jean-jacques annaud

  • Jean-Jacques Annaud : « mon film "Le Dernier Loup" est la preuve qu'une coproduction peut être un succès »

    002564bb44f7169f04ce24.jpg

     

    Un forum consacré à la coproduction cinématographique sino-étrangère a eu lieu vendredi dernier à l'Hôtel de Beijing dans le cadre du Festival international du film de Beijing.
    A cette occasion, le réalisateur français Jean-Jacques Annaud est revenu sur le tournage de son film "Le Dernier Loup", durant lequel il a permis à toutes les personnes de travailler avec un maximum de liberté. « Nous n'avions que sept Français dans l'équipe, mais il n'était pas du tout difficile de travailler avec des Chinois », a-t-il expliqué à propos du tournage. Et d'ajouter : « Les films d'Ang Lee sont une bonne combinaison des éléments chinois et occidentaux. Je regardais aussi mon film avec le point de vue d'un cinéaste, et non pas celui d'un Français, mon esprit est ouvert à différentes cultures ».
    Selon le réalisateur, s'il n'est pas toujours évident pour un film chinois de percer sur le marché international, cette coproduction sino-française montre la volonté de la Chine de travailler avec l'Europe. Certains distributeurs européens se sont par ailleurs engagés à distribuer ces films, ce qui facilite l'accès des films chinois aux marchés étrangers. « Mon film, Le Dernier Loup, est la preuve qu'un film issu d'une coproduction peut être un succès », a encore confié Jean-Jacques Annaud.
    Succès en Chine, c'est indéniable, peut être ailleurs, je ne sais pas, mais malheureusement pas en Belgique.
    Je suis allé revoir ce film que j'avais vu à Shenzhen en version chinoise, avec 4 de mes petits-enfants âgés de 7 à 13 ans, en Belgique et en version française.
    D'abord le distributeur a fait une erreur de programmation  en présentant ce film uniquement à 10h30 et selon les villes , seulement 2 à 4 jours , sans aucune publicité.
    Bien sûr , ce fut un flop magistral. Nous étions 13 dans la salle , nous 5 y compris.
    Pourtant, mes petits-enfants sont sortis émerveillés , le plus âgé me disant que c'était le plus beau film qu'il ait jamais vu. J'ai questionné les 2 familles qui avaient assisté à la projection, et les commentaires furent dithyrambiques.
    Le cinéma chinois a de beaux films, des films exceptionnels même, mais il y a une barrière à faire sauter. Je signale en passant que ,pour moi, le plus beau film que j'ai jamais vu est "Adieu ma Concubine". Ce film m'ayant plu tant pour sa valeur esthétique que pour l'histoire contée des deux protagonistes du film  sur fond d'histoire contemporaine de la Chine.
     
                            Nouvelles en Bref
     
    L'économie chinoise a ralenti à un rythme plus sûr et plus durable, marquant ainsi la transition vers sa « nouvelle normalité » économique, a déclaré un haut fonctionnaire du Fonds monétaire international (FMI).
     
    Deux personnes ont été condamnées à la peine de mort lundi pour trafic et vente de drogue dans la province chinoise du Shaanxi, et trois autres complices ont été condamnés à la peine de mort avec sursis, ont annoncé les autorités locales.
     
    La Chine a lancé trois nouvelles zones de libre-échange (ZLE) mardi, soit un an et demi après le lancement de la première ZLE à Shanghai. Les nouvelles ZLE ont pour objectif de soutenir la réforme et l'ouverture du pays, en simplifiant le système d'approbation administrative et en encourageant l'innovation et l'internationalisation. Les responsables du pays espèrent que les nouvelles ZLE pilotes dans les provinces du Guangdong, du Fujian et à Tianjin stimuleront la réforme économique de la Chine, et promouvront le commerce et les investissements.

     

  • Totem du Loup (Wolf Totem), les secrets du tournage avec les loups du film de Jean-Jacques Annaud en Chine

    001fd04cfc221521a82d08.jpg

    Dès le premier jour où il a été sur le plateau, Feng Shaofeng savait qu'il n'était pas la plus grande vedette. L'acteur de 36 ans, idole des jeunes Chinoises, a été conduit dans un camp pour y rencontrer 16 loups qui avaient été entraînés depuis deux ans.

    Sous la direction du réalisateur français Jean-Jacques Annaud, Feng et les loups ont partagé l'affiche de Totem du Loup (Wolf Totem), une épopée sino-française coproduite à partir du succès de librairie éponyme de 2004 de l'écrivain chinois Jiang Rong.

    C'est l'histoire des jours déterminants qu'un jeune étudiant a passés avec les nomades et les loups, pendant la « révolution culturelle » (1966-1976), jours durant lesquels Feng et les loups sont ensemble sur les prairies de la région autonome de Mongolie intérieure en Chine du Nord, en 2012.

     

    jiang-rong-BM-Kultur-BEIJING.jpg

    Feng était excité à l'idée de rencontrer ses covedettes, mais l'entraîneur canadien des loups Andrew Simpson lui a demandé de rester calme. Il a dit à Feng que les loups n'aiment pas les gens excités, et s'ils n'aiment pas quelqu'un à première vue, ils ne l'aimeront jamais.

    Ces créatures intelligentes ont également posé un grand défi au réalisateur de 71 ans, bien qu'il soit reconnu pour L'Ours et Deux Frères, deux films brillants sur les ours et les tigres.

    « Les loups sont tellement spéciaux », dit Annaud. « Les loups sont leur propre maître. Vous ne pouvez jamais les forcer à faire des choses qu'ils ne veulent pas faire. »

    Bien qu'il parle clairement des difficultés, Annaud a insisté dès le début pour que le film fasse figurer de vrais loups, pas des chiens ou d'autres substituts. Lorsque l'entraîneur des animaux, M. Simpson, a reçu l'invitation d'Annaud, sa première phrase a été : « Je savais que vous alliez me téléphoner. »

    « J'avais lu le livre, et je savais qu'un tournage allait avoir lieu, de sorte que j'étais certain qu'il allait me téléphoner un jour », se rappelle M. Simpson.

     

    Ce dernier entraîne des animaux depuis plus de 20 ans et a travaillé sur des films américains comme Braveheart (1995) et Antartica, prisonniers du froid (2006). En 2012, il a filmé l'entraînement des loups pour le film français Loup et a produit un documentaire intitulé Wolves Unleashed.

    « Les loups comptent parmi les animaux les plus difficiles à entraîner, dit M. Simpson. Ils ne font pas confiance et sont difficiles à décoder. La seule façon de gagner leur confiance est de passer du temps avec eux, assez longtemps pour qu'ils oublient de se soucier de votre existence et de celle de la caméra. »

    M. Simpson a vécu avec les loups en Chine pendant près de trois ans, depuis que les bêtes étaient bébés afin de construire un lien affectif avec eux. En fait, il a été ce que les loups ont vu en premier quand ils sont nés.

    Il a également exigé que Feng et un autre acteur, Shawn Dou, passent plus de temps avec leurs collègues sauvages. Les deux ont dû s'asseoir dans le camp avec les loups pendant au moins une heure chaque jour.

    « C'était comme une méditation bouddhiste, explique Feng, en souriant. Au début, je ne comprenais pas. Mais M. Simpson m'a dit que bien que les loups ne semblaient pas me remarquer, en fait, ils m'observaient pendant qu'ils jouaient et mangeaient, et ils s'assuraient que je n'étais pas une menace. »

    Feng a également dû nettoyer les cages, couper la viande et nourrir les loups. L'un des louveteaux avait une mauvaise vue et a été maintenu dans la cage pour éviter d'être victime d'intimidation de la part des autres loups. Feng a eu pitié de lui et lui a souvent donné secrètement plus de viande qu'aux autres. Le petit est devenu plus fort que les autres et, finalement, il est devenu le loup qui a tenu le rôle principal dans le film. « Nous avons développé une certaine amitié, confie Feng. Quand le réalisateur et moi nous lui donnions de la viande en même temps, il ne la prenait que de moi. »

    20618345_jpg-rx_640_256-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

    Affiche du film Totem du loup qui devrait sortir en 2015 en Europe

     

    50d10a77t8d6e8d611b69&690.jpg

    Feng Shaofeng ,acteur humain principal du film , photo d'un autre film , n'ayant aucun droit de diffuser

    des photos du film.

    Dès que la bande annonce sera libre de droit , je la publierai sur ce blog.