laurent fabius

  • Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères de France, accueille en personne des touristes chinois à Paris

    001fd04cfc2214d03a2d3a.jpg

    La France, qui est l'une des plus grandes destinations touristiques du monde, redouble actuellement d'efforts pour attirer les voyageurs chinois. Et le chef de la diplomatie française met également la main à la pâte. Selon un article paru sur le site d'informations suédois The Local, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius est allé accueillir en personne des touristes chinois en provenance de Beijing à l'aéroport Charles de Gaulle le 28 avril.

    « Nous devons réserver le meilleur accueil possible à ces voyageurs qui posent pour la première fois le pied sur le sol français, cela est très important », a déclaré Laurent Fabius.

    « Chaque année, la France accueille plus d'un milliard de touristes venus des quatre coins du monde, et ce nombre dépassera 2 milliards en 2030. Le secteur touristique français doit s'élever à un niveau supérieur pour être à la hauteur de l'immense potentiel que cela représente », a ajouté le ministre.

    Lors de sa visite à l'aéroport Charles de Gaulle, Laurent Fabius s'est engagé à offrir des services de meilleure qualité aux touristes. En France, le tourisme est le secteur générant les recettes les plus importantes, mais aussi un moteur de son marché de l'emploi car il crée 7 % des emplois dans l'Hexagone.

    Les dirigeants du secteur ont accueilli favorablement le geste de Laurent Fabius. Pour François Navarro, directeur général délégué du Comité régional du tourisme de Paris, le déplacement de Laurent Fabius en personne à l'aéroport témoigne de l'importance cruciale, pour la France, du secteur du tourisme, premier secteur économique du pays. « Nous devons souhaiter la bienvenue aux touristes. C'est très important, d'autant plus que nous sommes souvent critiqués à cet égard ».

    Selon The Local, la France cherche depuis longtemps à attirer les touristes chinois. Depuis janvier 2014, le pays a considérablement diminué la paperasse exigée dans la procédure de demande de visa afin de simplifier les formalités de voyages pour les touristes chinois en France.

    Lors d'une conférence de presse dédiée à la promotion du tourisme tenue par Atout France le 18 mars à Beijing, Jacques Pellet, ministre conseiller de l'ambassade de France en Chine, a annoncé qu'à l'occasion du cinquantenaire des relations diplomatiques sino-françaises, le service consulaire de l'ambassade de France en Chine avait pris de nouvelles mesures visant à simplifier les formalités de demande de visas pour les séjours courts. Par ces mesures, la France entend clairement attirer davantage de touristes chinois.

    Toujours selon The Local, le Comité régional du tourisme de Paris Ile-de-France a offert des formations aux employés du secteur touristique, notamment aux chauffeurs de taxi et aux employés de musées, afin de leur apprendre à mieux accueillir les touristes. D'après François Navarro, directeur général délégué du Comité, le cours le plus fréquenté est celui qui a été créé exclusivement à l'attention des professionnels du tourisme chargés de recevoir des touristes chinois.

    L'article confirmait en outre le rôle non-négligeable des touristes chinois dans l'économie française. Chaque année, environ 1,5 million de Chinois voyagent en France et y dépensent en moyenne 1300 euros par personne.

    La plupart de leurs dépenses sont réalisées dans les grands magasins parisiens des Galeries Lafayette et du Printemps. Soucieuses de satisfaire la clientèle chinoise, ces deux grandes enseignes n'ont pas hésité à recruter de nombreux employés bilingues chinois-français, et les Galeries Lafayette sont allées jusqu'à se doter de caisses spécialement destinées aux clients chinois.

    A l'avenir, le nombre de touristes chinois à l'étranger ne pourra qu'augmenter. Selon les estimations d'Aaron Fischer, analyste à CLSA Asia-Pacific Markets cité par The Economist, le nombre de touristes chinois à l'étranger doublera d'ici 2020, et leurs dépenses devraient tripler par rapport à 2013. Wolfgang Arlt, chercheur à l'Institut chinois de recherche sur le tourisme à l'étranger, estime que le monde entier devrait se préparer à accueillir ces touristes chinois friands de sites touristiques et de boutiques de luxe.