kul

  • Une des principales personnalités politiques chinoises visite la KU Leuven(université belge)

     

    Après  le Vice-Président Xi Jinping en Octobre 2009 ,  ce 17 Avril , l’université de Leuven reçoit madame Liu Yandong , Conseillère d’Etat de la République Populaire de Chine. Mme Liu est parmi les politiciens les plus importants de la Chine. Elle est membre du Politburo du Parti communiste chinois et du  Conseil d'Etat, l'organe exécutif suprême de la Chine. Son portefeuille  comprend  l'éducation, la jeunesse et la culture. À ce titre, elle joue un rôle clé dans la croissance rapide des universités chinoises. Et il y en a des centaines.

     

    Quelle est l'importance réelle d'une telle visite, pour le  recteur de l’université belge ?

     

    Monsieur Waer. "Ce serait une erreur capitale de résumer  la montée de la Chine moderne en termes économiques . Un simple coup d'œil sur les chiffres montrent  que les Etats-Unis il ya 10 ans représentaient environ 25% de la production de la connaissance c’est à dire: publications et  brevets. La Chine a contribué pour environ 10% au niveau mondial , à peu près le même que l'Europe. Mais si vous regardez les cinq dernières années, il y a un décalage . La part des États-Unis a diminué à environ 20%, la part de la Chine d'autre part a augmenté à environ 15% tandis que celle de l’Europe stagnait.. Rien que ce  seul indicateur montre qu’ il est évident que la Chine tient un rôle important et croissant dans la science. "

     

    Mme Liu n’est pas venue seule . De nombreux hauts représentants politiques et de l'éducation font partie de la délégation chinoise comme des  recteurs d'université et des professeurs. Des représentants de grandes universités telles que Beijing, Shanghai Jiao Tong et East China Normal University ont signé  un protocole d'entente avec la KU Leuven. Il décrit le cadre de la poursuite de la coopération, en particulier dans le domaine de l'échange de chercheurs et d'étudiants.

     

    Connaissent-ils la KU Louvain en Chine?  Pour  Jie Zhang, recteur de l'Université Jiaotong de Shanghai , il est clair que les élèves savent de la KU Leuven est  une ancienne et bien connue université. Le but de cette note est bien sûr ouvrir la voie au renforcement des contacts mutuels. "

     

    Le Professeur Gao Yang Xuan, doyen de la Institute for Advanced Study de la culture européenne , est d'accord. «Louvain est à l'honneur, et à juste titre. J'apprécie beaucoup la façon dont l’Université de Louvain s’incère  dans le monde moderne de l'économie, mais aussi la façon dont  la tradition et la culture y sont mises à l'honneur. Ce n'est pas partout comme cela. J’aime  également consulter les archives de la KUL.La visite de Mme Liu Yandong signifie d'après mes interlocuteurs que le Parti apprécie vraiment la coopération avec Louvain. L'importance de cette visite n’est pas à sous-estimer, et elle repose aussi sur le cœur et l’enthousiasme.

     

    A  son  arrivée ,Mme Liu s’entretient d'abord avec de nombreux étudiants  à l'entrée de la Bibliothèque centrale qui l’accueillent  avec des drapeaux et enthousiasme . La population étudiante chinoise est aussi bien représentée.

     

     

    Monsieur Waer, recteur , se félicite de la visite de la délégation de haut niveau . Il souligne  les points de convergence  intenses entre Louvain et la Chine. Il décrit également l'importance de figures comme Ferdinand Verbiest, Louvaniste  et conseiller principal de l'empereur Kangxi au 17ème siècle, et le professeur Lemaître, non seulement le concepteur de latheorie du bigbang, mais aussi responsable de l'accueil d'étudiants chinois à Louvain dans les années 30  du siècle dernier.

     

    Le professeur Nicolas Standaert qui enseigne la sinologie à la KU Leuven rappelle que ses élèves connaissent  les classiques chinois et que  la « Daxue » , un texte central de la pensée chinoise ancienne, qui, est depuis  six siècles au programme pour tous ceux qui voulaient faire quelque chose en Chine.

     

     

    Mme Liu a pris la parole. Elle explique la façon dont beaucoup de grands savants chinois se sont inspirés de Louvain. Elle annonce un engagement ferme du gouvernement chinois de l'augmentation des budgets de l'éducation et  de la recherche et la création d'un espace supplémentaire pour plus de contacts avec l'étranger. Plus précisément en ce qui concerne Louvain, elle précise que le nombre de bourses octroyées à des étudiants de Leuven  en  Chine, double à 25. Puis madame Liu a souligné  l'intérêt  mutuel de la Chine et de l'Europe,  a devenir de bons partenaires commerciaux. Avec la croissance rapide chinoise, non seulement économiquement, mais aussi dans des domaines tels que la durabilité et le progrès social, les contacts sont en augmentation et approfondissement .

     

    La coopération avec la Chine en chiffres

     

    La KU Leuven a plus de 35 ans de contacts intensifs avec la Chine. Il existe des programmes avec des universités chinoises et le ministère de l'Éducation. L'université a des partenaires chinois dans plus de 70 projets de recherche et 15 accords bilatéraux. Parmi les meilleures universités, l'Université de Tsinghua, Pékin, l'Université de Pékin, l'Université de Zhejiang-Hanghzhou et l'Université de Fudan à Shanghai ont des contacts privilégiés. Cette étude académique et de travailler il ya environ 600 étudiants et chercheurs chinois à la KU Leuven, 26  savants »(professeurs invités), environ 200 doctorants, 33 étudiants et post-doctorants et étudiants de spécialisation 350 maître. Cela rend le chinois, le deuxième plus grand groupe d'étrangers à l'Université catholique de Louvain.Seul les Pays-Bas faisant mieux.

     

     

     

     

     

  • UNE BELGE GAGNE UN CONCOURS INTERNATIONAL DE CHINOIS;

    Concours de langue chinoise à Changsha
    La 8e édition du « Pont de la langue chinoise », un concours de chinois pour les étudiants étrangers, s'est déroulée, le 6 août, à Changsha dans la province du Hunan. De nombreux étudiants étrangers ont participé à ce concours, qui a pour but de promouvoir la langue et la culture chinoises à travers le monde. Cette année, le thème du concours est « S'amuser avec le chinois, l'espoir du succès ».
    Notre compatriote Sophie Matthé, une jeune flamande de 21 ans,a remporté le premier prix, 4 ans d'étude dans l'université de son choix en Chine, le tout payé par le ministère de l'enseignement en Chine.00114320df400be5e38d03 Sophie Matthé se présentant devant le jury.
    "Formidable, je ne peux toujours pas y croire"
    "Mon secret,j'ai surtout pensé à jouir de tout,ne pas me mettre la pression, ne pas penser à la victoire.
    Ce concours est organisé dans plus de 60 pays où des présélections se déroulent.122 étudiants ont été sélectionnés et participent à la finale en Chine. Ceci est en fait plus qu'un concours de parler chinois,raconte  Sophie, étudiante en troisième licence de sinologie à l'université de Leuven, KUL. J'ai du même jouer de la harpe chinoise (gu qin), la finale dure un mois et ce ne sont pas du tout des vacances car tout est organisé dans le but du concours. Ici, c'est un grand événement, avec de longs reportages sur TV Hunan. Lors de la soirée finale, je devais présenter une danse illustrant mon pays, comme la Belgique n'a pas de danse traditionelle significative, j'ai choisi,dans un costume de dame de la cours française une danse française.Les gens ici, en étaient fous.Après, j'ai du tenir un petit discours, chanter une chanson et jouer une saynette tirée d'un des 4 grandes histoires d'amour chinoise.A ce sujet, j'ai suivi des cours d'art dramatique pendant une semaine.Que ce fut difficile! dit-elle en riant. Et ma peur du podium, à Louvain, je n'ai pas du tout l'habitude des podiums.Mais quelle expérience. Ce titre représente beaucoup de choses,cela devrait m'ouvrir de nombreuses portes. Je suis demandée pour des émissions de tv et quelques grands événements. Une gagnante d'une édition précédente travaille maintenant pour cctv , chaîne natioale de télévision. Je vais rentrer en Belgique, terminer une année de master à l'université de Louvain et reviendrai en Chine afin de poursuivre ma formation dans ce magnifique pays.
    Sophie a déjà entrepris un voyage d'un an en Chine avec son ami qui suit les mêmes études qu'elle. Tous les deux sont des fous de la Chine. "Nous avons visité tant de beaux endroits et vu tant de belles choses, et pourtant je pense que nous avons vu à peine dix pourcent de ce qu'il y a à voir. Ici je me sens chez moi et notre désir est de vivre en Chine. Mon souhait est de construire ma vie ici.Je suis fascinée par la langue chinoise et par les gens,je trouve les chinois incroyablement accueillants. Ici tu fais facilement des amis et l'amitié signifie ici, beaucoup de choses.00114320df400be5e38e05
    un candidat japonais en train de danser00114320df400be5e38d04
    des candidats en train de débattre00114320df400be5e38d02
    un candidat américain, revêtu d'un costume traditionnel chinois, interprète une pièce de théâtre