hon kong

  • CHINE,TAIWAN UN ETAT,DEUX SYSTEMES?

    Liang Aishi de Hong Kong : Taiwan peut s'inspirer de Hong Kong et de Macao en matière d'application du principe « Un Etat, deux systèmes », et peut même faire mieuxF200901050822072724226676[1]

    Dans une interview accordée à un journaliste de la partie continentale de la Chine, Liang Aishi, vice-présidente de la commission de la Loi fondamentale de la région administrative spéciale de Hong Kong du Comité national de l'APN, et, ancienne secrétaire de justice du département judiciaire de Hong Kong, a déclaré que Taiwan pourrait s'inspirer des expériences de Hong Kong et de Macao en matière d'application du principe « Un Etat, deux systèmes ». Elle espère également que les compatriotes de Taiwan y verront la bonne volonté et la sincérité de la partie continentale.

    Le 31 décembre 2008, le président chinois, Hu Jintao, a annoncé des propositions importantes à l'occasion de la cérémonie commémorant le 30e anniversaire de la publication du « Message aux compatriotes de Taiwan ». « La déclaration du président Hu est réaliste, active et pleine de bonne volonté. Elle reflète une politique raisonnable, d'assouplissement et de tolérance. La politique menée par les autorités centrales concernant le problème de Taiwan est mûrement réfléchie et tient compte des sentiments des compatriotes taïwanais », a commenté Mme Liang Aishi.

    Elle a souligné que la partie continentale avait lancé un grand nombre de mesures favorables au développement économique de Taiwan. « Hu Jintao a déclaré que ‘tout pouvait être abordé sous le principe d'une seule Chine, y compris les arrangements opportuns et raisonnables pour que Taiwan participe aux organisations internationales'. La partie continentale manifeste ainsi sa bonne volonté », a assuré Liang Aishi.

    Selon Liang, le principe d'« un Etat, deux systèmes » est une grande conception et révèle l'intelligence des Chinois et leur aspiration à la construction d'une société harmonieuse. Le succès de l'application de ce principe à Hong Kong et Macao est déjà universellement reconnu. « Le principe d'‘un Etat, deux systèmes' a permis non seulement de résoudre les problèmes historiques hérités du passé, mais également d'offrir un large espace de développement à Hong Kong et Macao dans les domaines politique, économique, social et culturel. Le CEPA (l'arrangement sur un partenariat économique plus étroit entre la partie continentale de la Chine et Hong Kong) n'a pas été, quant-à-lui, formulé lors de l'élaboration de la Loi fondamentale de Hong Kong. D'autres rapports peuvent également être mieux établis, grâce à l'innovation qu'offre le principe d'‘un Etat, deux systèmes' », a déclaré Liang.

    Selon elle, le principe d'‘un Etat, deux systèmes' peut non seulement conserver sa forme originelle, mais également continuer à progresser. Les compatriotes de Taiwan peuvent s'entretenir avec les autorités centrales concernant leurs inquiétudes et leurs attentes afin que les deux parties puissent mettre un terme à la confrontation et renforcer leurs échanges.

    « Avec l'amélioration des relations entre les deux rives du détroit de Taiwan, Hong Kong devra davantage développer les échanges avec Taiwan dans les domaines économique, commercial, culturel et social afin de promouvoir la compréhension mutuelle. Ainsi, les compatriotes de Taiwan pourront prendre connaissance de l'application du principe ‘un Etat, deux systèmes' en vigueur à Hong Kong », a ajouté Liang.

    En ce qui concerne la crise financière mondiale, Liang Aishi a estimé que la coopération entre les deux rives du détroit de Taiwan, ainsi que celle entre Hong Kong et Taiwan, étaient très importantes dans la recherche d'un développement commun.