lait

  • Le lait européen est devenu un produit de luxe en Chine, tout profit pour les laits allemands et bretons

    001ec92b9029137d7a4419.jpg

    Les Chinois paient cher le lait produit en Allemagne ! Le lait de la marque Muh, qui se vend par exemple 0,65 euro le litre dans les supermarchés allemands, est vendu 3,5 euros du litre en Chine. Depuis le scandale du lait chinois contaminé à la mélamine, les consommateurs locaux se sont tournés vers les produits étrangers.

    Un éleveur allemand a découvert par hasard, lors d'un séjour en Chine, que son lait qui était vendu dans un supermarché de Chine était bien plus cher que dans son propre pays. « La Chine est aujourd'hui devenue le premier client du lait allemand », pouvait-on récemment lire dans les lignes de l'hebdomadaire allemand Der Spiegel. « La Chine est un marché démentiel qui ne cesse de s'étendre », précisait l'hebdomadaire.

    Depuis le scandale du lait néo-zélandais contaminé par une bactérie potentiellement mortelle, de nombreux clients se sont cette fois tournés vers les produits laitiers européens. De 2010 à 2012, le volume des importations de lait en Chine s'est multiplié par 14, atteignant 38 000 tonnes. La Chine est ainsi devenue le plus gros consommateur de lait allemand après l'UE.

    Par ailleurs, les prix y étant les plus élevés au monde, le lait allemand est devenu un véritable produit de luxe en Chine. Le prix moyen de 1,5 à 3,5 euros du litre étonne les producteurs laitiers et leur donne une bonne raison d'élargir leur production.

     

    sans-titre.png

    La Chine a prévu de renforcer les contrôles sur la production de lait en poudre et de sanctionner plus rigoureusement les sociétés qui enfreignent les règles de qualité et de sécurité nationales, a déclaré vendredi l'autorité chinoise du contrôle de la qualité des aliments.

    Quelques 40 marques de lait issues d'une trentaine de pays ont pénétré le marché chinois depuis 2010. Profitant de la perte de confiance des consommateurs chinois dans les produits locaux, elles ont toutes relevé leurs prix.

    Ces produits étrangers, souvent vendus en boîtes d'un litre, sont étiquetés entre 25 et 28 yuans, un prix beaucoup plus élevé que dans le pays de production, qui permet aux producteurs de réaliser une marge de profit prodigieuse pour de simples produits laitiers.

    images.jpg

    Shenzhen: ces touristes reviennent de Hong Kong avec un stock de lait en poudre

    A partir de 2015, les producteurs bretons vont fournir 700.000 litres de lait frais par an à une usine chinoise de lait en poudre installée dans le Finistère en Bretagne.

    Cet investissement de 100 millions d’euros, porté à 90 % par Synutra et à 10 % par Sodiaal, première coopérative laitière française, réjouit Christian Troadec, maire de Carhaix : « Cela va bénéficier au développement de notre territoire avec de l’activité pour 700 producteurs laitiers, et de l’emploi pour 160 personnes.

     

     

     

    Visite d'un P-DG chinois à Carhaix en compagnie du Maire

    Une opinion partagée par Benoît Rouyer, économiste au Centre national interprofessionnel de l’économie laitière (Cniel) : « L’Europe et la France laitières font maintenant davantage envie que pitié. Si nous ne croyons pas en notre avenir laitier, des investisseurs chinois y croient pour nous. Le développement de notre production laitière passera par l’exportation. »

  • PUBERTE PRECOCE EN CHINE , des précisions

    Synutra attend avec impatience le résultat du contrôle qualité de son lait en poudre
    logo.gif

    Le producteur de lait en poudre pour bébés Synutra, soupçonné d'être à l'origine de symptômes de puberté précoce chez les petites filles allaitées avec ses produits, a déclaré à l'issue de la conférence de presse du ministère de la Santé organisée le 10 août, que l'entreprise respecte complètement la position du ministère et qu'elle attend avec impatience le résultat du contrôle de qualité de ses produits demandé par les autorités.

    « En réponse à une question sur le lien entre le lait en poudre concerné et la puberté précoce des bébés, le ministère de la Santé a donné des explications objectives », a indiqué la société dans une lettre ouverte publiée sur son site internet officiel. « Synutra respecte parfaitement la position et les explications scientifiques et équitables du ministère. L'entreprise souhaite que les responsables du Hubei puissent rendre public au plus tôt le résultat du contrôle pour revenir sur la réalité de la qualité des produits Synutra, et identifier les causes réelles des symptômes observés chez les bébés concernés. C'est non seulement important pour rendre justice à l'entreprise, mais surtout pour traiter de manière pertinente les bébés malades. »
    yb_1.gif
    Frappée par la rumeur selon laquelle le lait en poudre Synutra est à l'origine de l'apparition de seins chez des petites filles, la valeur boursière de la société, cotée sur le Nasdaq à la Bourse de New York, a subi le 9 août une chute brutale de 26,94 %, pour tomber à un prix unitaire de 12,72 USD. Le cours n'a retrouvé sa stabilité que le 10 août.

    Par ailleurs, plusieurs médias, dont le Matin de l'orient et le Quotidien de Guangzhou, se sont interrogés sur les origines du lait brut de Synutra. Le site internet officiel de la société a annoncé que celui-ci était surtout fourni par des fermes d'élevage européennes de haute qualité, mais le rapport annuel rendu public par la société aux États-Unis indique que le lait brut vient principalement de Nouvelle-Zélande. Le rapport trimestriel a encore précisé que 90 % du lait brut était importé de Nouvelle-Zélande pour alimenter la production de lait en poudre des marques Youcong et Youbo. Le reste du lait brut est fourni par des éleveurs chinois du Heilongjiang, du Hebei et de Mongolie-Intérieure.

    Selon Deng Haihua, porte-parole et directeur adjoint du service d'administration du ministère de la Santé, le ministère a chargé les responsables des affaires de santé de la province du Hubei de mener une enquête sur ce dossier et d'y apporter une solution pertinente. Les résultats de l'enquête seront rendus publics dès que possible.

     

    baby2_1694121c.jpg

  • PUBERTE PRECOCE EN CHINE

    Chine : le ministère de la Santé ordonne une enquête suite à des plaintes concernant du lait en poudre contaminé aux hormones

     

    13438074_31n.jpg

    BEIJING, 10 août (Xinhua) -- Le ministère chinois de la Santé a demandé aux autorités chargées du contrôle de la sécurité alimentaire de la province du Hubei de lancer une enquête suite à des plaintes concernant du lait en poudre qui serait à l'origine de symptômes de puberté précoce observés sur des petites filles, a annoncé mardi le porte-parole du ministère, Deng Haihua.

    Le porte-parole a souligné lors d'une conférence de presse que les autorités en charge de la sécurité alimentaire effectuaient déjà des tests sur des échantillons de lait en poudre de marque Synutra, une société basée à Qingdao.

    En partenariat avec des experts médicaux, les autorités mènent également des examens pour déterminer les causes des symptômes observés chez les enfants, a ajouté le porte-parole.

    D'après lui, la puberté précoce est un problème complexe et pourrait être provoquée par un grand nombre de facteurs. Les experts n'ont pas les moyens de déterminer de façon décisive si les facteurs alimentaires ou environnementaux étaient à l'origine de ces anomalies.

    Selon des informations émanant de sources médiatiques, des parents et des médecins du Hubei craignent que des hormones contenues dans du lait en poudre fabriqué par Syrutra ne soient à l'origine du développement précoce d'au moins trois fillettes. Un autre cas a été signalé à Beijing.

  • LES DEUX PRINCIPAUX RESPONSABLES DE L'AFFAIRE DU LAIT CONTAMINE ONT ETE EXECUTES.

    Chine : Exécution de deux personnes impliquées dans le scandale du lait contaminé de Sanlu

    SHIJIAZHUANG, 24 novembre -- Deux personnes ont été exécutées mardi en Chine, pour leur implication dans le scandale du lait contaminé, dans lequel au moins six enfants sont morts et plus de 300 000 sont tombés malades. La Chine est un état de droit. Les accusés après avoir été condamnés, ont eu droit à l'appel. Ni le tribunal de première instance , ni la juridiction d'appel ne peuvent décider de l'exécution de la peine de mort.Ce n'est que la Cour Populaire Suprême de Chine qui peut décider de l'exécution de la sentence.Ainsi, les droits des condamnés sont sauvegardés. Vu la gravité des faits et ses conséquences irréversibles pour plusieurs victimes , il fallait s'attendre à la sévérité du jugement.

    Zhang Yujun a été exécuté pour atteinte à la sécurité publique par des moyens dangereux, et Geng Jinping, pour production et vente d'aliments toxiques, a déclaré le Tribunal populaire intermédiaire municipal de Shijiazhuang dans un communiqué.

    Zhang Yujun a été reconnu coupable d'avoir produit plus de 770 tonnes de poudre de protéine contenant de la mélamine, et d'en avoir vendu plus de 600 tonnes entre juillet 2007 et août 2008.

    Geng Jinping a été reconnu coupable d'avoir vendu plus de 900 tonnes de lait contaminé contenant 434 kg de poudre de protéine au groupe Sanlu, aujourd'hui démantelé et au centre du scandale à l'époque, entre octobre 2007 et août 2008.

    Le Tribunal populaire intermédiaire municipal de Shijiazhuang les a condamnés à la peine capitale le 21 janvier dernier, et ils avaient fait appel. Le Tribunal populaire supérieur provincial du Hebei a maintenu la condamnation le 26 mars.

    La condamnation et l'exécution ont été approuvées par la Cour populaire suprême de Chine, indique le communiqué.

    Le Groupe Sanlu, basé à Shijiazhuang, capitale de la province du Hebei, était le premier producteur de lait en poudre chinois pendant 15 ans, avant que le scandale du lait contaminé n'éclate en septembre dernier.

    Le lait en poudre pour bébé contaminé produit par le groupe est responsable de la mort d'au moins six enfants et en a rendu malade plus de 300 000.

    Au total, 21 personnes ont été condamnées en janvier dernier pour leur rôle dans ce scandale.

    Parmi elles, deux ont été condamnées à mort, une autre à la peine capitale avec sursis, trois à la prison à vie, et 15 autres à des peines de prison allant de deux à 15 ans.

  • LAIT CONTAMINE, PROCES DE RESPONSABLES

    Chine/lait contaminé: quatre responsables du groupe Sanlu comparaissent devant le tribunalF200812311313352709220926[1]

    Quatre responsables du groupe Sanlu, le producteur laitier majeur de Chine impliqué dans le scandale du lait contaminé, ont comparu mercredi devant le tribunal à Shijiazhuang, chef-lieu de la province du Hebei (nord).

    Le tribunal populaire intermédiaire de Shijiazhuang a accusé Tian Wenhua, présidente du conseil d'administration et PDG du groupe Sanlu, et trois autres responsables d'avoir produit et vendu des produits non conformes aux normes ou frelatés.

    Avant le jugement des quatre responsables, 17 personnes se sont présentées devant la justice pour production ou mélange de la mélamine dans du lait, et ventes du lait contaminé au groupe Sanlu et d'autres producteurs laitiers.

    Le ministère de la Santé a indiqué que la contamination du lait a conduit à la mort de six bébés, lorsque 294 000 enfants ont souffert des maladies urinaires, dont des calculs rénaux.
    F200812311313322460016924[1]

  • LAIT CONTAMINE,SUITE JURIDIQUE.

    Chine: le groupe Sanlu impliqué dans le scandale du lait frelaté  confirme son dépôt de bilan

      

        SHIJIAZHUANG, 24 décembre-- Le groupe Sanlu, au  centre du scandale du lait contaminé par la mélamine qui a causé  la mort d'au moins six bébés et en a rendu 290 000 autres malades, a confirmé son dépôt de bilan mercredi. 

         Le tribunal populaire intermédiaire de la ville de Shijiazhuang, où se situe le siège de l'entreprise, a notifié à l'entreprise  qu'il accepterait sa pétition de faillite, a déclaré un  porte-parole de Sanlu. 

         Les produits de Sanlu avaient été découverts comme contenant de la mélamine, produit utilisé pour faire apparaître une teneur en  protéines plus élevée. L'utilisation de ce produit industriel  chimique dans les produits alimentaires est interdit. 

         Le scandale a fait surface au mois de septembre et le ministre  chinois de la Santé publique a déclaré le mois dernier que 1 272  enfants étaient encore sous traitement pour des troubles rénaux  causés par le lait contaminé. 

         Le gouvernement de la ville de Shijiazhuang a créé une équipe  de restructuration dirigée par un vice-maire pour négocier le  rachat de Sanlu avec les principaux acteurs intéressés, dont  Wandashan et Sanyuan. 

         Sanlu est une des plus grandes entreprises de Shijiazhuang,  employant environ 10 000 personnes.

  • LAIT CONTAMINE SITUATION AMELIOREE

    Lait contaminé: près de 1 300 bébés toujours hospitalisés
     2008-11-13 07:10:45 

       BEIJING, 12 novembre -- Le ministère chinois de la Santé publique a annoncé mercredi que 1 272 bébés étaient toujours  hospitalisés pour calculs rénaux provoqués par le lait contaminé à la mélamine. 

         Deux d'entre eux sont dans un état critique, précise le  ministère sur son site internet. 

         Ce chiffre représente une baisse par rapport aux 2 390  nourrissons hospitalisés il y a deux semaines. 

         Aucun enfant n'est décédé à cause du lait frelaté le mois  dernier, et tous les décès rapportés à ce jour se sont produits  entre mai et août, a poursuivi le ministère. 

         D'après la même source, 50 306 enfants se sont rétablis et ont  quitté l'hôpital depuis l'éclatement du scandale du lait en poudre maternisé contaminé à la mélamine produit par le Groupe Sanlu, à  la mi-septembre. 

         Des enquêtes approfondies ont révélé que d'autres producteurs  laitiers étaient également impliqués dans le scandale. 

  • SKYNET MENSONGES ET PROPAGANDE.

    xin_f9723044547a46808314e7ee8ebb106d[1]

    ASEM: le PM chinois promet de renforcer la supervision alimentaire suite au scandale du lait en poudre contaminé
       

     

        BEIJING, 25 octobre -- Le Premier ministre chinois Wen  Jiabao a promis samedi de renforcer la supervision afin de  garantir la sécurité alimentaire suite au scandale du lait en  poudre contaminé. 

         "Les entreprises concernées n'étaient pas les seules  responsables du scandale, le gouvernement étant coupable de  négligence", a déclaré M. Wen lors d'un point de presse à l'issue  du 7e sommet Asie-Europe (ASEM) à Beijing. 

         La Chine doit régler cet incident et sanctionner les personnes  directement impliquées dans l'affaire ainsi que les dirigeants  responsables, a-t-il affirmé. 

         Le gouvernement central a de son côté l'obligation de tirer la  leçon du scandale et de garantir une supervision "efficace et  performante" sur la production, le transport et le traitement  alimentaire, a souligné le chef du gouvernement chinois.  

         Le scandale des produits laitiers contaminés a éclaté après que de la mélamine, substance souvent utilisée dans la fabrication du  plastique, ait été découverte dans du lait. Mélangée à du lait  dilué ou de mauvaise qualité, la mélamine augmente en apparence la teneur en protéine du lait. Au moins trois enfants sont morts et  plus de 50 000 autres sont tombés malades après avoir bu du lait  contaminé. 

         Après cet incident, le gouvernement chinois a immédiatement  décrété des règlements afin de renforcer la supervision et  l'administration de l'industrie laitière et de garantir la  sécurité, a indiqué le Premier ministre chinois. 

         La législature suprême de Chine a commencé à réviser un projet de loi sur la sécurité alimentaire plus tôt cette semaine, qui  établit des normes plus strictes sur la sécurité alimentaire et  impose davantage de responsabilités au gouvernement, a ajouté M.  Wen. 

         Ce projet de loi, révisé à la suite du scandale, devrait  interdire l'utilisation de toute substance chimique, à l'exception des additifs autorisés, dans la production alimentaire. 

         "Le gouvernement chinois attache une grande importance à la  sécurité alimentaire, car cela concerne non seulement les intérêts des Chinois mais aussi ceux des autres peuples du monde", a-t-il  poursuivi. 

         Il a reconnu qu'il était "difficile" pour le pays de surmonter les actuelles difficultés afin de garantir la sûreté de la  production alimentaire. Mais la Chine est déterminée à faire "un  pas important" en matière de sécurité alimentaire, a souligné M.  Wen. 

         "Nous gagnerons la confiance des Chinois et du monde par nos  actions et la qualité de nos produits", a laissé entendre le  Premier ministre chinois.

    La Chine qui est membre de l'OMS respecte les normes alimentaires mondiales ,le com. de skynet de ce 25 octobre 22h00 est mensongé ,c'est pouquoi j'ai cru bon de vous faire une traduction de la declaration de Wu Jintao . Monsieur le Premier Ministre pointant les erreurs de son gouvernement promet des controles plus sticts, les coupables et responsables seront séverement punis.

    xin_90ae251184c84d27bb333b58090d42b8[1]

  • LAIT CONTAMINE , LE POINT ACTUEL

    3 600 nourrissons chinois toujours hospitalisés suite au scandale du lait frelaté

      

       BEIJING, 22 octobre - Le ministère chinois de la Santé  publique a déclaré mercredi que 3 654 enfants chinois atteints de  calculs rénaux après avoir bu du lait en poudre frelaté  demeuraient à l'hôpital pour des soins médicaux. 

         Trois d'entre eux sont dans un état critique, a annoncé le  ministère sur son site Internet. 

         Le nombre de nourrissons hospitalisés a chuté d'un tiers par  rapport à la semaine dernière, quand 5 800 bébés étaient encore à  l'hôpital. 

         Aucun nourrisson n'est décédé après avoir consommé du lait  frelaté le mois dernier et tous les cas de mortalité déjà  rapportés ont eu lieu entre mai et août, a précisé le ministère. 

         Selon le ministère, 46 717 enfants se sont rétablis et ont  quitté l'hôpital depuis que de la mélamine, substance chimique  interdite dans les produits alimentaires, a été découverte dans le lait en poudre produit par le groupe Sanlu, à la mi-septembre. 

         Certains producteurs laitiers ont fait l'objet d'enquêtes  approfondies. 

         Mercredi, 105 enfants ont été hospitalisés et 370 se sont  rétablis, a dit le ministère.

  • CADBURY ET LE LAIT CONTAMINE

    Lait contaminé: chocolats et bonbons de Cadbury retirés de la vente à Beijing

     2008-10-02 07:26:22 

     

          BEIJING, 1er octobre  -- Onze sortes de chocolats et  de bonbons de la marque Cadbury ont été retirées des magasins, a  rapporté Beijing Times mercredi. 

         Les produits affectés comprennent Cadbury Dark Chocette 45g,  Cadbury Dark Chocette 80g, Cadbury Hazelnut Praline Chocolate 312g (édition du Nouvel an chinois de 2008) et Cadbury Dairy Milk  Chocolate 300g (édition du Nouvel an chinois de 2008). Tous ces  produits ont été fabriqués par l'usine Cadbury de Beijing. Ils  étaient aussi distribués à Hong Kong.  

         Le journal a cité une lettre datée de lundi et émanant de  Cadbury Asia Pacific basé à Singapour. Elle prévient tous ses  responsables du marketing que la société a des doutes sur certains éléments utilisés dans les produits fabriqués par l'usine de  Cadbury de Beijing. Elle demande que tous ces produits soient  retirés de la vente en attendant que des analyses de laboratoire  aient dissipés ces soupçons. 

         Cadbury Asia Pacific aurait reçu un avertissement oral des  douanes de Hong Kong les prévenant que certains des produits de  leur usine étaient susceptibles de contenir des substances  similaires à la mélamine. L'entreprise a lancé ensuite une enquête interne. 

         En attendant les résultats, l'entreprise a décidé, pour des  raisons de sécurité, de retirer provisoirement les produits de la  vente. 

         Cadbury a également ouvert une ligne téléphonique (4006501683)  pour les consommateurs voulant connaître les résultats des  analyses. 

         En plus de l'approvisionnement du marché intérieur de la partie continentale de la Chine de dix catégories de chocolats et d'une  catégorie de bonbons, les "Yikoulian", l'usine de Beijing exporte  aussi certains de ses produits à Hong Kong, à Taiwan et en  Australie.