mario poma

  • POUR CONNAITRE LE BONHEUR DES TIBETAINS, ALLEZ AU TIBET.

    Il faut visiter le Tibet pour voir à quoi il ressemble vraiment, selon le vice-président de la Fondation Italie-Chine .

     La protection par le gouvernement chinois de la culture et des traditions du Tibet constitue la base de la modernisation et du développement de cette région autonome chinoise, a indiqué jeudi le vice-président de la Fondation Italie-Chine, Mario Zanone Poma.

    M. Poma, qui assiste au Forum international sur le développement du Tibet tenu jeudi et vendredi à Rome, a révélé, dans un entretien à l'agence de presse Xinhua, qu'il s'est rendu au Tibet en septembre dernier avec une délégation de la Fondation Italie-Chine.

    "J'ai été impressionné par le niveau de développement que le Tibet a atteint ces dernières années. On peut le constater de façon évidente dans tous les domaines : agriculture, économie, société, environnement et éducation", a déclaré M. Poma, pour qui les progrès enregistrés au Tibet proviennent de la capacité du gouvernement chinois à protéger les traditions locales.

    Il a par ailleurs critiqué les informations internationales partiales sur le Tibet.

    "Il faut visiter le Tibet pour voir à quoi il ressemble vraiment. La vie là-bas est normale, les jeunes vont en boîte de nuit comme partout ailleurs et sont très actifs. Il y a beaucoup d'étudiants et j'ai été impressionné par l'effervescence et l'organisation de l'Université du Tibet, centre d'étude et de conservation des textes anciens", a poursuivi M. Poma.

    Il a souligné que le gouvernement central chinois y a récemment investi 75 millions de dollars.