interpol

  • Photos privées du pilote de l'avion disparu et déclaration d'Interpol

    pil.jpg

    Alors que la Chine a mené une enquête sur tous les passagers chinois , avec la conclusion qu'il n' y avait aucun

    suspect parmi eux , le pilote fait l'objet d'une enquête approfondie depuis les révélations que l'avion aurait changé de direction et volé au moins 6 heures après avoir été déconnecté  des écrans de contrôle.

    pil.jpg

    Zaharie Ahmad Shah, 53 ans, est le pilote d'origine malaisienne qui était aux commandes du vol MH370. Il a rejoint Malaysia Airlines en 1981 et compte 18 365 heures de vol. Abdul Hamid Fariq, le copilote, est un citoyen malaisien de 27 ans employé par Malaysia Airlines depuis 2007, il totalise 2763 heures de vol.

     

    pil.jpg

    INTERPOL ne souhaite pas s'impliquer dans aucune sorte de controverse

    INTERPOL (Organisation internationale de police criminelle) a indiqué dimanche, dans une déclaration sur le vol disparu de Malaysia Airlines, ne pas souhaiter s'impliquer dans aucune sorte de controverse qui "ne ferait que détourner l'attention" pour retrouver le vol disparu MH370, ainsi que la cause de sa disparition.

    Depuis la disparition du vol MH370, INTERPOL a travaillé jour et nuit pour offrir toute l'aide aux enquêteurs et agents d'application de la loi en Malaisie, indique la déclaration.

    "Nous allons continuer de le faire", conclut la déclaration.

    Le 11 mars, le secrétaire général d'INTERPOL, Ronald K. Noble, a déclaré lors d'une conférence de presse donnée à Lyon, siège central de l'organisation, que ceux ayant utilisé des passeports volés dans le vol disparu de Malaysia Airlines n'étaient pas des terroristes.

    Selon les informations mises à la disposition d'INTERPOL, la disparition du vol MH370 ne semble pas une attaque terroriste, a expliqué M. Noble.

    INTERPOL a identifié deux jeunes Iraniens qui ont utilisé des passeports volés pour embarquer dans l'avion malaisien, ajoutant que l'un de ces deux Iraniens cherchait l'asile en Allemagne.

    INTERPOL a précisé qu'aucun d'entre eux n'a d'antécédents criminels.

    Samedi, le Premier ministre malaisien Najib Razak a indiqué que la disparition de l'avion pourrait être un acte délibéré, et que les autorités avaient réorienté leur enquête sur ses membres d'équipage et passagers, sans être en mesure de confirmer les informations évoquant un possible détournement de l'avion.

    Le vol MH370 de Malaysia Airlines, qui reliait Kuala Lumpur à Beijing, a disparu tôt le matin du 8 mars avec 239 personnes à son bord, déclenchant une opération de recherche massive impliquant plus d'une douzaine de pays.