iles diaoyu

  • Le quotidien belge "L'Echo" publie un article expliquant l'appartenance des îles Diaoyu au territoire chinois

    media_xll_5146274.jpg

    Le quotidien belge "L'Echo" a publié dans son édition de mercredi un article écrit par l'ambassadeur de Chine en Belgique, M. Liao Liqiang, dans lequel le diplomate chinois a déclaré avoir trouvé récemment une carte de 1832 qui prouve que les îles Diaoyu font partie intégrante du territoire chinois.

    Il s'agit d'une carte dressée en 1832 par Pierre Lapie, lieutenant colonel de l'armée française et Lapie fils, capitaine d'Etat-Major de l'armée française. L'ambassadeur chinois l'a trouvée le week-end dernier dans la Librairie Schwilden de la Galerie Bortier à Bruxelles.

     



    Dans cette carte, les îles Diaoyu sont marquées clairement sous le nom de "Tiaoyu-Su" (appellation chinoise des îles Diaoyu sous les dynasties Ming et Qing).

    L' ambassadeur chinois a rappelé dans son article que les îles Diaoyu avaient déjà été découvertes par la Chine au début du 15e siècle et étaient administrées depuis en tant qu' îles affilées à Taiwan.

     



    Même dans la carte annexé au premier document japonais ayant évoqué les îles Diaoyu, Sangoku Tsuran Zusetsu (Aperçu général des trois royaumes), qui a été écrit en 1785, les îles Diaoyu sont marquées de la même couleur que celle de la partie continentale de la Chine, en les présentant comme faisant partie de la Chine, a fait remarquer M. Liao.

    La Chine a toujours préconisé de résoudre de manière appropriée les conflits territoriaux par le dialogue et la négociation, a réitéré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hong Lei, lundi lors d' un point de presse.

    Les îles Diaoyu et leurs îlots adjacents appartiennent à la Chine et font partie intégrante du territoire chinois depuis l' antiquité, et la Chine exerce une souveraineté incontestable sur ces îles, a-t-il rappelé.

    images.jpg

  • Les compatriotes de Taiwan et de Chine continentale s'unissent pour protéger la souveraineté nationale

    article_photo_1348548618228-1-HD.jpg

    Le différent qui oppose la Chine et Taiwan au Japon pourrait être l'élément qui rapprocherait les Taiwanais de la Chine continentale . Cet événement pourrait accélérer le processus de réconciliation des Chinois de part et d'autre du détroit de Taiwan.

     

    La Chine a indiqué lundi que les compatriotes à travers le détroit de Taiwan devaient s'unir pour protéger la souveraineté nationale et l'intégrité territoriale par des moyens respectifs, en partageant le sens de l'honneur de la Nation chinoise.

    Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Hong Lei a fait ces remarques, en réponse à une question concernant l'initiative de marins taïwanais d'aller pêcher dans les eaux des îles Diaoyu pour protéger leurs droits.

    Les compatriotes à travers le détroit doivent sauvegarder conjointement les intérêts fondamentaux de la Nation chinoise, a ajouté le porte-parole.

    La résolution et la volonté de la Chine de sauvegarder son intégrité territoriale sont fermes, a indiqué M. Hong, notant que des bateaux de surveillance maritime chinois patrouillaient et continueraient de patrouiller et de mener des activités de maintien de l'ordre dans les eaux des îles Diaoyu, afin que le pays y exerce son droit de juridiction.

     

    Huit navires des garde-côtes taïwanais et une quarantaine de bateaux de pêche avec 300 pêcheurs à bord se trouvaient dans les  parrages des îles Da


     

  • Les Chinois de France et de Belgique publient une déclaration de solidarité avec la Chine sur les îles Diaoyu

    F201209211659241462734421.jpg

    Des représentants des Chinois d'outre-mer en France ont organisé un forum à Paris et publié une déclaration commune.

    Le 18 septembre, jour marquant le 81e anniversaire de l'incident du 18 septembre, les Chinois d'outre-mer dans de nombreux pays du monde ont protesté contre les actes illégaux du Japon visant à « acheter » et violer la souveraineté de la Chine sur les îles Diaoyu.

    Au cours du forum organisé en France, les représentants ont décidé à l'unanimité de publier une « Déclaration des Chinois d'outre-mer à Paris », soulignant que les îles Diaoyu font partie du territoire historique de la Chine. Les Chinois d'outre-mer ont vivement protesté contre les actes illégaux du gouvernement japonais, ont exhorté le Japon à cesser immédiatement tous les actes enfreignant la souveraineté territoriale de la Chine, et ont fermement soutenu les initiatives du gouvernement chinois pour défendre sa souveraineté.

    1761670_3_cd7c_des-chinois-appellent-a-reprendre-les-iles_54a349bc345c2b11cbc44d871b6b5215.jpg

  • Des ONG pro-occidentales jouent les agents provocateurs en se mêlant aux manifestations spontanées contre le Japon

    En Occident on semble ne pas comprendre la réaction du peuple chinois face au Japon qui veut s'approprier des îles qui sont chinoises depuis l'antiquité . En fait , ces îles se rattachent naturellement à la province chinoise de Taïwan.

    1761670_3_cd7c_des-chinois-appellent-a-reprendre-les-iles_54a349bc345c2b11cbc44d871b6b5215.jpg

    Au cours des IXXeme et XXeme siècles , la Chine et le peuple chinois ont été spoliés tant par les occidentaux que par les Japonais. Les Japonais se sont comportés en Chine avec la même barbarie que les Allemands en Europe, dois-je rappeler le massacre de Nanjing?

    De plus les Japonais au contraire des Allemands n'ont jamais reconnu leurs crimes de guerre, ni expurgé leur extrême-droite . Ce qui fait que les Japonais ont gardé leur arrogance de la deuxième guerre mondiale  vis-à-vis des autres peuples asiatiques.

    12091623546227.jpg

    Sur cette photo on peut voir les activistes, agents provocateurs ,de l'ONG Canyu en train d'exciter la foule

    Alors que se déroulait de nombreuses manifestations  massives et spontanées dans de nombreuses villes de Chine, des ONG pro-occidentales téléguidées depuis Hong Kong tentaient de détourner les manifestants de leur objectif en les incitant à des débordements . Ces agents provocateurs espéraient jeter le trouble parmi les manifestants en les poussant à saccager les biens japonais mais aussi publiques.

    Heureusement , la population de Shenzhen est une population bon enfant qui comme lors de la manifestation de mai 2008 de soutient à la flamme olympique, dont je garde un souvenir impérisable ,a su montrer sa détermination tout en restant dans la légalité.

  • Chine:le Quotidien du Peuple parle de sanctions économiques contre le Japon

    581388_10151151585214763_1579300649_n.jpg

    Manifestation anti-japonaise

     

    Le Quotidien du Peuple, journal phare du Parti communiste chinois (PCC), a averti lundi dans un commentaire que les provocations du Japon concernant les îles Diaoyu pourraient mener à sa propre perte en cas de sanctions économiques.

    "Est-ce que le Japon préfère perdre dix ans, voire même revenir 20 ans en arrière?", s'interroge le journal.

    Compte tenu de l'interdépendance des deux pays, des sanctions économiques seraient "une arme à double tranchant" pour la Chine, qui est, en principe, opposée aux sanctions pour résoudre les disputes internationales et ne recourt à ce type de mesures qu'avec prudence, poursuit l'article.

    Mais pour les questions concernant sa souveraineté territoriale, la Chine répondra de front si le gouvernement japonais persiste à la défier.

    Considérant 'l'achat' par le Japon des îles Diaoyu en mer de Chine orientale équivalent à un ''vol", le journal estime que la Chine peut, conformément aux lois internationales, utiliser toutes sortes de leviers pour préserver sa souveraineté.

    La Chine n'a pas encore officiellement adopté de sanctions économiques à l'encontre du Japon, mais le conflit sur les îles Diaoyu jette une ombre sur le commerce sino-japonais, dont le tourisme et les ventes de produits japonais sont d'ores et déjà fortement touchés, indique le Quotidien du Peuple.

    Les entreprises japonaises ont calmement réagi, mais elles s'inquiètent du large et profond impact que le conflit pourrait exercer sur l'économie japonaise.

    Une guerre économique portera atteinte aux deux pays, mais la Chine a la volonté et la tolérance d'en assumer les conséquences qui seront plus désastreuses pour le Japon.

    Les manifestations contre l'"achat" des îles Diaoyu par le Japon se succèdent à travers la Chine ces derniers jours. Pour affirmer sa souveraineté, la Chine a envoyé des navires de surveillance pour patrouiller dans les eaux à proximité des îles Diaoyu.

  • La partie continentale de la Chine et Taiwan unissent leurs efforts face au Japon

    000bdb4a30240e0b8a6705.jpg

    Wang Yi, directeur du Bureau des Affaires de Taiwan du Conseil des Affaires d'Etat, gouvernement central, a appelé la partie continentale et Taiwan à s'unir pour préserver les intérêts généraux de la nation.

     

    Il s'est ainsi exprimé lors d'un symposium sur la coopération économique et les échanges culturels entre les deux rives du détroit de Taiwan qui s'est tenu dimanche à Kunming, capitale de la province du Yunnan.

     

    M. Wang a rappelé que l'avenir de la partie continentale et celui de Taiwan étaient à jamais liés et que malgré les désaccords existants entre les deux côtés, les populations des deux rives du détroit devaient mettre de côté leurs différends pour s'opposer à toute action qui porte atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation.

     

    "Face à l'ajustement de la situation internationale, les deux côtés doivent renforcer la coopération afin de promouvoir le développement pacifique des relations et maintenir la stabilité à travers le détroit", a-t-il poursuivi.

     

    Le président d'honneur du Kuomintang (KMT, parti au pouvoir à Taiwan) Lien Chan et le vice-président du KMT Lin Feng-cheng ont également participé à ce symposium.

     

    Les manifestations dans de nombreuses villes chinoises contre l'"achat" des îles Diaoyu par le Japon se sont poursuivies dimanche

     

    Manifestation à Shenzhen

    Des manifestations massives ont également eu lieu dans plusieurs villes, comme Xiamen, Hangzhou, Harbin, Nanjing, Hohhot, Changchun et Wuhan. Selon des journalistes de l'agence de presse Xinhua, la majorité des manifestants étaient pacifiques, malgré quelques incidents de pillage et de dégradation de voitures japonaises.

     

    Beaucoup de manifestants ont déclaré avoir répondu à des appels lancés en ligne sur des forums ou QQ, un service de messagerie populaire, tandis que d'autres ont dit avoir participé aux manifestations avec leurs entreprises ou des groupes sociaux.

     

    Hong Kong

    Selon un ami, à Guangzhou, capitale de la province du Guangdong (sud), plus de 10 000 personnes sont descendues dans la rue dimanche matin avant de se rassembler devant le consulat japonais,avec  des dégâts: voitures, bus retournés, vitrines cassées (tout ce qui est japonais est la cible).

  • Les îles Diaoyu sont chinoises depuis l'antiquité et personne n'ôtera plus à la Chine un pouce de territoire

    295151_425740450806725_201883723_n.jpg

    He Guoqiang, haut responsable chinois, a réitéré la ferme détermination de la Chine à sauvegarder sa souveraineté sur les îles Diaoyu.

    Ses remarques interviennent après que le gouvernement japonais a signé mardi un contrat bidon d'"achat" des îles Diaoyu et des îlots Nan Xiaodao et Bei Xiaodao avec leur soi-disant "propriétaire privé", afin de les "nationaliser".

     

    L'île Diaoyu et ses îlots affiliés sont partie intégrante du territoire chinois depuis l'antiquité et la Chine dispose d'une souveraineté indiscutable sur eux, a rappelé le dirigeant chinois.

    "Nous sommes déterminés à protéger notre souveraineté territoriale sur les îles Diaoyu," a indiqué M. He.

    Selon la loi internationale, l'île Diaoyu et ses îlots affiliés, précédemment envahis et occupés par le Japon, avaient été juridiquement rendus à la Chine après la fin de la guerre conformément à la Déclaration du Caire et à la Proclamation de Potsdam, a indiqué M. He au ministre polonais des Affaires étrangères.

    L'annonce de l'"achat" des îles Diaoyu par le Japon est une grave violation de la souveraineté territoriale chinoise, a indiqué M. He, ajoutant que l'initiative du gouvernement japonais constituait un déni absolu des résultats de la victoire de la Guerre mondiale contre le fascisme, ce qui était un sérieux défi à l'ordre international d'après-guerre.

    Le représentant de la Chine à l'ONU dépose officiellement une copie de l'annonce du gouvernement chinois sur les îles Diaoyu

    Le représentant permanent de la Chine auprès de l'ONU, Li Baodong, a rencontré jeudi le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, et a déposé auprès de l'organisation une copie officielle de l'annonce par le gouvernement chinois des points et des lignes de délimitation des eaux territoriales qui entourent les îles Diaoyu et les îlots qui s'y rattachent.

    La Chine a maintenant rempli toutes les obligations stipulées par la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, et a accompli l'intégralité du processus juridique requis par cette annonce.

    En vertu de l'article 16 de la Convention, les Etats côtiers doivent déposer auprès de l'ONU un document énonçant les lignes de base qui délimitent ses archipels, ainsi que la liste des coordonnées géographiques de ces lignes.

    Les patrouilles autour des îles Diaoyu montrent la détermination infaillible de la Chine à préserver sa souveraineté

    131850786_81n.jpg

    Un navire chinois de surveillance patrouille dans les eaux environnantes des îles Diaoyu le 14 septembre 2012. (Photo : Zhang Jiansong)