mandarin

  • Lancement de la première chaîne de radio numérique en mandarin et en français à Paris, émettant 24 h. sur 24

    Nouvel-An-chinois-en-France-sur-fond-de-Grande-Guerre-et-relations-diplomatiques_article_main.jpg

    Radio Mandarin d'Europe (RME, FM 97 MHz, Filaire FM 87 MHz), la première chaîne de radio numérique en mandarin et en français basée sur le continent européen émettant 24 heures sur 24, a officiellement été lancée lundi à 03h00 heure locale à Paris.

     

    Après huit ans de préparation et quatre demandes d'autorisation, cette station de radio privée a reçu l'autorisation de diffuser des programmes, actuellement 15, qui abordent différents domaines, dont la politique, l'économie, le droit, l'art ou encore la société.

     

    Outre des informations sur la Chine, la France et les affaires internationales, de nombreuses informations pratiques sur la vie quotidienne, par exemple sur les transports, des expositions ou la mode, seront également diffusées dans les programmes en mandarin. Les émissions en français aborderont principalement la culture et les coutumes chinoises.

     

    Les émissions en français sont diffusées de 06h00 à 15h00 et celles en mandarin de 15h00 à minuit, et la dernière période de la journée sera couverte par une sélection d'informations diffusées la veille.

     

    A la demande de la Haute Autorité de la Communication audiovisuelle, la RME prévoit d'enrichir et d'améliorer d'ici trois ans ses 15 programmes et de passer progressivement de la transmission indirecte à la transmission directe.

     

    L'association à but non lucratif à l'origine de cette station de radio cherche à combler un vide pour les quelque 600 000 ressortissants chinois et Français d'origine chinoise en France, qui disposent déjà de journaux, de chaînes de télévision et de sites d'Internet en mandarin.

     

    Selon Lin Jingping, directeur de la RME, en écoutant la radio, les ressortissants chinois pourront non seulement mieux comprendre les politiques et directives locales et mieux s'intégrer à la société française, mais aussi se tenir au courant des dernières actualités de leur pays natal afin de renforcer leurs liens avec la Chine.

  • Sexy Mandarin: de jolies professeurs se dénudent dans des clips érotiques ou quand le sexe aide à apprendre le chinois

    Sur  sexymandarin.com , Candice se dénude avec son amie Wendy,elles se caressent. Enlacées, alanguies, les deux jeunes femmes en lingerie noire échangent des regards brûlants et vous donnent les premiers rudiments de la langue de Confucius.

    candice4.jpg

    N'est-ce pas le sage de l'Empire du milieu qui écrivait : ce n'est pas le but qui est le plus important mais le chemin.

    Lancé en décembre 2011 à l'initiative de Kaoru Kikuchi, une Japonaise diplômée en architecture de l'université de Nottingham, le site a déjà séduit plus de 10 000 "étudiants". "Moi aussi, j'aurais bien aimé apprendre le mandarin en regardant des vidéos sexy plutôt que dans des livres remplis de centaines de caractères, assure la conceptrice, interrogée par le magazine Jeune Afrique. C'est une langue incroyablement difficile. Il y a très peu de livres disponibles et ils sont terriblement ennuyeux."

     

    En dehors du caractère choquant et quelque peu scandaleux des leçons, ce cours comble une lacune

    pour l'étranger qui veut apprendre à parler chinois sans pour cela passer des heures interminables à apprendre à écrire les milliers de caractères de la langue écrite.

     

     

    Les féministes chinoises ne partagent évidemment pas cet enthousiasme. Annie Chan, présidente d'une association de défense des droits des femmes interrogée par le South China Morning Post, accuse le site de "vendre des services sexuels sous prétexte de donner des cours de langue". Sexymandarin "cherche de toute évidence à profiter des stéréotypes occidentaux sur les femmes chinoises", dit-elle.

    Kaoru Kikuchi prévoit d'exporter son site en Europe et travaillerait sur une version en français.

     

    tiffany4.jpg