kunming

  • Liege Airport , suite au succès de ses premières lignes, double le nombre de lignes et de passagers en provenance de Chine

    1898721.jpg

       

    Après Shenyang, Tianjin et Xian, trois destinations déjà opérées, le tour-opérateur U-Tour assurera durant cet été des vols charters au départ de Nanjing, Kunming et Changsha via Moscou. Les touristes chinois voyageront à bord d'un Boeing 777 d'une capacité de 364 sièges.

    Ces nouveaux vols, qui débuteront dès ce 10 juin pour se terminer en principe fin octobre, devraient permettre à l'aéroport liégeois d'accueillir davantage que les 50.000 touristes chinois par an escomptés initialement.

    "A partir de Liège, les touristes chinois pourront visiter la Belgique, la France, les Pays-Bas, l'Italie, l'Allemagne et les pays scandinaves. Ces nouvelles liaisons confirment que la Wallonie est la nouvelle porte d'entrée du continent européen pour les touristes chinois", se réjouit l'aéroport dans un communiqué.

    Liege Airport a consenti des efforts pour servir au mieux la clientèle chinoise puisque des travaux ont été réalisés pour tripler la surface du duty free, adapter le tri des bagages, améliorer le dédouanement ou les formalités administratives. Une signalétique en chinois a également été mise en place tandis que du personnel parlant le mandarin est prévu pour l'accueil des touristes chinois explique Christian Delcourt porte-parole de l'aéroport.

    La ville de Liège et même la Région wallonne voudraient partager le succès de l'aéroport et pouvoir retenir quelques temps ces touristes qui sont de très grands consommateurs de produits de luxe . Tant la ville de Liège que la Wallonie aimeraient retenir les touristes chinois ,ne fusse qu'un jour.

     

    842424a1d0595b76ec4fa03c46e8d755-1429522037.jpg

     

     

     

     

  • Un panda retrouve le moral grâce à la télévision

     

     

    Sijia, un panda géant femelle dont les éleveurs craignaient qu'elle souffre de dépression légère, semble se sentir mieux après que des installations comme une télévision et une balançoire, aient été mises en place dans son enclos.

    Semblant avoir abandonné sa mauvaise humeur, qui avait commencé il y a 20 jours, le panda mangeait un morceau de bambou chez elle dans le parc animalier du Yunnan à Kunming, hier après-midi.

    Elle est même restée bien en vue suffisamment longtemps pour que les visiteurs puissent prendre des photos avec elle.

    L'humeur de Sijia avait semblé s'assombrir il y avait environ un mois après que son ami Meiqian ait été renvoyé chez lui à Ya'an, dans la province du Sichuan.

    "Dans les premiers jours après le départ de Meiqian, Sijia a commencé à se comporter de façon étrange, ignorant les éleveurs et montrant peu d'intérêt pour la nourriture, même celle qu'elle préférait - les petits pains", a indiqué Wang Guanqin, un employé du parc.

    Trois pandas, Sijia, Meiqian et Qianqian, avaient été amenés à la maison du panda du parc animalier de Kunming depuis leur habitat d'origine dans le Sichuan en mai 2008, suite au séisme de magnitude 8 qui avait touché la province, affectant l'habitat des pandas et menaçant leur sécurité.

    Qianqian a été renvoyée au Sichuan en 2012. Puis Meiqian l'a suivi en mars de cette année pour l'accouplement et la reproduction, laissant Sijia toute seule à Kunming.

    Pour lui redonner le moral et de l'appétit, les éleveurs ont recueilli des conseils auprès d'habitants et ont installé une balançoire, des barres parallèles et une télévision à son intention.

    Wang a confié que Sijia est progressivement redevenue elle-même après que les installations aient été mises en place. Parfois, elle s'est même arrêtée de manger pour regarder l'écran de télévision, qui montrait les trois pandas jouant ensemble.

    Li Yongshuang, l'éleveur de Sijia, a indiqué qu'il nourrit Sijia six fois par jour avec du bambou, des carottes, des pommes et des petits pains. Le panda aura 8 ans cette année et pèse environ 115 kg, grâce au solide appétit qu'elle avait avant sa dépression, qui a duré 20 jours.

    Wang Guanqing, du parc animalier, a déclaré que le zoo est en train de négocier avec les membres du personnel du lieu d'origine de Sijia, dans l'espoir de garder Sijia, le seul panda du Yunnan, et peut-être même lui trouver un compagnon dans l'avenir.

  • Mediapart et Edwy Plenel s'attaquent à Sarkozy mais défendent les terroristes islamistes

    sans-titre.png

    Au lieu de vanter et rapporter les événements commémorant les 50 ans de relation diplomatique entre la Chine et la France, dont le point d'orgue est la visite du Président chinois, Xi Jinping, en France, le site tendancieux Médiapart préfère nous présenter une douzaine d'illuminés qui ont manifestés pour la démocratie en Chine"

    Si rien que ceci est risible, ce qui est proprement scandaleux et révoltant , c'est que ce Plenel et ses sbires appellent "démocratie" , sur leur site Médiapart, est en fait la défense des terroristes ouighours dont les bases arrières sont situées dans les zones de Talibans en Afghanistans. Ces terroristes qui viennent de s'illustrer en attaquant et tuant de pauvres victimes innocentes et sans défense à la gare de Kunming.

    sans-titre.png

     

    Le soir du 1er mars, plus de 10 assassins masqués, habillés de noir et armés de couteaux, ont fait irruption sur l'esplanade, devant les guichets et d'autres endroits de la Gare de Kunming, dans le Yunnan, poignardant des personnes innocentes, provoquant 29 morts et plus d'une centaine de blessés. Ces violents incidents terroristes, qui soulignent la nature brutale de ces criminels, contraire à l'humanité, à la civilisation, et antisociale, montrent que ce sont vraiment des terroristes.
    Alors que l'on est en droit d'attendre une condamnation de la part de Médiapart pour des actes d'une telle cruauté , Médiapart évoque ainsi des terroristes en utilisant des guillemets, et vicieusement fait remarquer que .
    Face à des faits aussi clairs, le comportement de ce média non seulement est hypocrite, mais en plus, aveuglé par le parti-pris, il nous montre un sombre visage.

    Messieurs les chasseurs de scandales, vous qui parlez de « droits de l'homme » ? N'avez-vous pas vu ces malheureux innocents ayant perdu la vie et baignant dans une mare de sang ? Dans vos papiers, vous êtes-vous un tant soi peu souciés des droits de l'homme des victimes ? Si une telle chose s'était produite aux États-Unis, même s'il y avait eu beaucoup moins de morts, comment auriez-vous jugé de la nature de l'incident, auriez-vous été si hésitants à utiliser le mot " terroristes"

     

    images.jpg

    Alors quand on voit le manque d'honnêteté de ce soi-disant journaliste et de Médiapart , on peut logiquement se poser des questions sur les raisons qui les portent à s'acharner sur Nicolas Sarkozy.

    N'oublions pas que monsieur Plenel a été accusé de travailler pour la CIA et que dans l'affaire de Panama , il a été condamné pour avoir monté cette affaire en se servant et publiant des documents qui étaient des faux.

    monde.jpg

  • Hommage aux courageux citoyens de Kunming ayant sauvé des victimes de l'attentat terroriste ouighour, au péril de leur vie et parfois tués

    at.jpg

    Le 2 mars, de nombreux citoyens de Kunming se sont réunis au pied de la statue en bronze d'un bœuf devant la gare de Kunming. Ils ont prié ensemble pour les victimes de l'attaque terroriste du 1er mars. Pour rappel, une dizaine de terroristes armés de longs couteaux ont attaqué des passagers sur la place de la gare de Kunming et dans la salle des guichets samedi à 21h20, faisant 29 morts et plus de 130 blessés.

    Lors de l'attaque, des citoyens de Kunming ont bravé le danger imminent pour aider les voyageurs et les passants en détresse. Voici certains de ces citoyens dont les actes courageux méritent d'être honorés et gravés dans nos mémoires.

    M. Ding, agent de sécurité à la gare de Kunming : Ding était de service à la gare lorsqu'il a brusquement été pris d'assaut par cinq terroristes et poignardé à mort.

    Chen Yugui, employé du Hongshen Hostel de la gare : Chen a aidé plus de 40 personnes en danger. Avec d'autres, il a transporté des blessés jusqu'à un bus pour qu'ils reçoivent des soins d'urgence.

    Zhang Liyuan, chef adjoint du commissariat de la gare : Zhang a tenté de détourner l'attention des terroristes pour qu'ils épargnent les voyageurs et les passants. Il a pointé sa fourche anti-émeute en direction des assaillants et a crié « Venez ici ! ». L'un de ses doigts a été coupé par l'un des terroristes dans la lutte qui a suivi.

    Xie Lin, agent de police du commissariat de la gare : Xie a été gravement blessé dans sa lutte contre les terroristes. Il est toujours à l'hôpital dans un état critique.

    M. Liu, agent de sécurité dans un restaurant de nouilles : M. Liu a été poignardé à la poitrine en tentant de stopper un terroriste.

    Chen Fang, propriétaire d'un restaurant sichuanais : Mme Chen a fait entrer plusieurs dizaines de personnes dans son restaurant de 80 m2 pour les protéger pendant le massacre.

    Pan Huabing, père d'une petite fille de 6 ans : Pan et sa fille revenaient d'un voyage dans le Guizhou. Lorsqu'un terroriste s'est dirigé sur sa fille, Pan s'est immédiatement interposé. Son ami en a profité pour saisir la fillette et s'est enfuit pour la mettre à l'abri. Pan, qui a été poignardé à la gorge, a donné sa vie pour sauver celle de sa fille.

    at.jpg

    Les suspects impliqués dans l'attentat terroriste de la gare ferroviaire de Kunming ont tous été retrouvés le 3 mars après-midi, environ 40 heures après une sanglante attaque à l'arme blanche dans la foule.

    Selon le ministère de la Sécurité publique de Chine, l'attentat aurait été mené par un groupe terroriste composé de 8 individus, 6 hommes et 2 femmes, et répondant au nom d' Abdurehim Kurban. Quatre assaillants ont été abattus et un autre blessé sur place au moment de l'attentat, tandis que les trois derniers suspects ont été arrêtés hier.

    at.jpg

    at.jpg

    Kunming : une couverture médiatique inappropriée de la presse occidentale

    Plusieurs médias ont adopté une attitude scandaleuse vis-à-vis des criminels qui ont attaqué la foule à l'arme blanche à Kunming, en parlant d'« activistes » ou d'« assaillants » plutôt que de terroristes.

    L'All-China Journalists Association (ACJA) a condamné ce lundi la presse occidentale pour le « deux poids, deux mesures » adopté par certains médias dans leurs articles sur l'attaque meurtrière à l'arme blanche de Kunming, au sud-ouest du pays.

    « Plusieurs médias occidentaux, qui ont toujours soutenu la lutte anti-terrorisme et les droits de l'homme, ont fermé les yeux sur l'attentat terroriste de Kunming », déplore l'association dans un communiqué.

    Ces médias ont adopté une attitude ambigüe vis-à-vis des criminels qui ont attaqué la foule à l'arme blanche à Kunming, en parlant d'« activistes » ou d'« assaillants » plutôt que de terroristes, précise l'ACJA.

    D'aucuns ont même justifié ces violentes attaques responsables de lourdes pertes civiles, condamne l'association dans son communiqué.

    Et d'ajouter : « Il s'agit très clairement d'un comportement à deux poids, deux mesures. Ils ont enfreint le principe d'objectivité et manquent d'éthique professionnelle dans leur travail journalistique ».

    L'assassinat cruel d'innocents par des éléments terroristes et violents révèle pleinement une nature opposée à l'humanité, à la civilisation et à la société. Les émeutiers sont donc indiscutablement des terroristes, analyse l'ACJA.

    « Nous appelons tous les journalistes à travers le monde à respecter le code de déontologie de la presse, à travailler ensemble pour condamner toute forme de violence terroriste et à soutenir la droiture en refusant de diffuser de fausses informations qui défendraient le terrorisme. »

    Plusieurs fois j'ai fustigé les médias occidentaux pour manque d'objectivité. Ces médias ont opté pour la propagande antichinoise , jouant de leur influence néfaste auprès d'un public peu averti.

     

  • L'attaque qui a fait 29 morts et une centaine de blessés en Chine,attribuée aux terroristes islamistes du Xinjiang

    wiebo-chine_640x280.jpg

    Photo prise par smartphone qui circule sur Weibo

     

    Une dizaine de terroristes ont attaqué samedi à 21h20 des gens se trouvant sur la place de la gare de Kunming et dans la salle des guichets, faisant au moins 29 morts et 130 blessés.

    Xi Jinping a mis l'accent sur les secours et les soins à apporter aux civils blessés et sur le traitement approprié des décès. Il a ordonné aux parties concernées d'avoir pleinement conscience de la gravité et de la complexité de la situation anti-terroriste. Xi Jinping a dépêché au Yunnan plusieurs hauts responsables pour diriger les travaux et rendre visite aux civils blessés et aux familles des victimes.

    at.jpg

    Des preuves sur le site de l'attaque terroriste dans la gare de Kunming montrent que celle-ci a été menée par les forces séparatistes du Xinjiang, a annoncé dimanche le gouvernement municipal.

    La police a abattu au moins cinq agresseurs et recherche toujours le reste des suspects.

    at2.jpg

    La France condamne "fermement l'attaque sanglante qui s'est produite à la gare de Kunming, en Chine, faisant de nombreuses victimes", a déclaré samedi soir le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères Romain Nadal.

    "Rien ne peut justifier de tels actes", a souligné le porte-parole.

    "La France adresse ses condoléances aux familles des victimes. Elle exprime sa solidarité avec le gouvernement et le peuple chinois dans cette épreuve", a-t-il ajouté.

    PHO844c5602-a17d-11e3-812f-d1f35e7e6dad-805x453.jpg

     Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a condamné samedi "dans les termes les plus forts la terrible attaque sur les civils à la gare de Kunming" au sud-ouest de la Chine, exprimant son espoir que «les responsables seront traduits en justice."

    at3.jpg


    Photo prise avec un téléphone cellulaire le 2 Mars 2014 . Elle montre des personnes sur la place de la gare de Kunming à Kunming, capitale de la province du Yunnan au sud-ouest de la Chine. L'ordre à la gare a été restauré et tout est  normale après une attaque terroriste durant la nuit qui a fait 29 morts et 130 blessés. (Xinhua)

     

     

     

  • La fête des Lanternes qui est un peu le carnaval chinois deviendra-t-elle une fête internationale ?

    0019b91ed6e0129020d101.jpg

     Shanghai, à l'approche de la fête des Lanternes, les citoyens et les touristes se rendent à la foire des Lanternes du parc Yuyuan pour célébrer cette fête.

    Site traduit en : http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6976/zh/archive/2013/02/24/la-fete-des-lanternes-qui-un-peu-le-carnaval-chinois-deviend.html
    Site traduit en : http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6976/en/archive/2013/02/24/la-fete-des-lanternes-qui-un-peu-le-carnaval-chinois-deviend.html

    La fête des Lanternes (Yuanxiao Jie en chinois), le 15e jour du premier mois lunaire, tombe cette année le dimanche 24 février. C'est un jour symbole de réunion en Chine. En fait , elle marque la fin des festivités de la Fête du Printemps  que l'on appele Nouvel an chinois en occident. Chez nous , à Shenzhen, où les feus d'artifice sont permis , c'est le jour pour épuiser son stock de pétards et fusées car à partir de demain , il est interdit d'utiliser ces produits. Donc la période fête qui a commencé le 9 février ( réveillon de nouvel an ) se termine le 24 février.

    001fd04cfc22109b360404.jpg

    fête des Lanternes sous les feux d'artifice

     

    Xiaoli, qui habite à Madrid en Espagne, prépare une réception pour la fête des Lanternes. « Je compte faire des boulettes de riz glutineux pour des amis et des voisins », dit-elle.

     

    Les boulettes de riz glutineux et les lanternes sont les deux caractéristiques de la fête des Lanternes. Mais cette fête un peu démodée en Chine peut-elle devenir un carnaval international ? Ce n'est pas complètement idyllique de l'imaginer dès lors que la fête Yuanxiao est un carnaval en soi. Si le carnaval de Rio peut attirer l'attention du monde entier, la fête des Lanternes le peut également.

     

    0019b91ed6e0129020e902.jpg

    Un carnaval des lanternes à été organisé à Suzhou. Quinze assortiments de lampes de couleurs diversifiées et quelques 3000 lampes individuelles ont été utilisés pour réaliser un monde de lumière qui attire nombre de visiteurs.

     

    La fête de Yuanxiao est le carnaval des Chinois depuis l'Antiquité. Les festivités de la fête des Lanternes montrent les attentes de la population envers cette fête : plaisir et frénésie.

     

    Xiaoli invite beaucoup d'amis et de voisins étrangers pour passer la fête avec elle, elle espère leur faire découvrir cette fête.

     

    001fd04cfc221293e5ba03.jpg

     

    Xiaoli se prépare depuis plusieurs jours pour accueillir la fête des Lanternes. En tant qu'hôte, elle a appris à faire des boulettes de riz glutineux avec ses parents en Chine pour le dîner de la fête.

     

    « J'ai demandé à des amis qui sont rentrés en Chine de me rapporter du riz glutineux. » explique-t-elle. Elle prépare des graines de sésame et de la pâte de jujube. « En Chine, on achète les boulettes au supermarché, mais à l'étranger, j'ai envie de faire moi-même mes boulettes pour créer une ambiance festive. »

     

    001fd04cfc22109b362812.jpg

     

    L'ambiance de la fête de Yuanxiao consiste à admirer les lanternes et à se promener au marché nocturne.

     

    Les lanternes sont très variées en Chine. Parmi elles, la lanterne impériale de Beijing, la lanterne brodée du Zhejiang, la lanterne de dragon de Shanghai et la lanterne aux figurines animées du Guangdong.

     

     0019b91ec9811292788220.jpg

    Wuhan, 36 équipes de danse du dragon se sont rassemblées pour célébrer la fête des Lanternes

     

    Comme l'indique le sinologue français Xie Henai, la fête de Yuanxiao marquait le vrai commencement de la nouvelle année à la dynastie des Song, c'est-à-dire les 14e, 15e et 16e jours du premier mois lunaire. La cérémonie organisée durant ces trois journées reflète toutes les caractéristiques du carnaval

     

    0019b91ec981129278a024.jpg

    0019b91ec981129278a023.jpg

    0019b91ec9811292789422.jpg

  • Parc à thème sur les nains en Chine, humour inoffensif ou pure moquerie? Donnez votre avis

    F201210170851172366817486.jpg

    Les acteurs chantent, dansent et jouent leur rôle au « Royaume des nains » près de Kunming, dans la province du Yunnan.

     

    Devant un village de châteaux miniatures, un roi arborant une couronne et une tunique royale passe son armée en revue, escorté de deux gardes du corps armés. C'est alors qu'une transformation des plus étranges se met en œuvre. Le roi se transforme soudainement en Michael Jackson et entreprend la danse du moonwalk au rythme des applaudissements de ses sujets. C'est  le spectacle offert dans un parc à thème proche de la ville de Kunming, dans la province du Yunnan.

    L'argument de vente de ce parc est qu'une partie des employés et résidents du parc sont des personnes de petite taille, qui mesurent moins d'un mètre vingt et sont âgées de 18 à 50 ans. En tant que membres du personnel du Jardin écologique mondial des papillons (World Ecological Garden of Butterfly), ces personnes de petite taille montent sur scène pour un spectacle d'une heure chaque jour, au cours duquel il chantent, dansent et réalisent des tours de magie et toutes sortes d'acrobaties aériennes.

     


    F201210170851152854614201.jpg

    Les gardes patrouillent autour du parc.

     



    Depuis son ouverture en juillet 2009, le parc attire de nombreux visiteurs, mais nourrit également sans cesse la polémique.

    Certains militants chinois et étrangers se disent écœurés que d'aucuns se servent de ces personnes pour réaliser des profits. « Je trouve ça horrible », s'est exclamé Gary Arnold, porte-parole de Little People of America Inc., un groupe de soutien au nanisme de Californie, dans une interview au New York Times en 2010. « Quelle est la différence entre ce parc et un zoo? »

    Ce n'est pas l'avis du directeur du parc.

    « Nous ne nions pas nous servir de personnes de petite taille pour attirer les visiteurs. D'un point de vue commercial, il n'y a pas de mal à gagner de l'argent en vendant des émotions », défendait dimanche M. Luo, un employé du parc. « Mais le plus important, c'est que nous leur avons procuré un emploi et un mode de vie stables », ajoute-t-il.

    F201210170851141215711959.jpg

    Fangfang, 24 ans, et son petit ami Luo Xiang, qui fait partie de la garde royale, sur le balcon d'un château.

     

    Chen Mingjing, PDG d'une société de biotechnologie et propriétaire du parc, soutient le point de vue de son employé. Chen a même fait part aux journalistes d'un projet d'expansion du « Royaume des nains », qui emploie actuellement 100 personnes de petite taille, visant à en engager entre 1000 et 3000 au total.

    Yao Li, un citoyen de Kunming, s'est rendu dans ce parc à thème plus tôt cette année. « Honnêtement, je respecte les personnes de petite taille et je pense qu'il n'y a aucune honte à être indépendant financièrement. »

    Dans l'enceinte du parc, dont le billet d'entrée coûte 80 yuans (12,8$), les employés occupent des postes différents selon leurs aptitudes. Ils peuvent être acteurs, artistes, artisans, et même responsables logistiques ou restaurateurs. Leur salaire mensuel oscille quant à lui entre 1000 et 3000 yuans.

     



    Les petites annonces du royaume miniature sur le site officiel du parc offrent un « nombre illimité » de postes pour des adultes de moins d'un mètre vingt, autonomes et en bonne santé.

    À l'intérieur du parc, un dortoir accueille les citoyens du royaume. Et M. Luo d'ajouter que nourriture, logement et costumes sont fournis gratuitement aux membres du personnel. Luo confie encore que le Royaume des nains reçoit régulièrement des demandes d'emploi, même de candidats vivant à l'étranger.



    Les artisans fabriquent des poupées dans leur château miniature


    Les employés du parc jouent au basket-ball.

  • Le café des chats voit le jour à Kunming ( sud de la Chine)

    001ec94a271510258a8f01.jpg

    Le 9 novembre, un café avec 21 chats mignons a ouvert ses portes à Kunming (dans la province du Yunnan, sud de la Chine). Les 21 chats sont de 6 espèces, avec notamment des Persans, des Bobtail et Scottish fold. Les clients peuvent déguster un café en lisant un roman ou en surfant sur internet, ou encore en s'amusant avec les adorables chats. Selon le patron de l'établissement, depuis son ouverture, le bar a attiré de nombreux clients, surtout des jeunes et des amateurs de chats.

     

    001ec94a271510258aae02.jpg

     

    001ec94a271510258aae03.jpg

     

    001ec94a271510258aae04.jpg

     

    sans-titre.png

  • KUNMING, CARREFOUR ASSIGNE EN JUSTICE.

    Chine: une femme blessée dans une attaque dans un supermarché Carrefour porte plainte

    Une femme grièvement blessée dans une attaque en novembre dernier dans un supermarché Carrefour à Kunming, capitale de la province du Yunnan (sud-ouest), a porté plainte contre le géant français de la grande distribution, réclamant 170 000 yuans (24 285 dollars) de compensations.

    L'affaire a été entendue dans un tribunal local mercredi, mais le jugement n'a pas été rendu.

    Xie Guomei, âgée de 33 ans, était en train de faire des achats à Carrefour le 29 novembre 2008, lorsque Lu Zhiwen l'a blessée au bras avec un couteau.

    "Je souffre toujours d'une atrophie musculaire, et les médecins m'ont dit que ma main pourrait ne plus fonctionner correctement," a-t-elle dit à l'agence Xinhua jeudi par téléphone.

    Elle souffre également d'un traumatisme émotionnel.

    Xie Guomei a insisté sur le fait que Carrefour était responsable de ses blessures, la sécurité étant insuffisante dans le magasin. Ce dernier a cependant prétendu que l'incident était imprévisible et que les employés du supermarché avaient "fait ce qu'ils pouvaient" pour l'aider après l'incident.

    Xie Guomei faisait partie des trois personnes blessées dans cette attaque. Une autre blessée, Xie Peiling, âgée de 22 ans, a poursuivi Carrefour en justice le mois dernier, exigeant 150 000 yuans de compensations. L'affaire est en cours.

    L'assaillant Lu Zhiwen a été abattu par balle sur place,