huangyan

  • Chine , l'armée met en garde les Philippines au sujet de l'île Huangyan:" N'essayez pas de prendre ne serait-ce qu'un centimètre du territoire chinois".

    67026087.jpgLe Quotidien de l'APL, journal officiel de l'Armée populaire de Libération (APL) de Chine, a mis en garde jeudi les Philippines au sujet de l'incident de l'île Huangyan, déclarant que les forces armées chinoises ne permettront jamais à quiconque d'ôter à la Chine sa souveraineté sur l'île Huangyan.

     

    Sur cette banderole: Navires philippins HORS DES ILES HUANGYAN

    Des pêcheurs philippins naviguent dans la zone du récif de Scarborough.



    "Nous souhaitons indiquer qu'aucune tentative d'ôter à la Chine sa souveraineté sur l'île Huangyan ne sera tolérée par le gouvernement, le peuple ou les forces armées de la Chine", a indiqué le quotidien dans un article signé intitulé "N'essayez pas de prendre ne serait-ce qu'un centimètre du territoire chinois".

    Au contraire, il serait sage de renoncer à ce genre de tentative et de respecter les règles internationales afin d'obtenir le pardon du peuple chinois et de la communauté internationale.



    La Chine a fait preuve de retenue au sujet de l'incident de l'île Huangyan. "Si certains confondent la bonté de la Chine avec de la faiblesse et considèrent le pays comme un 'dragon en papier', ils se trompent lourdement", ajoute l'article.

    La Chine a trop été humiliée, sa souveraineté violée et son territoire découpé, lorsque le pays était pauvre et faible.

    La Chine mène actuellement une politique étrangère indépendante et pacifique. Elle n'usera pas de sa force pour intimider les plus faibles, ni ne tolérera aveuglement les tours joués par autrui, tout particulièrement en ce qui concerne son intégrité territoriale, sa dignité nationale et sa stabilité sociale.

     



    Il est évident que la partie philippine n'a pas réalisé qu'elle commettait de graves erreurs, bien qu'un mois se soit écoulé depuis le début de l'incident, indique l'article.

    A l'inverse, les Philippines renforcent leurs efforts pour intensifier les tensions. Le pays a en effet continué d'envoyer des vaisseaux du gouvernement dans la lagune de l'île Huangyan et a fait à plusieurs reprises des remarques erronées ayant induit en erreur le public philippin et la communauté internationale et provoqué la colère du public, nuisant ainsi aux relations bilatérales.



    La situation est peu encourageante, indique l'article.

    La souveraineté de la Chine sur l'île est basée sur des fondements à la fois historiques et juridiques. Peu importe les tours que les Philippines chercheront à jouer, le fait que l'île Huangyan appartienne à la Chine ne changera jamais, rappelle l'article.

     

    La Chine est prête à l'escalade des tensions sur l'île de Huangyan

    La vice-ministre chinoise des Affaires étrangères Fu Ying a confié que la Chine n'est pas optimiste quant à la situation concernant l'île de Huangyan, et que le pays est pleinement disposé à répondre à toute action que feront Philippines pour désamorcer la situation.

     

    Mme Fu a fait ces remarques lors de sa rencontre avec Alex Chua, chargé d'affaires de l'Ambassade des Philippines en Chine, hier, selon un communiqué de presse du ministère chinois des Affaires étrangères publié aujourd'hui.

    Mme Fu a souligné lors de la réunion que l'île Huangyan appartient à la Chine.

    « La partie chinoise a également fait tous les préparatifs en vue de répondre à toute escalade de la situation initiée par le côté philippin », a prévenu Mme Fu.

     

    Mme Fu a déclaré que la partie chinoise maintient sa position de recherche de solutions diplomatiques à la situation actuelle, et que la Chine demande à nouveau instamment à la partie philippine de répondre sérieusement aux préoccupations de la Chine et de traiter correctement la question.