homicide

  • Chine : un Allemand condamné à mort à Xiamen pour double homicide,malgré l'opposition de l'Allemagne

    xiamen.jpg

    Un tribunal local de Xiamen, dans la province du Fujian, a condamné à mort un ressortissant allemand pour double homicide. C'est la première fois que la République populaire de Chine prononce la peine capitale contre un citoyen allemand.

    « L'exécution n'aura pas lieu dans un futur proche. Le verdict sera d'abord soumis à l'approbation du Tribunal suprême populaire », a déclaré au Global Times une source interne au Tribunal intermédiaire populaire de Xiamen .

    Le ministère des Affaires étrangères allemand a fait savoir jeudi que Berlin était catégoriquement opposé à toute forme de peine capitale, et qu'il ferait tout ce qui est en son pouvoir pour que le jugement ne soit pas appliqué.

    L'Allemand de 36 ans serait originaire de Teisendorf, dans l'état de Bavière. Il avait assassiné son ex-petite amie vénézuélienne et le compagnon de celle-ci avec un marteau et un couteau dans une rue de Xiamen, en juin 2010, d'après le site d'actualité allemand Focus Online.

    Dans une interview accordée à la Presse , l'avocat de l'accusé Chen Liqun a indiqué que son client n'avait pas encore décidé s'il allait faire appel ou non de la décision du tribunal.

    « La Chine n'acceptera aucune ingérence judiciaire d'autres pays », a commenté jeudi Mo Shaoping, avocat de défense pénale réputé et professeur à l'Université centrale des finances et d'économie de Beijing.

    Il a ajouté que l'opposition du gouvernement allemand à la peine de mort n'affecterait aucune décision judiciaire en Chine, à moins que le criminel ne bénéficie de l'immunité diplomatique.

    A ce jour, environ 140 pays ont aboli la peine capitale. La Chine, le Japon, Singapour et les Etats-Unis font partie des 58 restants.

    Le ressortissant allemand n'est pas le premier étranger à se voir infliger la peine de mort dans l'Empire du Milieu. En 2009, un ressortissant du Royaume-Uni d'origine pakistanaise avait été condamné à mort pour trafic de drogue. En 2011, trois Philippins avaient également été exécutés pour le même crime.

  • Chine : ouverture du procès d'un couple accusé d'homicide et de viol

    bai_yunjiang.jpg

    Le procès d'un couple accusé d'avoir attiré une adolescente dans leur maison avant de la tuer a débuté jeudi à Jiamusi, ville de la province du Heilongjiang (nord-est).

    Le 24 Juillet 2013, une élève infirmière de 17 ans du nom de Hu Yixuan marchait vers la maison d'un ami à Jiamusi . Elle ne pouvait pas s'empêcher de remarquer une femme enceinte accroupie sur le sol,ayant l'air de souffrir.

    Etant d'un un naturel amical et serviable, Hu Yixuan s'approchée de la femme pour voir si elle avait besoin d'aide. Sans surprise, la femme demanda à Hu Yixuan de l'aider à rentrer chez elle.

    Sans détecter tout danger, Hu Yixuan a gentiment et généreusement accepté. Qui, après tout, suspecterait  qu'une femme enceinte ayant besoin d'aide aurait de mauvaises intentions?

    A ce moment , Hu YixuanHu Yixuan ne savait pas  qu'elle était sur le point de devenir la victime d'un ignoble, complot infernal.

    Des images d'une caméra de surveillance montre la grande et  mince élève infirmière ( dans cette province, les jeunes chinoises ont souvent entre 1,70 et 1,80m) aidant la très ronde femme se dandinant pour arriver à son domicile. Tout semble si innocent, si ordinaire. Malheureusement, c'est souvent la façon dont le mal est déguisé.

    Une fois à la résidence de la femme, Hu Yixuan a rapidement envoyé un texto à son ami: «Je vais aider une femme enceinte, je viens d'arriver à son domicile. "C'était, malheureusement, le dernier texto de la jeune fille.

    huyiyan.jpgLa femme enceinte, pour la remercier de son aide, a invité la jeune fille à l'intérieur et lui a offert une portion de yaourt. Hu Yixuan accepta et entra dans la maison de la femme et à son insu entra dans un piège.

    Hu Yixuan ne savait pas que le traitement de yaourt avait été enrichi avec des somnifères. Elle ne savait pas  que le mari de la femme enceinte se cachait dans la chambre, prêt à bondir.

    Hu Yixuan s'évanoui et l'homme l'a portée à la chambre afin de la violer. Il découvrit bientôt que sa victime avait ses règles et a perdu l'envie de la pénétrer avec son pénis, mais a continué à agresser sa victime par d'autres moyens.

    La pauvre fille s'est réveillée et  a commencé à se débattre. Malheureusement, Hu Yixuan n'était tout simplement pas assez forte pour combattre à la fois le violeur horrifique, Bai Yunjiang, et sa femme monstrueuse, Tan Beibei.

    Avec Tan Beibei tenant les jambes de la victime , Bai Yunjiang a appuyé  un oreiller sur le visage de la jeune fille. Le couple  en agissant ensemble a réussi à étouffer Hu Yixuan jusqu'à la mort.

     Ils ont entassé le cadavre dans une grande valise noire et l'ont transportée dans leur voiture. Ils ont ensuite  enterré leur victime dans une zone rurale.

    Cette nuit-là les parents de Hu Yixuan étaient fébriles et inquiets. Leur fille n'était pas revenue à la maison et ils ne pouvaient  la trouver n'importe où. Dans la matinée du 26 Juillet 2013, ils ont appelé la police.

    Deux jours plus tard, Bai Yunjiang et Tan Beibei ont été arrêtés. Le lendemain, le corps de l'adolescente a été récupéré.

    Il n'a pas fallu un Sherlock Holmes pour comprendre qui étaient les coupables. La police a lu le dernier texto de la victime . Ils avaient les images de la caméra de surveillance montrant  la victime avec la femme enceinte. Ils avaient les images du couple portant la valise vers la voiture et prenant la route.

    TanTan Beibei, qui était enceinte de 8 mois lors de son arrestation, a avoué tout de suite. Et l'histoire qu'elle a dit était horriblement bizarre et cruelle.

    Il s'avère que Hu Yixuan n'était pas leur première cible. Tan Beibei avait tenté la même manoeuvre exacte avec une autre jeune fille qui, fort heureusement pour elle, a reçu un coup de téléphone avant d'entrer dans l'appartement et a du partir.

    Au fil de cette histoire dégoûtante, des manifestations locales ont augmenté. Tan Beibei a accouché dans le même hôpital où sa victime travaillait. Inutile de dire que sa réception ne fut pas un long fleuve tranquille

    Tan Beibei a depuis donné naissance à un garçon en bonne santé. Avec les deux parents meurtriers emprisonnés, l'avenir de l'enfant est très incertain. Ses grands-parents des deux côtés ne sont pas disposés à élever le petit gars. Des couples de toute la Chine, cependant, ont exprimé leur intérêt à adopter l'enfant.

    L'enfant a été envoyé dans un centre de bien-être local, après que le couple et leurs parents ont abandonné le droit de garde.
    Le procureur a accusé Tan et son mari de meurtre, de viol et de vol. Le procès n'est pas ouvert au public car la victime était mineure.