lincoln

  • QUE LES USA BALAYENT DEVANT LEUR PORTE.

    Commentaire : le projet de loi américain sur le Tibet brouille les faits

       

     

          BEIJING, 12 mars -- La Chambre des représentants des Etats-Unis a adopté mercredi une résolution sur le Tibet qui est  non seulement un ingérence dans les affaires internes de la Chine  mais est également basée sur une version erronée des faits sur  cette question. 

         Le projet de loi ne tient pas compte de l'histoire ni de la  réalité de cette région autonome de Chine en essayant de justifier les périodes sombres du Tibet, de glorifier le perfide Dalai Lama  et de critiquer sans fondement la politique religieuse de la  Chine. Pour résumer, ce projet de loi est aux antipodes de la  vérité. 

         Les députés qui ont écrit et soutenu le projet de loi  devraient savoir que les réformes démocratiques du Tibet  comportent de grandes similitudes avec les événements qui se sont  produits sur le territoire américain. 

         Les réformes démocratiques du Tibet, menées il y a 50 ans, ont aboli le servage féodal, marquant un important progrès dans  l'exercice des droits de l'homme comme l'a été la fin de  l'esclavage aux Etats-Unis après la guerre civile. 

         Les députés qui connaissent bien l'histoire des Etats-Unis  devraient savoir que l'histoire reconnaît Abraham Lincoln, qui a  sauvegardé l'unité américaine, comme un grand président. Mais  comment auraient-ils ressenti le fait que quelqu'un ait qualifié  la victoire des forces de l'Union d'"invasion" et d' "occupation"  du Sud et ait demandé à Washington d'arrêter "sa répression"  contre le peuple du sud ? 

         Les députés qui ont soutenu la résolution sur le Tibet se  sont vantés de leur " valeurs morales" attachées aux droits de  l'homme, et ont affirmé qu'ils "parlaient au nom de la justice".  La mesure qu'ils ont adoptée sert pourtant seulement à tacher les  progrès en matière de droits de l'homme réalisés au Tibet au cours des 50 dernières années. 

         Si les membres de la Chambre des représentants souhaitent  réellement "parler" des droits de l'homme au Tibet, ils devraient  observer les similarités frappantes entre les progrès accomplis au Tibet depuis la fin du servage et ceux accomplis aux Etats-Unis  après l'abolition de l'esclavage.  

         Les Etats-Unis ont enregistré des progrès économiques et  sociaux depuis l'abolition du servage, alors que le Tibet a  également inauguré une nouvelle ère de développement et de  prospérité depuis 1959. 

         Le peuple du Tibet a vu ses conditions de vie considérablement s'améliorer après 50 ans de développement. Actuellement, il jouit  pleinement des droits accordés par la Constitution chinoise et la  loi sur l'autonomie des régions ethniques. 

         La région a également connu des progrès complets dans la vie  sociale, ainsi que par l'intermédiaire d'un développement  remarquable de la religion et de la culture. 

         Au moment où le monde est frappé par une crise financière  contagieuse, la plupart des Américains comprennent que tous les  pays dans le monde, notamment la Chine et les Etats-Unis,  devraient renforcer leur coopération pour surmonter les  difficultés actuelles. 

         Pourtant, l'approbation du projet de loi par la Chambre des  représentants a violé les principes fondamentaux présidant à la  marche des relations internationales et a également empoisonné  l'atmosphère entre les deux pays. 

         Les membres du Congrès américain devraient respecter les  faits, se défaire de leur parti pris sur la Chine et montrer leur  moralité et leur responsabilité sans porter atteinte aux relations sino-américaines.