lio chuanzhi

  • Plusieurs dizaines de représentants de l'économie privée chinoise en visite à Bruxelles et à Paris

    132482958_51n.jpg

    Plusieurs dizaines de représentants de l'économie privée chinoise, conduites par le président de la compagnie informatique Lenovo, Liu Chuanzhi, ont été reçus par le Premier ministre belge Elio Di Rupo à Bruxelles.

    Lors d'une cérémonie d'accueil pour la délégation du Club d'entrepreneurs chinois, M. Di Rupo a espéré que la Belgique et la Chine approfondiraient la coopération entre leurs entrepreneurs, en particulier avec la convergence entre la nouvelle stratégie de développement belge et le nouveau plan quinquennal chinois. La Belgique se trouve au coeur de l'Europe, rassemble de nombreuses institutions internationales et est le siège de l'Union européenne, pour constituer un "centre international de prise de décisions", a souligné M. Di Rupo, et d'ajouter que la Belgique est l'un des pays les plus ouverts du monde.

    132482958_61n.jpg

    M. Liu a pour sa part affirmé que la visite de sa délégation avait pour objectif de mieux connaître l'environnement commercial en Belgique, puis en France, et de chercher des opportunités de coopération. La Belgique possède ses avantages technologiques, tandis que la Chine a ses atouts dans le marché et la fabrication, il faut réunir les forces des deux parties à travers le capital, a-t-il estimé.

    M. Liu a révélé à cette occasion que dix compagnies membres du Club d'entrepreneurs chinois viennent de créer une alliance de l'investissement à l'étranger, pour exploiter la coopération avec des organes d'investissement européens.

    Pour lui, les entreprises chinoises et européennes doivent conjuguer leurs forces afin de trouver une solution aux actuelles difficultés de l'économie mondiale, au lieu d'élargir leurs litiges.

     

    132482958_81n.jpg

    Le Club d'entrepreneurs chinois est l'une des plus influentes organisations patronales en Chine. Sa délégation composée de 40 membres mènera une visite en Belgique et en France du 23 au 30 juin. Durant leur périple en Europe, elle sera reçue par M. Di Rupo, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso et le président français François Hollande. Les entrepreneurs chinois rencontreront aussi les patrons de plusieurs entreprises belges et françaises de renom.

    Les entrepreneurs chinois contribuent largement à améliorer la connaissance du monde sur la Chine

     

    Wu Jianmin : les entrepreneurs chinois contribuent largement à améliorer la connaissance du monde sur la Chine

    Invitée par le président français François Hollande et par le gouvernement belge, une délégation chinoise composée de quarante entrepreneurs, diplomates et économistes dont Ma Yun, Yu Minhong, Long Yongtu et Xu Xiaonian a entamé le 23 juin un voyage de 8 jours dans ces deux pays autour du thème « L'esprit du contrat et la nouvelle culture commerciale ».

    M. Wu Jianmin, vice-président exécutif de l'Institut chinois pour l'innovation et le développement stratégique, accompagnera la délégation dans les deux pays. Ambassadeur de Chine en France de 1998 à 2003, Wu Jianmin suit toujours avec intérêt le développement des relations sino-françaises bien qu'il ait quitté son poste dix ans plus tôt.

    M. Wu est convaincu que ces visites d'entrepreneurs chinois à l'étranger contribueront à renforcer la connaissance mutuelle et les échanges entre les deux parties. « Une fois ces difficultés surmontées, les relations entre la Chine et la France pourront se développer dans des conditions idéales ».

     

    Les entreprises privées, qui représentent 60 % de la production économique chinoise, contribuent de façon significative à la croissance économique chinoise, or les membres du China Entrepreneur Club constituent la force majeure des entreprises privées chinoises. Certaines d'entre elles ont également obtenu des résultats encourageants dans le domaine des investissements en Europe, ce qui laisse penser que la visite en cours sera assurément favorable au développement des relations sino-européennes.

    L'ambassadeur de France en Chine Sylvie Bermann a jugé très positive cette forme de visites internationales effectuées par les entreprises du secteur privé : « Les échanges au niveau gouvernemental et les échanges dans d'autres secteurs ont chacun un rôle spécifique à jouer. Il est désormais tout aussi important pour la Chine de promouvoir les échanges entre les entreprises privées ».