ministère de la santé

  • PUBERTE PRECOCE EN CHINE

    Chine : le ministère de la Santé ordonne une enquête suite à des plaintes concernant du lait en poudre contaminé aux hormones

     

    13438074_31n.jpg

    BEIJING, 10 août (Xinhua) -- Le ministère chinois de la Santé a demandé aux autorités chargées du contrôle de la sécurité alimentaire de la province du Hubei de lancer une enquête suite à des plaintes concernant du lait en poudre qui serait à l'origine de symptômes de puberté précoce observés sur des petites filles, a annoncé mardi le porte-parole du ministère, Deng Haihua.

    Le porte-parole a souligné lors d'une conférence de presse que les autorités en charge de la sécurité alimentaire effectuaient déjà des tests sur des échantillons de lait en poudre de marque Synutra, une société basée à Qingdao.

    En partenariat avec des experts médicaux, les autorités mènent également des examens pour déterminer les causes des symptômes observés chez les enfants, a ajouté le porte-parole.

    D'après lui, la puberté précoce est un problème complexe et pourrait être provoquée par un grand nombre de facteurs. Les experts n'ont pas les moyens de déterminer de façon décisive si les facteurs alimentaires ou environnementaux étaient à l'origine de ces anomalies.

    Selon des informations émanant de sources médiatiques, des parents et des médecins du Hubei craignent que des hormones contenues dans du lait en poudre fabriqué par Syrutra ne soient à l'origine du développement précoce d'au moins trois fillettes. Un autre cas a été signalé à Beijing.