insécurité

  • L'insécurité en France, la première préoccupation des touristes chinois

    Samedi soir, un guide touristique chinois a été victime d'un vol perpétré par trois malfaiteurs en banlieue de Paris, un incident qui suscite la préoccupation des touristes chinois concernant leur sécurité dans le pays.

    Devant un hôtel des Yvelines, le guide de 32 ans s'est fait arracher sa sacoche contenant de l'argent nécessaire aux dépenses du voyage, soit 20.000 euros et près de 5.000 francs suisses, ainsi que la Rolex qu'il venait d'acheter pour un montant de 5.000 euros, a rapporté l'AFP.

     

    29-06-2011-liberation-belle-ville.jpg

    Première destination touristique au monde, la France a accueilli 84 millions de touristes étrangers en 2014, dont 1,7 million de Chinois, et ce nombre devrait dépasser cinq millions d'ici 2020, estiment les autorités françaises.

    Cependant, les touristes asiatiques, surtout les Chinois, sont parfois la cible de vols violents, car ils ont pour réputation de transporter de grandes sommes d'argent en liquide et d'arborer des signes de richesse en public.

    Chaque fois, les incidents de ce genre suscitent de vives discussions sur Internet en Chine, et les avis sont généralement partagés.

    "Vraiment, la France est un pays attirant pour moi, mais la situation en matière de sécurité s'est compliquée ces dernières années. Ma préoccupation ne concerne pas seulement le vol, mais aussi la menace terroriste", avoue l'internaute Xiaomeng. Pour lui, le mot "Paristan" est effrayant et le décourage de faire du tourisme dans l'Hexagone.

    Pour la plupart des internautes, les touristes chinois doivent changer leurs habitudes faisant d'eux des cibles de choix pour les voleurs, notamment en réduisant la quantité d'argent en liquide qu'ils transportent et leurs signes de richesse et en renforçant leurs précautions en matière de sécurité.

    "Aucun endroit ne jouit d'une sécurité absolue", explique M. Wang, qui s'est rendu en France l'année dernière. Il garde de son séjour un souvenir merveilleux. "Il faut être prudent quand on est à l'étranger. Généralement, la France est un pays tranquille, malgré l'insécurité en banlieue de Paris. Avant de faire des voyages en France, il faut obtenir des information sur la sécurité. Il faut éviter de sortir seul et d'aller dans des endroits non-sûrs le soir".

    L'insécurité touristique en France est un sujet important pour les gouvernements chinois et français. Afin d'encourager les Chinois à voyager en France, l'Hexagone a facilité les procédures d'obtention de visas, et la délivrance de ces derniers se fait désormais en 48 heures.

    Le gouvernement français a adopté une série de mesures, tels un service d'information via SMS en chinois et le renforcement de la sécurité dans les lieux touristiques.

    "J'ai remarqué les efforts du gouvernement français pour assurer la sécurité des touristes. Ils sont cependant insuffisants. Pour atteindre l'objectif d'attirer cinq millions de touristes chinois par an en 2020, il reste encore beaucoup à faire", estime Mme Yang Qian.

    Les Chinois sont toujours surpris quand ils viennent pour la première fois en France de découvrir un pays où la violence fait partie du quotidien , un pays où règne l'insécurité alors qu'avant de découvrir  la France , ils l'imaginent comme le pays du romantisme.

    75020-Manif-belleville-securite_mg_20-06-10.jpg

     
  • Les Chinois de plus en plus victimes d'agressions racistes à Paris

    2731434191875.jpg

    En France, les personnes qui ont un physique dit asiatique sont des cibles pour les agresseurs

     

    Avoir les yeux bridés en France peut vous attirer des ennuis. Pour alerter le gouvernement sur la multiplication des agressions racistes, la communauté asiatique a remis une pétition au Premier ministre.

    Le 22 mai, la Tour Eiffel a été fermée pendant sept heures . La raison en était le trop grand nombre de pickpockets qui sévissent sur la Tour, allant même jusqu'à proférer des menaces de mort contre les employés du site et multiplier les agressions contre les asiatiques , ce qui a amené ceux-ci, citant le code du travail français dont un article leur permet de se protéger face à un danger, à se retirer de la Tour.

    Alors , les Français sont-ils à ce point racistes? Que nenni!!!

     

     

    75020-Manif-belleville-securite_mg_20-06-10.jpg

    En fait dire qui sont les auteurs de ces agressions est tout simplement interdit en France car je crois que ces agresseurs sont protégés dans les hautes sphères de la République . On se contentera de dire qu'il s'agit d'individus venant de l'Est de l'Europe et dont les seules activités sont le vol et la mendicité agressive.

    Je suis eurasienne, témoigne une jeune dame, même pas d'origine chinoise et je vis dans le quartier parisien de Belleville, où la communauté chinoise est très présente. Je m’y suis faite agresser et j’ai assisté à une agression. Les deux événements, qui ont eu lieu en plein jour aux yeux de tous les passants, étaient clairement racistes.

    Les agresseurs nous mélangent tous. Chinois, Vietnamiens… pour eux, c’est du pareil au même. Dans l’inconscient collectif, les Asiatiques sont tous Chinois et les Chinois se promènent tous avec des liasses de billets de banque dans leurs portefeuilles. Il suffit finalement d’avoir les yeux bridés pour être la cible idéale. C’est d’ailleurs là le problème, on ne peut pas changer de couleur de peau ou de traits. Pas besoin de porter une étoile jaune pour être persécutés. Nous, c’est écrit sur notre faciès précise notre interlocutrice.

    De nombreux témoins nous ont martelé :" On ne se sent donc plus en sécurité en France et particulièrement à Paris."

    "Moi qui voyage beaucoup, je peux vous dire que ce n’est pas du tout comme cela dans le reste de l’Europe." nous déclare un homme d'une trentaine d'années. "J’ai la nationalité britannique et je me sens bien plus en sécurité à Londres par exemple. L’Allemagne et l’Espagne sont également plus accueillants pour les asiatiques."

     

    PHO5a7501a6-97d0-11e2-9e8c-934a72d0f2a3-805x453.jpg

     

     

  • La communauté asiatique dénonce les actes de délinquance de plus en plus nombreux dont elle est victime en France

    FOREIGN201504220846000459875536018.jpg

    Ce qui suit,est l'illustration qu'en Ftance et en bon nombre de pays occidentaux  les sacro-saints "Droits de l'homme" sont en fait devenus "Droits des gangsters et terroristes"et qu'il s'agit d'un mensonge et d'une duperie que de  dire que ces soi-disant "Droits de l'homme" sont universels.

    Depuis quelque temps, les vols dont sont victimes les touristes chinois en France –mais aussi les Chinois y résidant en permanence- font régulièrement la une des journaux. Plus largement, la communauté asiatique dénonce les actes de délinquance de plus en plus nombreux dont elle serait victime en France, se mobilisant même par le biais d'une grande pétition pour faire connaitre ce problème aux autorités. C'est dans ce contexte qu'on a appris qu'un homme d'affaires d'origine chinoise a écrit à Manuel Valls pour lui dire son incompréhension face à la gestion par la police française d'une « affaire simple », le vol de sa valise.

     

    L'homme en question n'est pas n'importe qui : c'est Meng Fanchen, ex-vice-président de Lafarge international, est l'un des intermédiaires les plus influents en Europe pour ouvrir les portes du marché chinois. Il a raconté son histoire dans un mail, détaillant comment il s'est fait voler sa valise, contenant une belle somme d'argent, dans le TGV à la gare Montparnasse de Paris. Il a le sentiment que la police n'a rien fait pour l'aider dans ce qu'il juge être une « affaire simple », alors que les caméras de la gare ont probablement filmé les voleurs sortant de la rame et qu'il bénéficie par surcroit de deux témoignages.

     

    Ne s'en laissant pas conter, il a voulu dire son histoire au premier ministre Manuel Valls en personne. Afin, notamment, dit-il « d'améliorer l'attractivité de Paris et de la France pour les voyageurs d'affaires internationaux et les investisseurs potentiels ». Le jour du vol, le 13 novembre 2014, il allait à Bordeaux, invité par le maire de la ville Alain Juppé, pour un sommet franco-chinois. Meng Fanchen, de nationalité allemande, mais vivant à Paris, n'a pas hésité à écrire, amer, à Manuel Valls, le 24 novembre dernier, soulignant qu'« avant d'être en France, j'ai travaillé et habité pendant 14 ans en Allemagne et 32 ans en Chine. Cet incident est le pire que j'ai jamais vécu jusqu'à présent, et je suis très surpris par la façon dont est géré ce type d'incident d'un point de vue de la sécurité ».

     

    Enfonçant le clou, il ajoute que « bien que deux témoins aient décrit le suspect et que la caméra de surveillance ait enregistré tout ce qui a eu lieu, jusqu'à présent, votre système de police n'a pas été en mesure , à ce jour, d'aider à identifier et à attraper le voleur », et encore que « ces choses peuvent se produire partout. Mais la suite donnée à cet incident est consternante pour l'image de la nation et de l'État français, où, à l'évidence, les droits de sécurité fondamentaux de ses résidents et des contribuables ne semblent pas être respectés et correctement protégés par le système de police ». A ce jour, a-t-il précisé, il attend toujours une réponse de Manuel Valls…

    Nouvelles en Bref

    Selon le département national chargé de la sécurité au travail, un bilan établi mercredi à 10h00 fait état de 19 morts à la suite de l'inondation de la mine de charbon Jiangjiawan dans la province du Shanxi (nord). Les secouristes ont retrouvé 19 corps et sont engagés dans une course contre la montre pour sauver les deux mineurs toujours bloqués dans le puits.

    Tous les yeux sont maintenant rivés sur la liste des gagnants du Ve Festival international du film de Beijing qui a été inauguré en grand la semaine dernière. Les prix Tiantan, ou prix Temple du Ciel, ainsi que sont appelés les honneurs les plus élevés, seront présentés le jeudi 15 aux gagnants qui seront sélectionnés parmi des centaines de films produits dans 103 pays. «Le dernier loup», une production sino-française réalisée par Jean-Jacques Annaud, et « The Taking of Tiger Mountain », l'épopée révolutionnaire du réalisateur Hark Tsui de Hong Kong sont deux films qui sont susceptibles d'émerger comme favoris pour les prix, selon plusieurs cinéphiles chinois au festival.

     

     

     

  • Les ressortissants chinois en France sont trop souvent victimes de violence

    d43d7e14de0d168dd2d404.jpg

    Selon le journal de la communauté chinoise Huarenjiebao publié en France, le 30 mars vers 23 heures, le patron du restaurant Pagode Hon Sing (鸿兴塔) et sa femme ont été attaqués par deux employés d'origine hongroise dans le département de la Seine-Saint-Denis voisin de Paris. L'une des victimes est morte et l'autre est blessée. Les deux suspects sont en garde à vue.

    Le rédacteur en chef du journal Huarenjiebao, Wu Changhong, qui est arrivé rapidement sur les lieux du crime, a affirmé que face à la multiplication des cas de violence contre la communauté chinoise en France, des ressortissants chinois ont signé une pétition réclamant une rencontre avec le premier ministre français Manuel Valls pour lui demander de garantir efficacement la sécurité et les intérêts de la communauté.

    Selon M. Wu, suite aux appels à la vigilance lancés constamment par l'ambassade de Chine en France, les ressortissants chinois font très attention à ne pas montrer leur argent et à ne pas porter de produits de marque.

    Le patron d'un restaurant chinois et sa femme attaqués brutalement par deux employés hongrois

    Originaires de Qingtian, dans le Zhejiang, les deux victimes se sont installées en France dans les années 1980. Cela fait plus de dix ans que Lin Huaping et sa femme Zheng Feiling, âgés respectivement de 60 et 54 ans, tenaient le restaurant en libre-service Pagode Hon Sing.

    Cette année, le couple a acheté avec ses économies de nombreuses années, un nouveau restaurant dans l'Eure, où les deux employés hongrois recommandés par des amis devaient commencer à travailler. Le 30 mars, le couple a amené les deux hommes au nouveau restaurant pour les aider à s'installer. Le soir même, vers 21 heures trente, au retour des quatre personnes à l'ancien restaurant, Mme Zheng s'est mise à préparer à manger au rez-de-chaussée en compagnie des deux employés, tandis que son mari regardait la télévision au premier étage.

    Au bout d'une heure environ, le mari est descendu au rez-de-chaussée pour voir où sa femme en était. Contre toute attente, les deux employés hongrois l'ont arrêté à l'entrée de la cuisine, lui demandant d'aller réparer la fuite d'eau dans les toilettes, où ils l'ont roué de coups de barre de fer jusqu'à ce qu'il perde connaissance.

    Lorsqu'il est revenu à lui, M. Lin, couvert de sang, s'est efforcé de se relever et a couru à l'extérieur du restaurant. Le voyant dans cet état, les passants ont immédiatement appelé la police. Les ambulanciers ont retrouvé Mme Zheng dans la chambre froide, mais il était déjà trop tard.

    Les restaurants peinent à trouver du personnel dans le climat de morosité économique en France

    Selon les médias, les deux criminels qui tentaient d'incendier le restaurant pour éliminer les traces de leurs actes ont été arrêtés par la police. La police judiciaire de Seine-Saint-Denis enquête sur le meurtre et la tentative de meurtre. Ce matin, un diplomate de l'ambassade de Chine en France, interviewé par le journal Fazhi Wanbao, a fait savoir que l'ambassade a désigné quelqu'un pour le suivi de l'affaire.

    « Mon frère Lin Huaping a été obligé d'embaucher ces employés hongrois, a confié son frère cadet à un journaliste du Huarenjiebao, car les affaires sont difficiles, notamment dans le contexte de la morosité économique en France. Dans le Grand Paris où nombre de Chinois ne veulent pas travailler dans la restauration, un secteur où les rémunérations sont faibles, il est très difficile de trouver des employés. »

    Le frère de Lin Huaping a déclaré qu'il comprenait l'existence de problèmes de sécurité, car un grand nombre de travailleurs étrangers peu qualifiés et parfois peu recommandables sont entrés en France après la signature de l'accord de Schengen. Le gouvernement n'est pas en mesure de gérer ces « travailleurs légaux » d'origine étrangère.

    La communauté chinoise souhaite rencontrer le premier ministre français

    Wu Changhong, le premier journaliste à arriver sur les lieux du drame, a indiqué à notre journaliste que la vie de Lin Huaping est hors de danger. Il a rencontré, à l'extérieur de sa chambre d'hôpital, les parents de Zheng Feiling qui lui ont demandé de ne pas révéler la mort de leur fille.

    Wu Changhong a rappelé que dans un pays comme la France où la peine capitale n'existe pas, l'emprisonnement à perpétuité est la peine la plus sévère et elle est d'ailleurs extrêmement rare. Seuls les auteurs impliqués dans des affaires comme l'attaque contre Charlie Hebdo risqueraient d'être condamnés à une peine à vie. Les jeunes suspects, comme les auteurs du meurtre perpétré au restaurant chinois, viennent souvent de familles très pauvres, et ont, au contraire, tout ce qu'il faut pour bien manger dans les cellules qui sont en plus bien chauffées ! Leurs conditions de vie en prison ne sont guère moins bonnes que chez eux. Par conséquent, le Code pénal français n'est que peu dissuasif pour eux.

    Selon M. Wu, suite à la multiplication des affaires de violence perpétrées contre les ressortissants chinois ces dernières années, la communauté chinoise prépare une pétition réclamant une rencontre avec le premier ministre français et demandant aux Chinois de descendre dans la rue. Le lendemain du meurtre, une pétition circulait parmi les membres du plus grand groupe Wechat en France. La pétition réclamait la solidarité de toute la communauté chinoise en France, demandait au gouvernement français et à la police française de prendre des mesures fermes et efficaces, ainsi qu'un calendrier précis pour résoudre les problèmes de sécurité, au lieu de ne songer aux bulletins de vote des Chinois qu'au moment des élections.

    M. Wu raconte de certains de ses amis se sont moqués de lui parce qu'il avait l'habitude de regarder de tous les côtés chaque fois qu'il sortait de l'hôtel à son retour en Chine à l'occasion de la Fête nationale l'année dernière. Il a dû leur expliquer que c'était une habitude prise après tant d'années de vie en France et difficile à corriger. L'ambassade de Chine émet souvent des appels à la vigilance destinés à la communauté chinoise. Tous les Chinois résidant dans le pays savent qu'il ne faut pas étaler sa richesse ou porter des grandes marques.

    « Par conséquent, je suis toujours habillé comme un ouvrier rural lorsque je suis en France », confie M. Wu.

     
    Source: french.china.org.cn
     
                                                     Nouvelles en Bref
     
    Atteignant un niveau record en sept ans, les actions chinoises ont pour la première fois depuis 2008 dépassé les 4.000 points, un palier psychologique clé.
     
    Les échanges entre le Parti communiste chinois (PCC) de la partie continentale et le Parti démocrate progressiste (PDP) de Taiwan seront impossibles si ce dernier continue de prôner "l'indépendance de Taiwan", a déclaré mercredi Ma Xiaoguang, porte-parole du Bureau des affaires de Taiwan du Conseil des Affaires d'Etat.
     
    Selon un expert, la récente explosion qui a eu lieu dans une usine de la province du Fujian, qui a blessé au moins 19 personnes, pourrait déclencher de nouvelles inquiétudes au sujet des projets d'installations chimiques.
     
  • Guangzhou ( Canton) ville la plus insécurisée de Chine,la police va redoubler d'efforts contre les étrangers en situation irrégulière

    chinaafricans.jpg

    La police de Guangzhou, capitale de la province du Guangdong en Chine du sud, a renforcé la répression en cours sur les étrangers qui entrent, vivent ou travaillent illégalement dans la ville.

    Selon la police, Guangzhou est la ville qui compte le troisième plus grand nombre d'étrangers sur la partie continentale de la Chine, après Beijing et Shanghai, avec environ 118 000 personnes enregistrées.

    Cependant, un professeur d'université a dit à la Télévision centrale de Chine en mai que les seuls Africains pourraient être plus de 150 000.

    Les marchands africains sont attirés par Guangzhou en raison de sa proximité avec les usines et autres installations de fabrication et des produits très bon marché, a précisé CCTV, ajoutant que la communauté africaine de la ville -16 000 personnes enregistrées- est la plus grande d'Asie.

    De nombreux marchands africains vendent les produits achetés à Guangzhou dans leurs pays d'origine.

    CCTV a ainsi cité le professeur Li Zhigang, de l'Université Sun Yat-sen de Guangzhou, qui étudie l'immigration africaine depuis 2006, et selon lequel que le nombre d'Africains présents dans la ville devrait fortement augmenter dans les prochaines années.

    Selon le professeur Li, les Africains ont contribué au développement économique de la ville, mais ils font aussi pression sur la gestion urbaine et les ressources sociales. Il a également déclaré que certains immigrés clandestins se rendent coupables de comportements criminels.

    Le Yangcheng Evening News d'hier a rapporté que la police de la ville a mis en place une équipe spéciale visant les étrangers non enregistrés.

    Elle dispose de 30 agents des SWAT, ainsi que de policiers en civil et d'experts en langues étrangères.

    Leur travail consiste à interroger les étrangers et vérifier leurs papiers.

    La police a déclaré que, après le lancement de la première campagne de répression, certains Africains ont émigré vers les zones en dehors de la capitale.

    La gestion des étrangers est encore à ses débuts, bien que la réforme de la Chine et l'ouverture aient commencé il y a plus de 30 ans, a déclaré au journal un fonctionnaire anonyme de l'administration des sorties et entrées de Guangzhou.

    Il a déclaré que certains criminels ont changé leur identité après leur entrée en Chine, et que les autorités de Guangzhou utilisent un nouveau système de comparaison de photos depuis l'année dernière, mais qu'il a encore besoin d'être amélioré.

    Ce fonctionnaire a également précisé que certains Africains se comportent violemment et agressent même la police lors des interrogatoires, ce qui fait que trois agents des SWAT sont habituellement présents quand un Africain est interrogé.

    Parfois, cinq policiers minces n'arrivent pas à contrôler un seul Africain grand et fort, a-t-il dit.

    Selon le journal, les forces de police de la ville cherchent aussi de l'aide auprès d'autres autorités parce qu'elles ne sont pas en mesure de gérer un aussi grand nombre d'étrangers.

    En vertu du droit chinois, toute personne qui fournit un logement aux étrangers qui entrent, travaillent ou vivent en Chine illégalement pourront être mis en détention jusqu'à 10 jours et subir une amende allant jusqu'à 20 000 yuans (3 249 dollars US).

    En juin 2012, plus de 100 Africains se sont rassemblés devant un poste de police à Guangzhou, provoquant des embouteillages, alors qu'ils protestaient contre la mort soudaine d'un Nigérian à la gare.

    Selon les médias locaux, le Nigérian avait refusé de payer la course d'une moto-taxi et une bagarre avait alors éclaté.

    La police a déclaré qu'il était soudainement tombé dans le coma au poste de police et qu'il était décédé malgré les efforts faits pour le réanimer.

    En 2009, plus de 100 Africains s'étaient également rassemblés devant le même poste après avoir appris qu'un Africain se soit tué en sautant depuis son domicile pour éviter un contrôle de passeport.

    Devant l'insécurité grandissante , de nombreux Chinois m'ont déclaré éviter de se rendre dans cette ville qu'ils n'aiment pas d'autant plus que la majorité ne parle pas ou ne veut pas parler le mandarin et qu'ils trouvent la ville sale. Personnellement, je trouve leur jugement exagéré. D'accord, concernant l'insécurité dans certains quartiers , mais concernant la saleté, ce n'est ni plus ni moins que beaucoup d'autres grandes villes chinoises.

    ecran.jpg

  • Paris ,la ville qui déçoit le plus les Chinois quand ils arrivent en Europe

    sans-titre.png

    Selon un récent reportage de la chaîne Bloomberg News, un virus frappe actuellement les touristes chinois en visite en  la capitale française : le « syndrome de Paris ». Sous l'influence des images et clichés véhiculés par les médias et le cinéma, les Chinois se rendant à Paris pour la première fois s'attendent à découvrir une charmante capitale européenne, classique, somptueuse et accueillante, mais se heurtent une fois sur place à la réalité parisienne : rames de métro bondées, serveurs rudes et expéditifs et pickpockets spécialisés dans le vol d'argent liquide. Les touristes en reviennent parfois traumatisés , bien loin de l'image romantique qu'ils ont depuis la Chine.

    Jiang He, un étudiant shanghaien de 20 ans, a rapidement déchanté après son arrivée à Paris. Il avait choisi Paris pour son premier voyage à l'étranger, mais à peine arrivé sur le sol français, à l'aéroport, il apprend que l'un des passagers chinois de son vol s'est fait dérober ses bagages. Jiang He a ensuite été surpris pas la quantité de mégots et d'ordures jonchant les rues de la ville lumière : « Je croyais que les villes d'Europe étaient très propres, mais j'ai trouvé Paris très sale, et ça n'a pas l'air de déranger les Français ».

     

    sans-titre.png

    Les Chinois sont influencés par ce qu'ils voient dans les médias et au cinéma, c'est pourquoi lorsqu'ils découvrent le « vrai » Paris, ils sont choqués par ce qu'ils voient. « Ils ont une image trop idéalisée de la France », estime Jean-François Zhou, directeur général d'Ansel Travel, agence de voyage spécialisée dans l'accueil de touristes chinois. « Pour certains, le séjour finit dans les larmes et ils jurent de ne plus jamais revenir ».

    La France voit dans cet afflux régulier de touristes chinois un élément crucial pour relancer son économie. Selon Thomas Deschamps, responsable des études à l'Office du tourisme de Paris, la région parisienne a accueilli 900 000 touristes chinois l'année dernière, ce qui représente une augmentation de 23 % par rapport à 2012. « Le nombre de touristes chinois continue d'augmenter, mais moins vite qu'avant », a-t-il précisé. D'après Jean-François Zhou, cette tendance est en partie liée à la lutte anti-corruption menée par Beijing, qui a fait chuter les dépenses des Chinois, mais également à leurs craintes concernant l'accueil qui les attend dans la capitale.

     

    images.jpg

     

    En 2012, les touristes chinois dépensaient en moyenne 59 euros à Paris, soit deux fois plus que les autres touristes étrangers. Ils sont donc souvent pris pour cible par les voleurs, d'autant plus qu'ils ont transportent  de grandes sommes en liquide. « Paris est une ville romantique, mais il faut être naïf pour croire que le crime n'y existe pas », juge un commissaire de police du 8e arrondissement. Aujourd'hui, la sécurité est la plus grande préoccupation des Chinois à Paris.

    Le syndrome du voyageur est un trouble fréquent, causé par la confrontation des touristes avec une réalité en décalage avec leurs attentes. Dans le cas du syndrome de Paris, les touristes ont une vision excessivement romantique de la ville. Jean-François Zhou explique que les touristes chinois ne s'attendent pas à trouver des locaux si peu aimables et des professionnels du tourisme si peu accueillants : « Les serveurs ne sont pas patients avec eux et ne parlent pas anglais. Nos clients sont souvent déçus par l'attitude des Parisiens ».

    images.jpg

     

    L'année dernière, la mairie de Paris a distribué un guide intitulé Paris en toute sécurité, également publié en chinois, dans lequel les touristes peuvent trouver des informations pratiques expliquant, entre autres, comment discerner les vrais policiers des imposteurs et les vrais taxis des faux ; comment se prémunir contre les vols de sacs ; et comment réagir en cas de vol ou d'agression. La ville a également augmenté les effectifs policiers dans les quartiers les plus touristiques et les grands magasins. La préfecture de Police de Paris a, quant à elle, mis en place une procédure de plainte simplifiée en 16 langues, comprenant le chinois. C'est pas mal , mais cela n'a diminué en rien les agressions dont sont victimes les Chinois.

    images6MFS1G3G.jpg

     

  • Suite à l'impuissance de la police française, l'ambassade de Chine en France appelle à nouveau les touristes chinois à la vigilance

    001fd04cfc22150a451b2e.jpg

    Selon un communiqué publié par l'ambassade de Chine en France, plusieurs voyageurs chinois appartenant à deux groupes touristiques distincts ont été victimes de vol ces derniers jours dans le département de la Seine Saint-Denis (93) situé dans la banlieue nord de Paris. Certains ont été blessés et plusieurs touristes ont subi des pertes matérielles.

    Au regard du nombre croissant de vols dont sont victimes les touristes chinois avec l'arrivée de la haute saison touristique, l'ambassade de Chine en France réitère ses appels à la vigilance à l'intention des touristes chinois en France.

    L'ambassade de Chine en France recommande aux agences de voyage en charge de l'arrivée des groupes touristiques chinois en France de prendre impérativement en considération les facteurs sécuritaires dans la mise en place des programmes et le choix des hôtels, notamment en évitant autant que possible de faire séjourner les touristes dans les arrondissements les moins sûrs ou dans certains départements autour de la capitale. En outre, elle conseille aux agences de voyage de tenir impérativement au courant les voyageurs de la situation sécuritaire en France, de les sensibiliser davantage à leur sécurité et de veiller à rappeler les consignes de sécurité aux voyageurs.

    La police française restant impuissante face à la violence, les Chinois qui vont en France doivent savoir que la société occidentale est une société bien plus dure que celle qu'ils connaissent dans leur pays. Le régime français ,comme beaucoup de régimes capitalistes  , a créé une société brutale où la loi du plus fort prévaut. Ceci augmenté par les associations malveillantes comme Amnesty International, Ligue des  Droit de l'homme, Human Right et autres gadgets qui systématiquement prennent la défense des malfrats , si bien qu'en France ce n'est pas le peuple qui est protégé par les "Droits de l'homme" , mais les gangsters et terroristes.

    Les Chinois ont une arme pour obliger le régime antidémocratique français à prendre des mesures les protégeant, faites ce que les Français d'aujourd'hui font le mieux , FAITES LA GREVE. FAITES LA GREVE DE LA FRANCE.

    Evitez ce pays dangereux tant que votre sécurité ne sera pas assurée.

    Par exemple allez à Bruxelles , et de là partez en groupes , accompagnés de policiers chinois en civil, visiter les lieux touristiques de la capitale française qui n'est qu'à 300 Km de Bruxelles . Le soir vous retournez loger à Bruxelles, la capitale européenne.

  • La France refuse les patrouilles de policiers chinois dans les sites touristiques parisiens

    001fd04cfc2214fcc13c01.jpg

     

    Le milieu diplomatique français souffle enfin. Selon l'agence Xinhua, un projet qui aurait fait l'effet d'une bombe a été discrètement rejeté : la Chine n'enverra pas de renforts policiers patrouiller dans les rues de Paris pour protéger les touristes chinois. La mesure en question, censée offrir une plus grande sécurité aux touristes de Chine ou d'autres pays asiatiques voyageant en France, a finalement été avortée.

    Le projet, qui avait vu le jour lors de la visite en Chine du président français au printemps 2013, avait lentement pris forme avant d'être rendu public. Il était considéré comme une façon de confirmer les liens d'amitié franco-chinois à l'occasion du 50e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques sino-françaises. Selon un accord conclu entre les deux pays, huit à dix policiers chinois francophones devaient effectuer des patrouilles dans plusieurs sites touristiques parisiens aux côtés de policiers français à partir de l'été 2014.

    Mais lors de sa récente visite à Beijing, le ministre français des Affaires étrangères est parvenu à convaincre les autorités chinoises que des moyens plus appropriés pouvaient être mis en place pour résoudre le problème de la sécurité des touristes chinois à Paris. Ses propositions comprenaient la mise en service d'une hotline permettant aux voyageurs chinois d'alerter la police en langue chinoise, et l'augmentation des effectifs policiers présents dans les sites touristiques.

    Selon une source française bien informée, « l'idée de faire venir des policiers chinois à Paris, bien qu'elle ne semble pas mauvaise au premier abord puisque cela rassurerait les touristes chinois, est en réalité mauvaise car elle reviendrait à dire que la police française est inefficace. Les gens en déduiraient que les policiers français sont moins bons que les policiers chinois, et cela entacherait la réputation de la police française ».

    Mais pour la Chine, les avantages à ce que le monde voie ses policiers fouler le sol d'un pays que l'on surnomme la « patrie des droits de l'Homme » auraient été nombreux.

    Bien que le projet ait été abandonné, le sentiment d'insécurité éprouvé par les voyageurs asiatiques en France est toujours présent. Ces derniers, qui portent souvent sur eux d'importantes sommes d'argent liquide, sont des cibles privilégiées des gangs de pickpockets.

    Paris fascine les Chinois, mais pour combien de temps encore ? Ils sont régulièrement victimes de vols depuis de nombreuses années, que ce soit à Paris même ou dans sa banlieue. Très préoccupée par ce phénomène, la Préfecture de police de Paris a finalement décidé de mener une campagne spéciale visant à protéger les touristes étrangers, et tout particulièrement les touristes asiatiques, qui sera rendue publique lprochainement

    Il existe une explication simple au fait que les Asiatiques soient plus vulnérables. En effet, ils se déplacent souvent en groupe et, friands d'articles de luxes, ils portent généralement de fortes sommes d'argent liquide, ce qui attire naturellement les voleurs. Selon le syndicat de la police de Paris, entamer une répression est indispensable, mais s'il n'y a pas d'augmentation des effectifs policiers, cette campagne pourrait être vaine.

    Les Chinois , quand ils arrivent en France, sont très étonnés de l'agressivité régnant n France. En Chine , la vie est beaucoup plus sécurisée surtout pour les étrangers accueillis chaleureusement  . En fait, être étranger en Chine est un privilège.

  • La Fédération européenne des professionnels du tourisme chinois demande une protection efficace des Chinois en France

    eftc.jpg

    Chen Mang, le président de la EFCT (la Fédération européenne des professionnels du tourisme chinois)

    Après le braquage d'un magasin chinois survenu à Paris le 9 février, Chen Mang, le président de la EFCT (la Fédération européenne des professionnels du tourisme chinois) basée à Paris, a adressé une lettre au président François Hollande, dans laquelle il exhorte les pouvoirs publics français à prendre des mesures efficaces pour protéger les vies et les propriétés des Chinois en France.

    Selon les médias français, vers 19h le 9 février, plusieurs braqueurs masqués et armés se sont introduits dans la boutique franchisée « Haitian », située tout près de la Tour Eiffel. Ils ont menacé à bout portant les employés, les ont aspergés d'essence, et ont blessé certains d'entre eux avant de s'enfuir avec de l'argent et des articles. Le montant des pertes est en cours d'évaluation. L'ambassade de Chine en France a immédiatement réagi en envoyant, dans un premier temps, des représentants sur place pour rencontrer les victimes.

    EFCT a constaté qu'au cours de l'année 2013, les Chinois voyageant dans l'Union européenne ont été victimes d'une centaine de vols avec violence (vol à la tire, braquage, agression, arnaque, etc.). En mars 2013, un groupe de touristes chinois ont été volés et agressés dans la banlieue nord de Paris.

    Dans sa lettre adressée au président français, Cheng rappelle que, grâce à l'évolution rapide des relations franco-chinoises, les touristes et les travailleurs chinois en France sont de plus en plus nombreux. Ceci a été favorable non seulement aux échanges entre les deux pays, mais surtout au développement de l'économie française. Malheureusement, les cas de vols et d'agressions visant les Chinois en France et dans toute l'UE sont de plus en plus fréquents, et constituent de graves atteintes à leur intégrité physique et à leurs propriétés.

  • Ne visitez pas Paris avec une grande quantité d'argent liquide sur vous et soyez constamment sur vos gardes!!!

    001fd04cfc2213192f2447.jpg

    Le nombre de touristes chinois pillés à Paris monte en flèche, à tel point qu'on est poussé à appeler le gouvernement français à renforcer l'ordre social, et les consommateurs à payer en carte de crédit au lieu de garder sur eux une grande quantité d'argent liquide.

    Ceci n'est pas le premier avertissement lancé aux autorités françaises. Si rien ne change, on peut conseiller aux touristes cghinois d'ignorer purement et simplement la France , voir de visiter Paris au départ de Bruxelles ,  1H20 en TGV ou en bus en gr

    Selon le site web du South China Morning Post citant le directeur du service consulaire de l'Ambassade de Chine à Paris, les rapports de cas similaires ont augmenté de plus de 10 % depuis 2012.

    Deux cas ont fait la une des médias ces derniers jours.

    Le 28 mai, des journalistes envoyés par CCTV en France pour couvrir le tournoi de Roland Garros ont trouvé les vitres de leur voiture cassées et leurs portefeuilles, portables et passeports, qu'ils avaient laissés dans la voiture, dérobés. Une source proche du dossier a confirmé cette affaire.

    La veille, le réalisateur Dong Dake, qui venait de regagner Paris après le Festival de Cannes, a retrouvé sa chambre d'hôtel saccagée. Il aurait perdu des équipements d'une valeur de 200 000 yuans et « d'innombrables photos » prises lors de rencontres.

    L'Ambassade de Chine à Paris a affirmé qu'il ne s'agissait pas là de cas particuliers. Le directeur du service consulaire Li Ping a fait savoir que l'Ambassade avait fait des démarches auprès du gouvernement français, et espérait que ce dernier prendrait les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des touristes et endiguer les actes illégaux.

    Des organisateurs de visites touristiques en Chine et à Paris ont souligné que ces dernières années, les touristes asiatiques, et particulièrement les Chinois, qui dépensent beaucoup pour faire les achats, faisaient plus facilement l'objet de vols. Comme le montrent des statistiques, chaque année, plus d'un million de touristes chinois vont en France et y dépensent 1 500 euros par personne en moyenne, soit 12 000 yuans.

    « Presque tous les jours, on peut lire des reportages sur des vols visant les touristes, a confirmé Zhou Jianfang, directeur général d'Ancel Travel, une agence de tourisme spécialisée dans les voyages entre la Chine et la France. Les malfaiteurs volent, et recourent même à la violence ».

    Selon Li Lang, responsable du marketing dans une agence de tourisme de Guangzhou, le fait que les voyageurs chinois qui achètent des produits de luxe aient l'habitude payer en argent liquide est l'une des raisons pour lesquelles ils font l'objet de vols : « Un bus rempli de voyageurs chinois est comme un véhicule qui transporte des lingots d'or ». Il a laissé entendre qu'un grand nombre d'agences de voyages ont inscrit sur la liste noire des chauffeurs et des hôtels soupçonnés d'être en rapport avec les malfaiteurs.