minorites ethniques

  • Le spectacle de danse La Légende du Soleil, présenté dans cinq villes européennes: Londres, Paris, Francfort, Genève et Bruxelles

    0019b91ec981162065da11.jpg

    Le 28 janvier, un spectacle de danse folklorique intitulé La Légende du Soleil, adapté d'un conte populaire de l'ethnie zhuang, entamera une tournée de 15 représentations dans cinq villes européennes, à savoir Londres, Paris, Francfort, Genève et Bruxelles. Cette production du Théâtre Nanning du Guangxi (région autonome Zhuang) s'inscrit dans le cadre du programme « Image China » du China Arts and Entertainment Group (CAEG). La tournée durera jusqu'au 22 février.

    En outre, des activités de promotion variées devraient attirer environ 100 000 spectateurs européens. Il s'agit de la plus grande tournée « Image China » en Europe et d'un jalon important pour la promotion de la scène artistique chinoise dans le reste du monde.

    0019b91ec981162065ed14.jpg

    Nanning  dont est issue la troupe, est le chef-lieu de la région autonome Zhuang du Guangxi, aussi appelée la « ville verte » en raison de son abondante flore tropicale.

     

    Nanning se situe dans la partie sud de la Chine, à 160 km de la frontière du Vietnam.

    La capitale du Guangxi  est le point de pivot entre les paysages de Guilin connus pour la forme particulière de leurs montagnes, le nord et l'ouest du Guangxi et ses villages de minorités ethniques, et la frontière du Vietnam dans le sud.

    Le climat tropical de Nanning lui confère une étonnante biodiversité. Y sont recensées de nombreuses espèces animales et plus de 3000 espèces de plantes.

    0019b91ec981162065e013.jpg

    L'ethnie Zhuang est une des 55 ethnies minoritaires de Chine. De toutes ces minorités, les Zhuangs sont les plus nombreux en Chine. Environ 20 millions dont presque la totalité vit au Guangxi.

    Il existe une langue zhuang indigène qui  utilise principalement l'alphabet latin, comme l'écriture vietnamienne,

    mais La plupart des Zhuang se servent des caractères chinois pour écrire leur langue.

     

    0019b91ec9811620661418.jpg

    Les Zhuangs sont connus pour leur passion pour le chant, à tel point que les secteurs où ils habitent sont connus sous le nom d’ océans de chansons . Pendant la morte saison, les vacances, les fêtes ou lors des mariages ou des funérailles, ils organisent ce qu’ils nomment des Gexu (fêtes des chants).

    0019b91ec9811620661a19.jpg

    Les Zhuang ont une coutume liée au mariage assez étonnante : la jeune mariée n’emménage pas dans la maison de son mari, mais retourne chez ses parents dès le lendemain du mariage. Elle ne revient vivre, temporairement, chez son mari qu’à l’occasion de certaines fêtes importantes ou de périodes de travaux des champs particulièrement intenses. Ce n’est qu’une fois enceinte qu’elle commence à vivre chez son mari de manière permanente. Avant cela, il peut arriver que le couple vive séparé durant deux ou trois ans, voire plus longtemps encore. De nos jours, les Zhuang considèrent que cette coutume nuit aux bonnes relations au sein du couple, si bien que progressivement ,elle tombe en désuétude.

     

  • Les fonctionnaires chinois de l'ethnie majoritaire Han , qui sont en fonction au Tibet doivent apprendre le tibétain

    Tibet-1.jpg

    La maîtrise de la langue tibétaine est obligatoire pour les fonctionnaires qui ne sont pas natifs de la région autonome du Tibet.

     

    L'ensemble des sept villes de niveau de préfecture au Tibet ont débuté l'enseignement du tibétain pour les fonctionnaires qui ne sont pas natifs du Tibet, a-t-on appris lundi du bureau régional de compilation et de traduction.

     

    M. Qoizha, directeur adjoint du bureau, a indiqué qu'ils avaient distribué 40.000 livres en tibétain destinés à une communication quotidienne.

     

    Le président chinois Xi Jinping a souligné, lors d'une conférence de travail concernant les ethnies en septembre 2014, que dans les régions ethniques, les fonctionnaires des ethnies minoritaires devaient apprendre le mandarin, et les fonctionnaires de l'ethnie Han devaient apprendre les langues minoritaires. La maîtrise des langues sera exigée pour tous les fonctionnaires.

     

    "Une personne ne peut pas bien servir la population locale si elle ne peut pas parler la langue de la région", a indiqué Xi Jinping.

     

    Le Tibet a adopté une politique bilingue depuis 1987, date à laquelle le législateur régional a approuvé une loi stipulant que le tibétain et le mandarin sont les langues officielles de la région.

     

    Selon M. Qoizha, plus de 90% des trois millions de la population du Tibet sont issus de l'ethnie tibétaine. Briser la barrière de la langue permettra aux fonctionnaires non originaires de la région de mieux échanger avec les communautés locales.

     

    nature1.jpg

     

    Au cours des 20 dernières années, environ 6.000 fonctionnaires et employés techniques des autres provinces et municipalités ont été envoyés au Tibet pour aider à développer cette région du sud-ouest de la Chine. En général, ils doivent rester trois ans sur place.

     

    Le gouvernement régional souhaite également produire des programmes télévisés bilingues, afin d'aider les fonctionnaires à pratiquer les langues.

  • Chine : des éléphants sauvages blessent deux touristes au Yunnan

    wild-elephant-china.jpg

    Deux touristes ont été blessés samedi après-midi par un groupe d'éléphants sauvages dans un lieu pittoresque de la province du Yunnan (sud-ouest), ont annoncé les autorités locales.

    Cet accident a eu lieu vers 14h dans la vallée des éléphants sauvages de la Préfecture autonome Dai du Xishuangbanna, quand des éléphants qui tentaient de traverser une rivière ont bousculé une famille de cinq personnes, selon les gardes forestiers du département.

    Une femme souffre d'une fracture à l'épaule droite et un homme a été légèrement blessé. Ils sont en ce moment soignés dans un hôpital local, selon la police.

    Les éléphants ont été éloignés par la police.



    sans-titre.png

    L'éléphant est une espèce protégée en Chine et le gouvernement a pris des mesures pour préserver les zones d'habitat des éléphants, y compris sortir les gens des réserves dans le but de minimiser les conflits homme-éléphant.

    Les autorités chinoises ont indiqué que la population augmente à la fois par la reproduction et par l'immigration de troupeaux en provenance du Laos. Cela est dû à l'absence d'une menace des braconniers en Chine et la disponibilité abondante de fourrage.

    Le principal problème rencontré par les éléphants de Chine est la concurrence pour les ressources. Comme beaucoup d'endroits de Chine, Xishuangbanna est densément peuplée et la pression sur la terre est intense. Il y a de nombreux cas de pillage des récoltes par les éléphants. Les autorités chinoises ont réagi avec une politique axée sur la conservation et ont confisqué toutes les armes des agriculteurs pour s'assurer  que les éléphants ne soient pas tués. Ils ont tenté des expérimentations avec des barrières et d'autres méthodes de garder les éléphants hors des cultures, y compris de cultures que les éléphants sont connus pour ne pas aimer, des clôtures et des sprays au poivre, indemniser les agriculteurs pour les pertes subies.

    En conclusion pour EleAid , organisme de bienfaisance britannique travaillant pour la conservation et la protection de l'éléphant d'Asie , les réserves d'éléphants de Xishuangbanna sont bien gérées par un personnel motivé qui a une mission claire en ce qui concerne la conservation des éléphants. La Chine offre un modèle pour d'autres pays avec des petites mais viables populations d'éléphants.

    elephants_Xishuangbanna-300x199.jpg

  • Festival des soeurs de l'ethnie Miao dans le Guizhou , S.O. de la Chine

     Dans le réservoir culturel des minorités ethniques chinoises, il y a un nombre de fêtes dédiées à l'amour. Le Festival des soeurs de la minorité Miao est l'une de ces fêtes à la fois charmantes et amusantes. Il se tient chaque année entre le 15e et le 17e jour du mois lunaire, soit cette année de dimanche à mardi dernier.

    Lundi, dans le comté de Taijing de la province du Guizhou, dans le Sud-Ouest de la Chine, environ mille filles de la minorité ethnique Miao se sont habillées en grande tenue pour participer à leur grand rendez-vous annuel.

    Le festival de 4 jours inclut une série de fêtes folkloriques. Une grande parade en tenues somptueuses, des jeux folkloriques, des courses de bâteaux-dragon, une corrida : ces activités constituent aussi des attraits touristiques.

    Le festival est célébré par la population Miao dans la province du Guizhou, notamment dans les comtés de Taijiang et de Jianhe, le long de la Rivière Qingshui.

    Considéré comme la plus ancienne Saint-Valentin asiatique, le festival permet aux jeunes garçons et filles de rencontrer l'amour.

    Les jeunes filles Miao se font belles avec des coiffes, des piques à cheveux, des colliers, des torques, des pendentifs et beaucoup d'accessoires, tous en argent, pour célébrer le Festival des soeurs et attirer des candidats à l'union des coeurs.

    Des jours avant le festival, les filles recueillent des fleurs et des feuilles particulières dans les montagnes pour produire des colorants naturels qui servent à colorer le riz glutineux, connu sous le nom de "riz des soeurs".



    Au cours du festival, les filles se rassemblent au bord de la rivière pour préparer le "riz des soeurs". Les graines sont colorées en bleu, rose, jaune et blanc pour représenter respectivement les 4 saisons.

    Ensuite viennent les jeunes hommes. Ils repèrent la fille qu'ils souhaitent épouser et commencent à chanter pour elles. Les jeunes femmes répondent aux chants en leur offrant un verre de vin de riz et du riz des soeurs enveloppé dans des mouchoirs portant différents symboles.

    Il y a aussi d'autres activités, comme la corrida, les courses de chevaux, la danse de tambour et la flûte.


  • La Chine protège ses minorités ethniques

    Le Dongba, le dialecte des Naxi est désormais appris à l'école primaire
     
     

    Le comté de Yulong Naxi, dans la ville de Lijiang, dans la province du Sud-Ouest du Yunnan est le seul comté autonome de Chine réservé au peuple Naxi. Dimanche, on a fêté en grande pompe le 50ème anniversaire la fondation du comté. Mais Naxi, ce n'est pas seulement une merveilleuse minorité, mais aussi une culture unique dotée d'une langue orale et écrite, tout aussi unique. Dernièrement, les officiels locaux ont renforcé la préservation de cette culture, jusqu'à l'enseignement dans des écoles primaires. Ces élèves apprennent à lire et écrire les mots "soleil", "lune", "crayon" en naxi. Utilisant le mandarin pour parler, lire et écrire dans leur vie quotidienne, ces élèves de l'école primaire Baishawan découvrent leur propre langue, appelé Dongba, qui veut dire littéralement "homme sage" . Le Dongba est la seule langue pictographique à être encore utilisée dans le monde.

    204.JPG

    218.JPG

     

     

     


    Parmi les 32 instituteurs Naxi de Baishawan, seulement 3 maitrisent le Dongba.

    La langue des Naxi est une langue orale. Par le passé, seuls les hommes éduqués la connaissaient.

    Pour assombrir un peu plus le tableau, la période quelque peu tumultueuse de la Révolution Culturelle a contribué à l'extinction quasi-complète du Dongba.

    Ces dernières années, les autorités locales ont commencé à réaliser qu'il fallait à tout pris conserver cette si belle langue qu'est le Dongba. Ainsi depuis 2006, les écoles primaires du comté de Yulong ont commencé des cours de Dongba toutes les semaines.

    Du fait de son caractère pictural, le Dongba est aussi enseigné en cours de dessin.

    Les dessins de ces enfants ingénieux et imaginatifs en ont ému plus d'un et seront donc exposés, comme il se doit, dans le lieu le plus prestigieux de l'Empire du Milieu, à savoir: le Musée National des Arts de Beijing. C'est bien là l'ultime reconnaissance de la langue du Dongba.

    188.JPG

    Lijiang , vue de nuit de la vieille ville

    193.JPG

    Hôtel de charme , maison typique naxi avec cours ouverte au milieu

    190.JPG

    484.JPG

    Galettes de pommes frites , délicieuses!!!

    483.JPG

    601.JPG

    Les frites semblent connues des naxis depuis plus longtemps que chez nous

    210.JPG

    Femmes naxis en vêtements traditionnels

    215.JPG

    573.JPG

    En dongba, chinois et anglais

    247.JPG

    La montagne Yulong (Dragon de jade)5600 m. à côté de Lijiang

    276.JPG

     

    Quelques uns des 13 sommets de la montagne Yulong , en pays Yi , une autre minorité de la région

    283.JPG

    Jeune dame Yi vendant des cordyceps

    250.JPG

    Non seulement ce pays surprend avec ses frites mais ces fraises sont les plus délicieises que j"ai jamais mangé

    526.JPG

    531.JPG

    578.JPG

    Ce vénérable naxi a plus de 90 ans

     

     

  • VOYAGE DANS LE YUNNAN, KUN MING ,LA CAPITALE.


    VOYAGE AU YUNNAN , PREMIERE ETAPE,KUN MING , CAPITALE DE LA PROVINCE.

    Quittant Shenzhen pour Kun ming , nous prenons l'avion à l'aréoport de Shenz¸´¼þ P5160012hen.Comme toujours, foule grouillante, des centaines de milliers de chinois prennent l'avion tous les jours. Zaventem semble bien petit à côté de biens des aéroports chinois. Une ancienne collègue de mon épouse a organisé notre arrivée et passage à Kun ming. Une voiture est mise à notre disposition , pour nous conduire en ville, visiter une exposition florale, nous inviter à un dîner spectacle, pour ensuite nous conduire à la gare où nous devons prendre le train couchette pour Dali où commencera notre périple de découverte de minorités ethniques du Yunnan.

    Rien que l'entrée et la route menant vers les jardins sont composées de montages et décors floraux pour lesquels pas moins de 400.000 plantes sont nécessaires chacune étant remplacée au moins une fois par mois.¸´¼þ P5160025P5160024P5160027

     

     

     

     

    Un tableau m'interpelle, en bon Européen égocentrique, j'y vois une évocation du "Hollandais volant". Pas du tout , il s'agit d'une représentation du bateau de Zheng He, le grand navigateur chinois qui longtemps avant Christophe Colomb effectua des périples loin de la Chine. Je marque quand même un point car j'apprends à ma famille chinoise que Zheng He originaire du Yunnan , était Hui, minorité musulmane de Chine. Pour en savoir plus sur Zheng He , je leur conseille ,comme à vous, de parcourir mon blog , par le biais du tag "zheng He" et vous trouverez 2 articles à s¸´¼þ P5160021on sujet.¸´¼þ P5160020

     

     

     

     

    Samedi et dimanche sont jours de mariage en Chine, nombreux sont les couples qui viennent en cet endroit pour leur album de¸´¼þ P5160011 photos de mariage.¸´¼þ P5160023¸´¼þ P5160018En voici 3, parmis les 9 rencontrés.

     

     

     

     

     

     

    Ce parc fut aussi l'occasion de nos premiers contacts avec les minorités nationales du Yunnan.¸´¼þ P5160014¸´¼þ P5160015

     

    Belles de l'ethnie Li et de l'ethnie Dai.

     

     

     

     

    Dans ce parc où flânent tant de belles , nous avons même rencontré une belle et jeune princesse qui se langissait d'attendre le prince charmant, je me suis excusé d'arriver quelques années trop tard et l'ai photographiée à l'insu de son plein gré.

     

     

    P5160063 

    Après la visite de ce merveilleux parc, dont toutes les photos se trouvent sur facebook, avant notre départ pour Dali, nous avons dégusté les fameuses "nouilles par dessus le pont" qui est la grande spécialité du Yunnan dans , nous a-t'on dit, le meilleur restarant de Kun ming, Sherry Wang vous en livrera la recette et les secrets.

    Pour agrandir les photos, cliquez dessus. 

  • J'AI RENCONTRE DES TIBETAINS HEUREUX

    Les Tibétains d'aujourd'huiF200901201616512810171272[1]
    Des étudiants tibétains lors d'une célébration (photo prise le 30 avril 2008). Aujourd'hui, le Tibet dispose de six écoles d'éducation supérieure et près de 30 000 élèves y font leurs études.

    Depuis la réforme démocratique engagée en 1959, le Tibet a connu des progrès considérables tant dans la vie quotidienne de ses habitants que dans son développement socio-économique.
    F200901201616502631818252[1]Un jeune Anglais, chez un berger du district Dangxiong au Tibet (photo prise le 12 novembre 2008). Le tourisme est une source de revenus importante pour les agriculteurs et bergers tibétains et est devenu une des industries prédominantes de la régioF200901201616471653527925[1]
    Une vieille femme de 88 ans, libérée de sa condition de serve il y a 50 ans, occupant paisiblement son temps libre dans un organisme d'assistance sociale de Lhassa (photo prise le 14 janvier).F200901201616411378914035[1]
    Quelques femmes de différentes ethnies minoritaires en train de se promener dans une avenue de Lhassa (photo prise le 10 juillet 2008).F200901201616435798174714[1]
    Une jeune fille du nom de « Cizhen », ambassadrice touristique du Tibet, en train de téléphoner (photo prise le 26 avril 2008). F200901201616381326356246[1]
    Un vieux Tibétain âgé de 73 ans, qui était serf avant la réforme démocratique en 1959, devant le palais du Potala (photo prise le 7 janvier). L'espérance de vie des Tibétains est passée de 35,5 ans en 1959 à 67 ans aujourd'hui.

  • CONGRES DES FEMMES DE CHINE

    BEIJING, ler novembre  -- Le 10e congrès national de la  Fédération nationale des Femmes de Chine (FNFC) s'est clôturé  vendredi au Grand Palais du Peuple de Beijing, appelant les  femmes chinoises et toutes les organisations des femmes à divers  échelons à apporter davantage de contributions au dévelopement du pays. 

     xin_f632c3b920e2419d8f03b47f1c628460[1]

         Le congrès a approuvé le rapport d'activités présenté par le 9e comité exécutif de la FNFC et un amendement de la constitution de  la fédération.  

         Au nom du Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement chinois), la conseillère d'Etat Liu Yandong a exprimé ses félicitations à  l'occasion de la clôture du congrès, appelant à mieux appliquer  les mesures politiques pour promouvoir l'égalité entre les sexes  et garantir que les femmes jouissent d'opportunités égales dans  les domaines politique, économique et éducationnel entre autres.   

    xin_c9aa94f03c5e4d6492ecd402db9eb9a5[1]

         La nouvelle présidente de la FNFC , Chen Zhili, a dit lors de la cérémonie de clôture du congrès que l'initiative des femmes  était une cause de long terme, et encouragé davantage de femmes  fonctionnaires à s'engager dans l'entreprise.  

         "Nous devons prêter plus d'attention au bien-être des femmes et à leur santé", a dit Mme Chen. "Nous devons progresser dans la  résolution des difficultés pratiques que les femmes ont un  besoin urgent de résoudre". 

    xin_51e62539794b4606a181167ce74493ef[1]

         Etaient présents au congrès 1 280 représentants élus et 169  représentants spécialement invités. Chacune des 55 minorités  nationales chinoises avait au moins un délégué au congrès.