kadhafi

  • La Chine a de "sérieuses difficultés" pour souscrire à la résolution sur la Libye (représentant chinois à l'ONU)

    La Chine soutient l'adoption par le Conseil de sécurité des Nations unies "d'une action appropriée et nécessaire pour stabiliser au plus tôt la situation en Libye et arrêter les actes de violence contre les civils", mais elle a aussi de "sérieuses difficultés" pour souscrire à la résolution, a déclaré jeudi, au siége de l'ONU, Li Baodong, le représentant permanent de la Chine aux Nations unies.

    Le diplomate chinois a tenu ces propos au Conseil de sécurité des Nations unies après s'être abstenu de voter sur un projet de résolution autorisant l'instauration d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye et ouvrant la voie à "toutes les mesures nécessaires", y compris le recours à la force, pour protéger les civils menacés d'être attaqués dans ce pays d'Afrique du Nord.

     

    Outre la Chine, la Russie, également membre permanent du Conseil de sécurité doté d'un pouvoir de véto, ainsi que le Brésil, l'Allemagne et l'Inde, pays non permanents du Conseil, se sont aussi abstenus de voter sur ledit projet de résolution.

    "L'aggravation continue de la situation en Libye constitue une grande préoccupation pour la Chine. Nous soutenons l'adoption par le Conseil de sécurité d'une action appropriée et nécessaire pour stabiliser le plus tôt possible la situation en Libye et mettre fin aux actes de violence contre les civils", a affirmé M. Li.

    "La Chine a toujours souligné que concernant cette décision, le Conseil de sécurité devait se conformer à la Charte de l'ONU et aux normes régissant la loi internationale et qu'il devait respecter la souveraineté, l'indépendance, l'unité et l'intégrité de la Libye et résoudre par la voie pacifique l'actuelle crise en Libye", a relevé le représentant chinois.

    "La Chine s'est toujours opposée à l'usage de la force dans les relations internationales", a souligné le diplomate chinois.

    "Au cours des consultations du Conseil de sécurité sur la Résolution 1973, la Chine et quelques autres pays membres ont posé un certain nombre de questions spécifiques. Or, ce qui est regrettable, c'est que beaucoup de ces questions n'ont pas été clarifiées ou n'ont trouvé aucune réponse. La Chine a de sérieuses difficultés à adhérer à une telle résolution", a-t-il rappelé.

    "La Chine attache une grande importance à la décision prise par les 22 pays membres de la Ligue arabe sur la création d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye", a-t-il affirmé.

    "Nous attachons aussi une grande importance à la position des pays africains et de l'Union africaine", a-t-il ajouté.

    La Ligue arabe avait approuvé l'imposition d'une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye, dans sa décision prise le 12 mars dernier, à la fin d'une réunion sur la situation en Libye.

    "Compte tenu de cette circonstance spéciale en rapport avec la situation en Libye, la Chine s'est abstenue de voter sur la résolution 1973", a expliqué le représentant chinois.

    "Nous soutenons l'envoi d'un représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Libye et les efforts de l'Union africaine et de la Ligue arabe pour résoudre la crise en Libye par la voie pacifique", a conclu Li Baodong.