jean-claude juncker

  • Ancien Maoïste, José-Manuel Barroso a conclu 10 ans de présidence de la Commission européenne hier

    IMG_2949.JPG

    En 1974, le président de la Commission européenne José-Manuel Barroso se situait à l'extrême gauche radicale de l'échiquier politique comme président des étudiants maoïstes (MRPP), à l'époque seul parti d'opposition actif, avec le Parti communiste portugais. Bien qu'il n'aime pas beaucoup évoquer cette époque, il a souligné , à Xinhua, son grand intérêt pour la culture chinoise et en particulier pour la calligraphie chinoise, et ce depuis sa jeunesse.

    IMG_2954.JPG

    À l'occasion de sa dernière conférence de presse mercredi, M. Barroso est revenu avec émotion sur ses dix années à la présidence de la Commission, au cours desquelles le nombre de pays membres de l'UE est passé de 15 à 28. Les membres de la zone euro, auparavant au nombre de 13, sont aujourd'hui 19, et le traité de Lisbonne, « Constitution de l'UE », est entré en vigueur en 2009.

    Il a rappelé qu'au cours de cette décennie, l'UE a établi un pare-feu pour se protéger de la crise financière, et que le mois prochain, un mécanisme de surveillance bancaire unique sera mis en œuvre. Il a présidé pour la dernière fois le Conseil européen, qui réunit les dirigeants des États membres, la semaine dernière. L'UE a promulgué à cette occasion le « plus ambitieux accord de politique cadre au monde » sur le climat et l'énergie, qui jette selon lui des bases solides pour un approfondissement de l'intégration européenne.

    M. Barroso a également exprimé quelques regrets sur sa décennie au pouvoir. Il a déploré la complexité du mécanisme décisionnel européen qui réduit l'efficacité de son action, et a souhaité que les pays membres consacrent plus de temps et d'énergie à se mobiliser pour la solidarité. Il a également reconnu que le manque de confiance et de compréhension des citoyens envers les mécanismes de l'UE depuis la crise de la dette serait un problème à résoudre de toute urgence par son successeur.

    IMG_2948.JPG

    c03fd559e56615bd941314.jpg

    José-Manuel Barroso a chaleureusement accueilli son successeur, l'ancien premier ministre du Luxembourg Jean-Claude Juncker.