jacques rogge

  • Les occidentaux devraient en apprendre davantage sur la Chine

    Gerhard Heiberg, un membre du Comité International Olympique, a déclaré mercredi que les gens en Occident devraient en apprendre davantage sur la Chine en allant en Chine et constater par eux-même ce qui se produit là. M. Heiberg, qui est également un membre du Conseil d'Administration du CIO et Président de plusieurs commissions du CIO, a déjà fait plus de 100 visites en Chine lors des trente dernières années, la première en 1976, deux ans avant que le Parti Communiste Chinois (PCC) n'adopte la politique d'ouverture au monde extérieur et commence des réformes dans le pays.

    Quand on lui a demandé lors d'un entretien de commenter le développement de la Chine depuis sa première visite dans le pays, ce Norvégien de 72 ans a indiqué à Xinhua, « Je voudrais dire que voir comment la Chine s'est développée est vraiment impressionnant ».

    « Je sens bien les progrès et je peux voir la différence », a indiqué M. Heiberg, ajoutant que le peuple chinois a une vie bien meilleure aujourd'hui qu'avant et que « comme je l'ai dit, les progrès ont été énormes et très, très impressionnant ».

    Ce dirigeant de haut rang du CIO a déclaré que cela le rendait très « gaoxing » (heureux) de voir les Chinois faire toutes sortes de sports quand il a voyagé dans différents endroits en Chine après les Jeux Olympiques 2008 de Beijing, dont il a dit qu'ils ont fourni une bonne chance aux gens en dehors de la Chine d'en savoir davantage sur la Chine, un pays à la croissance rapide de 1,3 milliard d'habitants et 56 groupes ethniques différents.

    Avec le succès et la joie d'avoir accueilli les jeux Olympiques à Beijing, le peuple chinois, qui est humble et désireux d'écouter et d'apprendre, a développé une confiance en lui-même, ce qui, d'après M. Heiberg, est positif pour le reste du monde aussi.

    M. Heiberg, souvent accusé en Occident d'être pro-chinois, a dit « je pense que la plupart des gens en Occident n'en savent pas assez sur ce qui se passe en Chine. A mon avis, il y a beaucoup d'ignorance, et c'est cela qui effraie un peu les gens.

    « Ils savent que la Chine est un grand pays avec 1,3 milliard d'habitants. Ils n'en savent pas assez. Ils n'y sont pas allés et ils n'ont rien vu, ce qui fait qu'ils ont été un peu effrayés et qu'ils ont peur de tout ce qui est nouveau », a dit le responsable du CIO.


    « Pour moi, ces accusations se fondent en grande partie sur l'ignorance des gens d'ici. Aussi, je dis à tous ceux qui viennent me voir et qui m'accusent d'être pro-chinois : Mais pour l'amour de Dieu, êtes-vous déjà allé là-bas ? Non ? Alors pourquoi n'y allez-vous pas vous-même et constater de vos propres yeux ? », a t-il dit.

    M. Heiberg a dit que de plus en plus de choses qui se passent dans le monde auront lieu en Extrême-Orient.

    Commentant les réalisations obtenues par le PCC, qui va fêter cette année le 90e anniversaire de sa fondation, M. Heiberg a dit qu'il souhaitait féliciter la Chine à cette occasion pour les énormes progrès qu'a fait le PCC.

    « Pour ce qui est souhaitable, le défi serait d'essayer et d'arriver à un salaire plus égal pour tous les citoyens de ce pays. Mais cela demande des investissements d'infrastructure et dans beaucoup de choses, pour rendre les gens plus heureux », a t-il dit, ajoutant qu'il croit que la Chine est absolument sur la bonne voie.

    Avec un peu de chance, de plus en plus de gens en Occident « vont ouvrir davantage leurs yeux sur le développement de la Chine et voir ce qui s'y passe en termes de technologie, d'industrie et de niveau de vie, ainsi que les possibilités qui s'offrent aux gens en Chine », a t-il dit.

    « J'aimerais pouvoir vivre jusqu'à 200 ans, rien que pour suivre les développements futurs en Chine », a dit M. Heiberg.

    Il a ajouté qu'il aimerait aider les Norvégiens à aller en Chine pour voir et rencontrer les Chinois, ainsi que d'inviter les Chinois à venir en Norvège pour y découvrir la beauté de ce pays et le peuple norvégien, afin de développer un respect mutuel.

  • BUREAU DE J. ROGGE A BEIJING MIS EN VENTE.

    Les meubles du bureau de Jacques Rogge seront mis aux enchères à la fin du mois

    F200903201608397631273539[1]

    Une nouvelle vente aux enchères des objets utilisés pendant les JO de 2008 se tiendra à la fin de ce mois. Il s'agit des meubles du bureau de Beijing de Jacques Rogge, le président du Comité international olympique (CIO).

    Le bureau contenait 20 meubles, dont des tables de conférence, des petites tables à fleurs, des chaises etc. Tous ces meubles en bambou dans le style de dynastie des Ming seront vendus en lot avec un prix de départ de 1 200 000 yuans.

    Selon la société chargée de la vente, M. Rogge est arrivé à Beijing le 31 juillet 2008. Il a utilisé ces meubles dans son bureau situé à l'Hôtel de Beijing.

    Ces meubles seront mis aux enchères le 31 mars à Asia Hotel de Beijing

  • STATUE DE J.ROGGE DANS 29 VILLES DE CHINE

    F200809090918025973951901[1]

    Exposition de statues de cire à l'effigie des présidents du CIO

    F200809090918022351222700[1]

    L'exposition de statues de cire représentant les huit présidents du CIO, tels que Pierre de Coubertin, Juan Antonio Samaranch et Jacques Rogge, a ouvert ses portes au public, le 7 septembre, dans le grand magasin de Sun Dong An à Beijing. Elle prélude ainsi à une exposition en tournée dans 29 villes chinoise et un grand nombre de villes étrangères.

    F200809090918022332052044[1]