littérature

  • L'écrivain français Le Clézio récompensé par le Prix de l'Amitié du gouvernement chinois

    Franco-mauricien, Le Clezio est sans conteste le grand écrivain Français de la fin du XXeme siècle.

     Jean-Marie Gustave le Clézio s'est vu décerner le Prix de l'Amitié du gouvernement chinois le 10 décembre à l'université de Nanjing. Remis par Xia Mingjiu, le directeur général adjoint de l'Administration nationale chinoise des Affaires des experts étrangers, ce prix met à l'honneur la contribution de J.M.G. Le Clézio au développement et à l'ouverture de la Chine. L'écrivain, qui a d'abord connu la Chine à travers sa littérature, souhaite poursuivre son « rendez-vous » avec le pays.

    J.M.G. Le Clézio est l'un des écrivains français les plus représentatifs de ces « nouvelles fables » apparues dans la deuxième moitié du 20e siècle. Né en 1940, il est considéré comme l'une des trois étoiles de la littérature française, aux côtés de Patrick Modiano et de Georges Perec. Le Clézio s'est vu décerner le Prix Nobel de littérature en 2008. Le Procès-verbal, Le Chercheur d'or et Voyage à Rodrigues sont ses oeuvres les plus représentatives.

    Au cours des dernières années, Le Clézio s'est rendu plusieurs fois en Chine et a maintenu des échanges réguliers avec le milieu culturel chinois. En 2011, il est devenu le directeur du Centre culturel sino-français de l'université de Nanjing. Depuis 2013, il y occupe un poste à longue durée.

    Depuis qu'il occupe un poste à Nanjing (province du Jiangsu), J.M.G. Le Clézio s'est rendu plusieurs fois sur les lieux de naissance de célèbres auteurs de l'Antiquité pour étudier de manière approfondie la tradition historique, littéraire et culturelle de la Chine antique. Il a également parlé à plusieurs reprises de l'histoire et de la culture de la Chine et du Jiangsu en France, afin de promouvoir la connaissance de la culture chinoise dans le monde.

    Le Clézio s'est déclaré très honoré de recevoir ce prix, et souhaite la continuité de l'amitié sino-française. Convaincu des liens forts de la Chine avec la France et les autres pays, l'écrivain français estime qu'il est extrêmement important de garder de bonnes relations avec la Chine, qui est un pays épris de paix.

    Lors de sa première visite en 1967, la Chine était encore un pays agricole. Les choses ont changé depuis : « A chacune de mes visites, j'ai l'impression que la Chine est de plus en plus moderne, mais qu'elle arrive toutefois à garder ses traditions », déclare-t-il avec beaucoup d'émotion.

    Toutes ces années en contact avec la culture chinoise ont eu une grande influence sur l'écrivain français, qui se dit particulièrement influencé par la philosophie chinoise ancienne et par le philosophe Mozi. Le Clézio compte d'ailleurs écrire un livre sur les nouvelles connaissances qu'il a acquises sur la Chine.

    Selon plusieurs sources, le Prix de l'Amitié est la distinction la plus élevée décernée par le gouvernement chinois aux étrangers qui ont apporté une contribution remarquable au développement et à la modernisation de la Chine. Créé par l'Administration nationale de Chine des Affaires des experts étrangers en 1991 sous l'autorisation du Conseil des Affaires d'Etat, il n'est attribué qu'à 50 experts étrangers chaque année. Cette année, 50 experts étrangers originaires de 21 pays différents se sont vus discerner ce prix.

  • Le Totem du loup, chef-d'œuvre de la littérature chinoise, réalisé par J.J Annau, enfin à l'écran

    Le Totem du loup, le plus grand bestseller chinois, traduit depuis dix ans en plus de 35 langues et vendu à 20 millions d'exemplaires bientôt sur lés écrans.

    Le grand réalisateur français, spécialiste des films d'animaux, n'avait pas lu 40 pages qu'il répondait à l'invitation de la Chine : « Je ferai ce film », un défi qui effrayait tous les autres cinéastes. De plus, Jean-Jacques Annaud a choisi d'utiliser de vrais loups pour le tournage plutôt que des reproductions réalisées en 3D par ordinateur ou des chiens maquillés en loups.

    Après huit ans de travail, des centaines de collaborateurs, l'élevage d'une vingtaine de loups pendant trois ans et le plus gros budget jamais vu dans le cinéma chinois, le film sortira dans les cinémas de France le 25 février, sous le titre Le Dernier Loup et en Chine le 12 février, sous le titre original du roman.

    Jean-Jacques Annaud

    Mais qu'on classe ce film dans la catégorie « films d'aventure », c'est là une grave erreur à mon avis. Banni de Chine en 1997 pour son film Sept ans au Tibet, Jean-Jacques Annaud a fait du chemin depuis pour acquérir une juste connaissance de la Chine. Cette histoire chinoise, tournée dans la région autonome de Mongolie intérieure, est celle de la modernité qui surgit trop rapidement et aux dépens de l'environnement dans les steppes mongoles. Avant l'arrivée des Han( ethnie majoritaire de Chine), tout allait bien : l'équilibre existait entre les loups et les hommes, entre les animaux nuisibles comme la marmotte et la gazelle qui détruisent les récoltes et les loups qui se nourrissent de leur chair. Sous une forme ou une autre, nous nous retrouvons tous dans cette situation, hommes et femmes, de quelque pays que nous soyons.

    L'abondante matière du roman aurait pu fournir une série de plusieurs émissions ; va sans dire que le film de 115 minutes est une adaptation.

    Comme il fallait choisir, Jean-Jacques Annaud s'est concentré sur la vie des loups et des chevaux, minimisant celle des chiens et des moutons, et accordant à peine quelques secondes aux gazelles et aux cygnes. Par contre, à une histoire d'amour qu'on peut deviner dans le roman sans qu'il en soit fait mention ouvertement, est accordée davantage d'importance dans la version cinématographique.

    C'est pourquoi j'insiste sur la lecture du roman, avant ou après le visionnement du film mais de préférence avant.

    J'avais hâte de voir comment Annaud rendrait certaines scènes particulières, comme le bris des crocs du louveteau pour l'empêcher de mordre, scènes qui se sont avérées absentes du film. Pour une vision complète des années de la « révolution culturelle » vécue par Jiang Rong en Mongolie intérieure, on aura intérêt à se procurer le roman qui parait ces jours-ci en deux nouvelles versions françaises révisées, l'une publiée en France par les soins de Books Editions (23 euros), l'autre à Beijing aux Éditions en langues étrangères (FLP), 150 yuans (20€).

     

     

  • Le Totem du loup, chef-d'œuvre de la littérature chinoise, réalisé par J.J Annau, enfin à l'écran

    Le Totem du loup, le plus grand bestseller chinois, traduit depuis dix ans en plus de 35 langues et vendu à 20 millions d'exemplaires bientôt sur lés écrans.

    Le grand réalisateur français, spécialiste des films d'animaux, n'avait pas lu 40 pages qu'il répondait à l'invitation de la Chine : « Je ferai ce film », un défi qui effrayait tous les autres cinéastes. De plus, Jean-Jacques Annaud a choisi d'utiliser de vrais loups pour le tournage plutôt que des reproductions réalisées en 3D par ordinateur ou des chiens maquillés en loups.

    Après huit ans de travail, des centaines de collaborateurs, l'élevage d'une vingtaine de loups pendant trois ans et le plus gros budget jamais vu dans le cinéma chinois, le film sortira dans les cinémas de France le 25 février, sous le titre Le Dernier Loup et en Chine le 12 février, sous le titre original du roman.

    Jean-Jacques Annaud

    Mais qu'on classe ce film dans la catégorie « films d'aventure », c'est là une grave erreur à mon avis. Banni de Chine en 1997 pour son film Sept ans au Tibet, Jean-Jacques Annaud a fait du chemin depuis pour acquérir une juste connaissance de la Chine. Cette histoire chinoise, tournée dans la région autonome de Mongolie intérieure, est celle de la modernité qui surgit trop rapidement et aux dépens de l'environnement dans les steppes mongoles. Avant l'arrivée des Han( ethnie majoritaire de Chine), tout allait bien : l'équilibre existait entre les loups et les hommes, entre les animaux nuisibles comme la marmotte et la gazelle qui détruisent les récoltes et les loups qui se nourrissent de leur chair. Sous une forme ou une autre, nous nous retrouvons tous dans cette situation, hommes et femmes, de quelque pays que nous soyons.

    L'abondante matière du roman aurait pu fournir une série de plusieurs émissions ; va sans dire que le film de 115 minutes est une adaptation.

    Comme il fallait choisir, Jean-Jacques Annaud s'est concentré sur la vie des loups et des chevaux, minimisant celle des chiens et des moutons, et accordant à peine quelques secondes aux gazelles et aux cygnes. Par contre, à une histoire d'amour qu'on peut deviner dans le roman sans qu'il en soit fait mention ouvertement, est accordée davantage d'importance dans la version cinématographique.

    C'est pourquoi j'insiste sur la lecture du roman, avant ou après le visionnement du film mais de préférence avant.

    J'avais hâte de voir comment Annaud rendrait certaines scènes particulières, comme le bris des crocs du louveteau pour l'empêcher de mordre, scènes qui se sont avérées absentes du film. Pour une vision complète des années de la « révolution culturelle » vécue par Jiang Rong en Mongolie intérieure, on aura intérêt à se procurer le roman qui parait ces jours-ci en deux nouvelles versions françaises révisées, l'une publiée en France par les soins de Books Editions (23 euros), l'autre à Beijing aux Éditions en langues étrangères (FLP), 150 yuans (20€).

     

     

  • Le Prix Nobel Patrick Modiano, fut déjà récompensé en Chine en 2003 ,comme meilleur roman étranger

     

    Patrick Modiano a été le premier vainqueur du prix des Meilleurs romans étrangers du XXIe siècle en 2003 pour Accident nocturne. Il est ainsi devenu le deuxième écrivain français à remporter ce prix et le prix Nobel, après J.M.G. Le Clézio.

    Il y a un peu plus de dix ans, la première cérémonie de récompense des Meilleurs romans étrangers du XXIe siècle a été organisée à Beijing. Wu Yuetian, directeur du jury et amateur de littérature française, a déclaré lors de l'attribution du prix à Accident nocturne que ce roman montrait le style d'écriture unique de Patrick Modiano dans toute sa fluidité et sa clarté, en faisant le récit d'une recherche et de souvenirs.

    Dans une discussion avec le célèbre lettré Zhi An sur Accident nocturne, Zhu Yunqiu a estimé que bien que les romans de Modiano semblent tous familiers, ils apportent toujours de nouvelles idées. Depuis André Gide, peu d'auteurs en France se sont si peu conformés à des paramètres personnels,  ou à un modèle d'écriture irrégulier. Modiano est unique. Le « je » dans Accident nocturne est celui de nombreux personnages, qui incarnent tous le même rôle : celui du témoin du passé.

     

     

    Zhu Yunqiu a révélé que Patrick Modiano s'était déjà rendu en Chine dans les années 80, et qu'il connaît bien le pays.

    Lors de la publication en chinois d'Accident nocturne, il a adressé une lettre à ses lecteurs chinois, dans laquelle il déclare : « Je veux vous faire part de mes sentiments sur la traduction en chinois de mon livre. Je suis très heureux. Lorsque j'étais enfant, j'étais attiré par cette langue ; les caractères chinois m'ont toujours fasciné. J'ai dû transmettre cette fascination à ma fille, qui a appris le chinois et vécu longtemps à Beijing. »

    Selon l'auteur, la version chinoise d'Accident nocturne contient une part encore plus grande de mystère et d'exotisme. C'est exactement ce qu'il voulait transmettre en écrivant ce livre. « Si cette aspiration peut être réalisée, ce n'est pas seulement grâce à moi, mais aussi à cette merveilleuse langue qu'est le chinois », a-t-il déclaré.

     Au moment de la parution en chinois de son roman Accident nocturne, il a adressé une lettre à ses lecteurs, exprimant son bonheur de voir son livre traduit. « Lorsque j'étais enfant, j'étais attiré par cette langue ; les caractères chinois m'ont toujours fasciné. »

     « La route menant d'une culture à une autre est plus courte que nous le pensions », a déclaré l'écrivain allemand Christoph Peters le 12 janvier 2005 à Beijing, en recevant le prix annuel des Meilleurs romans étrangers du XXIe siècle

     

  • Les 10 livres français les plus lus en Chine et les 10 livres chinois les plus influents en France

    lus.jpg

    Le Guangming Daily et CIPG (China International Publishing Group) ont organisé une manifestation de diplomatie publique pour le 50e anniversaire des relations diplomatiques sino-françaises et la visite du président chinois Xi Jinping en France. Les résultats du vote du « Top 10 des livres chinois les plus influents en France »et du « Top 10 des livres français les plus influents en Chine » ont été annoncés lors de la cérémonie organisée par le Guangming Daily.

    Dix livres en français

     L'esprit des Lois     Montesquieu

     Le Contrat social    Jean-Jacques Rousseau

     La Dame aux Caméias  Alexandre Dumas fils

     Les Misérables        Victor Hugo  

     Le Père Goriot        Honoré de Balzac 

     Jean-Christophe      Romain Rolland

     Le Rouge et le Noir  Stendhal

     Le Petit Prince          Antoine de Saint-Exupéry

     Le Comte de Monte-Cristo Alexandre Dumas

     L'Ancien Régime et la Révolution  Alexis de Tocqueville

     

     

                                                                            Dix livres chinois

     

     

    ont été élus dans le « Top 10 des livres français les plus influents en Chine », et les «

    Entretiens de Confucius

    L'Art de la guerre       premier traité de stratégie militaire écrit au monde.  Sun Tzue

    Dao de jing                selon la tradition, fut écrit autour de 600 av. J.-C. par Lao Tseu,

    Yi jing                        Il s'agit d'un système de signes binaires utilisé pour   faire des   divinations    écrit par Fuxi

     Au bord de l'eau         Shi Nai'an

    Le voyage en Occident   Wu Cheng'en

     Le tireur de pousse- pousse   . Lao She 

     Histoires choisies de Lu Xun

    Le Pays de l'alcool    Mo Yan

    Famille

    Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre français et vice-président du Sénat francais, a envoyé un message de félicitations à la cérémonie. Wang Meng, écrivain et ancien ministre de la Culture de Chine, Zhou Mingwei, directeur général de CIPG, Jacques Pellet, ministre-conseiller de l'ambassade de France en Chine, Thierry Garnier, vice-président du Groupe Carrefour et You Lijuan, président de Hongbo Co., Ltd ont assisté à la cérémonie et ont pris la parole. Liu Mingjiu, professeur et chercheur au Département de littérature étrangère de l'Académie chinoise des sciences sociales, a présenté des avis d'experts sur le choix du « Top 10 des livres français les plus influents en Chine ».

     

    livre,littérature,classiques chinois

     

  • L'écrivain Mo Yan "très surpris" d'avoir remporté le prix Nobel de Littérature

    131901326_31n.jpg

    L'écrivain chinois Mo Yan a déclaré jeudi soir qu'il était "très surpris" d'avoir remporté le prix Nobel de Littérature.

    "Je suis très surpris d'avoir gagné ce prix, parce que je pensais que je n'étais pas le mieux placé en matière de qualification, parmi les écrivains chinois. Il y a un très grand nombre de bons écrivains et je ne figure pas dans le haut du classement", a-t-il indiqué à la presse.

                                          Qui est Mo Yan ?

     

    131900803_61n.jpg

     L'auteur Guan Moye, de son pseudonyme Mo Yan, est né en 1955 et a grandi à Gaomi dans la province de Shandong dans l' est de la Chine. Ses parents étaient agriculteurs.

    Âgé de 12 ans lors de la Révolution culturelle, il a quitté l' école pour aller travailler, d' abord dans le secteur agricole, puis dans une usine. En 1976, il a rejoint l' Armée de libération populaire et c'est à cette époque qu'il a commencé à étudier la littérature et à écrire. Il a publié sa première nouvelle dans un journal littéraire en 1981.

    "Dans ses écrits, Mo Yan puise dans ses expériences de jeunesse et dans le cadre de sa provinc natale. Cela transparaît clairement dans son roman Hong gaoliang jiazu (1987, en français Le Sorgho rouge), indique l'académie dans la biographie de M. Mo.

    Ce livre regroupe cinq histoires qui se déroulent et s' entremêlent à Gaomi au cours de plusieurs décennies troublées du 20ème siècle, dépeignant le banditisme, l' occupation japonaise et la dure condition des travailleurs agricoles pauvres, selon cette biographie. Le Sorgho rouge a fait l' objet d' une adaptation cinématographique réussie par le célèbre réalisateur chinois Zhang Yimou en 1987.

     

    le-sorgho-rouge-1988-7258-221207134.jpg

    Gong Li , héroïne du "Sorgho rouge"

    Mêlant fantastique et réalité, perspectives historiques et sociales, Mo Yan crée un monde dont la complexité rappelle ceux des écrits de William Faulkner et de Gabriel Garcia Marquez, trouvant également son point de départ dans la longue tradition orale et littéraire chinoise, commente l'académie dans son commentaire biographique.

    Outre ses romans, Mo Yan a publié de nombreuses nouvelles et essais sur différents sujets. Malgré sa critique sociale, il est considéré dans sa patrie comme l'un des plus éminents auteurs contemporains, ajoute le communiqué.

    Des dizaines de ses œuvres ont été traduites en Anglais, en Français ou encore en Japonais, entre autres langues.

    L' année dernière, le prix Nobel de Littérature avait été décerné au poète suédois Tomas Transtromer.

    Alfred Nobel, industriel suédois inventeur de la dynamite, a fondé le prix Nobel dans son testament en 1895. Les premiers prix ont été attribués six ans plus tard.

    La cérémonie de remise des prix aura lieu le 10 décembre.

    Chaque prix se compose d' une médaille, d' un diplôme personnel et d' une somme de 8 millions de couronnes suédoises, soit environ 1 million de dollars.

    131900803_71n.jpg

     

  • En Chine, on appelle un avare "ge long tai" 葛朗台 , c'est à dire Grandet

    Quand un Chinois veut exprimer qu'une personne est avare , il existe comme partout des qualificatifs plus ou moins obligeants. Alors que les avares ou les gens près de leurs sous seront traités de grippe-sou,radin,rat ou ladre voir de Hollandais ,Juif ou Ecossais ,en Chine on utilise pas de comparaison raciste ou xénophobe , on parle souvent de ge long tai 葛朗台 , c'est à dire Grandet.

    hbalzac.jpg

     

    Oui le personnage de notre cher Balzac a tellement frappé l'imagination des lecteurs chinois que le patronyme du héros balzacien est devenu ,ici, un nom commun.

    Ceci m'a poussé à me renseigner sur les auteurs occidentaux les plus connus en Chine. Du point de vue français , les auteurs de IXX eme siècle emportent largement la palme . Victor Hugo , les Dumas père et fils ainsi que Balzac sont largement connus alors que des écrivains du XXeme comme Malraux ,avec sa "Condition humaine "se passant en Chine , ou d'autres comme Sartre, Maoïstes à leurs heures, sont pratiquement inconnus.

     

    Shakespeare ,  Dostoïevski,  Tolstoï et Gorki sont les autres écrivains les plus connus en Chine. A noter que seul Gorki est du XXeme siècle  encore que celui-ci du début du XXeme siècle est-il né avant 1900.

    On peut penser que les écrivains occidentaux sont trop peu connus en Chine, mais que dire de la popularité des écrivains chinois en Occident. Alors que la Chine compte un bon nombre de grands écrivains tant classiques que contemporains qui en Europe connait un seul de ces écrvains , hormis les universitaires spécialistes de la Chine?

    Maxime Gorki

    Les quelques rares écrivains chinois dont on parle ne brillent pas tellement par leur talent, mais pour qu'un écrivain chinois ait du succès en Occident, il lui suffit de critiquer le gouvernement chinois.

    Description de cette image, également commentée ci-après

    Lu Xun , un des grands écricvains chinois