jiang yu

  • La Chine appelle au respect de la volonté des pays africains lors des investissements

     

    La Chine considère que les pays étrangers doivent respecter entièrement la volonté des pays africains et de leur peuple dans leurs efforts pour investir et coopérer avec ces derniers, a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangère Jiang Yu lors d'une conférence de presse régulière.

     

    "C'est une bonne chose que la communauté internationale se soucie et accorde de l'importance à l'Afrique", a indiqué la porte-parole.

     

    "La communauté internationale devrait respecter entièrement la volonté des nations africaines et de leur peuple et aider ces dernières à réaliser au plus tôt les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD)". Les OMD sont composés de huit objectifs anti-pauvreté fixés par les Nations unies.

     

    En réponse à une question sur la possible compétitivité de la Chine et de l'Inde sur le continent africain, Jiang Yu a affirmé que la Chine soutenait toute forme de coopération Sud-Sud entre les pays en voie de développement.

     

    "La Chine et l'Inde sont davantage des partenaires que des concurrents", a-t-elle ajouté.

     

     

     

    "Comme la Chine a coopéré avec l'Afrique au cours de ces dernières années, nous sommes restés fidèles aux principes de sincérité, de cordialité, d'équité, de coopération mutuellement bénéfique et de développement commun", a précisé la porte-parole.

     

    En 2010, la Chine a investi 59 milliards de dollars dans 129 pays et régions, selon un rapport d'enquête publié le mois dernier par le Conseil chinois pour la promotion du commerce international (CCPIT).

     

    De toutes les sociétés qui ont investi à l'étranger en 2010, 22% ont investi en Afrique, révèle le rapport.

  • L'ITALIE DOIT RESPECTER LE TIBET ET LES TIBETAINS.

    La Chine appelle l'Italie à reconsidérer son attitude sur le Tibet.
      

     

     

          La Chine souhaitait que  l'Italie prenne sérieusement en considération les préoccupations  de la Chine à propos des questions liées au Tibet, a indiqué le  ministère chinois des Affaires étrangères mardi à Beijing. 

         Répondant à une question sur une rencontre de parlementaires  italiens avec le Dalaï Lama, la porte-parole du ministère chinois  des Affaires étrangères, Jiang Yu, a déclaré que cette rencontre  avait blessé les sentiments du peuple chinois, et la Chine  exprimait à cet égard son fort mécontentement. 

         Un groupe de sénateurs italiens a rencontré lundi le Dalaï Lama, et le conseil municipal de Rome a fait du Dalaï Lama un citoyen  d'honneur, en dépit des protestations de la Chine, a précisé Jiang Yu lors d'une conférence de presse qui s'est tenue mardi à  Beijing. 

         Soulignant que le partenariat stratégique sino-italien est  ouvert à tous les champs de coopération, Jiang Yu a indiqué que la Chine souhaitait que l'Italie fasse attention aux préoccupations  de la Chine et prenne des mesures concrètes pour continuer à  développer les relations bilatérales dans un climat sain. 

     

         "Le Tibet est une partie inaliénable de la Chine, et les  questions liées au Tibet sont les affaires intérieures de la  Chine", a-t-elle dit, en ajoutant que la Chine s'oppose à tout  pays, à toute organisation et à tout individu, qui s'ingèrent dans les affaires intérieures de la Chine en utilisant le problème de  Dalaï Lama. 

         Les remarques et les actes du Dalaï Lama a montré clairement  qu'il n'est pas purement une personnes religieuse, mais un exilé  politique dont le but est de séparer le Tibet de la Chine et de  perturber l'unité nationale, a-t-elle souligné. 

         "Nos relations avec le Dalaï Lama n'entrent pas dans le cadre  des droits de l'homme, de la religion et de la nationalité. C'est  une question de souveraineté et d'intégrité territoriale." 

         Jiang Yu a appelé la communauté internationale à comprendre,  respecter et soutenir les actions et les efforts de la Chine pour  sauvegarder la souveraineté nationale ainsi que les intérêts de  tous les groupes ethniques et la stabilité sociale.

  • INCIDENT LORS D'UN DISCOURS DE WEN JIABAO

    Déclaration de la porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Jiang Yu sur l'incident perturbant le discours du Premier Ministre Wen Jiabao au Royaume-Uni
    2009-02-03

    Q: Le 2 février, lorsque le Premier Ministre Wen Jiabao prononçait un discours à l'Université de Cambridge au Royaume-Uni, un individu a perturbé le discours. Quels sont vos commentaires là-dessus?

    R: Le Premier Ministre Wen Jiabao a été invité pour prononcer un discours intitulé Voir la Chine à la lumière de son développement à l'Université de Cambridge. Il a fait l'objet d'un accueil chaleureux de la part des professeurs et étudiants de cette université. Pendant le discours, un individu a fait de son mieux pour perturber l'ordre sur les lieux et le discours. Sa conduite été fortement condamnée par tous les auditeurs, et il a été emmené sous les huées. Le discours extraordinaire du Premier Ministre Wen Jiabao a gagné des applaudissements chaleureux et prolongés du public.

    La partie chinoise a manifesté ses vifs mécontentements sur cet incident. La partie britannique a exprimé ses profonds regrets à la partie chinoise et s'est engagé à traiter le perturbateur selon la loi. Les faits prouvent que la conduite méprisable de ce perturbateur est tout à fait impopulaire et elle ne peut en aucun cas empêcher le courant du développement des relations d'amitié et de coopération entre la Chine et la Grande-Bretagne.