mike daisey

  • L'attaque contre Apple était bidon ,comme je l'ai déclaré en janvier (selon le Figaro)

    Dans mon article du 20 janvier, je mettais en doute les attaques contre Apple , martelant dans cet article ,puis dans d'autres , que ces attaques étaient de la pure propagande.

     

    Séjournant alternativement à Shenzhen et Bruxelles j'avais la chance d'être à Shenzhen au bon moment et j'ai alors démonté les arguments non fondés de Mike Daisey en concluant par cette question dont malheureusement je n'ai toujours pas la réponse : Qui a payé Mike Daisey pour attaquer Apple? en effet , qui se cache derrière cette tentative de déstabilisation du groupe Apple?

    Cet article paru dans le Figaro apporte de l'eau à mon moulin et me conforte dans l'idée que Apple et la Chine sont victimes d'attaques propagandistes mensongères.

    L'enquête sur Apple en Chine entachée par un bidonnage

    Le Figaro (19 mars 2012)

    L'acteur américain Mike Daisey, qui avait signalé la présence d'enfants ou de gardes armés dans les usines des sous-traitants d'Apple en Chine, reconnaît à demi-mot avoir menti.

     

    La charge menée dans les médias contre les conditions de travail des ouvriers chinois d'Apple tourne au fiasco. Samedi, une populaire émission de la radio publique américaine, This American Life, est revenue sur un programme diffusé début janvier, en admettant qu'il était frappé d'«importantes inexactitudes». «Nous n'aurions jamais dû diffuser cette émission», a annoncé à l'antenne son producteur, Ira Glas.

    L'affaire concerne le témoignage d'un acteur américain, Mike Daisey, qui s'est rendu à l'été 2011 dans les usines chinoises où sont fabriqués l'iPhone, l'iPad et les autres produits Apple. Il en a tiré une pièce, jouée depuis l'an dernier, notamment à New York. Intitulé The Agony and the Ecstasy of Steve Jobs («L'agonie et l'extase de Steve Jobs»), ce monologue poignant a valu à son auteur de publier un éditorial dans le New York Times, d'être cité par Associated Press, d'intervenir sur les chaînes MSNBC et HBO et de témoigner dans This American Life.

    Des enfants de 12 et 13 ans

    Dans cette émission, la plus écoutée de l'histoire du programme sur Internet, Mike Daisey expliquait comment les usines des sous-traitants d'Apple étaient protégées par des gardes armés. Il racontait sa stupeur lorsqu'il y avait croisé des enfants 12, 13 et 14 ans. Et son effroi de voir que les mains d'ouvriers exposés à un produit chimique ne pouvaient plus s'arrêter de trembler. «Pensez-vous réellement qu'Apple l'ignorait?», demandait-il solennellement.

    Selon l'interprète de Mike Daisey, retrouvée en Chine par un journaliste d'American Public Media, qui produit des émissions pour les radios publiques américaines, la plupart de ces scènes ont été inventées ou déformées. L'acteur n'aurait visité que trois usines, et non une dizaine, et rencontré assez peu d'ouvriers. Il n'aurait jamais vu de mineurs de 12 ans, d'employés contaminés ou de gardes armés. Pour brouiller les pistes, lorsque la radio avait voulu mener des vérifications en janvier, l'acteur avait indiqué qu'il ne parvenait plus à joindre cette interprète.

    Une licence théâtrale

    Interrogé à la radio par Ira Glass, Mike Daisy a reconnu une série d'imprécisions. Tout en réfutant le terme de «mensonge» pour se réfugier derrière une licence théâtrale. «J'ai voulu raconter une histoire qui embrassait la totalité de mon voyage (…). Je ne vais pas dire que je n'ai pas pris quelques raccourcis pour pouvoir être entendu. Mon erreur, que je regrette profondément, c'est de l'avoir fait dans votre émission en le présentant comme du journalisme, alors que ça n'en est pas. Les outils du théâtre ne sont pas les mêmes que ceux du journalisme», a-t-il argumenté.

    Depuis ce week-end, la presse américaine se montre très embarrassée par ces révélations. Comme le souligne le journaliste d'American Public Media, qui a découvert la supercherie.

    La seule preuve du passage de Mike Daisey à Shenzhen est cette photo. Tout touriste qui passe ne fusse qu'un jour

    à Shenzhen se doit de prendre. A l'époque j'avais signalé que ce triste sire n'avait pas eu matériellement le temps de rentrer en contact avec des ouvriers de l'usine Foxconn.

    Espérons que ces déclarations qui éclairent l'affaire Apple selon un angle plus objectif aura le même écho que les articles mensongers et propagandistes précédents.

    Voilà une pratique qui heurte mais qui tout compte fait n'est pas si étrange où le mensonge et la propagande font figure d'institution. Les deux présidents qui ont précédés Barak Obama en savent quelque chose .

    Voir mon article du 20 janvier:
    En attaquant Foxconn pour attaquer Apple et la Chine ,on se trompe de cible
  • En attaquant Foxconn pour attaquer Apple et la Chine, on se trompe de cible

    Pourquoi ces attaques contre Foxconn ?

    En attaquant Foxconn on cherche surtout nuire à Apple et à la Chine. Si vous visez la Chine ,vous vous trompez de cible car Foxconn n'est pas chinois mais Taiwanais.

    Quant à incriminer Apple pour des manquements supposés chez Foxconn, c'est oublier que Foxconn n'est pas uniquement une usine fabriquant des produits Apple , mais une usine qui emploie plus d'un million de gens dans plusieurs pays dont voici une liste des principaux clients.

    Il est regrettable qu'une certaine presse occidentale qui privilégie toujours la propagande à l'information , se fasse l'écho de reportages douteux .

    Dans l'un de ceux-ci , deux journalistes affirment que de nombreux manquements à la dignité des travailleurs ainsi qu'aux droits de l'homme ont lieu dans les usines du groupe Foxconn. Ils ne sont pas allé à l'intérieur, moi non-plus. Mais soyons logiques , si les conditions de travail étaient ce que décrivent ces journalistes, croyez-vous que le personnel y resterait  ou que maintenant que c'est la fete du Printemps, que les usines ferment pour deux semaines , pensez-vous que les travailleurs y retourneraient ?Surtout quand on annonce qu'il y a pénurie de main d'oeuvre à Shenzhen. Pour la province , il y a un déficit de 3 millions de postes de travail. Certains patrons offrent des augmentations de salaire et des avantages pour attirer le personnel. Donc vu que les travailleurs sont sollicités de toutes parts, pourquoi retourneraient-ils travailler chez Foxconn ,si comme le prétendent ces journalistes c'est l'enfer chez Foxconn?

     

    Autre allégation mensongère de ces journalistes :prétendre que 20000 enfants travaillent dans l'usine de Shenzhen. Alors je suis formel. D'une part, il y a l'obligation scolaire jusqu'à 16 ans en Chine qui pourrait dans des coins de campagne chinoise reculée ne pas toujours être suivie à la lettre. mais à Shenzhen, comme dans toutes les grandes mégapoles de Chine , cette obligation est suivie scrupuleusement.

    Ces journalistes prétendent avoir observé depuis l'extérieur de l'usine , un groupe de jeunes filles qui devraient être âgées de moins de 14 ans selon eux . Je suis allé voir , les groupes les plus proches qu'ils aient pu voir étaient à plus de 200 mètres , je vous jure qu'identifier distinctement l'âge de qui que ce soit , de si loin et dans de telles conditions est impossible.
    Il s'agit donc bien d'un article propagandiste dans le but de discréditer Apple et de donner l'illusion que le gouvernement chinois couvre des pratiques douteuses et que des enfants travaillent en Chine.

    Qui paie Mike Daisey pour essayer de déstabiliser Apple?

    Je suis allé sur des sites internet belges qui ont relayé ces allégations et je suis stupéfait de voir combien aime, un certain public, ce genre d'information . Je regrette que tant de lecteurs sur ces sites , manquent à un tel point d'esprit critique. gobbent tout ce qu'on leur dit et malheureusement y vont de commentaires idiots , orduriers et racistes.

     

    La seule photo de Mike Daisey comme preuve de son passage à Shenzhen


     

     

    Cet article, si peu important soit-il , aura servi à rétablir la vérité sur ce grand homme .

    Ce n'est qu'un grain de sable mais espérons qu'il y en aura d'autres .