hu jintao

  • Quelle est cette femme mystérieuse garde du corps des dirigeants chinois ?

    001aa0bab90b123e73d83f.jpg

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6650/zh/archive/2012/12/21/quelle-est-cette-femme-mysterieuse-garde-du-corps-des-dirige.html

    Reading the article in English http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6650/en/archive/2012/12/21/quelle-est-cette-femme-mysterieuse-garde-du-corps-des-dirige.html

     

    001aa0bab90b123e73d840.jpg

    Cette femme très discrète qu'on a souvent pu apercevoir aux côtés des hauts dirigeants chinois est le premier garde du corps féminin du président ou du premier ministre.

    001aa0bab90b123e73d83b.jpg

    La voici protégeant le Premier ministre Wen Jiabao que les Chinois appellent affectueusement Wen Yeye (

    Grand-père Wen)

    001aa0bab90b123e73d841.jpg

    En réalité, elle est non seulement experte en kung-fu, mais elle a aussi été la lauréate de l'élection Miss Beijing.

     

     

  • Hu Jintao : le concept de développement scientifique devient une pensée directrice du PCC

    F201211081155482214614781.jpg

    中国要阅读的文章:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6292/zh/archive/2012/11/08/hu-jintao-le-concept-de-developpement-scientifique-devient-u.html

    Reading the article in English:http://fp.reverso.net/wang888-skynetblogs/6292/en/archive/2012/11/08/hu-jintao-le-concept-de-developpement-scientifique-devient-u.html

    Hu Jintao a déclaré jeudi à Beijing que la théorie du concept de développement scientifique est le plus important acquis du Parti communiste chinois (PCC) des dix dernières années, ajoutant qu'elle est devenue une pensée directrice pour le Parti.

    "De même que le marxisme-léninisme, la pensée de Mao Zedong, la théorie de Deng Xiaoping et la pensée importante de la 'Triple Représentation', le concept de développement scientifique fait partie des pensées directrices à suivre fidèlement et durant une très longue période par notre Parti", a déclaré M. Hu devant plus de 2 200 délégués réunis pour l'ouverture du 18e Congrès national du PCC.

    Le concept de développement scientifique a été proposé par le 16e Comité central du PCC en 2003, alors que le pays connaissait une rapide croissance économique et était confronté à l'émergence d'une série de problèmes, dont la consommation excessive des ressources, la grave pollution de l'environnement et le fossé croissant entre les riches et les pauvres.

    Ce concept défend les intérêts du peuple et préconise un développement complet, coordonné et durable. Lors du 17e Congrès national du Parti, ce concept a été inclus dans les Statuts du PCC.

    Au cours des dix dernières années, la Chine est passée de la sixième à la deuxième place du monde en termes d'agrégats économiques. Ses forces productives sociales, sa puissance économique et son niveau scientifique et technique ont franchi un nouveau palier. La puissance globale du pays, sa compétitivité et son influence à l'échelle internationale ont également connu de grands progrès.

     

  • La Chine, acteur global. Ah si plus d'hommes politiques connaissaient la Chine comme JP Raffarin

    raffarin%20chine.jpg

    Voici le post de ce 16 mai signé JP Raffarin publié sur son blog.

    Trois rencontres une conclusion !
    Au cours de mon actuel voyage en Chine j’ai eu l’occasion de rencontrer successivement, le Premier Ministre, Wen Jiabao, le Vice Premier Wan Qishan et le Maire de Pekin, Guo Jinlong.
    Ma conclusion est simple, la Chine développe avec tous les continents des relations spécifiques mais d’intensité équivalente : l’Europe comme les USA, l’Afrique comme l’Amérique Latine… Si la crise européenne est suivie de manière très attentive et la confiance dans la solidité de l’économie de la Zone euro
    réaffirmée fortement et régulièrement, la Chine ne met pas tous ses oeufs dans le même panier.
    La stratégie chinoise est vraiment globale, sans ennemis, sans alliés privilégiés. Le raisonnement est le « gagnant-gagnant ». La Chine avance avec ceux qui veulent avancer avec elle. Rares sont ceux qui ne veulent pas progresser avec elle. La Chine fredonne : « aimer et se sentir aimé … »

     

    RAFFAR~1.JPG

    Ce commentaire de monsieur Raffarin me conforte dans l'idée et impression dont je suis imprégné depuis longtemps , à savoir que quand on est en Chine ,on comprend que l'Europe et même l'Occident tout entier ne sont plus le centre du monde.

    Quand on suit l'actualité chinoise ,diplomatique et politique, on se rend compte qu'il n'y a pas une semaine sans visites en Chine  d'hommes d'Etats ou chefs de gouvernement venant des quatre coins du monde, de même si ce n'est le Président Hu Jintao ou le Premier ministre , il y a toujours un haut personnage de l'Etat en visite quelque part dans le monde.

    Contrairement aux Etats-Unis qui cherchent sans cesse à étendre son hégémonie sur le monde , ou l'Europe dont ses relations sont tissées avec condescendance vis-à-vis de bien des pays comme en Afrique ou en Amérique du sud .Ce qui frappe c'est que la manière dont les autorités et diplomaties chinoises traitent leurs partenaires est  absente de marques de suppériorité . Les Chinois, ne cherchant nulle part au monde à étendre leur hégémonie , désirent nouer des relations d'amitié avec tous les peuples et gouvernants de la planète.

     

  • Yue Jie ,dissident, faux écrivain ,vrai menteur

     

    Comme tous les dissidents, Yue Jie n'a pas de soucis à se faire pour son avenir. L'Occident est généreux pour ceux qui critiquent et calomnient les autorités chinoises , et plus ils chargent celles-ci de tous les maux plus les dissidents trouvent de généreux "sponsors".

    Il suffit de reprendre quelques phrases de ce pseudo-écrivain pour comprendre que Yue Jie est aussi éloigné de la vérité qu'une prostituée de la vertu.

    Ici, il compare le Vice-président Xi Jinping à Hitler mettant en doute la déclaration du Premier ministre de Singapour,qui avait comparé Xi Jinping à Mandela.

    Xi Jinping ne ressemble pas plus à Mandela qu’Hitler ne ressemblait à Roosevelt. Mandela a passé 27 années au fond d’un cachot pour défendre la liberté et les droits de l’Homme. Voilà les «mésaventures personnelles» de Mandela. À sa sortie de prison, dans un esprit de pardon et de bienveillance, il a transformé la société sud-africaine en un lieu où toutes les ethnies ont droit de cité. C’est un homme qui a grandement mérité son prix Nobel de la Paix.

    Enfant d’un haut responsable temporairement déchu du pouvoir, Xi Jinping fut envoyé dans un village pauvre de l’Ouest de la Chine lors de l’une des campagnes politiques de Mao. Il n’a jamais émis aucun reproche ni aucune critique sur cette période. Au contraire, il a affirmé que cette période «d’amertume dévorante» n’avait fait qu’accroître sa loyauté envers le Parti communiste.

    Cette déclaration de Yue Jie est antinomique au portrait  élogieux de Xi Jinping que Herman Van Rompuy , Président du Conseil européen m'a dressé lors d'une interview impromptue.

    Autre mensonge de Yue Jie :Depuis la répression des manifestations de la place Tian'anmen, en 1989, les Chinois ne croient plus en la légitimité du Parti.

    Il suffit de se promener en Chine , de parler avec les Chinois pour voir et comprendre la satisfaction qu'ils ont de leurs dirigeants ,qu'ils sont assez critiques de la révolution culturelle tout en considérant les événements de la place Tian'anmen comme un accident et une péripétie de leur histoire.

    Autre paragraphe  propagandiste de Yue Jie qui doit lui attirer l'assentiment de ses commanditaires occidentaux.

    Les gens disent que Hu Jintao et Xi Jinping viennent de factions politiques différentes. Selon eux, Hu Jintao, issu de la Ligue des jeunesses communistes, serait plus populiste, tandis que Xi Jinping, qui représente les «princes héritiers» (fils et filles de hauts dirigeants), serait plus au service des provinces côtières, plus aisées. Je pense pour ma part qu’ils ne sont pas vraiment différents.

    L’un comme l’autre ne sont rien d’autre que les représentants des quelques centaines de familles qui composent l’aristocratie chinoise. Ils ne sont pas au pouvoir parce qu’ils sont doués et intelligents, mais précisément parce qu’ils sont médiocres. Ils sont ce qu’ils sont aujourd’hui parce qu’ils ne représentent aucun danger pour les groupes d’intérêts spéciaux qui dirigent la Chine.

    Traiter de médiocre Hu Jintao est évidement une apréciation partisane et les seuls résultats obtenus par le Président chinois ne font que démentir ces propos diffamants.

    Son livre, intitulé « Le Meilleur acteur de la Chine : Wen Jiabao », est une attaque frontale contre le Premier ministre qui n'est qu'un ensemble de salmigondis de mensonges .Le bilan objectif que l'on dresse de l'action du Premier-ministre suffit à balayer les arguties subjectives de ce  détracteur.

    Yue Jing aurait voulu que Hu Jintao soit le Mikhaïl Gorbatchev ou le Boris Eltsine de la Chine. Mais Hu Jintao n'a pas voulu être l'homme des Etats-Unis qui auraient voulu en faire le fossoyeur de la Chine.Voyez plus tôt:

    l y a dix ans, le«prince héritier» chinois, Hu Jintao, visitait les États-Unis, où il était reçu avec le plus grand respect. À l’époque, le peuple chinois nourrissait de très grands espoirs pour son mandat, sans parler d’une grande partie des élites politiques occidentales et des experts chinois. Le gouvernement américain désirait l’acquérir à sa cause .

    En Occident on aime pousser et financer n'importe quel scribouilleux pour autant qu'il mette la Chine au pilori. Plus il ment , plus il travesti la vérité plus ces affabulateurs sont portés aux nues.

  • L'économie chinoise restera une source d'espoir et un moteur de croissance pour l'économie mondiale en 2012

     

     

    Pas de crise en vue pour l'économie chinoise. Bien au contraire, en pleine vitalité, elle restera une source d'espoir et un moteur de croissance pour l'économie mondiale en 2012.

    Certains économistes occidentaux, tels que le lauréat du prix Nobel Paul Krugman, connu pour ses analyses économiques mais aussi pour son jugement sévère envers l'économie chinoise, a récemment mis en garde contre une éventuelle crise en Chine.

    Selon eux, le ralentissement de la croissance, la chute des prix des matières premières et de la bourse sont des signes montrant que la bulle spéculative immobilière du pays va imploser.

    Cependant, de tels avertissements sont purement exagérés et ne sont pas le reflet de la réalité de l'économie chinoise.

    L'économie chinoise était parmi les premières à rebondir lors de la crise financière en 2008. En 2009, la Chine a atteint un taux de croissance de 8,7%, plus important que celui des pays développés qui ont connu une chute moyenne de 3,2%, mais aussi plus important que ceux des économies émergentes (2,4% en moyenne).

    Bien que la croissance économique chinoise ait connu un ralentissement, la Chine aurait pu atteindre un taux de croissance de 9% en 2011 face à la faible croissance en Europe et aux Etats-Unis.

    Ceux qui ont mis en garde contre un effondrement économique en Chine ont sous-estimé les capacités du gouvernement chinois à affronter les risques financiers.

    La Chine possède un arsenal puissant et flexible de régulations macroéconomiques qui lui permettent de prendre des mesures efficaces afin d'éviter une crise dans le secteur de l'immobilier.

    Le monde est actuellement sujet à des menaces tenaces : la crise de la dette de la zone euro persiste, la reprise économique américaine s'arrête et les activités économiques des économies émergentes ont ralenti.

     

     

     

    P1000235.JPG

    Shenzhen et ses boutiques de luxe



    Dans son discours prononcé à l'occasion du Nouvel An, le président chinois Hu Jintao a déclaré que la Chine allait accélerer la restructuration économique, maintenir la forte dynamique de la croissance économique et aider à réaliser un développement commun.

    En accord avec cette esprit, la Chine va poursuivre son assainissement économique, sevrer son économie de sa forte dépendance des exportations et se concentrer davantage sur son marché intérieur.

    Une économie chinoise axée sur la consommation et soutenue par une population de 1,3 milliard d'habitants, va créer un marché domestique important pour les produits et les services provenant du monde entier, générer des emplois et soutenir elle-même et les autres économies.

    En tant que véritable amie et partenaire de ses voisins et engagée dans la coopération régionale et le développement commun, une Chine prospère bénéficie à tout le monde au-delà de ses frontières.

    Les dirigeants chinois se sont également engagés à réduire les barrières commerciales et à renforcer l'intégration régionale dans la région Asie-Pacifique.

    Ces engagements pris par les dirigeants chinois montrent que la coopération régionale entre la Chine et ses voisins va être renforcée en 2012.

    Malgré les obstacles à venir en 2012, la Chine va continuer à travailler avec le reste du monde pour affronter les défis économiques et donner un élan important à l'économie mondiale.

  • Le président chinois appelle à promouvoir la paix et le développement dans le monde

     

     

    Le président chinois Hu Jintao a appelé samedi à promouvoir la paix et le développement dans le monde dans son allocution de Nouvel an.

    Hu Jintao a adressé ses voeux de Nouvel an aux auditeurs et téléspectateurs chinois et étrangers sur les ondes de la Radio Chine internationale, de la Radio nationale de Chine et de la Télévision centrale de Chine.

    La paix, le développement et la coopération sont dans l'intérêt commun des peuples de tous les pays. Actuellement, la multipolarisation et la mondialisation économique s'accélèrent et la coexistence entre les pays s'approfondit de jour en jour, alors que l'instabilité et l'incertitude sur la reprise de l'économie mondiale augmentent. Les questions internationales et régionales brûlantes s'enchaînent également les unes après les autres, et la paix et le développement du monde font face à de nouvelles opportunités, mais également à de nouveaux défis, a noté Hu Jintao.

    Sur la base des Cinq principes de la coexistence pacifique, la Chine adhérera comme toujours à la politique de maintien de la paix mondiale et de promotion du développement commun, insistera sur la politique extérieure d'indépendance et de paix, poursuivra sur la voie du développement pacifique et restera fidèle à la stratégie de réciprocité, a fait remarquer le président chinois.

    La Chine continuera à développer les échanges amicaux et la coopération mutuellement bénéfique avec les autres pays et participera activement à la coopération internationale en matière de questions de la planète, selon le président chinois.

    2011 constitue la première année du 12e Plan quinquennal (2011-2015). Face à une situation internationale complexe et à la tâche ardue de réforme et de développement à l'intérieur du pays, le peuple chinois a conjugué ses efforts pour promouvoir la réforme et l'ouverture ainsi que la modernisation socialiste, et pour maintenir une croissance économique stable et relativement rapide, a poursuivi Hu Jintao.

    La Chine a intensifié ses échanges et la coopération avec les autres pays. Elle a également participé activement à la coopération internationale dans le maintien de la stabilité économique mondiale, la réforme de la gestion économique internationale et la résolution des questions mondiales et régionales d'importance majeure, contribuant ainsi à la paix et au développement du monde, a-t-il affirmé.

    "Je suis persuadé qu'avec les efforts conjoints de tous les peuples, nous parviendrons à surmonter toutes les difficultés sur la voie de développement et à réaliser de nouveaux progrès dans la construction d'un monde harmonieux jouissant d'une paix durable et d'une prospérité commune", a déclaré le président chinois.

    Source Xinhua

    Le président chinois Hu Jintao a appelé dans son discours dimanche à une confiance renforcée pour l'accomplissement des objectifs de 2012, à l'occasion de la célébration du nouvel an en compagnie d'autres hauts dirigeants et conseillers politiques.

    "Pour accomplir les missions de cette année, nous devons renforcer notre confiance, confronter les problèmes difficiles et avancer avec un esprit pionnier", a indiqué le président chinois.

    La Chine doit s'en tenir à la voie du socialisme à la chinoise, soutenir et adhérer au système et aux théories du socialisme à la chinoise, et " avancer vers ses objectifs avec une confiance sans limite", a-t-il souligné.

    Il a appelé à des efforts pour résoudre les problèmes liés au développement économique et social, et à surmonter les divers risques et défis tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays.

    Des progrès doivent être accomplis dans la transformation de mode de développement économique, l'approfondissement de la réforme et de l'ouverture, et l'amélioration des conditions de vie du peuple, a-t-il ajouté.

    Hu Jintao a prononcé ce discours lors d'une réception organisée par le Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC).

    Les autres hauts membres du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du Parti communiste chinois, à savoir Wu Bangguo, Wen Jiabao, Jia Qinglin, Li Changchun, Xi Jinping, Li Keqiang, He Guoqiang et Zhou Yongkang, ont également assisté à cette réception présidée par Jia Qinglin, président du Comité national de la CCPPC.

    Parmi les invités se trouvaient également les hauts responsables des comités centraux des partis non-communistes et de la Fédération nationale de l'industrie et du commerce de Chine, des responsables du gouvernement central, ainsi que des représentants de différents milieux et groupes ethniques.

  • Meilleurs voeux à la Chine, au Président Hu Jintao , au peuple chinois et à tous les amis de la Chine

    Que souhaiter à la Chine si ce n'est de continuer son redressement pacifique dont toute la planète profite. Aux Camarades Hu Jintao et Wen Jibao je souhaite qu'ils terminent leur mandat comme ils l'ont exécuté , c'est-à-dire de manière exemplaire . Si le "Prix nobel de la paix" n'était pas un foutoir de vieillards séniles et serviles , l'un comme l'autre méritent ce prix. Mais vu ce que ce prix est devenu , finalement c'est bien qu'ils ne l'aient pas.

     

    001aa0c6c27e0faf6fe529.jpg

    Au Vice-président Xi Jinping , vu que cette année il devrait être appelé aux plus hautes fonction, je souhaite de marcher dans les traces de son prédéssesseur.

    Je souhaite que le peuple Chinois continue  à voir son niveau de vie s'élever, qu'il continue à rattraper son retard vis-à-vis des peuples européens et américains. Une pensée spéciale pour les Mingongs en espérant que les autorités se pencheront sur leurs problèmes et que leur sort sera amélioré.

    Je souhaite que les pays où des problèmes entre ethnies ou communautés existent , prennent exemple sur la Chine où  règne l'harmonie entre les 56 ethnies.

    Je souhaite aux moines du Tibet qu'ils se rendent compte qu'ils ne représentent pas les Tibétains qui veulent continuer à vivre en bonne entente avec les autres Chinois. Que ces moines cessent d'écouter ceux dont le but est de mettre le Tibet ,voir la Chine sous domination étrangère.

     

    Je souhaite que les renégats qui travaillent à entraver la bonne marche des affaires Chinoises se rendent compte qu'ils ne sont que l'instrument de puissances étrangères dont le but a toujours été de nuire à la Chine. Que ceux qui ont été justement condamnés profitent de leur passage en prison pour changer et mettre leur intelligence au profit de bien et se rendent compte que le peuple Chinois ne veut pas que ces gens qui ont choisi souvent par cupidité , parfois par aveuglement de travailler pour des puissances occultes ne mettent à mal la marche vers le bien-être que connaît le pays .

    En résumé, je souhaite que les "30 Glorieuses" chinoises continuent vers un siècle d'années d'or.

    001aa0c6c27e0faf6fe20c.jpg

     

     

     

  • La bande de dalai lama exploite les immolations de moines de façon scandaleuse

    « Une seule immolation par le feu en Tunisie a conduit, comme disent certains, au printemps arabe et à un soutien international. Au Tibet, nous avons treize cas et rien ne se passe. », se désole Lobsang Sangay, le soi-disant nouveau Premier ministre du gouvernement tibétain en exil lors d’une conférence de presse ce samedi 26 novembre 2011 à Paris.

    Donc vous voyez , l'immolation de moines était préméditée , organisée et téléguidée depuis l'Inde par dalai lama et ses sbires.Ils croyaient ,ces comploteurs séparatistes provoquer une révolution en Chine et renverser le pouvoir chinois.

    En Tunisie , c'est un citoyen qui s'est immolé , en Chine ce sont uniquement des religieux. En Tunisie , nous avions une dictature et une situation économique catastrophique laissant la population dans la misère.En Chine, nous avons des dirigeants éclairés qui ,suite à une réussite économique exemplaire pour la monde entier ,a sorti des centaines de millions de citoyens hors de la pauvreté .

    Ce Lobsang Sangay n'a évidemment aucune légitimité , pas plus que son prédecesseur . Comme lui il ne représente qu'une clique de gens qui ont trahi , travaillé pour la CIA , comploté et fuit le Tibet quand il a été libéré.

    Tous les pays du monde reconnaissent que le Tibet fait partie de la Chine . Pour les Tibétains , les vrais , ceux qui descendent des anciens serfs , ceux qui ont été torturés ,exploités ,anéantis par dalai lama et les théocrates qui l'entourent , il n'y a outre les autorités centrales dont le le président Hu Jintao et le premier ministre Wen Jiabao que Padma Choling  le Président du Gouvernement populaire de la Région autonome du Tibet qu'ils reconnaissent. Et aucun ne veut revivre sous le joug de dalai lama et sont très heureux de l'évolution de leur niveau de vie et de liberté actuelles. 

    Lobsang Sangay a dû se contenter d'une réception dans la mairie du XIe arrondissement de Paris. Aucun entretien officiel avec un membre du gouvernement français n'est prévu.

  • Le Président chinois parle des prix des marchandises, de l'énergie et de la sécurité alimentaire dans son discours au G20

    Au G20 , s'adressant aux dirigeants des plus grandes économies du monde , Hu Jintao a donné ses recettes pour un monde meilleur et remettre sur ses rails l'économie mondiale et surtout , celle des pays développés.

    Vu les succès engrangés par la Chine on devrait espérer que les chefs d'Etat de ces pays écoutent et suivent les conseils d'un homme qui a réussi là où tout le monde a échoué . Mais ces leaders de ces pays dits "grands" sont- ils amènent de conduire leur pays comme le font si bien les dirigeants chinois et sont-ils capables de laisser tomber leur ego.

    Le président chinois Hu Jintao a prononcé un discours vendredi au sommet du G20 sur les problèmes importants comme la fluctuation des prix des marchandises de base, l'énergie, la sécurité alimentaire et l'emploi. Concernant la fluctuation des prix des marchandises de base, M. Hu a déclaré que le G20 doit se concentrer sur les trois aspects suivants:

    Premièrement, chercher un équilibre entre la stabilisation des prix des marchandises de base et la promotion de la croissance économique mondiale.

    Le G20 doit adopter des mesures pour accroître la capacité de production, stabiliser l'offre et la demande, renforcer la supervision, augmenter la transparence des transactions du marché et enrayer la spéculation afin de maintenir la stabilité des prix des marchandises de base à un niveau raisonnable.

    Deuxièmement, atteindre un équilibre équitable entre la stabilité des prix des marchandises de base et assurer la sécurité alimentaire et énergétique mondiale.

    Le G20 doit prendre des mesures concertées dans les domaines tels que l'économie réelle, le commerce et la finance, et établir un système de promotion avancé pour la recherche et le développement des technologies en matière d'énergie et d'agriculture, a-t-il souligné.

    M. Hu a poursuivi en indiquant que le G20 doit également bâtir un système commercial international non discriminatoire afin de promouvoir un développement solide, stable et méthodique du marché international des marchandises de base.

    Troisièmement, atteindre un équilibre entre la stabilisation des prix des marchandises de base et la promotion du développement et de la coopération au niveau international. Les nations du G20 doivent valoriser les transferts de technologie et le soutien financier pour les économies en développement, et les aider à assurer la sécurité en matière d'énergie et de sécurité alimentaire.

    Concernant le secteur de l'énergie, en accordant la priorité à l'économie, en dépendant des ressources domestiques, en encourageant les différents modèles de développement et en protégeant l'environnement, la Chine oeuvre pour construire un système de fourniture d'énergie stable, économique, propre et sûr.

    Le leader chinois a également déclaré que son pays s'efforce d'appliquer la politique d'autonomie alimentaire en augmentant les investissements dans l'agriculture, en améliorant les installations d'irrigation agricole et en valorisant le développement dans les sciences et technologies agricoles afin d'élever la productivité alimentaire et agricole dans son ensemble.

    Concernant l'emploi, Hu Jintao a déclaré que les membres du G20 doivent donner la priorité à la stabilisation et à l'augmentation de l'emploi, notamment de l'emploi des jeunes et des personnes vulnérables dans le développement socioéconomique, ajoutant qu'ils doivent promouvoir l'emploi via la croissance et maintenir la croissance via l'emploi.

    La Chine a toujours considéré le plein emploi comme mission majeure pour assurer et améliorer les conditions de vie de la population, et il s'agit également d'une mesure importante pour accroître la demande domestique, a expliqué M. Hu.

    Il a ajouté que l'application des stratégies sur l'emploi et des politiques actives en la matière ont maintenu un secteur de l'emploi généralement stable, qui contribue également considérablement à la reprise de l'économie mondiale et à la réduction du chômage.

    Lors du sommet du G20, le président chinois a discuté des relations bilatérales et de la coopération dans le cadre du G20 avec un certain nombre de dirigeants étrangers et chefs d'organisations internationales comme le Premier ministre britannique, David Cameron, la chancelière allemande, Angela Merkel, le Premier ministre japonais, Yoshihiko Noda, le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, ainsi que Pascal Lamy, directeur général de l'OMC.

  • Le président chinois demande au G20 d'assurer la croissance économique

     

    Le G20 doit faire du maintien de la croissance économique l'une de ses priorités, a indiqué mercredi le président chinois Hu Jintao, avant sa participation au sommet du G20 qui se déroulera à Cannes les 3 et 4 novembre.

    Cette remarque de Hu Jintao est extraite d'une interview écrite accordée au journal français Le Figaro.

    Le président chinois explique que la communauté internationale doit voir objectivement les rapports entre la croissance forte, la croissance durable et la croissance équilibrée.

    "La croissance durable est un objectif à long terme, la réalisation d'une croissance équilibrée par la restructuration est une exigence objective, tandis que la croissance forte représente une tâche prioritaire pour l'économie mondiale à l'heure actuelle, de même qu'un préalable pour réaliser une croissance équilibrée et durable", a-t-il indiqué.

    Il exhorte la communauté internationale à correctement reconnaître les causes des déséquilibres dans l'économie mondiale.

    Hu Jintao explique que la racine des déséquilibres est d'ordre structurel, notamment le déséquilibre de la structure de l'économie mondiale, celui de la division internationale du travail et celui du système monétaire international.

    "La solution du problème réside dans la restructuration économique qui devra être entreprise par tous les pays", explique-t-il, ajoutant qu'il s'agit d'un processus long qu'on ne pourra mener à bien du jour au lendemain.

    A l'occasion des précédents sommets du G20, les dirigeants de la Chine et d'autres pays ont observé que le plus grand déséquilibre de l'économie mondiale se situait entre le développement du Nord et celui du Sud, précise Hu Jintao.

    "Ce n'est qu'en aidant les pays en développement à accélérer leur développement et à réaliser la croissance et la prospérité qu'on pourra asseoir la reprise sur une base solide, élargir la demande globale mondiale et assurer une croissance durable dans le monde."

    Ceci explique le ferme soutien de la Chine à ce que le G20 se concentre sur la question du développement mondial, a-t-il ajouté.

    Hu explique que depuis la crise financière internationale, la Chine a adopté des mesures positives pour stimuler sa demande intérieure et a maintenu une croissance annuelle moyenne de son PIB supérieure à 9%.