kriss peeters

  • Quand la Belgique courtise les autorités chinoises, le PM belge Di Rupo se rend à Dalian et le Premier flamand Kris Peeters à Chongqing

    elio-di-rupo_640x480.jpg

    Di Rupo pour "grand potentiel" dans l'économie innovatrice et le développement durable entre la Belgique et la Chine

     

    Le Premier ministre belge Elio Di Rupo a plaidé vendredi pour l'exploitation d'un grand potentiel de la coopération entre Bruxelles et Beijing, à la veille de son départ pour le Forum économique mondial (FEM) qui se tiendra de mardi à jeudi prochains à Dalian, ville située dans le nord-est de la Chine.

    Le FEM de Dalian a "choisi à un bon moment un bon sujet", l'économie innovatrice et le développement durable, qui a une importante signification pour la coopération entre la Belgique et la Chine, a commenté M. Di Rupo.

    Après plusieurs décennies de développement exceptionnel et vertigineux, la Chine entre dans une nouvelle étape et choisit la voie de développement durable, l'économie innovatrice est un bon moyen de soutenir le développement durable, a estimé M. Di Rupo, notant que la Belgique se trouve aux premiers rangs de l'Union européenne (UE) avec l'Allemagne et le Luxembourg avec une importante proportion de l'économie innovatrice dans l'économie nationale.

    Pour M. Di Rupo, la Belgique a de meilleures industries sur le plan mondial, et la Chine a aussi des technologies de qualité, les deux parties peuvent faire l'alliance entre l'économie innovatrice et le développement durable dans leur coopération. A l'heure actuelle, 300 entreprises belges investissent en Chine, tandis que de plus en plus d'entreprises chinoises investissent en Belgique, la coopération entre la Belgique et la Chine a un grand potentiel, a-t-il indiqué. M. Di Rupo a surtout insisté sur la position géographique et les transports faciles de la Belgique pour le développement de la logistique sur le plan européen, ainsi que les technologies et le savoir-faire dont dispose la Belgique dans l'économie innovatrice.

    Les entreprises belges veulent aussi profiter des opportunités que le développement chinois apporte, pour leur meilleur développement, a ajouté M. Di Rupo.

    Pour le Premier ministre Di Rupo, la coopération entre la Belgique et la Chine a une bonne assise politique. "Il y a une grande amitié entre les Belges et Chinois, les autorités belges et chinoises, les courants passent bien entre les deux parties, beaucoup de responsables belges ont de très bonnes relations avec des responsables chinois", a-t-il dit. Comme Bruxelles est aussi la capitale de l'Europe et "un centre de décideurs, où beaucoup de législations et normes sont établies", la Belgique veut jouer un rôle de "facilitateur" pour le développement de la coopération entre l'Union européenne et la Chine, a conclu M. Di Rupo.

    Durant son séjour en Chine, M. Di Rupo rencontrera son homologue chinois Li Keqiang et sera présent au "Meeting annuel de nouveaux champions 2013". Le FEM de Dalian constitue le plus important rassemblement de décideurs politiques et économiques en Asie. M. Di Rupo rencontrera par ailleurs des dirigeants d'entreprises belges implantées en Chine et des CEO d'entreprises chinoises.

     

    Kris-Peeters 2.jpg

    Le ministre-président flamand Kris Peeters en Chine de dimanche à jeudi

     

    Le ministre-président flamand, Kris Peeters, s'envole ce dimanche pour la Chine, où il dirigera une mission politique, économique et académique jusqu'à jeudi.

    Organisée notamment par Flanders Investment & Trade (FIT), la mission passera par la capitale Pékin et par les villes de Chongqing et Chengdu. Sur le plan politique, des rencontres sont prévues avec le vice-Premier ministre Lio Yandong et avec le ministre de l'environnement Zhou. Au niveau académique, une vingtaine de représentants des universités flamandes sont du voyage, en sorte d'améliorer les liens avec le géant chinois. Une trentaine d'entreprises et d'organisations accompagnent la délégation, intéressée surtout par les deux villes occidentales de Chongqing et Chengdu, moins courtisées par les missions économiques, mais pourtant désignées comme des pôles de développement par les autorités chinoises

     

     

  • Le commerce sino-belge en pleine croissance malgré la crise européenne

    W020110804093380666481.jpg

    L'ambassadeur chinois en Belgique, Liao Liqiang, s'est réjoui dimanche de la stabilité du commerce entre la Chine et la Belgique, et ce sous le choc de la crise en Europe.

    Lors d'une cérémonie pour la première arrivée du porte-conteneurs "COSCO Belgium" au port d'Anvers, il a révélé qu'au cours des deux premiers mois de cette année, les exportations chinoises vers la Belgique avaient connu une croissance de 10% par rapport à la même période de l'année dernière.

    La Belgique constitue la sixième plus grande partenaire commerciale de la Chine au sein de l'Union européenne (UE), tandis que la Chine est le deuxième plus grand partenaire commercial de la Belgique hors de l'UE. Le COSCO Belgium apporte en Belgique et en Europe des articles de consommation courante ainsi que des semi-produits fabriqués en Chine, et emportera en Chine des composantes pour avions Airbus. Il reflète parfaitement la coopération commerciale et économique mutuellement avantageuse entre la Chine et la Belgique, l'Europe, a noté M. Liao.

     

    cosbel_pic_cguangzhou0001.jpg

    Il a souligné que la Chine importerait pour 10.000 milliards de dollars d'ici cinq ans, en offrant d'énormes opportunités au développement de l'Europe et du monde.

    Kris Peeters, le ministre-président de la Flandre où se trouve le port d'Anvers, a pour sa part révélé que la Chine était le quatrième plus grand partenaire commercial d'Anvers. L'année dernière, la Flandre a exporté pour sept milliards de produits à la Chine. Il a souhaité que la coopération bilatérale soit davantage fructueuse.

    Le COSCO Belgium est le plus grand des porte-conteneurs de conception et de fabrication chinoises. Il mesure 366 mètres de long et 51,2 mètres de large, pour équivaloir à presque quatre terrains de football. Ce navire peut porter 13.386 conteneurs standard (20 pieds). Ses performances énergétiques correspondent aux normes d'au-delà de 2020.

    kris-peeters.jpg

    Christening-of-MV-COSCO-BELGIUM.jpg