lyon

  • J.P. Raffarin: la France fait partie de l'histoire de la Route de la soie

    0019b91ec98116c3c7dc01.png

    L'ancien premier ministre français Jean-Pierre Raffarin a affirmé lors d'une rencontre Chine-France tenue récemment à Paris, que l'idée de la nouvelle Route de la soie permettrait d'associer plus étroitement le développement de la Chine, de l'Asie et de l'Europe, et de rendre le monde plus équilibré.

    Selon M. Raffarin, la France fait partie de l'histoire de la Route de la soie parce que Lyon, ancienne capitale de la soie en Europe, était autrefois le terminal de la Route de la soie. Aujourd'hui, la France, la Chine, ainsi que toute l'Europe et l'Asie sont animées de la même volonté pour le développement. La Chine et la France mènent une coopération pragmatique fructueuse et voient leurs échanges humains et culturels gagner sans cesse en profondeur. M. Raffarin s'est dit convaincu que la coopération sino-française continuera à progresser grâce à l'initiative de la nouvelle Route de la soie.

    CWpK9EjW.jpg

     

    L'ambassadeur de Chine en France Zhai Jun, quant à lui, a senti, depuis sa prise de fonction il y a un peu plus d'un an, que la France, au niveau gouvernemental comme au niveau populaire, considère le développement de la Chine comme une opportunité et qu'elle espère vivement connaître la Chine de manière plus approfondie et renforcer sa coopération avec le pays. Les objectifs communs permettent de rapprocher les deux peuples et de procurer une nouvelle force motrice au développement des relations bilatérales.

    Selon lui, avec l'entrée de l'économie chinoise dans une nouvelle normalité, les importations de la Chine dépasseront, d'ici cinq ans, 10 000 milliards de dollars, les investissements à l'étranger 500 milliards de dollars, et le nombre de voyageurs chinois à l'étranger 500 millions de personnes. « Nous espérons que la mise en oeuvre de l'initiative de la Route de la soie permettra de faire bénéficier les pays voisins et le reste du monde de la vitalité de l'économie chinoise ».

    Joseph Stiglitz, prix Nobel d'économie, a déclaré dans un article publié dans le journal français Les Echos que l'AIIB proposée par la Chine marquait un grand progrès dans la gouvernance économique mondiale.

                               

                                  Nouvelles en Bref

     

    Le Musée du Palais de Beijing – plus connu sous le nom de Cité Interdite, lancera un projet pilote pour limiter à 80 000 le nombre de visiteurs par jour à partir du 13 juin. En tant que patrimoine culturel célèbre datant de 600 ans, la Cité interdite reçoit plus de 10 millions de visiteurs par an. Ces trois dernières années, ce chiffre a dépassé 15 millions, largement supérieur à celui du musée du Louvre et du British Museum, selon M. Shan.

     

    Un groupe de fabricants de produits de luxe vient de poursuivre en justice Alibaba Group Holding Ltd, au motif que le géant du commerce en ligne chinois a sciemment permis à des contrefacteurs de vendre leurs produits à travers le monde.

     

     

    le Centre Pompidou de Paris a annoncé l'entrée dans sa collection de cinq œuvres chinoises. Serge Lasvignes, président du Centre Pompidou, a affirmé que la scène artistique chinoise est particulièrement riche et pleine de vitalité. Ce don exceptionnel offre une occasion très rare pour mieux faire connaître l'art moderne chinois. Les oeuvres données au Centre Pompidou comprennent une spectaculaire installation, une série de tableaux et trois peintures.