liu

  • LES CHIENS ABOIENT , MAIS LA CARAVANE CHINOISE PASSE

    Prix Nobel de la paix une honte

     

     

    eu_china.jpg
    Vendredi, le prix Nobel de la Paix 2010 a été décerné à Liu Xiaobo, un chinois incarcéré suite à une condamnation  pénale.

    Le comité Nobel a une fois de plus montré son arrogance et ses préjugés à l'encontre d'un pays qui a fait des progrès des plus remarquables  aux points de vue économiques et sociaux au cours des trois dernières décennies.

    Le prix Nobel a été généralement perçu comme un prix prestigieux en Chine, mais de nombreux Chinois  sentent que le prix de la paix est chargé de l'idéologie occidentale.

    Au siècle dernier, le prix a été décerné à plusieurs reprises à des militants pro-occidentaux dans l'ex-Union soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, y compris, dont les efforts ont directement conduit à la désintégration de l'Union soviétique. La préférence pour l'Ouest du comité Nobel n'a pas disparu avec la fin de la guerre froide.

    Le comité continue de nier le développement de la Chine en faisant des choix paranoïaques.

    En 1989, le dalaï-lama, un séparatiste, a remporté le prix. Liu Xiaobo, le nouveau gagnant, veut copier les systèmes politiques occidentaux en Chine.

    Il y a beaucoup de perspectives différentes pour visualiser ces deux personnes, mais aucun des deux ne sont parmi ceux qui ont fait des contributions constructives à la paix de la Chine et la croissance dans les dernières décennies.D'autres dissidents chinois, comme Rebiya Kadeer et Hu Jia, auraient été sur la liste restreinte pour le prix de la paix cette année, ce qui génère naturellement l'animosité de nombreux Chinois contre la sentence.

    Pour la majorité des chinois, quelqu'un comme Hu Jintao ou Wen Jiabao qui ont oeuvré et oeuvrent à sortir des millions de gens de la pauvreté , qui ont tissé des liens d'amitié avec de nombreux pays , y compris des ennemis ancestraux , méritaient le prix Nobel de la paix .

    Wen-Jiabao-1-7.jpg

    Ils ont raison de se demander si le Nobel de la paix a été dégradé à un outil politique qui sert un but , celui des anti-Chinois. Il semble qu'au lieu de paix et d'unité en Chine, le comité Nobel voudrait voir la partition du pays par un fossé idéologique, ou mieux encore, l'effondrement comme l'Union soviétique.

    Liu Xiaobo a été condamné à 11 ans de prison par le gouvernement chinois l'année dernière. Plusieurs pays ont tenté d'interférer dans les affaires intérieures de la Chine. Ce que le comité Nobel fait vendredi a été une continuation de cet acte.

    La controverse à l'Ouest sur la peine de Liu Xiaobo, n'est pas fondée sur des préoccupations juridiques. Ils essaient d'imposer des valeurs occidentales à la Chine.

    Évidemment, le prix Nobel de cette année est destiné à irriter la Chine, mais il ne réussira pas. Au contraire, le comité s'est déshonoré.

    Il en sera de même que pour ceux qui ont tenté de faire échec aux JO et qui en sont resté pour leurs frais . Les chiens ont aboyé mais la caravane est passée et tout le monde a du s'incliner devant la grande réussite que furent les JO de Beijing.

    Le prix permet cependant de mettre en évidence qu'il est difficile pour la Chine de gagner les applaudissements de l'Ouest quant à son développement , et la Chine doit être plus déterminée et confiante dans le choix de sa propre voie de développement, qui est différente de l'approche occidentale.

    Le comité Nobel a fait un choix , mais  la force politique qu'il représente ne peut pas dicter la croissance future de la Chine.

    La réussite de la Chine parle plus fort que le Prix Nobel de la paix.