maison de retraite

  • La Chine confrontée au problème du troisième âge

    0019b91ed6e0155a4f7201.jpg

    Le vieillissement de la population en Chine signifie que les soins aux personnes âgées seront bientôt une lourde tâche, mais l'industrie des soins pour le troisième âge s'efforce de transformer cela en une opportunité économique.

    C'est pourquoi le gouvernement chinois a demandé au bureau de l'agence de presse Xinhua de Belgique de faire une enquête et de lui transmettre un rapport sur le fonctionnement des maisons de retraites en Belgique, tant les maisons privées que celles gérées par la collectivité.

    En juin, une délégation de la province du Jiangsu , avec à sa tête le vice-gouverneur de la province , s'est rendue au palais du Gouverneur de la province de Namur , en Belgique, afin d'étudier la manière dont la Belgique appréhende ce problème .

    2014-06-27 16.58.34.jpg

    Accueil de la délégation du Jiangsu

     

    À la fin de l'année 2013, il y avait plus de 200 millions de personnes âgées de 60 ans et plus en Chine. Ce groupe constitue 14,9 % de la population totale, selon les statistiques des services sociaux publiées par le ministère chinois des Affaires civiles le 17 juin dernier.

    La politique de l'enfant unique fait qu'une génération de couples doit prendre soin de quatre parents, un grand défi pour ceux qui veulent suivre le modèle traditionnel des soins à domicile.

    Pour répondre à ce défi, un certain nombre d'options, dont des maisons de retraite médicalisées, des communautés de retraités et des prêts hypothécaires inversés ont vu le jour pour aider les familles.

    Les données officielles montrent qu'à la fin de l'année 2013, la Chine comptait 42 475 institutions publiques et privées de soins pour le troisième âge avec 4,93 millions de lits, soit 18,9 % de plus qu'en 2012. Cela signifie qu'il y a 24,4 lits disponibles pour 1 000 Chinois âgés de 60 ans ou plus.

    Le grand écart entre les effectifs du troisième âge et les institutions de soins signifie que « l'économie des cheveux gris » recèle un grand potentiel, en particulier pour les acteurs privés.

     

    2014-06-27 12.23.24.jpg

    Pour les maisons médicalisées publiques, qui offrent des prix plus bas que dans le privé, les listes d'attente s'étendent sur plusieurs mois, voire plusieurs années.

    Une option plus coûteuse est celle des communautés de retraités, qui permettent aux aînés de vivre dans des maisons individuelles dans le même quartier.

    Dans ce système, les personnes âgées paient un droit d'inscription unique, puis une cotisation annuelle pour louer une maison.

    La valeur totale de l'industrie des soins pour le troisième âge en Chine dépassera 10 milliards de yuans en 2030 (1,2 milliard €) selon une estimation du journal pékinois International Business Daily le 5 août s'appuyant sur les données du Comité national chinois sur le vieillissement.

    Le 1er juillet, le gouvernement a lancé un projet pilote de prêt hypothécaire inversé de 2 ans à Beijing, Shanghai, Guangzhou et Wuhan, dont j'ai présenté les détails dans un article précédent sur ce blog.

    Le prêt hypothécaire inversé est un type de prêt offert aux personnes âgées, qui leur permettra d'hypothéquer leur maison à un tiers, par exemple à une société d'assurance, et d'obtenir en retour des paiements mensuels leur permettant de vivre dans un foyer médicalisé pour personnes âgées.

    Ce plan vise à augmenter les revenus individuels des retraités et à alléger la pression fiscale qui pèse sur le régime de retraite en Chine.

    Selon les lignes directrices publiées par la Commission de supervision des assurances de Chine le 23 juin, les personnes ainsi assurées devront être âgées de 60 ans ou plus et posséder leur logement en pleine propriété.

    Cependant, depuis que le projet pilote a été lancé le 1er juillet, aucune compagnie d'assurance n'a officiellement présenté de produits adaptés.

    Les compagnies d'assurance doivent avoir une vision claire du groupe cible des prêts hypothécaires inversés : ce sont des personnes âgées sans enfants ou des personnes âgées propriétaires de plusieurs maisons, a souligné M. Zhang.

    2014-06-27 12.23.11.jpg

    La délégation belge avec à sa tête , Denis Mathen, Gouverneur de la province de Namur , et

    Eliane Tillieux Ministre de l'Action sociale

     

  • En Chine, les personnes âgées préfèrent que leurs enfants prennent soin d'elles à la maison

    age.jpg

    Près de 70 % des personnes âgées de Shanghai préfèrent que leurs enfants prennent soin d'elles à la maison plutôt que de compter sur les services communautaires, selon une étude du Bureau des statistiques de Shanghai.

    Un peu plus de 21 % d'entre elles seraient favorables à des programmes de soins fournis par la collectivité, notamment l'entretien ménager et les livraisons de repas à domicile ou dans des établissements communautaires.

    Toutefois, seulement 11,1 % étaient prêtes à passer le reste de leur vie dans des maisons de retraite.

    Pour son enquête, le bureau a interrogé 2 248 personnes âgées de 60 à 79 ans un peu partout dans la ville.

    Il a constaté que jusqu'à 87,5 % des personnes interrogées avaient toujours l'opinion traditionnelle selon laquelle leurs enfants doivent prendre soin d'elles. Cela était particulièrement le cas dans les zones rurales.

    L'enquête a cependant noté une tendance vers une option de style occidental qui soulagerait le fardeau qui pèse sur leurs enfants.

    Environ 73,1 % des personnes ont dit qu'elles hypothéqueraient leur maison en contrepartie de pensions. Sous un tel régime, elles pourraient encore vivre dans leur maison jusqu'à leur mort, alors que la propriété irait à des banques ou à d'autres institutions financières.

    Mais selon le rapport, l'idée promue par le Conseil des affaires d'État dans un document publié le 13 septembre a rencontré un accueil mitigé, surtout chez les personnes dont les parents ont des biens et qui craignent de perdre leur héritage.

    Règlements relatifs à l'immobilier

    L'idée défie les croyances traditionnelles chinoises selon lesquelles les enfants ont le devoir de soutenir leurs parents et en retour, ils peuvent hériter de leurs biens.

    Cette idée n'est pas nouvelle. Tout comme Beijing et Guangzhou, Shanghai a testé le programme en 2003, mais il n'a pas eu le succès escompté, notamment en raison des règlements de la Chine sur les biens immobiliers.

    Par exemple, dans les zones rurales, les personnes âgées n'ont pas le droit de vendre leurs propriétés et ne peuvent donc pas participer au programme.

    Le bail de 70 ans touchant l'immobilier constitue l'autre obstacle majeur en Chine. Selon le droit immobilier, la propriété privée peut être louée pour seulement 70 ans. Bien que la loi stipule également que le bail peut être prorogé, le coût n'est pas précisé.

    La volatilité du marché immobilier contribue également à l'hésitation des institutions financières concernant ce plan, car elles craignent que la baisse des prix aille à l'encontre de leurs intérêts.

     

    chinois.jpg

  • Chine: une maison de retraite où les villageois de soixante à soixante-dix ans s'occupent de leurs aînés octogénaires et plus

    2013-05-19T041855Z_1_CBRE94I0BZV00_RTROPTP_2_CHINA-CHILDREN.jpg

    68 ans, Zhang Guosheng passe ses journées à s'occuper d'un concitoyen âgé de 81 ans.Il lave ses vêtements, lui porte ses repas au lit et lui tient compagnie . Une routine à laquelle il envisage de se soumettre jusqu'au jour où il aura lui-même besoin de l'aide de quelqu'un.

     

    «Vivre ici, c'est mieux que de rester seul à la maison." Nous nous aidons mutuellement et avons des préoccupations  communes", a déclaré Zhang. "Nous sommes très heureux ici."

    Dans la tradition chinoise , en ville , avant que l'urbanisation ne s'accélère, les jeunes étaient les premiers à s'occuper de leurs parents et de leurs grands-parents et il en était de même dans les campagnes chinoises. Mais ce n'est plus le cas aujourd'hui.

     

    Depuis que les jeunes partent massivement vers les villes pour y trouver un emploi et subvenir aux besoins de leur famille restée à la campagne, les habitants de Qiantun, un village de la province du Hebei situé à 450 kilomètres au sud de Pékin, ont adopté un modèle novateur pour prendre soin de leurs seniors.

    Entouré de champs de blé vert qui s'étendent à travers la plaine, Qiantun est banal parmi d'innombrables communautés rurales chinoises semblables, mais son modèle de soins aux personnes âgées est maintenant un prototype cité par le gouvernement central qui voit là un remède au vieillissement accéléré de la population rurale.

    Un Chinois sur quatre aura plus de 60 ans d'ici 2030, selon le ministère des Affaires civiles.

    La migration rurale massive vers les zones urbaine  grèvera encore davantage la capacité des zones rurales à fournir des soins aux personnes âgées, les épargnes personnelles et le soutien de la famille restant le principal pilier de soins aux personnes âgées.

    sans-titre.png

     

    "Les migrants vers les zones urbaines sont principalement de jeunes adultes, laissant les personnes âgées dans les villages avec des enfants", a déclaré Wang Dewen, expert auprès du bureau de Beijing de la Banque mondiale. "Le système de soins aux personnes âgées dans les zones rurales est très faible et pour ainsi dire inexistant dans beaucoup d'endroits", ajoute-t-il."

     

    Alors que le coût de cette prise en charge pourrait se transformer en véritable fardeau financier pour l'Etat et l'obliger à trouver des alternatives moins coûteuses au système en place, le modèle d'entraide développé par les 1.500 habitants de Qiantun pourrait se révéler une alternative simple et économique.

     

    Plus de 95 pour cent des personnes âgées en milieu rural adhèrent encore à la pratique traditionnelle de la recherche de soins aux personnes âgées au sein de leurs familles, a dit Wang. Mais les familles ne sont plus capables de faire face, avec les jeunes et même les personnes d'âge moyen qui se dirigent vers les villes pour trouver du travail, laissant les personnes âgées derrière se débrouiller par elles-mêmes.

    Dans leur recherche de modèles abordables pour l'aide aux aînés, les dirigeants de Pékin ont tourné leur attention à 450 km (280 miles) au sud de Feixiang comté de Hebei, où se trouve Qiantun. La pratique des personnes âgées qui prennent soin les uns des autres semble  une solution simple et et attrayante.

    Étiqueté «aide mutuelle aux aînés», le modèle Feixiang est prêt à être étendu au reste de la Chine rurale, avec 3 milliards de yuans (370 millions de d'€) mis de côté par le gouvernement central pour le faire démarrer au cours des trois prochaines années.

    Li Liguo, ministre des Affaires civiles, a déclaré avec enthousiasme lors d'un voyage à Feixiang en 2011:

    "La lumière de Feixiang va briller à travers la Chine,"  "Feixiang a donné un exemple pour tout le pays."

    az080453Z_1_CBRE94I0MG700_RTROPTP_3_OUKWD-UK-CHINA-AGEING.jpg

     

  • Ouverture d'une maison de retraite médicalisée 7 étoiles à Haikou (sud de la Chine)

    F201301251711551636051866.jpg

    Une vue de la première maison de retraite médicalisée sept étoiles de Chine à Haikou, capitale de la Province de Hainan, dans le Sud de la Chine, le 22 janvier 2013. Offrant des services adaptés aux personnes âgées, Gongheyuan -c'est son nom- est la maison de retraite médicalisée la plus chère dans cette province, avec des frais allant de 7 980 Yuans (960 euros) à 15 200 Yuans(183 euros) par mois.

    F201301251711532102621167.jpg

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6867/zh/archive/2013/01/28/ouverture-d-une-maison-de-retraite-medicalisee-7-etoiles-a-h.html

     

    Site traduit en :
       

    Reading the article in Englishhttp://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6867/en/archive/2013/01/28/ouverture-d-une-maison-de-retraite-medicalisee-7-etoiles-a-h.html

     

    F201301251711532622012611.jpg

     Hainan est une île tropicale au sud de la Chine. Elle forme une province, la plus petite du pays et la plus septentrionale. Le climat tropical et la proximité de la mer font que la température est toujours au-dessus de 20° et qu'il ne fait pas trop chaud l'été.

     

    F201301251711533005160681.jpg

    F201301251711533192229909.jpg

    F201301251711553007619362.jpg