiqué que la musique créerait un bon environnement pour les usagers et que de nombreux commentaires positifs avaient été reçus depuis le lancement à titre d'essai de cette initiative en novembre dernier.

     

    Le célèbre pianiste chinois Lang Lang a souhaité lors d'une interview que davantage de gens puissent profiter du charme des beaux arts.

     

    Selon les statistiques de Beijing Subway Company, le métro de la capitale chinoise a transporté 2,74 milliards de passagers en 2013, soit une augmentation de 30% par rapport à 2012.

    Beijing_Metro_inside_train_9370.jpg

    metro-de-beijing.jpg

  • Liu Shen , contre-ténor prodige chinois de 11 ans donne des récitals en France

    Né en novembre 2000 dans une famille simple travaillant dans la musique sans être musiciens eux-mêmes, Liu Shen épate ses parents à quatre ans en chantant un soir un air de la fameuse Traviata, sans jamais avoir appris la musique. Ses parents lui permettent de démarrer l’apprentissage du piano au conservatoire de Pékin. Passionné d’opéra, il continue à apprendre, seul, tous les airs les plus virtuoses du répertoire. En avril et mai 2009, Liu Shen participe aux productions de Tosca et de Turandot avec le chœur d’enfants de l’Orchestre symphonique de Chine. Lors du festival d’été de Shanghai en 2010, il chante en solo le dernier mouvement de la Symphonie n° 4 de Malher avec l’orchestre philharmonique de Chine. Sa performance est saluée par les critiques du monde entier. Liu Shen devient rapidement la vedette fétiche des télévisions chinoises, notamment lorsqu’il chante en décembre 2011 avec le célébrissime pianiste Lang Lang pour le concert du nouvel an. Ce récital est un véritable événement en Chine.

    787767_20964365_460x306.jpg

    Liu Shen est considéré par ses pairs comme un enfant prodige, offrant des concerts à travers toute la Chine. C'est lui qui fera la clôture du festival Classique au port, ce soir, en l'église Saint-Sauveur de La Rochelle.

    Bien qu'il mène une vie de célébrité, ses parents insistent pour qu'il soit un petit garçon « tout à fait normal ». Alors, comme tous les enfants, il va à l'école et fait ses devoirs. La musique reste sa passion à titre personnel.
     

  • Yuja Wang en concert mardi 20 mars à Bruxelles au Conservatoire

    Yuja Wang

     

    Mardi 20.03.2012 20:00

    Conservatoire Royal de Bruxelles

     
    Yuja Wang piano
    Sergey Rakhmaninov Etude-tableau, op. 39/6, Etude-tableau, op. 39/4, Elégie, op. 3/1, Etude-tableau, op. 39/5
    Gabriel Fauré, Ballade, op. 19
    Alexander Skryabin, Sonate n° 5, op. 53
    Johannes Brahms, 7 Fantaisies, op. 116
    Isaac Albeniz, Triana (Iberia)
    Claude Debussy, Soirée dans Grenade (Estampes)
    Georges Bizet, Carmen (arr. Vladimir Horowitz)
     
     
    >Filmé sans trucage ni accélération

  • Yuja Wang , la rivale de Lang Lang , surnomée "Doigts volants"

    Yuja Xang est est une pianiste classique chinoise de renommée internationale, née le 10 février 1987 à Pékin. Elle commence le piano à 6 ans et  étudie tout d'abord au  conservatoire de Pékin. En 1999, lors d'un programme d'échange entre la Chine et le Canada, elle intègre la Calgary Mount Royal College.
    En 2002, elle remporte l'Aspen Music Festival. C'est son premier concours international. Gary Graffman la repère et la fait entrer dans le prestigieux Curtis Institute of Music de Philadelphie. Elle obtient son diplôme en 2008.
    En 2005, Yuja Wang donne son premier concert avec orchestre. Elle est accompagnée par le
    National Arts Center Orchestra dirigé par Pinchas Zukerman. En 2009, elle signe son premier contrat chez un label Deutsche Grammophone ! Sonates et Etudes est son premier récital. Le succès critique et public est unanime. Ses interprétations de Chopin, Liszt, Ligeti, Mozart et Scriabine lui valent les honneurs du journal allemand Grammophone.


      Yuja Wang multiplie les collaborations avec chefs et orchestres en jouant sur les scènes du monde entier.
    Malgré son jeune âge, Yuja Wang a déjà joué avec les plus grands chefs. Dès 2006, elle fait ses débuts avec l'Orchestre philharmonique de New York les orchestres symphoniques de Chicago, San Francisco et Houston. Les années suivantes, elle joue aux côtés d'autres orchestres prestigieux comme l'Orchestre philharmonique de Chine. Elle remplace Martha Argerich qui ne pouvait pas assurer sa représentation avec l'Orchestre symphonique de Boston, sa prestation est accueillie très favorablement par les critiques.En 2011, Yuja Wang enregistre du Rachmaninov avec le Mahler Chamber Orchestra sous la direction de Claudio Abbado, la Rapsodie sur un thème de Paganini & concerto pour piano n°2 Opus 18.

     

     

    Yuja Wang est reconnue pour sa virtuosité technique ainsi que pour son jeu spontané et audacieux.

    On la surnomme “Les doigts volants” en raison de l’agilité de ses mains et de ses doigts. “Mes doigts sont très fins mais avec de sacrées articulations ! Et ils sont surtout très souples. Ma mère les étirait et les écartait quand j‘étais petite. J’ai donc une très grande amplitude. Mes mains ne sont pas immenses, mais je peux quand même faire des accords compliqués”.

     

    Elle excelle dans le concerto pour piano numéro 3 de Rachmaninov . Ce concerto est considéré comme un des morceaux les plus difficiles à interpréter. C’est l’oeuvre pour piano qui compte le plus de notes à jouer par seconde. “Musicalement, explique-t-elle, jouer cette pièce, c’est quelque chose d‘énorme, c’est comme gravir la Grande muraille de Chine ! Et pour en avoir une vue d’ensemble, c’est très difficile”.

     



  • Michel Plasson : la musique est une façon de découvrir la Chine

    Dans le cadre du festival Croisements 2011, le chef d'orchestre français Michel Plasson est retourné en Chine sur invitation de l'Orchestre national symphonique de Chine pour donner un concert devant le Grand théâtre national de Chine.

    Michelle Plasson : premier étranger à diriger l'Orchestre national symphonique de Chine

    Michel Plasson, qui a effectué de nombreux séjours en Chine, a été nommé en mars 2010 directeur musical de l'Orchestre national symphonique de Chine. La raison pour laquelle il a accepté est simple : « parce qu'on me l'a demandé ». « La Chine voudrait un orchestre de premier rang, alors je vais participer à l'élaboration de cet orchestre qui a plein de qualités, et je voudrais qu'il soit plus connu, surtout en Europe », a déclaré M. Plasson lors d'une interview exclusive accordée à China.org.cn.

    La Chine est devenue sa deuxième patrie, et Michel Plasson y passe chaque année environ douze semaines. Il a dirigé une dizaine de concerts par an à Pékin avec l'Orchestre national symphonique de Chine. Cette année, il accompagnera l'orchestre en Europe pour une tournée dans plusieurs villes du vieux continent, dont Paris, Rome et Milan.

    Concernant le futur de l'orchestre, « j'espère qu'il aura un très grand succès avec moi, et je ferai tout pour qu'il ait celui qu'il mérite », souligne M. Plasson.


    En tant que vieil ami de la Chine, M. Plasson a donné plusieurs concerts à Pékin et à Shanghai. D'après lui, la musique est une façon de découvrir la Chine. « Je suis très curieux de découvrir la psychologie des musiciens et du public », a-t-il dit. Sachant que la musique est tellement révélatrice, à l'instar des rayons X ou d'un scanner, Michel Plasson découvre petit à petit à travers la musique le mystère des personnalités et de la psychologie des Chinois.

    M. Plasson a également loué les succès de la nouvelle génération de jeunes musiciens chinois, notamment les pianistes Lang Lang et Li Yundi. La Chine possède de très bons artistes, ce qui est normal dans un pays de plus d'un milliard d'habitants, pourtant « il faut que ça vienne de plus en plus largement, avec des personnalités extraordinaires. »

    Michel Plasson qui a dirigé l'Orchestre national du Capitole de Toulouse et l'Orchestre philharmonique de Dresde possède plus de 130 CD à son actif. « Maintenant, j'espère des souvenirs magnifiques avec l'Orchestre national symphonique de Chine », a-t-il déclaré.

     

  • Zhujiajiao, ville des eaux, près de Shanghai

    Zhujiajiao, ville des eaux, s'offre en spectacle

    Zhujiajiao est une destination touristique pittoresque du district de Qingpu, à Shanghaï. Elle est célèbre pour ses anciennes voies navigables. Et c'est dans ce cadre naturel qu'à la fin avril, deux spectacles seront présentés, dont l'un est signé Tan Dun, lauréat d'un Oscar pour sa musique très spéciale où tout raisonne comme l'eau. L'autre est une nouvelle version de "Pavillon de Pivoines", l'opéra classique Kunqu.

    Tan Dun est un des meilleurs compositeurs contemporains au monde .

    Avec sa dernière oeuvre intitulée "Une Goutte tombée du Toit", le compositeur classico-contemporain Tan Dun fait vivre une expérience unique : la musique "organique".

    Les gouttes d'eau qui dégoulinent du toit raisonnent comme la pluie. Les gouttelettes de pluie sont un instrument de musique à eau. Dans le hall, les bassins sont des tambours à eau, les traverses et les pilliers d'acier, des perscussions pour le rock métal, les escaliers, des carillons. Il y a aussi un quatuor à cordes assorti d'un art visuel. Ensemble, ils créent cette expérience totalement originale pour l'ouïe, la vue et la sensibilité.

    Le spectacle a lieu au Water Music Hall, un complexe résidentiel de la dynastie des Ming, rénové par Tan Dun et un studio de design japonais. 
     
    Tan Dun

    Compositeur

    "Les gens peuvent faire l'expérience de la structure en s'installant dans l'architecture "flottante" et jouir de l'effet "flottement". Ils découvrirons que tout le bâtiment est un instrument de musique."

    Dans 3 ans, Tan Dun espère transformer le Water Music Hall en premier musée mondial du son.

    Puis, il y a la version modernisée et abrégée du "Pavillon de Pivoines", l'opéra de Tang Xianzu, réalisé en 1598.

    Joué dans le style des Jardins Kezhi des Qing, les chansons de l'acteur sont accompagnées de simples instruments à cordes et à vent, ainsi que de tambours. Et durant tout le spectacle, qui dure une heure, le bruit continuel de l'eau et des forêts de bambou est répercuté subtilement depuis des haut-parleurs nichés dans les bois autour de l'audience.


    Le réalisateur, le producteur et l'acteur principal, Zhang Jun, ont un objectif simple, celui de créer un plateau original pour une légende vieille de plusieurs siècles, un retour à la nature... pas à la tradition. Le "Pavillon de Pivoines" sera transplanté dans des jardins de style chinois outre-mer plus tard cette année, histoire de tester sa popularité.

  • Le Duxianqin , instrument de musique Chinois

                 

    Le Duxianqin 独弦琴 est un instrument monocorde Chinois .

    Cet instrument est constitiué d'une caisse de résonnance, d'une corde, d'une callebasse et d'une tige .

    La tige est utilisée pour changer les variations de son lorsque la corde est pincée avec un plectre.

    Cet instrument est apparu vers le XIIème ou le XIIIème siècle au Sud de la Chine et était utilisé par l'Ethnie Jing ( 京族 ) .

    Il a son équivalent au Vietnam, le Đàn bầu, qui diffère du Duxianqin par ses matériaux qui sont différents.

    Cet instrument a un son qui peut varier de 3 octaves.

    Le Duxianqin est un instrument qui est souvent utilisé en Soliste ou pour accompagner des chants traditionnels.

    Les Jing (京族) constituent l'une des 56 ethnies de Chine .

    Les quelque 20 000 habitants de l'ethnie Jing vivent dans des communautés compactes situées surtout du district autonome multinational de Fangcheng de la région autonome zhuang de la région autonome du Guangxi, à proximité de la frontière sino-vietnamienne. Près du quart des ces personnes vivent parmi les gens de nationalité han et zhuang dans les districts et les villes situés tout près.

    Les Jing avaient leur propre écriture qui était appelée Zinan. Créée sur la base de l'écriture des Han vers la fin du XIIIe siècle, l'écriture Zinan a été découverte dans de vieux livres de chants et dans des écritures religieuses. La plupart des Jing lisent et utilisent les mêmes caractères que les Han parce qu'ils vivent parmi eux depuis longtemps. Ils parlent le dialecte cantonais Autrefois, les Jing gagnaient leur vie en pêchant; la culture constituait leur occupation secondaire. Toutefois, le rendement de la pêche et de la culture était relativement bas. Pour subvenir entièrement à leurs besoins, les Jing devaient troquer du poisson contre des céréales et d'autres nécessités courantes comme les articles en bambou. En outre, la plupart des richesses étaient aux mains des seigneurs, de sorte que les Jing avaient du mal à s'acquitter de leurs taxes .

    En 1952, on réduisit les frais de fermage et on redistribua les terres qui avaient été retirées des mains des despotes. Une réforme démocratique eut lieu ensuite parmi les pêcheurs. Le district autonome fut fondé en 1958. Des ouvrages de construction importants furent entrepris, dont la construction de onze digues pour récupérer des terres de la mer et relier les îles au continent.

    Les Jing vivent dans une région subtropicale ayant des précipitations abondantes et des ressources minérales en quantité. Le golfe de Beibu, situé au sud, est un lieu de pêche idéal. Parmi les 700 espèces de poisson qu'on y trouve, plus de 200 ont une grande valeur économique. Les perles, les hippocampes et les loutres de mer sont appréciés pour leur valeur médicinale. De même, les eaux salées du golfe sont propices à la production de sel. Les principales cultures qu'on trouve dans cette région comprennent le riz, les patates, les arachides, les taros et le millet, les papayes, les bananes et les longanes. Les grandes sections de palétuviers qui poussent dans les terres marécageuses le long de la côte sont une riche source de tannin, matière première essentielle pour l'industrie.



     

  • ECOUTEZ CES PETITS PRODIGES DE 3 ET 4 ANS

     

    De jeunes batteurs chinois de 3 et 4 ans

     

  • Butterfly lovers , quelle version préférez-vous?

    The Butterfly Lovers 梁山伯与祝英台 ou Liang Zhu (梁祝)

    Ce concerto pour violon composé par Chen Gang et He Zhanhao   est l'un des classiques modernes de la musique chinoise.

    Voici quelques versions différentes , à vous de choisir la version que vous préférez .

    J'attends vos commentaires et choix.

    version chantée

    Version erhu ( instrument traditionnel chinois )

     

    Version guzheng , autre instrument traditionnel chinois

    Version guitare

    Version violon

  • Le lac des cygnes par le Grand Cirque d'État chinois.