kashgar

  • Xinjiang :attaques orchestrées par des terroristes formés à l'étranger

     

    Un groupe d'extrémistes religieux dirigé par des militants formés dans des camps terroristes à l'étranger est derrière l'attaque de ce  week-end sur des civils dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang dans l'extrême-ouest de la Chine qui a fait six morts et 15  blessés, a déclaré lundi le gouvernement local. La enquête initiale a révélé que les dirigeants du groupe avaient appris à fabriquer des explosifs et des armes à feu dans les camps à l'étranger du groupe terroriste «Turkestan oriental Mouvement islamique" (MITO) au Pakistan avant d'entrer dans le Xinjiang pour organiser des activités terroristes. Six civils ont été tués, 15 autres - dont trois policiers - ont été blessés après que les attaquants aient mis le feu à un restaurant et  commencé à tuer des civils au hasard à Kashgar, ce dimanche. Cinq suspects ont été abattus par la police. Le gouvernement a également publié  lundi des mandats d'arrêt contre deux suspects qui ont pris la fuite. Les deux hommes ont été identifiés comme étant Memtieli Tiliwaldi  âgé de 29 ans et Turson Hasan.âgé de 34 ans . Tous les deux appartiennent à l’ethnie locale Ouïgour . La police a offert 100 000 yuans (15 384 $) pour des informations pouvant conduire à leur arrestation. Zhiping Pan,  chercheur à l'Institut central d'études d'Asie de l'Académie du Xinjiang des sciences sociales, a signalé que le MITO  ou  ETIM était parmi les plus violents et dangereux terroristes  des forces séparatistes du  «Turkestan oriental». Il a déclaré que l'organisation était basée, quelque part le long de la frontière afghano-pakistanaise. Le MITO entraîne  traditionnellement ses membres pour des attentats suicides et des attentats à la voiture piégée  avant de les envoyer au Xinjiang. Mais aujourd'hui, plus de personnes utilisent Internet pour pénétrer les frontières et  propager les techniques de fabrication de bombes, ont dit  Pan et d'autres observateurs de longue date du Xinjiang . Les Nations Unies et le gouvernement chinois ont étiqueté l'ETIM  comme une organisation terroriste internationale. L'attaque de dimanche a été le deuxième cas de violence à Kashgar au cours du week-end. Samedi soir, deux personnes ont détourné un camion après avoir tué le chauffeur en le poignardant  dans la rue encombrée. Les suspects ont ensuite  sauté hors du camion et poignardé des passants au hasard . Huit civils ont été tués tandis que 27 autres ont été blessés. Un des suspects a été tué dans l'affrontement tandis que l'autre a été appréhendé. Le gouvernement local n'a pas expressément défini l'attaque de samedi comme un acte de terrorisme. Zhang Chunxian, secrétaire du comité régional du Parti communiste chinois (PCC) du Xinjiang, a commandé la répression des attentats terroristes et des activités religieuses illégales commis par les forces religieuses extrémistes lors d'une réunion d'urgence tenue dans la région d'Urumqi , capitale de la Région Autonome du Xinjiang. Zhang a également ordonné une gestion renforcée des explosifs. Il a ajouté que les attaques violentes seraient grandement dommageables à la  stabilité de la région. «Les gens dans le Xinjiang devraient rester vigilants et reconnaître que les attaquants terroristes sont les «ennemis communs de tous les groupes ethniques", "a dit Zhang. Le Xinjiang - avec 41,5 pour cent de sa population Ouïgours,dont  une grande partie  est musulmane , est en première ligne contre le terrorisme en  Chine . La région frontalière est bordée par   huit pays d’ Asie Centrale , dont beaucoup ont été attaqués par des  groupuscules terroristes et extrémistes .