l'echo

  • Le quotidien belge "L'Echo" publie un article expliquant l'appartenance des îles Diaoyu au territoire chinois

    media_xll_5146274.jpg

    Le quotidien belge "L'Echo" a publié dans son édition de mercredi un article écrit par l'ambassadeur de Chine en Belgique, M. Liao Liqiang, dans lequel le diplomate chinois a déclaré avoir trouvé récemment une carte de 1832 qui prouve que les îles Diaoyu font partie intégrante du territoire chinois.

    Il s'agit d'une carte dressée en 1832 par Pierre Lapie, lieutenant colonel de l'armée française et Lapie fils, capitaine d'Etat-Major de l'armée française. L'ambassadeur chinois l'a trouvée le week-end dernier dans la Librairie Schwilden de la Galerie Bortier à Bruxelles.

     



    Dans cette carte, les îles Diaoyu sont marquées clairement sous le nom de "Tiaoyu-Su" (appellation chinoise des îles Diaoyu sous les dynasties Ming et Qing).

    L' ambassadeur chinois a rappelé dans son article que les îles Diaoyu avaient déjà été découvertes par la Chine au début du 15e siècle et étaient administrées depuis en tant qu' îles affilées à Taiwan.

     



    Même dans la carte annexé au premier document japonais ayant évoqué les îles Diaoyu, Sangoku Tsuran Zusetsu (Aperçu général des trois royaumes), qui a été écrit en 1785, les îles Diaoyu sont marquées de la même couleur que celle de la partie continentale de la Chine, en les présentant comme faisant partie de la Chine, a fait remarquer M. Liao.

    La Chine a toujours préconisé de résoudre de manière appropriée les conflits territoriaux par le dialogue et la négociation, a réitéré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hong Lei, lundi lors d' un point de presse.

    Les îles Diaoyu et leurs îlots adjacents appartiennent à la Chine et font partie intégrante du territoire chinois depuis l' antiquité, et la Chine exerce une souveraineté incontestable sur ces îles, a-t-il rappelé.

    images.jpg