mon

  • EN CHINE TOUT ENFANT DOIT ALLER A L'ECOLE MEME SI LE CHEMIN EST DIFFICILE

    Une autre façon d'aller à l'école.

    Le 1er septembre marque la rentrée scolaire de l'école primaire du village de Bula dans le district de Fugong de la province du Yunnan (sud-ouest). Située dans un massif montagneux près du fleuve Nujiang, cette école rurale se compose de deux bâtiments et d'un terrain de basketball. Elle compte 52 écoliers de l’ethnie minoritaire Lisu, dont 18 habitent de l'autre côté du fleuve. Comme il n'y aucun pont proche qui relie les deux rives, ces écoliers doivent traverser tous les jours ce grand fleuve tumultueux en glissant le long d'un câble en acier.

     

    « Il y a bien des ponts au-dessus du fleuve Nujiang », explique Yu Youbo, directeur de l'école, « mais ils se trouvent trop loin du village et beaucoup d'entre eux ont été construits dans les années 1960 et 1970. On préfère utiliser ce câble aérien qui est plus sûr. », ajoute-t-il. Le pauve district de Fugong n'a malheureusement pas les moyens financiers pour construire un nouveau pont suspendu qui nécessiterait quelque 500 000 yuans d'investissement.
    Si le câble suscite des inquiétudes auprès des parents et du directeur de l'école, il n'effraie pas les enfants qui continuent de l'utiliser tous les jours. Pour les adultes, ils sont comme Nimo, un petit oiseau aquatique qui n'a pas peur des eaux torrentielles.